Ma poule a un grain

Par Al-Kanz

Des éleveurs de porc demandent au ministre de l’Agriculteur de permettre la réintroduction de farines animales.

Poule ESB

Farines animales. Des œufs halal ? La question avait amusé ça et là. Comment des œufs peuvent-ils être halal ? Entre sarcasme et surprise, les réactions ont été nombreuses. L’explication est pourtant simple : un animal qui a consommé des impuretés (cadavres d’animaux, excréments, etc.) est souillé, selon l’avis de certains savants qui considèrent donc sa viande impropre à la consommation. Chacun se souvient de la vache folle. Dont les steaks pourraient se retrouver à nouveau dans nos assiettes, si le ministère de l’Agriculture accède à la demande d’éleveurs. Lesquels demandent à nourrir leur bétail avec des farines animales.

Michel Barnier a en effet été sollicité par des éleveurs de porcs, comme le rapporte Que Choisir de décembre 2007, pour « favoriser la réutilisation des farines animales dans l’alimentation du bétail ». La chute du cours du cochon et la flambée des cours du soja et des céréales – il n’y a pas que le cours du pétrole qui augmente, 108 euros le baril de brut à ce jour – a motivé cette demande. Ce qui est envisagé est de faire manger, entre autre, du porc à la poule et de la poule au porc. De fait, nourrir ses bêtes coûtera moins cher aux éleveurs qui semblent se contreficher des risques sanitaires.

Pourtant si Bruxelles réfléchit à une réintroduction de la cannibalisation des bêtes entre elles, la France ne semble pas disposée à revivre les années difficiles de la vache folle et de l’ESB. L’opinion encore moins.

Voici un extrait de l’article

Farines animales : le retour ?

Après la crise de la vache folle, l’on croyait les farines animales définitivement bannies des mangeoires. Que nenni. Pris en tenaille entre la flambée des cours des céréales et du soja et la chute de ceux du porc, les éleveurs ont demandé au ministre de l’Agriculture, Michel Barnier, « de favoriser la réutilisation des graisses et farines animales dans l‘alimentation du bétail ». Les graisses sont déjà autorisées, pourtant, dans la pratique, les opérateurs s‘en passent, la grande distribution exigeant une alimentation 100 % végétale et minérale. »

Source : Que Choisir, n° 454, décembre 2007.

Crédit photo



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (12 commentaires)

  1. Nadia    

    As salamou ‘alaykoum

    A t’on une idée du point de vue de Barnier à ce sujet ?

    ps: drôle, la photo.

    1
  2. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Il a transmis le dossier à Bruxelles. Ne veut-il pas se mouiller ?

    2
  3. Narjess    

    assalâmu alaykum, même si les farines animales ne sont plus utilisées il existe tout un tas d’autres produits composés de dérivés carnés qui sont utilisés dans l’alimentation animale.

    3
  4. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Comme quoi ?

    4
  5. Narjess    

    assalâmu alaykum, on en trouve par exemple sous forme de granulés. En fait lorsqu’un animal part à l’abattoir, après la découpe, il reste des sous-produits qui ne sont pas utilisés pour la consommation humaine. Ils sont alors récupérés en partie pour servir à l’alimentation des animaux.
    On qualifie pudiquement ce procédé de « valorisation des co-produits ».

    5
  6. Nadia    

    As salamou ‘alaykoum

    Es-tu sûre de ce que tu avances Narjess ? Il me semblait que depuis la crise de la vache folle, les éleveurs avaient pour obligation de nourrir exclusivement leurs bêtes d’aliments végétales.

    6
  7. Narjess    

    assalâmu alaykum Nadia je suis sûre de ce que j’avance sinon je n’en parlerais pas. Je vais même te donner un autre exemple, celui des dérivés laitiers. Par exemple les boeufs ou les veaux sont nourris à base de lactosérum provenant de l’industrie fromagère et celui-ci a été mélangé avec de la présure d’un animal illicite lors de la fabrication des fromages. Il y a quelques restrictions sur certains produits comme les farines animales mais rien n’empêche les éleveurs de nourrir leurs bêtes avec des aliments haram.

    7
  8. Nadia    

    As salamou ‘alaykoum

    T’aurais pas un lien ou autre à me proposer, histoire d’en savoir un peu plus?

    8
  9. unesoeur    

    as salam alaykoum wa rahmatoullah wa barakatouh ,

    Une seule solution , devenir VEGETARIEN !!!

    9
  10. mariem.    

    As salam alaykoum

    Cela me rappelle une réplique d’un comique quelconque qui avait dit : « Ils ont fait des années d’étude (ENA) pour finalement découvrir qu’une vache est herbivore » (en référence aux farines animales). On peut apliquer cette phrase à beaucoup d’inepties de ce genre.

    10
  11. abu_luqman    

    wa ‘alaykoum salaam

    salaam alikoum !

    @ al-kanz :
    j’ai rencontré des oeufs halal en grande surface, elles sont nourries au grain … mais elevées en cage… je ne les achete pas
    j’achete des oeufs bio ou presque

    sinon mariem, j’ensuis presque arrivé à ca, et ca me derange pas, si ce n’est quelques steak estampillés AVS et des poulets roti egorgé à la main qu’un frere me vend, je n’achete plus de viande, sinon reste le poisson et produits de la mer…

    ahsana ALLAHOU ilaykoum

    11
  12. Farines animales : la France s'y oppose, affirme François Hollande    

    […] En 2007, des éleveurs de porc, fragilisés par la chute du cours du porc et la flambée du soja et des céréales, demandèrent à Michel Barnier, alors ministère de l’Agriculture, « de favoriser la réutilisation des graisses et farines animales dans l‘alimentation du bétail …. […]

    12

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE