L’eau halal de chez Danone : explications

Par Al-Kanz

L

Nous publiions la semaine dernière la photo d’une eau dite « halal ». Cette eau, que l’on trouve en Asie, est commercialisée par Danone. Comme pour les oeufs halal, il y a quelques mois (lire notre billet : Faites le bonheur des poules. Mangez des oeufs halal !), cette nouvelle a suscité indignation chez les uns, consternation chez les autres, supputation sur les intentions bassement mercantiles de Danone ou tout simplement étonnement. Nous avons interrogé un professionnel de l’alimentaire qui a pu nous donner quelques explications.

Hier, lors d’une discussion avec les dirigeants de l’entreprise La Table servie, société française importatrice de produits halal malaisiens certifiés par le Halal Jakim, il a été question de cette fameuse eau halal de chez Danone. Comment une eau peut-elle être halal ? Et comment la Malaisie, à la pointe de la certification halal, en est arrivée à autoriser ce qui, ici en France, paraît tout bonnement incroyable.

La réponse est simple : la Malaisie, très en avance sur la normalisation du halal, a fait de la mention « halal » une sorte de norme, comme il en existe beaucoup (ISO, AFNOR, etc.). De fait, tout produit qui répond à un certain nombre d’exigences (de qualité, religieuses, etc.) pourra porter la certification « halal ». Comme nous l’explique Mohamed Noor, lecteur d’Al-Kanz, dans un commentaire, une eau est halal quand, suite à une inspection règlementaire, il a été prouvé qu’elle n’a pas été polluée par quelque impureté que ce soit. C’est pourquoi, outre l’eau halal, on trouve en Malaisie des produits certifiés halal : thé, café, boisson aux fruits.

Crédit photo : Biz Gyan



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (21 commentaires)

  1. elies    

    Salam aleikoum al kanz,
    Tout d’abord j’aimerais te féliciter pour l’investigation que tu as mené en ton nom à propos de la fausse certification AFCAI chez KFC, tu as rendu un grand service à la communauté, cependant je ne te comprends plus.
    Tu nous affirmes que le jakim est « à la pointe de la certification Halal », alors que selon ton investigation voir « Alors ? KFC, halal ou non halal ? » tu démontres preuve à l’appui qu’ « En 2004, l’association AFCAI était considérée par les autorités Malaisiennes comme un organisme de certification à part entière ».
    Celles-ci importaient donc des abats certifiés par l’AFCAI en Malaisie, et étaient transformés en produits reconnus Halal par Jakim.
    Le non-halal se transformerait-il en halal grâce au Jakim ou les chips à la pizza ont-elles eu raison de toi?

    1
  2. ambassadrice    

    salam alaikoum

    halal est devenue alors une norme commerciale. on a reduit ce grand concept religieux en un label de qualité pour des trucs de cette vie

    la hawla wala kkowata ila bi Allah

    2
  3. elies    

    Assalam aleikoum al kanz,
    D’après tes recherches sur l’AFCAI  » KFC se fournit chez le groupe Doux qui se ferait contrôler par une petite société de traduction » et sur cette même société « la production de poulets chez Doux était déjà de l’ordre de 330 000 poulets par jour…. », tu démontrais à l’aide de tes propres recherches, à juste titre, que cette association, constituée par 3 personnes, ne pouvait en aucun cas assurer la certification halal d’une société produisant une telle quantité de poulet.
    Ils veulent le beur et l’argent des beurs, permet moi cette petite plaisanterie, mais j’aimerais que tu ailles au bout de ta démarche personnelle car en réalité il n’y a rien de drôle à tout cela.

    3
  4. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    C’est quoi « aller au bout de ma démarche personnelle » ?

    J’ai effacé la fin de l’une de vos phrases. Merci de ne pas verser dans la diffamation.

    4
  5. elamadi    

    « hallal » signifie licite.
    La viande est hallal , si elle ne fait pas l’objet d’un interdit divin :
    le porc par exemple est « haram » (c’est-à-dire illicite, de nombreux versets du coran interdisent explicitement sa consommation) alors que le poisson ou tout fruit de la mer est hallal.
    De plus, il y a certains cas d’animaux terrestres dont la consommation n’est pas interdite (mouton, boeuf, coq ,lapin, etc…) , mais ne peuvent néanmoins être considérés comme hallal que si la bête est sacrifié selon le rituel islamique.

    5
  6. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Elamadi, non les fruits de mer ne sont pas considérés licites par l’école hanafite.

    6
  7. elies    

    Assalam aleikoum al kanz,
    Premièrement, il n’y a rien de diffamatoire à dire que les musulmans se font « avoir », (pour utiliser des mots plus soft) en achetant des produits halal qui ne le sont pas, car le grand perdant dans tout ça c’est la communauté musulmane.
    Ensuite, puisque tu as déjà enquêté, il serait intéressant de prendre contact avec cette association et avec Jakim pour savoir pourquoi il ne reconnaisse pas plutôt AVS comme certificateur.
    El hamdulilAllah, AVS est une association qui assure à 100% la licéité du produit c’est ce genre de personne qu’il faudrait soutenir en dénonçant d’autres associations qui salissent l’image du halal.

    7
  8. Al-Kanz    

    Ce ne sont pas les industriels, mais un Etat musulman. Pour le reste, entre le billet et les commentaires, tout est dit.

    8
  9. celine    

    a salam arlikoum
    une eau hallal! du beurre et du poisson hallal? que cela veut bien nous dire? que ceci n’a un rapport qu’avec l’argent, un musulman en france qui apprend quil peut acceder a n’importe quelle chose sur terre qui est hallal va y aller ou s’y interresser alors pourquoi pas du feu hallal!
    etre dans le hallal c’est appliquer et suivre le chemin de dieu , et pas inventer , une eau est illicite si elle contient des escrement ou autre pas l’eau qui est commercialiser ,
    ont doit faire attention a bien utiliser les mots hallal et haram
    quALLAH nous fasse misericorde cordialement

    9
  10. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Mouslima (et Céline), tout est dit dans l’article. Il ne faut pas se limiter à la lecture du titre.

    10
  11. saif    

    salam ‘aleyka

    « tout produit qui répond à un certain nombre d’exigences (de qualité, religieuses, etc.) pourra porter la certification “halal”. »

    j’aimerais biens savoir sur quoi il se base pour qu’une eau soit halal ou pas a moins qu’il la prenne du ciel et la mettes directement en bouteille soubhanallah

    faut arreter le cinema ….
    en plus danone vont nous mettre comme dans leurs yaourt avec de la gelatine de porc comme si on pouvait s en passer pour pas deguster un yaourt
    c’est juste de la politique et surtout un nouveau marche qui se devellope rien de +
    c’est sur que leur intention est pas de faire plaisir aux musulmans ..
    qu’est ce que ca peut bien leur faire ..

    11
  12. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Dites, ça vous dirait de nous épargner les discussions de hall de gare ?

    12
  13. jihad    

    assalamou’alaikoum
    pour information jakim est un organisme dépendant de l’état islamique de malaisie (ce sont des fonctionnaires qui y travaillent).Son role est de controler les différentes entreprises implantées sur le sol malaisien aussi bien dans l’alimentaire que dans le médical (tous types de médicaments) et les cosmétiques par exemple (donc neutre car indépendant de l’entreprise qui est controlé).

    Pour cela l’état de malaisie investit des sommes énormes afin d’effectuer ces controles (quel pays musulman dans le monde a l’heure d’aujourd’hui a un systeme équivalent ) ?
    le mode alimentaire a changé, on consomme en majorité que des produits transformés (bonbons, chips, yaourts, surgelés,glaces,boissons,patisseries…).

    Qui a l’heure d’aujourd’hui peux savoir ce qu’il mange tous les jours ?
    Qui savait que dans certaines boissons il pouvait y avoir de l’ alcool (infime soit-elle) ?

    impossible a savoir car on ne nous donne pas toutes les informations. jakim est la pour faire ce travail et pour que le consommateur musulman puisse s’y retrouver et etre tranquille dans ce nouveau mode de consommation alimentaire.(pour faire un parallele, en france il y a AVS qui est reconnu pour son travail rigoureux, qu’ALLAH les récompenses, et JAKIM EST l’équivalant, mais sur l’alimentaire en général (origine des additfs, émulsifiants…) et pas uniquement la viande.

    Je vous invite a mieux connaitre ce pays qui est la malaisie et les malaisiens, incha’allah, avant de voir toujours le mal en disant que ce n’est que du business

    13
  14. al boukhari    

    bonjour, je viens de lire votre article sur l’eau  » halal  » êtes vous réelement sérieux, pour ma part je pense qu’il ne faut pas éxagerer, tous ce qui est viande je veux bien, mais là parler d’eau, de café de thé etc… halal, c’est éxagérement pour ce faire du fric, bientot on va nous sortir  » ha il ne faut plus manger de poissons qui n’est pas halal, car il n’a pas été péché sur un lieu sain, ou ni dans un pays musulman » c’est vraiment du délire et les gens « tombent » dans le panneau, la religion musulmane est très très difficile à pratiquer, si l’on veut la pratiquer jusqu’au bout, il ne faut plus écouter la radio, plus regarder la télé, ne pas prendre d’ascenseur, ni utiliser de téléphone et j’en passe, et surtout ne plus manger de pain de boulangerie car cela contient de la levure, eh oui en fermentant lors de sa fabrication celle-ci produit de l’alcool. salam ouaalaikoum a tous.

    14
  15. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Relisez l’article.

    15
  16. Le consommateur musulman, poule aux oeufs d’or ou dindon de la farce ?    

    […] pourrait ici rétorquer que dans certains pays il existe même de l’eau halal (voir L’eau halal de chez Danone) sans que cela n’offusque grand-monde. Certes, mais le halal en Malaisie est normé. Il […]

    16
  17. Ariss    

    As salam alaykum

    Je n’avais jamais lu cet article ! Masha’a’Llâh je comprends donc le pourquoi du comment…

    Baraka’Llâhu fik

    17
  18. Abdullah Charsee    

    Salam everybody,

    De l’eau Halal… En effet ça peut surprendre de premier abord, mais en y réfléchissant un peu, ça devient plutôt logique.
    Ce type d’eau « industrielle » est très répandu en Asie (commercialisées par Nestlé, Coca, Pepsi, Danone, etc.). Ce n’est pas de l’eau de source, mais généralement de l’eau prélevée dans des nappes phréatiques. Nappes phréatiques qui récupèrent une partie des saloperies produites par les sociétés (nous) qui vivent à la surface, comme presque partout dans le monde.
    En Inde par exemple, lors d’une étude conduite en 2003, sur les eaux de marque vendues à Delhi et Mumbay, seule une ne contenait pas de pesticides, c’était l’eau d’Evian, importée de France.
    En 2005, la Punjab Agriculture University a testé 9 eaux de marque, et toutes contenaient des bactéries coliformes (proviennent des déjections humaines), même les eaux produites par coca et pepsi.

    J’imagine que c’est à peu près la même chose dans bon nombre de pays Asiatiques, donc, même si l’intention première est évidemment de faire du business, l’idée de proposer une eau avec garantie de propreté, sous la forme d’un label Halal ne me paraît absolument pas exagérée. N’oublions pas que l’interdiction du porc vient du fait que c’est une viande qui contient beaucoup de bactéries, et que consommer sa viande pas fraîche peut entraîner la mort dans le pire des cas. Il y a donc dans le concept du Halal un soucis de préserver la santé, outre l’aspect purement religieux.
    Si l’eau Malaisienne de Danone est vraiment « clean », alors c’est tout simplement dans la continuité des choses et il n’y a rien d’abhérant.

    Pour les cafés, thés et autres boissons aux fruits, faudrait voir quels sont les critères à remplir pour obtenir cette certification mais peut-être est-ce là tout simplement une version Islamique du bio ?
    Un aliment dont la production entraîne pollution, destruction, maladies (donc une grande partie de la bouffe industrielle) ne peut pas être certifié Halal, en tout cas c’est ainsi que je vois les choses, donc si l’on garanti via ce label que la production s’est faite dans la respect de l’environnement, des populations locales et du consommateur ça me semble a priori être une bonne chose. Encore, il faut voir quels sont les critères d’attribution.

    Khuda Hafeez,

    Abdullah

    18
  19. Eau halal    

    […] En 2008, nous en parlions déjà à propos de l’eau halal de chez Danone. […]

    19
  20. Eau halal, Pepsi halal, Nescafé halal, Mentos halal, comment est-ce possible ?    

    […] nous l’expliquions en 2008 dans un article consacré à l’eau halal de Danone, la Malaisie a fait de la certification halal une norme au même titre que les normes françaises […]

    20
  21. Dhoulfaqar    

    Salam alaykum
    J’ai l’impression que l’on se dirige inexorablement (vous suivrez les pas des communautés qui vous ont précédés, empan après empan, coudée après coudée…) vers le ghoulou (excès) du casher.

    21

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE