GreenInked, repenser l'habitat et le développement durable (1/2)

Par Al-Kanz

Développement durable. Informer et promouvoir l’habitat durable, c’est l’objectif de Caroline, responsable du magazine en ligne Greeninked. Un magazine inspiré par l’éthique islamique et le devoir qui en découle de respecter l’environnement.

[Lire la suite…]

Développement durable. Greeninked, c’est un magazine consacré au développement durable. Tenu par Caroline O. M., il vise à promouvoir le bien-construire. Orienté consommateurs, Greeninked offre une vision originale et surtout concrète de ce que peuvent devenir les villes de demain si l’on développe un habitat respectueux des hommes et de l’environnement. A découvrir, d’abord avec cette interview en deux parties.

Al-Kanz : Pourriez-vous nous présenter votre webzine ? A qui s’adresse-t-il ?

Greeninked : Greeninked.com est un webzine d’information qui se focalise sur l’actualité de la construction durable et l’éco-habiter au quotidien. Il s’agit de communiquer sur les projets, idées et initiatives en cours et de proposer des feedbacks sur ce qui a été achevé. Nous proposons des articles et sélectionnons des vidéos concernant la conception, la construction, la réhabilitation, le green design et l’aménagement durables afin de sensibiliser le lecteur à la globalité d’une démarche qui se veut écologique et économique. Pour cela, nous donnons la parole aux professionnels, aux associations, mais aussi aux individus porteurs de projets.

Greeninked.com est un magazine tout-public mais à moyen terme, nous aimerions plus particulièrement communiquer en direction de la communauté musulmane afin de promouvoir les alternatives écologiques et économiques existant en matière de construction, de réhabilitation ou d’aménagement et de favoriser – lorsque les produits de la finance islamique seront arrivés en France métropolitaine – l’accession à la propriété pour nos frères et sœurs. Il nous faut préparer le terrain à la venue des prêts islamiques de façon minutieuse en informant au maximum notre communauté sur ce qui peut les attendre – stratégies, outils, professionnels – dans ce domaine, où beaucoup sont novices.

Enfin, le troisième levier de notre activité est centré sur l’action. Nous nous attachons à adopter une démarche active en tentant de faire naître un mouvement coopératif au sein de la communauté : en effet, chacun doit prendre conscience qu’il est acteur et qu’il peut accéder à la propriété en prenant en main son projet.

Al-Kanz : Qu’est-ce qui a motivé l’idée de lancer un magazine consacré au développement durable ?

Greeninked : L’idée part des principes de l’éthique islamique en la matière. C’est donc l’islam, par les enseignements du Coran et de la Sunna, qui nous demande tout simplement, collectivement mais aussi individuellement, de nous occuper comme il se doit du dépôt qu’Allâh nous a confié. Ainsi, sur Greeninked.com, nous concevons notre engagement comme résultant d’un devoir religieux, éthique et moral. S’agissant de la forme que prend cet engagement, il nous a paru intéressant de passer par un webzine afin de toucher rapidement, facilement et efficacement tous les internautes que cette thématique intéresse.

Al-Kanz : Autoconstruction, autopromotion, éco-construction, éco-habitat, etc., tous ces termes reviennent de façon récurrente dans vos articles. De quoi s’agit-il au juste ?

Greeninked : Il s’agit de stratégies alternatives, durables et économiques, pour appréhender une démarche d’accession à la propriété, qu’il s’agisse de construction nouvelle ou d’installation dans un logement préexistant. Ces stratégies sont peu connues en France mais les expériences d’autopromotion (aussi appelées « habitats groupés ou coopératives d’habitat ») réalisées à grande échelle dans d’autres pays comme la Suisse où les coopératives d’habitants peuvent atteindre jusqu’à 20 % des logements dans les grandes villes (8 % du parc immobilier national) ou 40 % des logements à Oslo, en Norvège, montrent le potentiel fort qu’elles contiennent, notamment pour les musulmans.

Maintenant concrètement, l’autopromotion est le fait de se regrouper à plusieurs familles pour gérer son propre projet de construction en commun au lieu d’acheter du « tout-prêt » chez un promoteur classique. C’est par conséquent la mise en pratique de l’idée que ce sont les mêmes personnes qui conçoivent un logement, qui l’acquièrent et qui sont aussi les usagers de ses services.

Chez nos voisins européens et dans certaines expériences françaises, cette stratégie a permis de diminuer les coûts de 10 à 20 % tout en permettant de « choisir » son voisinage et de partager des espaces communs. On peut donc très bien imaginer 5 ou 6 familles se réunissant en coopérative, leur permettant de monter un projet en collectif choisi, de réduire les coûts et d’imaginer des projets et équipements communs : pour nous musulmans, cela peut idéalement être une salle de prière commune aux familles, une bibliothèque ou encore un atelier, un jardin potager, etc. C’est en ce sens que les coopératives d’habitation sont intéressantes : elles participent d’un mouvement de réappropriation de l’espace social par l’action collective et le dépassement d’intérêts et de projets individuels, qui ont toutes les difficultés à aboutir. Cette stratégie de regroupement en autopromotion peut être complétée, dans l’idéal, par de l’autoconstruction.

Les thématiques de l’écoconstruction et de l’éco-habitat, souvent abordées et sous des angles et points de vue différents, sont tout simplement des manières plus durables de concevoir la construction et la manière d’habiter. Cela passe par la prise en compte de facteurs environnementaux locaux (durée d’ensoleillement, vents, brises) dans la conception et l’orientation de son habitat, un choix réfléchi des technologies, équipements et matériaux utilisés dans la construction elle-même. Le dernier volet s’attache à l’aménagement intérieur : équipements permettant de diminuer les consommations d’énergie, ameublement sain, réduction des pollutions intérieures (champs électromagnétiques, COV – composés organiques volatiles), recyclage, valorisation des déchets, etc.

Al-Kanz : Qu’en est-il précisément de l’autoconstruction ?

Greeninked : L’autoconstruction, c’est le fait de participer soi-même ou avec des personnes tierces non-rémunérées, à tout ou partie de son projet de construction. Il existe ainsi un réseau de chantiers, qu’on appelle « participatifs », où l’on peut prendre part à des constructions de particuliers pour apprendre les techniques de construction afin de mieux les reproduire chez soi avec sa famille, ses amis ou d’autres bénévoles (intervenant dans le cadre de ces chantiers participatifs). Cette démarche demande évidemment plus de temps et d’investissement mais elle permet également de diminuer les coûts de 10 à 30 % selon les choix effectués et cela peut être une solution de plus pour les familles motivées.

Enfin, nous abordons souvent les thématiques de l’écoconstruction et de l’éco-habitat qui sont tout simplement des manières plus durables de concevoir la construction et la manière d’habiter. Cela passe par la prise en compte de facteurs environnementaux locaux (durée d’ensoleillement, vents, brises) dans la conception et l’orientation de son habitat, un choix réfléchi des technologies, équipements et matériaux utilisés dans la construction elle-même. Le dernier volet s’attache à l’aménagement intérieur : équipements permettant de diminuer les consommations d’énergie, ameublement sain, réduction des pollutions intérieures (champs électromagnétiques, COV – composés organiques volatiles), recyclage, valorisation des déchets, etc.

De façon utopique, en combinant toutes ces solutions existantes entre elles et avec l’arrivée des produits de la finance islamique on devrait tous être en train d’y réfléchir sérieusement. Pour le moment, nous y réfléchissons à votre place, nous étudions toutes les stratégies et alternatives envisageables, les retours d’expérience des projets achevés. Nous synthétisons et communiquons une partie de nos collectes d’informations, résultats, travaux, par le biais d’articles que nous essayons de présenter de manière attractive. Parallèlement, nous tissons des liens avec les professionnels rencontrés ou avec lesquels des échanges d’informations ont eu lieu : architectes, bureaux d’études et professionnels de la construction durable, créateurs, artisans… nous sommes une boîte à outils et à idées et nous essayons d’imaginer ce qu’il est possible d’envisager, demain in châ’a-Llâh, pour les musulmans.

Visitez le site Greeninked : http://www.greeninked.com



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (1 commentaires)

  1. youssoufayyoub    

    salam alaykoum
    c’est très intéressant

    1

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE