Salim fera 5 000 km à vélo pour rejoindre La Mecque

Par Al-Kanz

Quelle est la date de l

Autrefois, on se rendait à La Mecque à pied, à cheval ou plus récemment en voiture. Aujourd’hui, on préfère l’avion et dans certains cas encore le car. Salim Moumou Eljeddahoui, lui, ne prendra aucun de ces moyens de locomotion pour se rendre en Arabie saoudite. Parti le 27 octobre de Grande-Bretagne, il compte rejoindre La Mecque pour le début du hajj (pèlerinage)… à vélo.

Salim, c’est un étudiant français vivant à Nottingham, une ville de l’est de l’Angleterre. A 25 ans, il a enfourché son vélo à la fin du mois d’octobre dernier pour être le 18 décembre à La Mecque. Tout juste installé dans sa ville d’adoption, cet étudiant parti apprendre l’anglais accomplira son périple seul à raison de 70 miles par jour (soit environ 112 km).

Son grand-père, parti de Marrakech (Maroc), avait, déjà, rejoint les lieux saints non pas à vélo mais à pied. « Cela lui a pris six mois durant lesquels manger et dormir était très difficile », raconte Salim, qui veut vivre la même expérience et connaître les mêmes difficultés.

L’étudiant français traversera la France, la Belgique, la Suisse et l’Italie. Puis, il prendra un ferry pour la Turquie, rejoindra la Syrie et la Jordanie pour enfin arriver en Arabie saoudite. Il prévoit de dormir dans une tente, mais aussi dans différentes mosquées et parfois à l’hôtel.

Cette histoire n’est pas sans rappeler celle de ce Tchétchène qui rejoignit La Mecque lui aussi à vélo. C’était en 2006 (voir : Un retraité tchétchène rejoint La Mecque à vélo).



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (7 commentaires)

  1. Scan le Gentil    

    Je suis trés impressioné par cet manière de faire le hajj, qui en plus d’avoir le mérite d’être lent et d’éprouver ses forces face à la difficultés du pélerinage, a le mérite d’être totalement écologique; ce qui protège la planète, évite l’accélération de la température de la planète et préserve ainsi les ressources en eau.

    1
  2. niyyat    

    assalamou ‘alaykoum,

    Je n’ai qu’un mot à dire : Ma shâ Allah !

    Je pense que cette expérience le marquera et lui fera prendre conscience d’une des facettes du Hadj…

    Courage, qu’Allah l’assiste, et lui accorde un Hadj maqboul, amîne !

    2
  3. Soufian    

    Des nouvelles de Salim ici: http://a2csk.free.fr

    3
  4. Al-Kanz    

    Bâraka-Llâhu fîk.
    J’ai vu hier les deux vidéos sur Youtube. J’attends qu’il y en ait des nouvelles de meilleure facture et, in châ’a-Llâh, on les postera.

    4
  5. farida    

    quel courage!! que Dieu lui accepte son hajj, mashallaharida

    5
  6. Nadia    

    As salamou ‘alaykoum

    Salim est très courageux, mais ne risque t’il pas d’arriver trop epuisé pour effecuter son pélerinage ? Quelle est sa motivation ? Y’a t’il réelement une meilleure récompense à effectuer un trajet pénible lorsqu’on peut y accéder autrement ?
    En tout cas qu’Allah (rwj) lui permette d’accéder à ces lieux saints en bonne santé. Amîne.

    6
  7. Des nouvelles de Salim, l’homme qui roule vers La Mecque » By Al-Kanz    

    […] Salim Moumou Eljeddahoui, cet étudiant français parti de Grande-Bretagne pour La Mecque à vélo, communique régulièrement via Internet pour donner de ses nouvelles. Vidéo et récit. […]

    7

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE