Les abattoirs de la honte

Par Al-Kanz

L’étourdissement des animaux avant abattage est souvent présenté comme la panacée. A tort. Il peut servir uniquement, comme vous le verrez dans la vidéo que nous vous proposons, à mieux préparer l’animal à se faire dépecer vif.

La vidéo que nous vous proposons aujourd’hui est assez dure. Malgré tout, il est important que les consommateurs sachent ce qui se passe dans les abattoirs d’ici et d’ailleurs. Précisons immédiatement que si la vidéo ne se passe pas en France, ce genre de pratiques se retrouve dans nos abattoirs. Ce que vous allez voir est à peine croyable : un tueur – c’est ainsi que l’on nomme les employés d’un abattoir chargé de mettre à mort les animaux – s’empare d’un pistolet, appelé « pétard », le charge, le pose sur le front du bœuf puis tire une balle qui transperce sa boîte crânienne. Le bœuf est sonné, mais toujours conscient. On devine sa douleur.

Alors que les détracteurs de l’abattage rituel n’ont de cesse de vouloir imposer ce procédé, il apparaît que, bien loin de réduire les souffrances de l’animal l’étourdissement, tel qu’on le voit sur cette vidéo, transforme l’abattage en une véritable séance de torture. L’étourdissement apparaît simplement comme un outil de confort, utilisé pour faciliter la suspension des bœufs avant dépeçage à vif. C’est là où les images sont terribles : le bœuf est toujours vivant et semble conscient. Malgré tout, l’ouvrier lui ouvre le ventre d’un grand coup de couteau. Le bœuf mugit de douleur. Rien n’y fait. L’ouvrier se rapproche de lui et lui coupe l’oreille. Puis, il lui coupe la patte. L’animal est alors bien vivant.

Encore une fois, les scènes de cette vidéo sont très dures. Les âmes sensibles peuvent être choquées.

Rappelons à toute fin utile, que, lors de l’abattage rituel halal, l’animal meurt très rapidement au bout de quelques secondes. Pour en savoir plus, nous vous invitons à parcourir le site de l’association Asidcom et de lire notamment le document rédigé par les membres de cette association de défense du consommateur : Les bénéfices de l’abattage rituel sans étourdissement pour les animaux et les hommes.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (43 commentaires)

  1. Fayce    

    Salamalaykoum

    Pas de mot pour décrire cette horreur, n’importe quel être vivant devrait être sensible à ce genre de massacre. L’homme est bien le plus grand disputeur acharné que la terre à jamais porté. Cela me fait penser aux Anges paix sur eux, quand ont leurs à annoncés qu’une créature allait voir le jour, et que les anges répondirent  » Vas-Tu y désigner un qui y mettra le désordre et répandra le sang, quand nous sommes là à Te sanctifier et à Te glorifier?»

    1
  2. IslaMuslim.fr    

    As Salam Arleykoum,

    Il n’y a pas de mot pour qualifier ces actes de torture.
    Il ont rien d’humain, aucun sentiments, aucune émotions lorsqu’ils torturent ces pauvres bêtes.
    C’est dégeulasse de savoir qu’il existe ce genre de personne.

    Cependant, je ne vois pas le rapport avec nos abatoirs dit « Halal ».

    Wa Salam Arleykoum

    2
  3. bidar    

    La vidéo doit se passer en Allemagne mais j’en suis pas sur j’entend de l’allemand et le chapeau de l’agriculteur me parait allemand.Par rapport au pistolet »matador » utilisé je pense que c’est comme dans mon abattoir, on utilise des balles mais c’est une tige qui perfore la boite cranienne des plus petites balles pour les veaux.
    Maintenant je relève quelques irrégularités comme le tueur qui est taché de sang, c’est le même qui dépèce l’animal et qui est le tueur. Au niveau de l’hygiène et du comportement devant l’animal ceci est très déconseillé,les veterinaires pourront confirmer cela.
    C’est vrai le dernier animal abattu est mal étourdi, l’ouvrier aurait du retirer une balle comme cela arrive très souvent. Dans certains abattoirs on inflige a l’animal un courant electrique puis on inflige un coup de couteau au coeur pour vider le sang. il ya donc trois étapes perforation/electrocution/coup de couteau.
    Pour nous les musulmans 1 seule étape un saignement par le sacrificateur.

    3
  4. Muslima    

    Assalâmu ‘alaykum

    C’est en Autriche que cela se passe.
    C’est parfaitement écoeurant.

    4
  5. Jiji    

    CHOQUEE

    5
  6. AZRAQ MOHAMMAD    

    Allah soubhanaho wa taala dit:
    كنتم خير أمَّةٍ أخرجت للنَّاس

    mais si on se penche pour constater non seulement ce qui se passe dans les abattoirs du monde, l’anarchie, le précipitation, l’entêtement, l’aveuglement et une obstination perpétuelle à demeurer dans une sphère de médiocrité mentale, mais également à Makkah, Madinah et dans la plupart des mosquées du monde.
    Sommes nous réellement à la hauteur de cet éloge, la réponse est 124000 fois non.

    Aujourd’hui ce qui serait conforme à l’image du musulman de par le monde, c’est la phrase suivante:
    أصبحتم أذِلَّ أمَّةٍ بين النَّاس

    6
  7. bidar    

    Voila pourquoi j’ai signalé les abus au président de OABA (oeuvres d’assistance aux bêtes d’abattoirs).
    Les visites guidées des associations de défense des animaux par
    les responsables d’abattoirs ne sont d’aucune utilité puisque tout est préparé,organisé, les piles electriques servant a pousser les animaux rangées.J’ai moi même refuser de changer ma façon de travailler sous pretexte d’une visite de telle association.
    Il faut vraiment changer les mentalités et les comportements dans les abattoirs grace a des formations et multiplier les controles.

    7
  8. N    

    Salam Al Kanz,

    La vidéo je l’ai visionnée seulement rapidement, et j’ai un haut le coeur !
    Pourquoi procédent t-ils ainsi?

    Bonne fin de journée

    N

    8
  9. Abdallah    

    Assalam ‘alaykoum,

    Les organismes de certification Halal devraient tout faire pour obliger les abattoirs à placer des caméras IP, filmant les abattages, et pourquoi pas tout au long de la chaine, afin d’avoir un oeil constant sur le respect du rituel d’abattage.
    A terme il faudrait pouvoir arriver à ce genre de contrôle inshaa Allah.

    Sinon pour commenter la vidéo, en dehors de mon dégout et de ma consternation, j’aimerais souligner que les adeptes de l’étourdissement préalable, n’ont rien à nous (musulmans) apprendre ou à nous conseiller.

    Wa salam.

    9
  10. hsissen    

    ESSALAMOU ALAYKOUM

    Je trouve cette manière d’abattage troublante et je me demande ou es l’association de même Brigitte bardot qui critiquer assez souvent le sacrifice des musulmans

    10
  11. Bekkare    

    Assalamo alaïkom,

    Tant que les musulmans n’auront pas inscrits, dans leur liste, des revendications à satisfaire et et actes à réaliser, pour vivre dignement leur Islam sur le terrtoire où ils vivent, on assistera à des spectacle de désolation extrême que sur cette vidéo.
    Priorités :
    1) à l’information pour la communauté musulmane, pour qu’elle sache quoi acheter où l’acheter et surtout connaître ce qu’il faut éviter d’acheter (sauf si on ne peut absolument pas faire autrement.
    2) à la formation des praticiens pour rites islamiques (Imams pour lieux de culte, bouchers pour les abattoirs, medecins et infirmiers circoncision, et autres lieux et moyens traitant du halal
    3) à l’éveil pédagogique pour élever le niveau de perception de notre communauté, sans verser dans l’excès.

    Et enfin  » Laa Ifraata Wa La Chatate Wa Khïro Al Omouri Al Wassate »

    Wa Asslamo Alaïkom Wa Rahmato Alahi Taala Wa Barakatoho »

    Mohamed

    11
  12. bidar    

    Abdallah J’ai fait ce genre de proposition mais pour être en contact direct avec les controleurs car poser une caméra dans les abattoirs hors de question pour les responsables et les syndicats.
    Ce qui nous interesse nous musulmans c’est de savoir si le rite est respecté, il suffit de se connecter avec le controleur sur place qui donnera toutes les explications possibles et nous rassurera.
    Pour cela il faut des moyens et du personnel formé car souvent les controleurs ou les sacrificateurs ne connaissent pas l’informatique pire il ya des analphabètes.

    12
  13. naima89100    

    je viens de voir la video je suis degouter il souffre c bete comment arreter ca
    salam

    13
  14. Abdallah    

    Assalam ‘alaykoum,

    cher frère Bidar barakallahou fik, en effet j’aurais dû préciser que l’accès au visionnement ne pourra se faire que par des contrôleurs sous contrat avec les abattoirs. sinon ça poserait trop de problèmes au niveau juridique.

    L’accès à ces caméras doit être sécurisé et non public.

    Aussi tu as raison de souligner qu’une formation serait nécessaire, je ne pense pas que cette dernière soit compliquée à mettre en place ou très onéreuse.

    Wa salam

    14
  15. Nadjia    

    Salam alaikoum,

    Je ne sais vraiment pas quoi dire à part que je suis choquée. J’en ai des nausées sobhanAllah!
    Et dire que çà se passe tous les jours comme sa….

    J’ai assisté pas mal de fois à des abattages selon le rites islamiques, ben franchement rien à voir. MachaAllah.

    15
  16. CHERIF    

    Que Salut d’ Allah soit sur Vous,

    Je sens en moi une telle tristesse, et pousses un CRI de souffrance, et je vous jure j’en pleure !!!
    Je ne vais plus voir cette viande comme un aliment, mais plutôt comme une Torture, un Crime, et vais éviter à tout prix de retourner chez mon boucher.

    Que Dieu tout Puissant me pardonne de ne plus en manger de viande, et vous demande de me dire,  » Si, je décide de ne plus sacrifier d’animal pour l’ Aîd el adha, —EST-CE POUR MOI UNE MAUVAISE ACTION ?
    Je vous remercie de votre Compréhension à Tous.

    WA SALAMOU AILAIKOUM WA RAHMATOU ALLAH !

    16
  17. amir    

    non mon frere cherif allah dit la touharimou ma halala allah dir rabi fi kelbek iman bilallah watkel alih vuillez me pardonner je m exprime mal le francais

    17
  18. DIEUDONNE MOHAMMAD    

    Mon frère Cherif, c’est une grande satisfaction de constater qu’il y a des êtres sensibles encore comme toi.
    J’ai lu ton commentaire, et j’ai pris le temps avant de te répondre, et voici ce que j’ai à te dire:
    La dérive qui a conduit les êtres humains à devenir aveugles et insensibles au point de tomber plus bas que les animaux de la savane, devrait servir à réveiller notre bon sens afin de voir si nous sommes en conformité avec les lois divines de notre Créateur stipulées dans le Saint Qur’aan, ou alors nous croyons l’être.
    Pour ce qui est de consommer la viande ou pas, ce serait dériver vers l’autre extrémité, car les animaux ont besoin de deux choses:
    1_de l’attention, de l’amour et des soins.
    2_être honorés par l’engagement de l’être humain à faire de leurs sacrifices une fête, et faire de leurs chairs un cadeau de notre Créateur en tant que nourriture exceptionnelle.

    le problème des musulmans n’est pas compliqué à cerner, ils possèdent tous un ou deux voir trois exemplaires du Saint Qur’aan, le problème c’est qu’on se contente de le lire sans chercher à l’analyser pour le comprendre, sans toutefois s’aventurer à l’interpréter à sa guise, car il y a eu un ingénieur choisi par Allah pour faire son illustration et sa mise en pratique, il faut pour ça qu’on se ressaisissent et s’assoir par terre poser le Qur’aan à hauteur de notre cœur et non à hauteur de nos testicules pour l’étudier.
    Enfin pour terminer, je pense que le petite histoire qui suit et que j’ai vécu dans l’océan indien te poussera à réfléchir la dessus:
    Un soir après Salatou’leecha’e dans une mosquée en plein Ramadhan, un imam très respecté de sa communauté s’est levé, a pris la parole pendant qu’un autre Imam Egyptien envoyé par la jamiaah islamiyah bénévolement afin de réciter avec tajweed le Qur’aan pour faire de Ramadhan un mois de bien être te de sérénité.
    Et pendant que le pauvre Imam Qari’e Égyptien est assis sur les marches du manbar, l’autre Imam d’origine Indo-Pakistanais s’adresse à l’assemblée en commençant par exprimer cette phrase:
    Le Qur’aan est descendu en Arabie, il est chanté en Egypte et pratiqué en Inde.
    sur le moment j’ai cru avoir rêvé, j’ai tourné ma tête à droite et à gauche pour voir s’il y a une réaction quelconque pour confirmer ce que je venais d’entendre, et j’ai remarqué quelques regards tournés vers moi, car la plupart des personnes savaient que j’étais Arabe, et parmi eux un frère originaire du Yaman, qui apparement était aussi abassourdi que moi.
    Mais c’est le pauvre Imam Égyptien qui heureusement ne parlait que l’Arabe et l’Anglais, qui m’a chagriné.
    J’ai persuadé le frère Yamany de ne pas réagir, car il a fait mine de se lever pour s’exprimer.
    Je suis rentré chez moi blessé profondément, je n’avais jamais reçu une giffle verbale comme celle là.
    Je ne peux pas tout t’expliquer en quelques lignes, mais n’ayant vécu que 11 premières années de ma vie dans un pays arabe, et n’ayant jamais eu l’occasion de revoir mon pays natal ni un autre pays Arabe, mais ça ne m’a pas empêché de rester attentif non pas au rumeurs, mais bien à ce qui se reflète à travers les individus et les moyens de communications, sans oublier les symbôles forts qui sont la meilleur vitrine de la société Arabe.
    Tout ça pour te dire que pour ces quelques raisons j’ai décidé de ne pas réagir et chercher plutôt à comprendre, contrôler mon impulsion d’arabe pour laisser une autre fonctionnalité de mon coeur et mon esprit travailler, réfléchir pour comprendre.
    je suis arrivé à la déduction suivante:
    Quand on vois ce que les pays Arabes font du dernier message de notre Créateur pour l’humanité, et ce que les soi disant gestionnaires des lieux saints font aux Indiens, Philippins, Pakistanais et !!! Marocains et !!! ( Marocaines ) !!!. l’imam indien peut exprimer sa révolte de façon certes très appuyée mais à juste titre.
    Autre chose plus grave, frère Cherif, ça c’est passé à Johannesbourg en Afrique du sud le mois d’aout 2004, j’ai été invité par une station radio, ou j’ai rencontré un nombre de personnes y compris bien sur le directeur de la station, qui à un moment donné, en pleine conversation religieuse, heureusement hors antenne, il a déclaré ceci:
    Je te conseille de t’assoir avant de lire ce qui suit, et je ne traduit pas ça déclaration afin de ne pas travestir le sens et la nature des mots:
    We indians and Pakistanis, we are planning to dismantle the holly stones of Al Kaabah, the we will transfert them to Pakistan to rebuild the holly house of Allah.
    Depuis aout 2004 je me suis penché sur le cas de notre communauté et je peux te dire que je suis toujours en train de faire le constat et rédiger l’état de délabrement, la médiocrité, la lassitude et le divagation de notre oummah.
    Je pense que ne ne connaitrais jamais le chômage vu l’ampleur des pandémies et l’agonie interminable de nos peuples, victimes du laxisme et l’irresponsabilité des tenants de la destinée de quotidienne la Oummah.

    18
  19. samy    

    salamou alikoum je suis ecoeuré par la barbarie de ces gens il faut avoir un cœur de pierre, être ignorant, mécréant et insensible…je suis dégouté, qu’Allah leur fasse payer leur cruauté à ces pauvres êtres vivants qui ont une âme et ne pas oublier ce sont des êtres à Allah…al hamdoulilah chez nous les musulmans on a du respect pour tout être vivant.

    19
  20. bidar    

    Frère Abdallah d’accord pour le visionnement par les contrôleurs sous contrat avec les abattoirs ce serait un outil interessant car certaines associations demandent a ce qu’il y est la présence d’un controleur a l’abattage mais cela n’est jamais le cas c’est + pour impressionner.
    En générale il faut faire confiance au sacrificateur musulman, car cela ne sert strictement a rien d’avoir une ou deux personnes pour surveiller l’abattage
    Samy souvent les ouvriers d’abattoirs sont peu instruits, il n’y a qu’a écouter leurs discussions,insensible c’est vrai j’ai refusé de travailler avec un ouvrier qui tuait les vaches par les yeux.

    20
  21. Al-Kanz    

    Bien qu’il y ait des divergences fondamentales entre la conception des musulmans et l’OABA, je pense qu’il faut travailler ensemble pour améliorer les conditions d’abattage. Bidar, votre expérience et votre expertise doivent être mises à contribution. Vous avez le devoir de faire des propositions.

    21
  22. DIEUDONNE MOHAMMAD    

    Réponse aux frères Bidar et Abdoullah:

    J’ai été personnellement sollicité il y a quelques années par une entreprise sud africaine de Durban pour les accompagner auprès de deux sociétés associées, l’une Hollandaise et l’autre Belge afin de casser le contrat d’engagement pour l’achat continu des tripes provenant des vaches non hormonales abattues par ces deux entreprises installées de part et d’autre de la frontière des deux pays, et plus exactement près de Turnhout pour le compte d’un acheteur Saoudien qui lui ne prend que de la viande.

    Cette entreprise sud africaine avait fait appel à l’époque à un organisme musulman très connu en Europe ( que je ne cite pas… ) pour leur conseiller un « représentant musulman digne de confiance » afin de lui confier la tâche suivante:

    Être présent à chaque abattage pour s’assurer que les tripes prélevées soient bien celles des vaches non hormonales provenant des vaches abattues pour le compte des saoudiens, ensuite poinçonner chaque tripe et mettre un cachet indélébile sur chacune d’elle avant conditionnement et expédition vers Durban.

    Cette entreprise sud africaine avait pris l’initiative également d’envoyer à ce monsieur tous les deux mois, des nouveaux poinçons, un nouveau cachet et une nouvelle encre, pour s’assurer de la bonne continuité de la traçabilité de leurs achats.

    Les deux entreprises ont fini par corrompre l’individu afin qu’il les laisse travailler à leur guise.
    Les sud africains n’ont pas tarder à constater les défaillances.

    En effet le grand boucher de Durban n’est pas dupe, ayant des moyens financiers énormes et maîtrisant son secteur d’activité, il savait très bien qu’une défaillance comme celle là viendrait à bout très rapidement de sa renommée et souvent de manière irréversible.
    L’arrivage frelaté les a fait réagir ainsi.

    N’ayant personnellement rien à voir avec ce secteur d’activité, étant expert réseau en informatique et technicien en construction et décoration, je me suis retrouvé impliqué dans cette affaire qui a permis à mes amis sud africains d’abroger leur contrat sans dommages juridiques, et m’a permit d’ouvrir les yeux sur une activité qui touche non seulement les musulmans en Europe mais également le monde entier.

    En effet, vu la manifestation de ces incidents, je voulais en savoir d’avantage, je me suis rendu par la suite sur place, et parlant également le dialecte néerlandais de cette région, j’ai pu passer inaperçu, j’ai constaté comment se passe au grand jour les transgressions à la fois du droit des animaux, mais également celui des musulmans qui font aveuglément confiance aux intermédiaires et intervenants.

    Conclusion, les consommateurs saoudiens comme ceux en europe seront tôt ou tard frappés par des maladies incurables, car n’oublions pas que la loi divine du Qur’aan qui nous avise d’éviter la consommation de ce qui est haraam ainsi que ce qui devient haraam à cause du non conformisme à la condition scientifique divine concernant la manière de procéder à l’abattage des animaux.

    Enfin je profite de cette occasion pour dénoncer la complaisance, le laxisme et l’aveuglement des médecins et laboratoires.

    L’Europe va devoir faire face non seulement à la faillite du système du Riba de ses banques, mais également l’impossibilité de garantir les retraites, et que dire de la sécurité sociale avec les maladies en cours de chemin.

    Plus le temps passe, plus les pharaons contemporains se retrouveront nez à nez avec les lois divines du Qur’aan.

    Je me tiens à votre disposition pour toute précision ou question qui pourrait contribuer à œuvrer pour la bonne cause.

    22
  23. CHERIF    

    Que le Salut d’Allah soit sur Vous tous,

    Je commence tout d’abord par remercier tous mes Frères et Soeurs pour leurs réponses,

    Et plus particulièrement Messieurs DIEUDONNE Mohamad, et SAMIR, pour les mots si doux qu’ils m’ont manifestés, quant à la cruauté faite à l’animal et aussi afin je puisse appréhender sous d’autres coutures le vrai sens du sacrifice et du rachat de l’animal envers l’homme.

    encore mille merci à vous Amis.

    Cependant il reste cette ombre sur le procédé et cette façon du sacrifice pratiquer par l’homme et cette souffrance faite à son sauveur !

    L’animal que Dieu nous indiqué par cette offrande :  » que si elle pratiqué de façon aussi barbare, ne devient-elle pas un Harâm ?  »

    Et pour terminer à Toi Mon Ami DIEUDONNE,
    les déclarations de cette personne n’engage à mon sens qu’une catégorie de gens non doués de raison, et puisque Nous le sommes Musulmans par l’Amour de Dieu, IL SERA NOTRE TEMOIN !

    A mon Ami SAMIR, Tu as l’intelligence mais aussi, la profondeur de l’esprit et par tes mots aussi magiques qu’ils sont, tu as fais l’effort de t’exprimer dans la langue de Molière, et j’ai été ravi et aucun Souci que seulement que le Salut d’Allah soit toute sa OUMMAH.

    « QUI SE CONNAIT LUI MEME CONNAIT SON SEIGNEUR » ( MAN ‘ARAFA NAFSAHU FAQAD ‘ARAFA RABBAH)

    Bien sûr, je ne saurais ici par ce magnifique lien qu’est ce merveilleux Site Remercier l’ensemble de ses excellents serviteurs,
    et joints mes mains vers le Ciel pour vous protéger INCHA- ALLAH,
    AMINE

    WA SALAMOU ‘ALAIKOUM WA RAHMATOU ALLAH.

    Que Dieu vous bénisse,

    Très humblement,

    23
  24. CHERIF    

    RE/REPONSE : à 17h 26

    Dans ma réponse ci-dessus, j’ai cité SAMIR au lieu d’AMIR, je pense que tu l’as compris ami ?
    Alors, Pardonnes-moi d’avoir écorcher ton nom ou prénom AMIR.

    Bien à vous.

    24
  25. bidar    

    DIEUDONNE MOHAMMAD ton commentaire soulève un problème celui de l’independance du controleur vis a vis de l’abattoir.Les enjeux financiers sont tres gros dans le halal surtout lorsqu on parle d’exportation vers l’etranger. Je citerai une societe Mac Donald qui envoie de la viande vers le maroc mais abattue en France. Elle est tres meticuleuse en ce qui concerne la qualité de la viande et il ya une personne dans l’abattoir qui controle morceau par morceau la viande destiné a Mac Donald de peur qu’elle refuse la marchandise.De plus elle exige un certificat daté et signé par le sacrificateur pour chaque envoi.
    En ce qui concerne les tripes de boeufs ou d agneaux comme c’est une partie tres difficile a controler, il faut vraiment un controleur sur la chaine pour poinçoner les tripes car il peut y avoir des mélanges. Ce qu’il faut savoir c’est qu’au cours d’un abattage on peut commencer par des non-halals puis des halals puis des non halals. Pourquoi?
    C’est une question d’age des bovins on commence toujours par les jeunes bovins de -24mois puis les autres, donc si vous avez des betes a sacrifier de +30 mois il faut attendre 1h ou 2h selon l’arrivage afin de commencer.Il est absolument faux de dire que les musulmans passent toujours les premiers dans l’abattoir,le sacrifice peux se derouler en 2 ou 3 fois dans la matinee.

    25
  26. DIEUDONNE MOHAMMAD    

    Frère BIDAR
    A mon humble avis, pour ne pas faire du sur place, car c’est l’un des objectifs direct ou indirect de la société occidentale pour plonger les masses tantôt dans un labyrinthe d’administration et de paperasses, tantôt dans une structure tentaculaire dans le but de créer l’anarchie totale afin de dérouter toute entreprise ou association soucieuse de mettre de l’ordre et la transparence.
    Nous nous retrouverons toujours au point de départ, je ne crois pas que ce soit uniquement l’œuvre d’une machination humaine.
    Il est primordial que l’on tienne compte de nos sacrées références stipulées dans le Saint Qur’aan, comme étant une sorte de wagon de transport qui nous permettra de nous déplacer et par delà traverser sans dommage ni panne ni gaspillage d’énergie ces espaces parsemés d’obstacles et plongé dans une perpétuelle anarchie.
    Et à titre d’exemple, et je ne citerais qu’un seul exemple:
    Nous lisons le Saint Qur’aan, mais nous nous imbibons pas de sa lumière malheureusement.
    Allah SWT a décidé que parmi les sciences et les enseignements qu’il a incorporé dans le Saint Qur’aan pour en faire le mode d’emploi et références pour l’humanité, soit ajouté les quelques conversations qu’il a eu avec le rival et ennemi éternel de notre grand père Adam.
    Et voici deux phrases exprimées par le grand père de nos ennemis passés, contemporains et futurs:

    1- …il dit alors à Allah, tu vois celui que tu as préféré à moi, je vais l’accaparer lui et sa descendance…

    2- …et je vais m’incruster dans leurs richesses et leurs descendances…!!! ? !!!

    C’est très épanouissant de partager nos divers constats et informations, en allant soulever parfois ce qui n’est pas connu de tout le monde.
    C’est très bien de contribuer à l’information.
    C’est aussi bien de se pencher sur ce qui est dit afin de suggérer des idées ou donner son avis.
    Mais quelque soit l’énergie intellectuelle, scientifique ou matérielle que nous investirons pour marquer notre vie avec l’espoir d’avoir œuvré pour servir notre Créateur afin de perpétuer sa lumière et ses directives, avec le souci de léguer à nos enfants un outil riche, robuste et imperméable.
    Nous ne pourrons pas atteindre cet objectif, si nous laissons de côté les bases indispensables que sont les références du Qur’aan.

    On ne peut plus se permettre de lire le Qur’aan tel que le colonialisme et la déconfiture de la oummah nous a forcé à le faire en nous plongeant dans une interminable dissension.

    On ne plus plus faire de notre énergie et nos engagements de simple interventions de complaisances imbibées de déclarations sentimentales qui s’estompent aussi tôt que d’autres faits divers viennent effacer de notre mémoire cache l’effet des précédentes.

    26
  27. rezgui    

    assalamou alaicom

    Alkanz,

    je veux juste préciser, que la mort cérébrale de l’animal sacrifié conformément à la méthode du prophète SAAWS, survient au bout de quelques secondes (10 secondes pour les bovins selon les travaux de Grandin). suite à cette mort cérébrale l’animal perd sa conscience et ne sent plus la douleur. cependant la mort final de l’animal qui correspond à la fin des battement de son coeur, survient bien plus tard, au bout de quelques minutes.

    assalamou alaicom

    27
  28. frédéric FREUND    

    @ REZGUI
    10 secondes ? Personnellement je n’ai jamis vu un bovin perdre conscience après seulement 10 secondes. Les travaux rapportées par l’AESA, dans son rapport scientifique de juin 2004, mentionnent des durées allant de 20 à 126 secondes. En réalité, ce qui compte, c’est la technicité du geste : jugulation des carotides et veines et parfaite contention de l’animal. Cette contention doit ensuite être maintenue jusqu’à la fin de la saignée, c’est-à-dire la mort de l’animal. Ensuite, la bête peut être évacuée puis supendue pour être « travaillée ». Voilà les textes français (pas si éloignés des exigences du prophète…) Malheureusement aujourd’hui, les abattoirs industriels doivent être rentables. Il faut donc pour cela respecter des cadences incompatibles avec le respect des animaux. D’où de nombreuses dérives. Nous avons visités en 2005 un abattoir où la cadence était de 60 bovins à l’heure en rituel. Les bêtes étaient écorchées alors qu’elles étaient encore vivantes. La cadence a baissé car l’OABA a déposé une plainte. Mais si l’OABA n’avait rien fait, on serait toujours à 60/heure dans cet abattoir. Ce qui pose le problème des contrôles officiels…
    Ce n’est ni aux associations de protection animale, ni aux associations de certification comme AVS de faire la police dans les abattoirs. Que les pouvoirs publics prennent leurs responsabilités.
    Le programme de formation « protection animale » se met en place : des réunions ont lieu en novembre au ministère de l’Agriculture. Le projet de règlement européen, présenté le 18 septembre dernier par la Commission de Bruxelles va aussi dans ce sens et renforce les contrôles officiels (à l’instar des contrôles hygiène alimentaire). On ne peut que s’en féliciter. Mais au final, que d’énergie pour faire respecter les textes et la dignité de l’animal et ce faisant, celle de l’homme.

    28
  29. rezgui    

    frédéric FREUND,

    je vous invite à consulter cet article de Grandin, c’est quelqu’un qui a beaucoup fait pour améliorer les conditions du bien être animal aux EU, sans pour autant mettre en cause l’abattage rituel.

    Dr Temple Grandin’s web page : «Answers to questions about cattle insensibility and pain during
    kosher slaughter and analysis of the Agriprocessors video, by:
    http://www.grandin.com/ritual/qa.cattle.insensibility.html

    le vrai problème que ce soit pour l’abattage avec ou sans étourdissement est la matérialisation de l’animal et sa considération comme une matière première insensible pour la production. on veux tuer plus d’animaux à l’heur pour vendre plus de viande, mais si on prend en compte tout le gaspillage qui est fait derrière à tout les niveaux, en partant de l’abattoir même, on se rend compte qu’on n’a pas besoin d’aller aussi vite.

    assalamou alaicom

    29
  30. bidar    

    frédéric FREUND et rezgui les cadences dans les abattoirs sont très élevées.Les problemes d’hygiene et de bien etre animal ne sont pas une préoccupation par exemple a Socopa Coutances le probleme de contamination qu’il y a eu sur les steaks hachés est une des conséquences. Maintenant pour en revenir a l’abattage rituel c’est vrai la contention est ouverte bien trop rapidement ce qui entraine quelque fois des scenes un peu triste car on voit l’animal se débattre. Vous dites ***Ce n’est ni aux associations de protection animale, ni aux associations de certification comme AVS de faire la police dans les abattoirs. Que les pouvoirs publics prennent leurs responsabilités***Vous savez tres bien et je l’ai dit au président de l’OABA que les pouvoirs publics sont entrain de se désengager au niveau des abattoirs, diminution du personnel au service veterinaire, responsabilisation de l’abattoir. Je ne suis pas d’accord nous avons tous notre role a jouer, bien que l’abattoir essaye de nous mettre la pression afin que nous n’intervenons pas.

    30
  31. Bardot et les animaux qui se font trancher la gorge dans les appartements    

    […] Pour rappel, voici une vidéo qui montre la terrible souffrance des animaux qui subissent l’étourdissement préalable, ce procédé que Mme Bardot veut voir appliquer à l’abattage rituel en général, musulman en particulier. Nous en parlions dans notre article Les abattoirs de la honte. […]

    31
  32. Didier LE GALL    

    Bonjour à vous tous.
    Ne pensez-vous pas que tout vrai Chrétien, Juif ou Musulman se doit d’être végétarien pour réellement respecter toute vies et ainsi ne pas faire souffrir les animaux, créatures de Dieu?
    N’oublions pas que les élevages, transports et abattages ne sont que souffrances pour eux.
    Aucune religion n’impose de manger les animaux… Et l’on peut très bien vivre, en bonne santé, sans cadavres dans nos assiettes!

    32
  33. Al-Kanz    

    Bonjour,

    C’est le propre de la vie que les uns se fassent manger par les autres.

    33
  34. Didier LE GALL    

    Bonjour Al-Kanz.

    Non, nul besoin pour l’Homme de manger des animaux pour vivre. Le propre de la vie est certes de manger, mais nous suffisent les céréales, les légumes, les fruits, les légumineuses et les produits laitiers pour les non végétaliens.

    Mais, dès qu’on touche au plaisir des papilles et des estomacs, toute philosophie, toute religion semblent bien souvent passer à la trappe.

    Par étourdissement ou avec la « technique halal », les abattages des animaux restent des actes de torture à l’encontre d’êtres vivants sensibles à la douleur physique ou psychique.

    Je ne peux que vous inviter à consulter des sites comme ceux de la PMAF, de l’OABA, de la FBB ou de Peta pour comprendre votre implication dans la souffrance animale… C’est à vous de choisir en votre âme et conscience….

    Respectueuses salutations.

    34
  35. Al-Kanz    

    Didier,

    Votre vision relève d’une douce utopie qui si elle devenait réalité conduirait à le dérèglement complet du cycle de la vie. Ce que vous prônez n’est rien d’autre que la négation même de la chaîne alimentaire et par-là même la destruction du vivant.
    Le bien-être animal doit comme toute chose se penser de façon raisonnée. PMAF, OABA, FBB et Peta font un travail formidable, parasité parfois par des conceptions philosophiques pour le moins dépassées. Je développe ce point ici : http://www.al-kanz.org/2008/05/19/abattage-rituel-oaba/.

    35
  36. Didier LE GALL    

    Merci Al-Kanz de m’avoir à nouveau donné votre point de vue … que je ne partage cependant pas.

    Je ne cherche pas à mettre en cause LA chaîne alimentaire, mais UNE des chaînes que l’on trouve sur Terre: celle concernant l’Homme.
    Je ne demande pas aux prédateurs (lions, aigles, serpents, brochets, grenouilles, etc…) de ne plus être carnivores mais aux humains de cesser de tuer des animaux, car ce sang qui coule n’est que souffrances.

    Si nous, mammifères bipèdes, devenions tous végétariens, il est vrai que le cycle de la vie en serait changé, mais pas déréglé, plutôt amélioré.
    Ainsi tous nos « frères » et « soeurs » pourraient manger à leur faim car un régime végétarien permettrait de nourrir largement toute la population mondiale. N’oublions pas que 7 à 10 kg de protéines végétales, par nous comestibles, sont nécessaires pour obtenir 1 kg de protéines animales. Bonjour le gaspillage!
    Voyons qu’actuellement d’immenses forêts tropicales sont abattues pour en faire des pâtures à bovins ou pour y planter des oléagineux (surtout du soja) destinés à engraisser « nos » animaux élevés en batteries.
    Et combien de paysans du Tiers Monde sont aussi expulsés de leur cultures vivrières?

    La production de viande est également une aberration quant à l’énorme consommation et pollution d’eau potable qu’elle engendre.

    Je vous propose d’en savoir plus en consultant http://www.vegetarisme.fr/ ou http://www.vegetarisme.info/

    Ceci dit, je suis sensible au fait que vous cherchiez à intégrer le bien-être animal dans les abattages rituels.

    Salam

    36
  37. indigene    

    Pas question d’étourdir l’animal dans notre abattoir de Tours, nous l’avons dit une fois pour toute, le problème est réglé.

    37
  38. Musulmans, OABA is watching you !    

    […] (saws). Pour autant, dans les abattoirs de l’aïd al-kébir, ce n’est pas pire qu’ailleurs. Certes, cela n’excuse évidemment pas les mauvais traitements infligés dans certains cas […]

    38
  39. Islam365.fr    

    InnaaLillahi Wa Innaa Ilayhi RaajiOun … Au lieu de critiquer les musulmans pour leur sacrifice, les associations de protection des animaux devraient s’attaquer à ce genre d’abbattoirs cruels et criminels..

    39
  40. sam    

    j’arrive pas a voir la vidéo

    40
  41. Rififi autour d’un abattoir pour l’Aïd el-Kebir    

    […] réalisé, même clandestinement, et des conditions d’abattage conventionnel (voir Les abattoirs de la honte). Malheureusement à Clermont, la ville ne possède plus d’abattoir et les abattages se font […]

    41
  42. mizan    

    Salam
    Que faire pour parvenir à lire la vidéo???

    42

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE