Dans la police, pendant ramadan, c'est l'aïd tous les jours

Par Al-Kanz

L’aïd, c’est la fête. Pour les musulmans bien entendu. Et, phénomène étrange, pour certains policiers aussi – bien lire « certains ». La mode actuelle étant de faire du chiffre (pv, rafles de clandestins, etc.), ces derniers ont pri le pli et vont cueillir des voyous – avérés ou non ? – qui jeûnent ou qu’ils supposent […]

Dans la police, pendant ramadan, c’est l’aïd tous les joursL’aïd, c’est la fête. Pour les musulmans bien entendu. Et, phénomène étrange, pour certains policiers aussi – bien lire « certains ». La mode actuelle étant de faire du chiffre (pv, rafles de clandestins, etc.), ces derniers ont pri le pli et vont cueillir des voyous – avérés ou non ? – qui jeûnent ou qu’ils supposent jeûneurs. C’est ce que l’on apprend dans un article paru dans la Nouvelle République, dans l’édition du mercredi 3 octobre 2007.

L’enquête a été menée à Tours. On apprend ainsi, de la bouche même d’un retraité de la police que « le ramadan, c’est toujours plus chaud que le reste de l’année, surtout le soir, avant la rupture du jeûne. C’est le moment critique : les jeunes sont à cran, tendus, ça peut péter pour un rien… » Et comme ça peut péter pour un rien, pourquoi s’en priver ? Autant en profiter pour « ramasser des clients« . C’est toujours le policier en retraite qui parle.

On connaissait la période de chasse aux oiseaux migrateurs. On sait maintenant que certains policiers tourangeaux ont leur période de chasse. Le mois de jeûne de ramadan devient ainsi « un moment privilégié », ironise la Nouvelle République. La technique est simple et redoutablement efficace : on procède à un contrôle d’identité sans prendre de gants afin de susciter chez le « client » une réaction qui va lui valoir une garde à vue, le mieux étant qu’après fouille au corps – fouille savamment provoquée par le ton volontairement sec des policiers – on trouve du cannabis. La garde à vue est assurée. Et la pêche bonne. C’est l’aïd tous les jours.

Ramadan, nouvel outil dans l’arsenal antidéliquance de la police ?

Petit rappel à toute fin utile aux jeûneurs dont le jeûne est inutile

Le Prophète (saws) a dit, selon un hadith cité par Al-Bûkhari et rapporté par Abû Hurayra, à propos du jeûne :

« Quiconque ne cesse pas les actes et les propos vains et (les comportements dictés par) l’ignorance, Allah n’a pas besoin qu’il s’abstienne de manger et de boire. »

On ne revient pas sur ce qu’on entend par les comportements dictés par l’ignorance. Cela va de soi, non ?

Source : La Nouvelle République
via : Touraine Blogs



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (2 commentaires)

  1. Nadia    

    As salamou ‘alaykoum

    Une fois de plus, aucun scrupule pour faire du chiffre .

    1
  2. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    C’est la mode.

    2

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE