Norme NF halal : la table ronde n'a pas eu lieu

Elle devait être l’un des temps forts du Salon du halal. La présentation de la norme NF halal n’a pas eu lieu. Pourtant, jusqu’au dernier moment il a été affirmé qu’elle aurait lieu. Coup de pub d’Antoine Bonnel, responsable du Salon, pour attirer le chaland ou désinvolture des organisateurs de cette table ronde ? On […]

Norme NF HalalElle devait être l’un des temps forts du Salon du halal. La présentation de la norme NF halal n’a pas eu lieu. Pourtant, jusqu’au dernier moment il a été affirmé qu’elle aurait lieu. Coup de pub d’Antoine Bonnel, responsable du Salon, pour attirer le chaland ou désinvolture des organisateurs de cette table ronde ? On peut comprendre qu’elle ait pu être déprogrammée. On comprend moins pourquoi rien n’a été dit de cette déprogrammation. Ce qui est fâcheux. Difficile de ne pas y voir un certain mépris. Asidcom, association de consommateurs, revient sur ce non-événement et sur ce par quoi a été remplacée la table ronde.

Lors du salon Halal expo 2008, la présentation de la nouvelle norme AFNOR Halal initialement prévue a été remplacée par un débat autour de la certification halal entre 4 certificateurs G. E. KHALIL de T.H.C.A. (The Halal Catering Argentina), W.DALHAN (The center science Halal) deThaïlande, M. HABHAB de ISA (Islamic Services of América), de L . BELATOUI président d’ AVS (A Votre Service) et le président de notre association de consommateurs musulmans Hadj Abdelaziz DI SPIGNO (ASIDCOM).

Cliquez sur le lien suivant pour la lire la suite : Asidcom



N'attendez-plus. Rejoignez-nous sur Twitter en cliquant sur le bouton suivant :

Téléchargez l'application Al-Kanz sur votre smartphone et votre tablette !

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (12 commentaires)

  1. essalamou 'alikoum    

    Je remercie El kanz pour les invitations et l’information. Le salon était très bien organisé, convivial, dynamique et ouvrait sur de nombreuses opportunités aussi bien pour le commerçant que pour le particulier. Ce qui était dommage, c’est qu’il y avait quelques enseignes sans certification qui laissaient planer un doute sur le halal des produits. Certaine marque nous disaient que même au salon du halal, tout n’est pas halal dommmmaggge !

    1
  2. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Je ne serais pas aussi enthousiaste.

    2
  3. essalamou 'alikoum    

    Ah bon ! par rapport au halal ? ou vous parler de comment s’est terminé le salon ? pour notre part nous étions assez satisfait car cela nous a permis de prendre contacts avec des professionnels en rapport avec nos activités.

    3
  4. Al-Kanz    

    La seule chose que l’on peut conclure de ce salon (et on le savait déjà), c’est qu’il y a de l’argent à se faire et que ceux qui ont investi le marché se soucient plus de l’argent que du halal. Puisqu’ils sautent à pieds joints sur l’exigence de halal. Et se moquent bien de vendre du faux-halal. Tant que l’argent coule à flot.

    4
  5. kamel    

    Salem Aleykoum,

    Al Kanz, je trouve que tu es un peu raide avec tes jugements et que tu jette l’eau du bain et le BB. La question qu’il faut peut être se poser de mon point de vue en tout cas c’est, est ce qu’il y a un intérêt à créer un salon de l’Alimentaire AVEC un espace alimentaire HALAL ? Ensuite est ce que ce genre d’évènement est utile pour des professionnels ? J’étais présent à la conférence et je trouve que trois petite question ont qd même fait parlé 60 mn les intervenant et que par ailleurs, je n’aurais pas aimé être à la place de l’animateur qui a et je crois qu’il faut le dire tenu bon pour ne pas laissé déraper le débat car le sujet est quand même sensible, non ?

    Si par ailleurs, certains fournisseurs ou enseigne en tout cas nous avons constaté que chez Casino c’est pas toujours le cas, sautait à pied joint sur le halal c’est la faute de qui ? Principalement de ceux qui en font un fond de commerce principalement alors qu’il sont censé être protecteur du terme et cela mon cher Al Kanz c’est pas les professionnels mais plutôt ceux qui benissent le label HALAL et là c’est qui ? Les mosquées et les organismes la preuve y a pas de consensus sur une certification unique !

    Bien à vous tous et au grnad plaisir de tous vous lire, Inch’Allah
    Kamel

    5
  6. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Raide à propos de quoi ? Je veux bien répondre à votre remarque, mais j’aimerais la comprendre.

    6
  7. Kamel    

    « La seule chose que l’on peut conclure de ce salon (et on le savait déjà), c’est qu’il y a de l’argent à se faire et que ceux qui ont investi le marché se soucient plus de l’argent que du halal. Puisqu’ils sautent à pieds joints sur l’exigence de halal »

    Il y a eu des explications qui ont été demandé et fournies sur la perception du halal et de sa définition. Tous n’ont pas la meêm intention et suel Allh sait le secret gardé ds le coeur !

    7
  8. Al-Kanz    

    Dans ces conditions, acceptons donc de nous faire rouler dans la farine.

    8
  9. essalamou 'alikoum    

    Je pense que le consommateur n’est pas dupe de tout ce qu’il y a autour du halal, mais il lui est très difficile ce reconnaitre le vrai du faux. Dans le salon du halal, c’est vrai que pour certain industriel c’était un moyen de s’en mettre encore plus dans les poches. Il n’ y a pas de mal au commerce si il est fait de façon honnête. Certain stand ne savait même pas ce qu’est la certification, d’autres étaient certifiés par des mosquées et les producteurs étaient juifs. Cela simplifierai les choses si nous avions des produits de confiance avec le label halal. Allez faire ses courses avec une liste de conservateur et divers produits E non consommable, lire toutes les étiquettes, c’est très difficiles. A quand un supermarché entièrement Halal.

    9
  10. Al-Kanz    

    Quel est le problème si le producteur est juif ?
    Il existe des supermarchés halal.

    10
  11. paul    

    Samedi 5 avril 2008 dans le site http://asidcom.over-blog.com/

    Rencontre animal et société : mise en place d’un « sous-groupe » dédié spécifiquement à l’abattage rituel
    Le « sous groupe » abattage rituel

    Suite à la première réunion de travail, le groupe n°3 des rencontres animal et société (groupe « Animal, économie et territoires ») a décidé d’organiser un « sous groupe » en charge d’examiner les « spécificités » de l’abattage rituel.

    La composition de ce sous-groupe n’a pas été officiellement annoncée. Les représentants du culte musulman pourraient être un représentant pour chaque grande mosquée (Paris, Lyon, Evry – ces mosquées sont les seuls organismes à pouvoir attribuer des cartes de sacrificateur) ainsi qu’un représentant du CFCM.
    Au niveau des associations de protection animale, l’OABA a annoncé sur son site participer au groupe de travail n°3. La Fondation Brigitte Bardot, qui revendique d’être à l’initiative des rencontres animal et société, devrait faire partie aussi de ce sous-groupe de travail.

    Inquiétude au niveau de l’obligation de pratiquer l’étourdissement avant la saignée rituelle

    Bien que peu connu du consommateur musulman, l’étourdissement est actuellement utilisé dans le cadre de l’abattage rituel musulman par certains industriels et ainsi que certains organismes de certification. L’étourdissement consiste à pratiquer sur les animaux avant la saignée soit un assommage mécanique (pistolet d’abattage), soit une décharge électrique (Electronarcose). Il est à remarquer que l’étourdissement est pratiqué à l’insu du consommateur. Il n’est même pas mentionné sur l’étiquetage des produits halal quand il est pratiqué!
    Pour les rencontres animal et société, les associations comme l’OABA et la Fondation Brigitte Bardot (FBB) ont indiqué clairement leurs objectifs : Ils veulent généraliser la pratique de l’étourdissement à l’abattage rituel. Par exemple, la FBB a appelé les Internautes dans un document déposé sur le site L214.com à reprendre et personnaliser ses revendications (dont l’obligation de l’étourdissement dans l’abattage rituel) et de déposer les contributions sur le site du ministère afin de soutenir l’action de l’association. Ce qui est encore plus inquiétant pour les droits des consommateurs musulmans, le Président de la République aurait pris des engagements auprès de Mme Bardot lors d’une rencontre le 27 septembre dernier …
    « Le Président a ensuite pris des engagements sur l’abattage rituel, plus précisément l’obligation de l’étourdissement préalable des animaux, en organisant une très prochaine réunion avec les associations de défense des animaux, les représentants des cultes et les autorités… Réunion qui devra aboutir à un résultat effectif »…

    Le calendrier des rencontres animal et société

    Les rencontres « animal et société », nommées aussi Grenelle de l’animal par référence au Grenelle de l’environnement 2007, ont été mises en place par le ministre de l’agriculuture, Michel Barnier, suite à la demande du Président de la République, M. Nicolas Sarkozy. Elles ont pour but de lancer un travail de réflexion sur la question de la protection animale. Elles vont se dérouler en trois étapes :

    – Elaboration des proposition d’action : les trois groupes de travail vont se réunir quatre fois (mars, avril , mai)

    – Consultation du public au niveau des propositions

    – Remise du rapport final au Président de la République avant le 30 juin.

    Un espace de contribution a été ouvert depuis le 5 mars et permet aux particuliers, organisations et associations de participer au débat. Nous appellons les associations , les particuliers, les scientifiques musulmans à contribuer aux débats et apporter des idées à travers les trois groupes de travail : les statuts de l’animal (n°1), l’animal dans la ville (n°2) et animal, économie et territoires (n°3).

    L’association ASIDCOM a pour l’instant contribué au débat par l’intermédiaire d’un rapport sur « Les bénéfices de l’abattage rituel sans étourdissement pour les animaux et les hommes ». L’association veillera particulièrement aux actions et propositions concernant l’abattage rituel émises lors de ces rencontres. Nous invitons les lecteurs à consulter régulièrement sur le blog pour suivre l’évolution des débats sur notre sacrifice rituel…

    Le site des rencontres animal et société
    http://www.animal-societe.com

    11
  12. Xerfi au Salon du halal : audace ou inconscience ?    

    [...] pas à son premier coup. Souvenons-nous de l’édition 2008 et de l’annonce d’une table ronde, qui n’eût jamais lieu, autour de la norme NF halal qui ne vit jamais le jour. L’essentiel est que Xerfi soit présent. C’est même [...]

    12

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés