Salle de prière d’Antony : un an après, rien n’a changé.

Par Al-Kanz

Le 2 janvier 2008, les CRS évacuaient et fermaient manu militari une salle de prière gérée depuis trente ans par des étudiants de la cité universitaire de la ville d’Antony (Hauts-de-Seine). Devant le refus de dialogue du Crous, ces étudiants décidèrent de porter l’affaire devant le Conseil d’Etat qui statua sur l’affaire, quelques mois plus […]

Mosquée d'Antony : un an après rien n'a changé

Le 2 janvier 2008, les CRS évacuaient et fermaient manu militari une salle de prière gérée depuis trente ans par des étudiants de la cité universitaire de la ville d’Antony (Hauts-de-Seine). Devant le refus de dialogue du Crous, ces étudiants décidèrent de porter l’affaire devant le Conseil d’Etat qui statua sur l’affaire, quelques mois plus tard, en mai. Le Conseil d’Etat rejeta la demande du collectif d’étudiants, mais – et c’était l’objectif – consacra, pour les étudiants, tous les étudiants de France, le droit de prier individuellement et collectivement dans un lieu public telle la cité universitaire d’Antony.

L’association René Guénon vient de publier une lettre envoyée au CROUS fin 2008. Pour la lire, cliquez sur l’image suivante :

Mosquée d'Antony : 30 ans de présence balayée d'un revers de main

Crédit photo



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE