Conseiller en abattage polyglotte et juriste

Nous avons trouvé sur le site de l’ANPE une offre d’emploi particulière : une société recherche un conseiller en abattage qui sera chargé de « suivre » et « conseiller les sacrificateurs en abattage islamique et d’organiser leur formation ». La démarche est intéressante : la société recruteuse a l’intention d’employer des sacrificateurs formés, c’est-à-dire qui connaîtront leur métier […]

Nous avons trouvé sur le site de l’ANPE une offre d’emploi particulière : une société recherche un conseiller en abattage qui sera chargé de « suivre » et « conseiller les sacrificateurs en abattage islamique et d’organiser leur formation ». La démarche est intéressante : la société recruteuse a l’intention d’employer des sacrificateurs formés, c’est-à-dire qui connaîtront leur métier et toutes les contraintes et exigences propres à l’abattage rituel.

Mieux, ce conseiller devra connaître la jurisprudence de l’abattage selon les quatre écoles sunnites, à savoir l’école malikite, l’école hanafite, l’école chafi’ite et l’école hanbalite. Il faut en effet savoir qu’il existe en islam des avis juridiques qui peuvent différer selon l’école à laquelle on appartient. C’est pour cela, par exemple, que pour certains tel aliment est jugé licite et tel autre impropre à la consommation.

C’est là une annonce qui tend à rassurer les consommateurs, non ? Qu’en pensez-vous ?


Copie d’écran d’une annonce tirée du site de l’ANPE

On peut espérer qu’avec la généralisation de ces formations le genre de situation révélée par la vidéo suivante disparaisse.

Crédit photo



N'attendez-plus. Rejoignez-nous sur Twitter en cliquant sur le bouton suivant :

Téléchargez l'application Al-Kanz sur votre smartphone et votre tablette !

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (7 commentaires)

  1. Lune    

    Encore un job où l’on demande des tas de compétences, jurisprudence islamique, anglais, arabe, pour quelques roupies… Voilà ce que j’en pense!

    1
  2. Al-Kanz    

    Smicard, mais intello :)

    2
  3. oum chayma    

    salam aleykoum

    juste « deux » mots inchallah:
    1 soubrannallah, au sujet de l’offre d’emploi, qu’Allah Azawajel fasse que cet emploi revienne bien à un frere, et que d’autres offres similaires se multiplient!

    2 astarfirullah, pour la vidéo, qu’Allah Azawajel nous pardonne nos erreurs et nous guide afin que l’on traite Ses créatures comme il se doit!
    et dire que ca se passe en terre d’Islam!

    3
  4. frédéric freund    

    Le prochain règlement européen sur l’abattage prévoit une formation obligatoire.
    Certains établissements anticipent, c’est une bonne chose, tout comme cette formation que l’OABA demande depuis de nombreuses années.
    Toutefois, la formation sera obligatoire pour tout intervenant en abattoir. L’abattage rituel n’est donc pas le seul visé ! Il est vrai que certains établissements ne pratiquent pas l’abattage rituel. Il n’empêche que nous constatons de graves irrégularités en matière de protection animale.
    je tenais à préciser ce point car il ne faudrait pas stigmatiser l’abattage rituel musulman et israélite…
    Cette future formation sera obligatoire pour tout acte d’abattage.

    4
  5. yamine    

    salem alikoum, concernant la vidéo , je suis choqué mais en même temps pas trop surpris. Il devient difficile de sacrifier une telle quantité d animaux dans des conditions dignes. Cela n excuses pas tout, nous sommes fautifs nous les consommateurs car nous mangeons plus de viandes que ce qu’il n en faut. En regardant notre histoire, jamais les musulmans n’ont mangé autant de viande, nous vivons une epoque ou les humains mangent plus que ce qu’il n en faut. Jamais les salafs salah n ont manger autant de viande, meme en periode d abondance. Qui parmis nous peu rester une semaine sans en manger???
    Concernant la manière ignoble dont ces bêtes sont sacrifiées au Nom d ALLAH. Comment peut on dire bismiLLAHi et tuer des animaux dans ces conditions ( ou les betes se voient mourir les uns apres les autres; ou les betes voient l’arme qui va les egorger) et ce sans parler des conditions de transports de ces pauvres créatures d’ ALLAH. Il y a qu’ a revenir aux hadith du prophete Mouhammed (alayhi salat wa salem) et au paroles des sahabs sur la manière de traiter les animaux.
    Qu ALLAH nous aident a mieux comprendre notre dine et à mieux l appliquer, et à honorer notre engagement envers Lui; salem alikoum

    5
  6. Al-Kanz    

    Frédéric Freund, c’est une très bonne nouvelle. A double titre : 1) d’abord pour les animaux, 2) ensuite parce que l’application d’un tel règlement va permettre la banalisation de l’abattage rituel qui sera alors considéré comme un abattage comme un autre, si tant est que l’on veuille accepter la dérogation sur l’étourdissement. On évitera ainsi la stigmatisation et on pourra penser que les récriminations à venir se feront parce que tel abattoir qui pratique l’AR (abattage rituel) ne remplit pas ses devoirs et non parce qu’il pratique l’AR. L’AR, un abattage comme un autre.

    6
  7. très choquée    

    mais il faut faire bouger ces pays qui se disent muslim, Sobhan Allah, c’est interdit de faire souffrir les animaux. Quelle honte.
    @lune: et au moins si ces atrocité disparaisse ça sera très bien ce travail demande des HUMAINS musulman, et non des « diables arabes ». je crois vraiment qu’il faut être diabolique pour faire souffrir un animal, sans défense qui plus est!

    7

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | ADABéo | Oumzaza | Aïd moubarak | Ramadan