Lidl, Aldi, Starbucks… ces entreprises qui redoutent le boycott d’Israël

Par Al-Kanz

Consommation. Si Israël a ravagé la bande de Gaza au point de faire dire aux Nations unies que cette terre martyre semble avoir été frappée par un tremblement de terre, ces ravages risquent de lui coûter cher, ainsi qu’à nombre de multinationales. Avant même que les armes ne se taisent, les premiers communiqués de presse […]

boycott Israël

Consommation. Si Israël a ravagé la bande de Gaza au point de faire dire aux Nations unies que cette terre martyre semble avoir été frappée par un tremblement de terre, ces ravages risquent de lui coûter cher, ainsi qu’à nombre de multinationales. Avant même que les armes ne se taisent, les premiers communiqués de presse de plusieurs entreprises tombaient : Lidl, Aldi, Starbucks, etc. Toutes ces sociétés ont été touchées par des rafales de SMS et d’emails qui dénonçaient leur collusion avec Israël. Hollande, France, Allemagne, Pakistan, Malaisie, etc., les frontières n’ont pas réussi à contenir l’indignation et la révolte de ceux qui désormais appellent au boycott d’Israël en particulier et de toutes les sociétés qui ferment les yeux sur ses agissements criminels en général.

Une mobilisation historique

C’est historique. Si l’appel au boycott d’Israël n’est pas nouveau, l’ampleur de la mobilisation, ou tout au moins son étendue, est sans précédent. Même en 2000, lors de la deuxième Intifada provoquée par Ariel Sharon, les réactions, déjà très vives, n’ont pas suscité une telle adhésion. Il est d’ailleurs des signes qui ne trompent pas : Lidl, Aldi, Starbucks, toutes ces sociétés n’ont pas attendu pour communiquer et démentir, encore une fois avant même la fin de l’agression israélienne, le contenu de ces sms ravageurs. Et pour cause, si les chancelleries d’ici et d’ailleurs sont restées à peu près sourdes aux appels de tous ceux outrés par les massacres à Gaza – les centaines de milliers de manifestants ont une réalité furtive et passagère -, s’agissant des entreprises cette stratégie est absolument à proscrire. Face au tsunami que les multinationales concernées voyaient se préparer, il fallait réagir vite. D’où la mise en place d’une communication de crise et la publication de communiqués, que nous invitions à lire (traduits librement par nos soins).

Lidl dément soutenir Israël

Rumeur de « dons en faveur d’Israël »
Une rumeur court actuellement dans divers forums Internet : Lidl consacrerait, à l’échelle européenne, les recettes de vendredi 9 janvier 2009 et du samedi 10 janvier 2009 à Israël.
Lidl dément cette rumeur, qui est totalement dénuée de fondement.

Communiqué original
Gerücht « Spenden für Israel »
Aktuell kursiert ein Gerücht in diversen Internetforen, dass u.a. Lidl die europaweiten Einnahmen von Freitag, den 09.01.2009 und Samstag, den 10.01.2009, an Israel spenden will.
Lidl dementiert dieses Gerücht:
Das im Internet kursierende Gerücht entbehrt jeglicher Grundlage.

Source : le communiqué se trouve à cette adresse http://www.lidl.de/cps/rde/xchg/lidl_de/hs.xsl/11530_60559.htm.

Aldi affirme ne pas financer l’agression israélienne

Suite à des rumeurs non fondées, Aldi confirme ne pas financer Israël d’aucune manière ni de soutenir Israël dans le conflit avec Gaza. Aldi n’a jamais déclaré que les recettes de ses magasins seront données à Israël. Ces affirmations sont complètement fausses. Un des principes de base de Aldi est de rester indépendant de toute opinion politique et de tout événements.

Communiqué original
Following the communication of unfounded rumours, Aldi confirms that it does not provide Israel with any source of financial funding or support the Israel – Gaza conflict. Aldi has never declared that it will donate store revenue to Israel during the conflict and any such claims are completely untrue. One of Aldi’s core principles is to remain independent of any political views and situations.

Remarque : le communiqué se trouvait à cette adresse : http://www.aldipresscentre.co.uk/content/aldi_does_not_fund_the_israel___gaza_conflictt.aspx. Il a été supprimé.

Starbucks ne soutient pas la politique d’Israël

Les rumeurs selon lesquelles Starbucks soutient Israël sont fausses.

Starbucks est une société cotée en bourse avec des magasins dans 49 pays. Bien que des milliers de nos partenaires (employés) et collaborateurs du monde entier ont divers points de vue et partagent de nombreuses croyances sur un large éventail de sujets, notre objectif principal reste d’offrir la meilleure expérience-client possible. Starbucks est une organisation apolitique. En outre, les préférences politiques de nos partenaires, quels qu’ils soient, n’ont absolument aucune incidence sur les politiques de notre entreprise.

Communiqué original
Rumor Response: Starbucks Statement re: Support of Israel
Rumors that Starbucks Coffee Company and its management support Israel are unequivocally false.

Starbucks is a publicly traded company with stores in 49 countries. Though our thousands of partners (employees) and business associates around the globe have diverse views and share many beliefs about a wide range of topics, our primary focus remains to deliver the best customer experience possible. Starbucks is a non-political organization and does not support political causes. Further, the political preferences of a Starbucks partner at any level have absolutely no bearing on Starbucks company policies.

Source : http://www.starbucks.com/aboutus/pressdesc.asp?id=971

Last but not least, l’agriculture israélienne paie déjà les frais de la politique des autorités du pays. Le quotidien Yedioth Aharonoth publiait, en pleine offensive, un article où l’on apprenait que les cultivateurs israéliens regrettaient une série d’annulation de commandes de l’étranger, notamment des pays scandinaves. « Ça devient de pire en pire, et de plus en plus de voix se font entendre qui appellent au boycott des produits israéliens », précisait Ila Eshel, directeur de l’organisation des cultivateurs de fruits d’Israël. Et d’ajouter : « Jusqu’au début de l’opération, nous faisions d’excellentes affaires malgré la récession économique qui, en Europe, a provoqué une légère chute du marché. » (traduction Carole Sandrel, Capjo-EuroPalestine) Avocats, kakis et citrons israéliens sont les principaux produits exportés en Europe. En France, on trouve notamment les agrumes de la marque Jaffa dans les grandes surfaces, telles que Leclerc.

boycott Israël

Crédit photos : 12



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (28 commentaires)

  1. 512banque    

    Magnifique !

    1
  2. Al-Kanz    

    Ce qui est surprenant, c’est que les effets du boycott ont été immédiats.

    2
  3. Adelkhaled    

    As-salâmou ‘alaykoum,

    Bârak-Allâhou fîkoum.
    Al-hamdou lillâh. Ce qui peut suivre si nous adoptons la constance et que nous privilégions le travail de groupe est de loin meilleur, bi-idhnillâh.
    Il faut que l’action du boycott dure et se développe, in châ Allâh. Que chacun sensibilise son entourage de manière appropriée et conseille en toute sincérité, puis réfléchisse sur des moyens d’améliorer l’action et la rendre plus efficace.

    Al-Kanz, qu’Allâh vous récompense pour le service du site, et vous assiste dans son administration.
    J’ai relevé rapidement un souci de frappe au deuxième paragraphe, à la troisième ligne (« …des ailleurs des signes »).

    Djazâkoumoullâhou fid-dârayn.

    Was-salâmou ‘alaykoum.

    3
  4. NAoual    

    Ça réchauffe le Cœur!

    4
  5. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    AdelKhaled, c’est corrigé. Bâraka-Llâhu fîk.

    5
  6. Muslima    

    Assalâmu ‘alaykum

    Al hamduliLlâh ! En espérant que ce ne soit que le début in châ-a-Llâh.

    6
  7. Rachid    

    as-salâmu ‘alaykum. Ca me rappelle une anecdote. L’année dernière j’étais dans un magasin Carrefour et un employé du rayon fruits & légumes me propose de goûter des agrumes dont l’affichette indique comme origine « I****l »(entité sioniste pour ceux qui n’auraient pas compris). Je lui ai alors demandé s’il n’avait pas honte de soutenir des criminels et des terroristes. Il m’a répondu : « Moi je fais du commerce c’est tout ». Je lui ai alors retorqué : « Les collabos eux aussi disaient qu’ils ne faisaient que du commerce ». Il a alors jeté son tablier et a quitté son poste.

    7
  8. Technics    

    Salam ^aleykoum,

    La ils ne le ressentent pas encore, d’ici quelques mois les chiffres parleront. Comme on est en temps de crise, le boycotte tombe à point. Incha Allah que cela dure et que cela ne s’arrête pas quand les médias auront décider de ne plus parler de Gaza. Ce boycotte des produits Sionistes et US doivent continuer tant qu’il y aura des opprimés et que ces sociétés ont de prêt ou de loin contribuer à cette oppression.
    Pour ma part un mail sur le boycotte sera envoyé dès à présent une fois par mois et l’article le concernant sera remis à la une, une fois par mois aussi.
    Voici l’article : http://islamic-events-belgium.blogspot.com/2009/01/action-actie-boycot-israel.html

    Ma’a salama

    8
  9. anyone    

    Salam alaykoum, on a une idée de qui est à la base de ses rumeurs?

    9
  10. Rachid    

    as-salâmu ‘alaykum. Pourquoi ne trouve t-on quasiment jamais Casino dans la liste des entreprises à boycotter pour sa collusion avec l’entité sioniste? Un article du magazine « Challenges » datant d’il y a un an et que l’on peut consulter gratuitement sur son site web dresse un portrait de M. Naouri, PDG de Casino, dans lequel on apprend que ce dernier apporte son soutien à des initiatives en Palestine occupée.

    10
  11. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Les listes à rallonge en faveur du boycott ont un effet contre-productif et confortent les plus frileux à ne rien faire.
    Et s’il faut boycotter Casino, boycottez aussi Carrefour (http://www.7sur7.be/7s7/fr/1536/Economie/article/detail/596752/2009/01/07/Carrefour-refuse-de-boycotter-les-produits-israeliens.dhtml), Leclerc, Auchan, Cora, etc. Et au final, non seulement l’effet boycott sera totalement dilué et donc indolore et vous réussirez à démobiliser un maximum de personnes.

    11
  12. Technics    

    Salam ^Aleykoum,

    La liste que propose Michel Collon est bien, en plus il est expliqué pourquoi boycotter les marques qui y sont mentionnés.
    http://www.michelcollon.info/imprimarticles.php?dateaccess=2009-01-05%2015:36:47&log=invites
    Ce que pourrais faire par exemple Al Kanz, c’est de lancer des appels au boycotte à chaque début du mois d’une certaine marque et de mettre un article en ligne qui explique le pourquoi du boycotte de cette marque. Donc par exemple le mois de fevrier le lancement de boycotte de Coca Cola, puis le mois d’après celui de Nestlé etc etc
    Comme ça ceux qui sont frileux et qui auront suivit le boycotte du mois de fevrier auront certainement rechercher une autre marque à la place et alors le mois d’après il ne prendront plus coca cola mais cette autre marque

    Ma’a salama

    12
  13. Rachid    

    as-salâmu ‘alaykum Al Kanz. Je n’ai pas dit qu’il fallait boycotter telle ou telle enseigne, je me suis juste étonné de ne pas trouver Casino dans ces fameuses listes. Je suis même d’accord avec vous sur le fait de concentrer son action sur quelques produits emblèmatiques.

    13
  14. Meriem78    

    Assalamou3aleikoum

    Barak’ALLAHoufikoum pour cs infos.
    Alors à votre avis, est-ce que starbucks Aldi et Lidl sont sincères dans leurs démentis ou est-ce juste pour relancer leur activité économique??

    14
  15. Mohamed    

    Salam alykoum

    Message à AL KANZ : Isolé , l’individu ne pouura rien faire car très vite son quotidien le rattrape et très vite il pensera à autre chose qu’à boycotter tel ou tel produit ou telle ou telle enseigne .

    Pour qu’un boycott fonctionne , je pense qu’il faut marquer les esprits ( comme le fait la pub du reste ! ) , dans notre cas , pour frapper fort , je pense qu’il faut se concentrer mensuellement sur un ou deux produits représentatifs et ensuite tenter de mesurer économiquement l’impact de notre boycott mensuel .

    Pour ce faire , AL KANZ pourrait être le fédérateur et lancer mensuellement sur son site le nom des produits à boycotter ( attention cependant à faire des vérifications préalables sur le plan juridique , je ne sais pas si un appel au boycott peut être réprimandé par la justice , les lois sont tellement tordues !!! )

    Qu’en pensez vous ?

    Was’salamoualaykoum.

    15
  16. JAOUAD    

    SALAM 3ALIKOM MALGRÉ QU’ILS ONT DEMENTI il faut pas les croire car c’est de la politique, ils dise qu’ils ont pas aidee Israël mais je trouve que c’est normale qu’ils cache la vérité

    16
  17. Technics    

    Salam ^Aleykoum Mohamed,

    C’est la même idée que j’ai donné plus haut et je pense qu’Al Kanz pourrait avoir son role dans cette initiative et agrandir sa notoriéte en tant que defenseur du consommateur musulman.
    Comme l’est par exemple test achat en Belgique, c’est un vrai groupe de pression.

    Ma’a Salama

    17
  18. Sabrina    

    Salam alekoum,

    le boycott doit être continuel! il ne faut surtout pas s ‘arreter c’est comme cela que Israel va efficacement s’affaiblir. Un génocide a été commis et pratiquement rien n’est fait notamment au niveau médiatique où on continue encore à légitimer la barbarie sionniste!!pour faire payer les massacreurs israéliens alors le boycott peut faire la différence! Que Dieu nous aide et accorde une grande patience à nos frère palestiniens victimes d’injustices permanentes! Soyons soudés! Et surtout ne cautionnons pas des massacres! je souhaite la paix à tous!

    18
  19. Adem    

    Esalam aalaykûm wa rahmatû’LLAH wa barakatûh

    Je réitére ma question car jusque là je n’ai eu aucune réponse (tout le monde connait le verset de sourate Al Houjourate « in ja’akoum fassiqoune bi naba’ine fatabayanou.. »),

    Quelles sont les preuves que ces sociétés soutiennent (voire financent) Israel et son armée?

    Je suis comme vous pour toute action qui peut aider mes frères, mais si le boycott a pour conséquence des licenciements notamment dans les pays musulmans la ca devient problématique.

    Exemple: Danone, j’ai reçu un mail disant que Danone soutenait Israël, de source sure travaillant à la com de Danone (de ma propre famille, dont je suis témoin qu’elles font leurs 5 prières/jours) Danone en Israël est une « franchise », et n’aide d’aucune facon l’etat de la » Palestine occupée »

    Donc moi je demande juste une preuve du lien si qqun a quelque chose de tangible

    hayakoumou’LLAH

    wal salam

    19
  20. fanny    

    Il faut en parler autour de soi ! Il faut le marteler, le répéter à tous ces jeunes qui achètent des fringues de marque israélienne et souvent fait par des enfants ou par des femmes exploitées ! Il faut le dire aux femmes dans les grandes surfaces de ne surtout pas acheter certaines marques !

    J’ai toujours entendu dire, en ce qui me concerne, qu’Aldi est une marque Israélienne ! Je suis surprise de lire qu’ils nient seulement aider Israël !!

    Ne voulant pas faire de la pub pour tel ou tel cite, vous pourrez trouver sur internet la liste des produits à boycotter impérativement (en tapant tout simplement sur la barre adresse « liste des produits israeliens à boycotter »), car non seulement ces marques ont permis le meurtre de centaines de Palestiniens, mais en plus, ils font du profit à outrance en exploitant l’ouvrier.

    20
  21. samira    

    machaallah j avais peur que depuis le cessez le feu on entende plus parler du boycott continuez a nous faire part de ces informations merci el kanz

    21
  22. tarek    

    l idee de mohamed n est pas mal du tous a etudier mais tant que l on peut boycotter boycottons le plus de produits possibles

    22
  23. tarek    

    les propositions de talib ne sont pas mal non plus creer nos propres marques, entreprises etc..

    23
  24. tarek    

    adem tu nous parle de chômage pour certaine personnes qui travaillent dans ces entreprises a boycotter c est vrai que j y ai penser mais ce n est pas comparable a ceux qui ont perdu leur famille il faut faire des sacrifices

    24
  25. Adem    

    Moyen de pression le bank running: mouvement en masse de retrait d’argent des banques (qui ne détiennent que 10% des fonds le reste est investit ailleurs, prêté à des Etats ou des sociétés, en se faisant de l’argent avec notre argent), donc si les gens menacent de TOUS retirer une certaine somme si l’Etat ou des societes ne se conforment pas à nos exigences, la somme en question sera retirée

    100.000 personnes qui retirent de 500 à 1000 euros en mm temps, je vous laisse imaginer les dêgats!

    25
  26. Al-Kanz    

    Rappel : pour la troisième fois, le débat sur le bien-fondé du boycott n’est pas accepté ici. Ceux qui veulent débattre et défendre le point de vue selon lequel le boycott n’est pas une bonne chose peuvent le faire sur différents forums et sites Internet. Comme indiqué dans un commentaire, les commentaires remettant en cause le bien-fondé du boycott ne sont pas acceptés et sont modérés. Merci de votre compréhension.

    26
  27. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Très juste Muslima.

    Veolia, multinationale française, vient de perdre un contrat d’une valeur de 1,9 milliards d’euros à Stockholm du fait de la construction du Tramway de la honte en Israël : Tramway de Jérusalem : Veolia sanctionné en Suède
    http://blog.mondediplo.net/2009-01-22-Tramway-a-Jerusalem-Veolia-sanctionne-en-Suede

    27
  28. Muslima    

    Assalâmu ‘alaykum

    Ca date un peu (2006) mais j’ajouterais à la liste des grands groupes : ALSTOM et Connex :
    http://www.ism-france.org/news/article.php?id=4541&type=analyse&lesujet=Boycott

    28
Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE