Viande halal : faut-il avoir peur de la grande distribution ?

Par Al-Kanz

Viande halal. La décision d’une chaîne de supermarchés de commercialiser sa propre marque de viande halal a ravivé, en Grande-Bretagne, l’inquiétude des bouchers musulmans. En lançant Mr Halal, sa propre marque de produits carnés halal dans ses 83 magasins, la chaîne Asda a pénétré un marché jusque-là tenu par les boucheries traditionnelles. Comme en France. […]

Viande halal. La décision d’une chaîne de supermarchés de commercialiser sa propre marque de viande halal a ravivé, en Grande-Bretagne, l’inquiétude des bouchers musulmans. En lançant Mr Halal, sa propre marque de produits carnés halal dans ses 83 magasins, la chaîne Asda a pénétré un marché jusque-là tenu par les boucheries traditionnelles. Comme en France. Mais pour combien de temps encore ? Les grands groupes français ne sont pas en reste (lire : Pourquoi le marché du halal est aujourd’hui incontournable). Faut-il pour autant, comme les Britanniques, avoir peur de Carrefour, Auchan, Leclerc, Casino et autres Cora ?

Une offre grandissante

Dans l’enquête menée par nos soins et consacrée aux habitudes de consommation et au marché du halal, s’agissant des produits halal vendus en supermarché, seuls 23 % des sondés affirmaient ne pas faire confiance à la grande distribution. C’est une demi-surprise si l’on mesure la confiance des consommateurs à la taille des rayons halal, grandissant d’année en année, dans ces magasins. Si ces rayons sont de plus en plus grands, c’est évidemment parce que la demande est de plus en plus importante. Bien qu’une bonne partie des produits halal vendus en grande surface n’ont de halal que le nom – et constitue en cela une tromperie qui devra cesser un jour ou l’autre -, la clientèle musulmane achète dans ces hypermarchés, et délaisse pour partie les boucheries traditionnelles.

Un conservatisme qui sert le faux-halal

Dites à un musulman que Carrefour, Leclerc ou encore Auchan va vendre sa propre viande halal et il vous répondra spontanément que ce ne sera certainement pas de la viande halal. Précisez que tout sera mis en place pour assurer le contrôle strict et la pleine transparence de ces produits, et l’on vous dira que de toute façon « ça ne se fait pas » et que ça ne doit pas se faire. Pourquoi ? car cela signera la fin des boucheries traditionnelles.

Si l’argument peut s’entendre, il ne résiste pas à la réalité bien glauque du marché de la viande halal. Alors que l’on considère que 80 % du marché de la viande halal est tenu par les boucheries musulmanes, on avance dans le même temps que 90 % de ces mêmes boucheries font du faux-halal. Un boucher musulman qui vend de la viande achetée à Rungis (marché de gros situé en région parisienne), viande non halal donc, ce n’est pas un scandale, ce serait la norme. De fait, on peut penser que l’arrivée de la grande distribution sur ce marché (en tant que producteur et non plus distributeur) pourra, sous certaines conditions, clarifier le marché.

Une présence salutaire

Si le lancement de produits carnés halal par les géants de la distribution représente a priori une menace pour les boucheries musulmanes, il n’est pas certain que toutes les boucheries en pâtissent. Nombre de personnes sont attachées à leur boucher rigoureux et surtout honnête. A contrario, beaucoup ferment les yeux sur les pratiques de leur boucher qu’ils savent peu ou prou roublard et n’hésiteront à lui faire quelques infidélités – sinon à le quitter – dès lors qu’une offre sérieuse leur sera proposée.

De fait, si Champion commercialise sous sa propre marque des produits halal, comme nous l’apprenait en décembre dernier le magazine LSA, en garantissant leur caractère strictement halal (traçabilité, certification par un organisme tiers, transparence), et que d’autres suivent – et ils suivront -, cela risque de faire mal à qui aura trompé pendant des années. Faudra-t-il s’en émouvoir ? Si la défense des petits commerces en général, et des boucheries musulmanes en particulier, doit être l’une des préoccupations des consommateurs, l’arrivée des grands de la distribution, du reste inéluctable, est dans l’état actuel des choses un mal nécessaire.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE