Faut-il des libellés « viande abattue selon le rite musulman/juif » ?

Viande halal. Depuis des années, les associations de défense des animaux réclament à corps et à cris que l’on étiquette la viande issue de l’abattage rituel ; ce qui serait un désastre notamment pour la filière casher.

Alors que la proposition de rendre obligatoire l’étourdissement lors de l’abattage rituel n’a pas été retenue par la Commission européenne comme le craignaient juifs et musulmans – voir notre article à venir -, la question de l’étiquetage des viandes se pose toujours. Nous rediffusons à cet effet cet article paru le 9 avril 2008.


viande halal

Aussi surprenant que cela puisse paraître, de plus en plus d’industriels choisissent le tout-halal , réel ou prétendu. Ils ne se contentent plus d’investir le marché de la viande halal. Ce n’est pas 10, 20 ou encore 30 % de leur production qui est consacrée au halal, mais parfois bien 100 %. Vendre halal ou y prétendre est ainsi, au fil des ans, devenu un modèle économique. Ce qui ne va pas sans poser de problèmes, puisque des voix s’élèvent contre un défaut de transparence qui lèserait selon elles les consommateurs. En Grande-Bretagne, le ministre de l’Agriculture, Lord Rooker, a pris clairement position pour un étiquetage des viandes halal et casher.

Un positionnement ambigu

Nous l’avons déjà dit : nous ne voyons aucun inconvénient à ce que les viandes issues de l’abattage halal ou casher destinées aux non-musulmans et aux non-juifs aient une signalétique suffisante pour que chaque consommateur achète en conséquence. C’est là une des revendications d’organisations de protection des animaux. L’OABA, à cet égard, n’hésite pas à crier au scandale. Dans sa lettre de janvier 2007, elle note qu’il est « inacceptable, au regard des textes assurant la liberté de conscience et de religion, que le respect des pratiques rituelles religieuses concernant 7 % de la population nationale (6 % de la population française serait de tradition musulmane et le judaïsme concernerait 1 % de ladite population selon les chiffres cités, en septembre 2006, par le rapport de la Commission de réflexion juridique sur les relations des cultes avec les pouvoirs publics) ait des répercussions sur la consommation de l’ensemble de nos concitoyens. » Liberté de conscience et de religion sont ainsi invoquées pour dénoncer une pratique qui se répand de plus en plus. Qu’est-ce à dire ?

Souffrance animale ou viande de bigots ?

Le problème de l’abattage rituel serait lié à la souffrance inacceptable – qui du reste n’a toujours pas été prouvée – de l’animal ou à la violation des libertés de conscience et de religion ? Il est là une confusion des genres qui ne joue pas en faveur des opposants à l’abattage rituel. Que la question de l’étiquetage soit posée va de soi. Qu’on en fasse un argument de poids pour imposer sa conception du bien-être animal et, au fond, pour interdire l’abattage rituel tel qu’il est pratiqué aujourd’hui ne participe pas d’une démarche constructive. On ne peut pas raisonnablement se poser en défenseur de l’animal, dire que c’est l’abattage sans étourdissement pre mortem qui pose problème et communiquer sur la religiosité, si l’on peut dire, de la viande. Au fond, qu’un animal soit sacrifié au nom d’Allah, au nom de Yahvé ou autre doit être secondaire pour qui défend le bien-être animal. Sauf si l’on fait feu de tout bois et que l’on recherche des alliés objectifs, comme peuvent l’être, en la matière, les anticléricaux de tout bord : le problème n’est alors plus l’absence de signalétique sur la barquette de viande dans les rayons de Carrefour, mais le fait que ce soit de la viande de musulman ou de la viande de juif. Ce glissement de la lutte contre la souffrance animale à la démagogie anticléricale nous paraît non seulement contre-productif mais encore dangereux.

Pour en savoir plus sur la position du ministre britannique de l’Agriculture, lire l’article suivant :
Halal and kosher meat should not be slipped in to food chain, says minister



N'attendez-plus. Rejoignez-nous sur Twitter en cliquant sur le bouton suivant :

Téléchargez l'application Al-Kanz sur votre smartphone et votre tablette !

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (41 commentaires)

  1. Caroline    

    C’est surtout un problème de goût. Je suis une de ces affreuses françaises qui aiment leur viande bien saignante, et si on me vendait un rôti de boeuf halal ou casher sans me prévenir, je l’aurais mauvaise!

    1
  2. Nadia    

    Caroline, où est le rapport avec le fait que la viande soit bien saignante ou non ? L’un n’empêche pas l’autre.

    2
  3. Sayfulislam    

    Je ne vois pas le rapport entre un mode d’abattage et un mode cuisson.
    Caroline va sûrement nous expliquer.

    3
  4. alex    

    salam,

    Je ne vois pas pourquoi tu l’aurais mauvaise ,ou est le rapport entre ta cuisson de viande et la facon de l’abattage de la bete a moin que tu n’a pas compris ce qu’etais la viande hallal ou casher ????

    4
  5. Mohamed    

    Caroline, comme beaucoup d’autres personnes, pensent que l’abattage rituel musulman (le fait de vider l’animal de son sang) ne peut pas permettre d’avoir un bon steak bien saignant! Eh bien Caroline, je peux te dire que la viande saignante c’est toute ma vie :-) et ma viande Hallal ne m’empeche pas d’en avoir plein mon assiette!! Conseils à Caroline : Achète un roti dans une boucherie Hallal et cuisine là comme tu as l’habitude de le faire et voie la différence…

    5
  6. paul    

    Salam

    L’OABA a un seul objectif est d’imposer l’étourdissement à l’abattage rituel surtout islamique (car les juifs sont formel, ils ne veulent pas entendre de l’étourdissement).

    L’OABA veut utiliser la (fitna) en faisant soulever l’opinion du consommateur français standard pour qu’ils se révoltent et refuse de consommer la viande Halal (en leurs faisant croire que c’est de la viande issue d’animaux qui ont pu souffrir lors de leur abattage).

    C’est sa tactique pour arriver à son objectif.

    6
  7. Mohamed    

    Son objectif (de l’OABA) ne pourra jamais être atteind! Le croyant de base connait un minimum du rite donc ils peuvent s’asseoir les messieurs capitalistes…

    7
  8. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Paul,

    La référence aux mosquées de Paris et d’Evry dans l’intervention de M. Freund lors de la conférence organisée par AVS en est la preuve. Il s’agit de s’appuyer sur des pro-électronarcose pour tenter de court-circuiter les contres. C’est de bonne guerre. Mais soit l’OABA n’est pas dupe de l’absence de considération de « la base », comme certains disent, à l’égard de ces institutions et de leurs positions de circonstances, et qu’elle entend tout de même profiter de cette ouverture, aussi étroite puisse-t-elle être. Soit elle l’est, auquel cas le réveil risque d’être peut-être pas douloureux, tout au moins peu agréable. Si tant est que les anti-électronarcose fassent entendre leur voix.

    Mohamed,

    Le croyant de base est enfoui dans ses bourrelets. Pour l’heure, on ne l’entend pas.

    8
  9. Pikassoz    

    Depuis plus de 3000 ans on consomme la viande « Kosher » ou « Halal » cela veut dire licite.
    Licite cela implique des conditions sur l’âge et la santé et le type d’animal, puis le rite du sacrifice, béni par Dieu, qualité du boucher (ne pas martyriser l’animal, un seul coup rapide de la lame et dans le même sens, sans le retour de la lame en arrire).
    L’évacuation du sang qui est en état de circuler avec les bactéries. et cela représente des tonnes de sang qui, au lieu de couler au sol, on les vend au prix du Kg de viande, et en primes toutes les maladies qui ont vider les caisses de sécurité sociales.
    Vous ne croyez pas que c’est un problème de lobbying et une affaire de gros sous.
    Au moment ou on tue les familles par le chômage, la pauvreté et la misère, pendant que d’autres roulent sur l’or. personne ne réagit, et pour les animaux qui en final sont destinés à mourir on chipote.
    où on va, Brigite Bardot était une belle actrice, cela est bien assez, qu’elle laisse les religieux et les savants faire leur boulot

    9
  10. Transtextuel    

    assalam,

    J’en pense qu’à l’heure actuelle il est surtout politiquement acceptable, voire politiquement correct, de cultiver l’anti-islamité sous couvert de divers principes « nobles » ou « humanistes ». On se mêle sans complexe des règles inhérentes à cette religion pour en décréter ce qui est bien ou mal – quitte écorcher les pratiques musulmanes au détour d’une revendication différente. A l’occasion, on fait appel à un « représentant » trié sur le volet et dont la parole personnelle serait censée tenir lieu de voix pour une communauté entière. Quelle esbroufe… Mais je m’égare.

    Du moins, j’espère que sur ce coup-là, musulmans et juifs parleront d’une même voix pour défendre leurs rites respectifs mais proches.

    10
  11. Marcoroz    

    Il faut faire la part des choses. Les rites d’abattage kasher et hallal intègrent incontestablement un souci de minimiser la souffrance de l’animal. Ils ont représenté un progrès considérable dans ce domaine à l’époque où ils sont apparus, l’un et l’autre. D’un autre côté, l’étourdissement préalable, qui n’existait pas

    11
  12. Marcoroz    

    Oups ! Message coupé, je continue…

    Je disais, d’un autre côté, l’étourdissement préalable, qui alors n’existait pas, représente aujourd’hui un nouveau progrès, si bien qu’à ceux qui se soucient des animaux, les abattages rituels peuvent aujourd’hui paraître relativement cruels. sur le site de One Voice, on peut voir la vidéo de l’abattage d’un veau selon le rite hallal. Le geste est visiblement fait selon les prescriptions religieuses, celles communes à l’islam et au judaïsme: un seul geste, une lame bien affutée. Cependant, l’animal relève ensuite la tête et se secoue pendant plusieurs secondes.

    En même temps, des enquêtes effectuées par une organisation comme One Voice montrent que l’abattage avec étourdissement préalable n’est souvent pas pratiqué dans des conditions correctes et que les animaux souffrent.

    On ne peut pas mettre tous les défenseurs des animaux dans le même sac et citer un nom à la place d’un autre comme je le vois faire trop souvent, notamment dans les posts qui précèdent. Certains veulent simplement que les animaux souffrent moins, d’autres veulent que les animaux aient des droits; certains ne sont pas soupçonables de racisme ou d’intolérance, d’autres, quelque fois, ont des positions douteuses et des motivations troubles. Mais le combat pour les animaux, dans son ensemble, est louable et légitime.

    Connaissant les gens de One Voice, par exemple, je n’ai aucun doute sur la sincérité de leur motivation, exempte de toute arrière-pensée vis-à-vis de l’islam comme du judaïsme. Qu’ils aient raison ou tort dans leurs revendications est une autre question. L’OABA, Bardot, One Voice, ce sont des associations différentes, et il y en a beaucoup d’autres encore, mais je suis persuadé que les motivations de l’OABA et celles de Brigitte Bardot, puisque quelqu’un l’a citée, sont sincères également.

    Personnellement, je crois que l’abattage reste nécessairement cruel dnas notre société, qu’il soit rituel ou pas, et que pour lutter contre la souffrance animale, il faut surtout éviter de consommer de la viande.

    12
  13. Marie-Aude    

    Une position pleine de nuances à laquelle je souscris totalement.

    Personnellement tout en étant contre la souffrance animale, je consomme de la viande. Le fait d’aller au Maroc, d’assister à des abattages, bref d’expérimenter la réalité de ce que je trouvais seulement en barquette, totalement vidé de sa réalité, ne m’a pas fait changer mes goûts alimentaires, mais m’a conduite à plus de respect de cette nourriture.

    Ce respect se manifeste pour chacun selon ses croyances, et l’opinion personnelle qu’on peut avoir sur tel ou tel mode d’abattage (puisque personne ne peut réellement affirmer que les réflexes physiques sont la conséquence d’une souffrance ressentie… ). Je n’ai pas assez de savoir pour pouvoir avoir un avis tranché, et donc je respecte les croyances de chacun.
    En revanche, ce dont je suis sure, c’est que quoi qu’il arrive, un petit élevage, en plein air, permet à l’animal une vie globalement beaucoup plus agréable que les horreurs de l’élevage industriel.

    Cela avait été je crois évoqué sur un autre post… les conditions de traitement des poulets en batterie par exemple, génèrent une souffrance permanente pendant toute la vie de l’animal. Je ne peux pas faire autrement que me poser la question : un poulet de batterie, qui a eu une vie de souffrance pour être transformé en nourriture, peut il être hallal même si il est abattu rituellement ?

    13
  14. Pikassoz    

    Bref, ce sujet est traité depuis des milliers d’années, par les religions et les savants, et n’est contesté que BB et ses amis.
    Il faut peut être se ranger du coté scientifique,! Non?
    Quand les animaux se dévorent entre eux, y a-t-il une refflexion qui démontre un peu de pitié dans la tuerie?

    Alorsnous les humains, on a des conditions licites, qui permettent qu’il y a un rituel, pour qu’on ne tue pas n’importe comment un animal.
    Il y a des conditions sur la qualité du Boucher, et d’autre sur la qualité d’animal.
    Celui qui commet des infractions pour l’amour de l’argent, en principe il finira hanté par toutes les bêtes masacrées. et son argent ne lui apporte ni quiètude ni bonheur.

    Alors, l’animal doit être bien vivant, sains, reposé dans les conditions du respect. et l’imploration pour Dieu, nous a rendu la viande licite toute en tuant l’animal, (Ceci est une règle de vie) elle est innée dans l’homme.
    L’animal doit être saigné à l’endroit qui abrège les souffrances dans le minimum possible de temps, et on ne commence à le discequer à partir de la mort totale.

    Maintenant, les gens qui trichent, hypocrite voleur etc, il y en a partout, même ceux qui trichent avec Dieu, qui essaient de nous croire qu’ils sont pieux.
    Mais chacun porte sa croix sur son dos

    14
  15. Pikassoz    

    C’est pas le tout de le marquer que la viande est Halal ou Cosher.
    Il faut qu’il y a une procédure légale qui indique ou confirme le rituel employé.
    Car l’affaire n’est pas uniquement pour plaire à Dieu, mais aussi pour notre santé, C’est dans sa miséricorde que Dieu nous a envoyé des prophètes qui nous annonces certaine pratiques, pour éviter la mort par des maladie mystérieuses tel que les Cancer, la non résistance au Sida etc.

    Pourquoi dans l’histoire on a pas relevé des pandémis bien que médicalement l’humanité n’est pas aussi avertie?

    15
  16. Manu    

    Cacher et Hallal se ressemblent mais n’ont rien à vor,
    La viande cacher n’a jamais été distribuée dans le circuit de la grande distribution, en raison de leur surveillance elles sont plus chers et dons pas intéressante au niveau prix pour le consommateur classique.
    Les lois rituelles cacher sont trés complexes et nécessitent un niveau d’étude juive supérieur si bien que seul des rabbins peuvent pratiquer l’abattage, en outre les différences dans le couteau musulman et juif (je ne veux pas rentrer dans le détail) laisse apparaitre une souffrance plus net de l’animal dans l’abattage musulman, alors qu’elle est quasi inexistante (étude scientifique à l’appui) pour l’abattage cacher.

    16
  17. Salah Eddine    

    Salam alaykoum,

    @ Manu,

    Elle est pas mal ta vanne: « en outre les différences dans le couteau musulman et juif (je ne veux pas rentrer dans le détail) laisse apparaitre une souffrance plus net de l’animal dans l’abattage musulman, alors qu’elle est quasi inexistante (étude scientifique à l’appui) pour l’abattage cacher. »

    Mais oui bien sûr, le couteau juif chante une berceuse à l’animal afin de l’endormir!!!

    17
  18. Al-Kanz    

    Marcoroz,

    Ceci devrait vous intéresser :
    http://www.al-kanz.org/2008/08/11/fondation-bardot-et-si-on-dialoguait/
    http://www.al-kanz.org/tag/oaba/
    http://www.al-kanz.org/tag/abattage-rituel/

    Vous y trouverez des échanges de grande qualité avec notamment Frédéric Freund, directeur de l’OABA, Christophe Marie, de la fondation Bardot ou encore Florence Bergeaud-Blacker. Les points de vue ne s’accordent pas toujours, mais le débat est là et il me paraît fécond. Lisez surtout les commentaires.

    Manu,
    Les juifs réfléchissent – et oeuvrent – pour faire en sorte que le halal deviennent casher afin de minimiser les coûts. D’ailleurs j’ai une question basique que je me pose depuis un petit moment : comment fait un juif rmiste ou au smic pour manger casher vu le prix des aliments casher ? ça doit être très difficile, non ?

    18
  19. Fleurdenuit    

    Salam Aleykoum…

    @ Manu…
    Bonne blague le couteau… Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier alu :-)

    @ Al-Kanz…
    C’est difficile pour tous rmistes de se nourir convenablement…

    19
  20. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Non, pas d’accord d’une façon générale.
    Faites un tour au rayon casher de Carrefour par exemple et regardez donc les prix.

    20
  21. Fleurdenuit    

    Aleykoum Salam…

    Je ne dis pas que ce n’est pas cher mais qu’un rmiste musulman par exemple a tout autant de difficultés à acheter de la viande halal…
    Et puis, je connais peu de rmistes qui vont encore chez Carrefour…

    21
  22. Transtextuel    

    J’ai plusieurs fois vu du casher dans la grande distribution, même s’il faut ouvrir les yeux pour chercher le rayon. Le Franprix à côté de chez moi (XVè) offre tout un assortiment de surgelés casher + autres produits (genre galettes de pain azyme) depuis des lustres.

    22
  23. Al-Kanz    

    Il y a un Franprix dans le 11e entièrement casher (rue Voltaire). On n’a rien trouvé à y redire alors que le Franprix halal d’Evry a dû fermer suite au harcèlement du maire et des services administratifs.

    23
  24. islamag    

    Salam,

    cher al-kanz, y a t-il un intérêt particulier, objection faite du prix, à acheter chez carrefour plutôt que chez la boucherie hallal du coin ?
    Ne devons-nous pas alimenter le réseau arabe musulman plutôt que faire fructifier les réseaux carrefour quand nous avons le choix pour l’achat de la viande ?

    24
  25. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Islamag, j’ai traité cette question dans l’article suivant : http://www.al-kanz.org/2008/05/28/viande-halal-grande-distribution/

    25
  26. Fat    

    Salam walikoum

    Encore une fois il ya toujours des polémiques lorsque il s’agit des musulmans. Le probléme c’est que contrairement à la communauté juive qui est extrêment solidaire et uni envers et contre tout notre fameuse oumma perd de sa splendeur!
    La vérité c’est que tant que nous citoyens musulmans nous ne prennons pas en main on décidera toujours pour nous jusqu’à la nourriture que nous devons manger…c’est un triste constat!

    Un clin d’oeil au couteau magique: il faut toujours des personnes pour dévalorisé notre religion en utilisant pour leur crédibilité l’inataquable  » preuve scientifique à l’appui »; les commentaires des internautes à ce sujet mon tué…de rire!

    26
  27. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Non Fat, cette question concerne tant les juifs que les musulmans, solidaires ou non.

    27
  28. Fat    

    vous avez raison mais je remarque qu’on pointe plus du doigt les musulmans que les juifs ( je ne veux surtout pas me victimiser ou les stigmatiser…), je pense qu’en france les « instituts » musulmans ne sont pas crédible car peu solidaire alors que les personnes qui représentent la communauté juive le sont tellement qu’ils arrivent toujours à faire entendre leurs voix!

    28
  29. omnislam    

    salam,

    al hamdoulillah, j’ai trouvé l’allusion au couteau magique. En fait, il s’agit d’une technique de coupe, enfin d’égorgement, qui tient sur une particularité physique de l’animal. je cite :
    « La position idéale de la bête pour pratiquer la shehita est le décubitus dorsal (position sur le dos).
    Dans cette position, l’animal a le cou tendu, ce qui facilite la section de la peau en évitant une
    derassa (pression du couteau).  »

    Pour ceux et celles qui veulent en savoir plus sur les techniques juives, c’est par ici que ca se passe :
    http://www.lesitebyterapi.com/tera00111/assets/Abattage.pdf
    http://www.asidcom.org/telechargement/Resoudre_conflits_abattage_rituel.pdf

    29
  30. Pikassoz    

    Bismi’llah.
    Chers amis, en tant que musulman nous devons chercher à comprendre, car un musulman convaincu cherche toujours à conforter sa foi.
    Dieu, dans le pélerinage de l’Adieu nous a dit ( Aujourd’hui j’ai parachevé,pour vous, ma religion et j’ai consenti l’Islam soit votre religion.)
    Certes l’Islam, n’est rien d’autre que les anciennes religions, mises à jour, et l’Islam remontre àr Abraham (AS).
    Certes les Juifs détiennent une part de la Vérité, mais au fur des années les coutumes et traditions ont subis des modifications. C’est ce que nous faisons quand on conteste avec virulance nos methdes d’abbatage bien que cela est résolu du temps du prophète Mohamed (SWS).

    Alors, chers frère, il n’est pas interdit de savoir, mais ce que l’Islam à figé, doit être maintenu.
    C’est que le choix de Dieu est éternel, et nos chois sont contestables et périssables.
    Souvenez-vous: Dieu a dit,( peut être vous détestez des choses, bien que Dieu a fait votre salut.)

    Est ce que on peut passer à un autre sujet: par exemple la circoncision, methodes et modes entre Juifs et Musulmans et comment les chétiens ont abandonné cette pratique?

    30
  31. mohammad    

    Est ce qu’il suffit d’abattre un animal selon les règles de l’islam pour que le produit soit conforme à la religion, pour ma part je ne peux m’empêcher de dénoncer l’hypocrisie qui règne et l’aveuglement généralisé de la communauté musulmane, c’est incroyable, quand il s’agit de faire du business, de voyager, de construire, d’acheter une automobile, de s’habiller ou de décorer sa demeure nous engageons toute notre imagination, notre perspicacité et attentisme afin de ne rien laisser au hasard, mais dès lors qu’il s’agit de s’investir dans le conformisme aux lois divines, on assiste alors à une ambiance de médiocrité et d’aveuglement qui se manifestent tout naturellement comme si les enseignements de l’islam n’ont jamais étaient parachevés.
    Et ma question est la suivante:
    Qu’est ce que l’animal a bouffé avant son abattage et comment il a été traité médicalement et généralement ?
    C’est après la validation de cette première étape qu’on peut envisager de passer à la deuxième.

    31
  32. Transtextuel    

    @ Mohammad :
    assalam,

    Saine remarque.
    A propos de qualité, que dirais-tu d’articles sur les moyens de promouvoir le souci de l’excellence chez les musulmans ? Sincèrement, ça m’intéresserait.

    32
  33. Mohammad    

    A l’attention de : Transtextuel
    J’ai d’abord lu ton message précédent afin de me faire une micro idée de ta vision des choses avant de revenir vers ta suggestion que je trouve très intéressante.
    Et j’ai constaté que dans ton message tu utilises le terme cacher et à deux reprises sur un petit message, ça fait beaucoup à mon avis.
    Tu me corriges si je me trompe, mais apparemment tu veux introduire, légaliser voir banaliser le label cacher, je pense que tu cherche à habiller le loup en chèvre.
    Je ne partage pas ta vision des choses aussi je ne peux me laisser embarquer dans ton train sur la question du label cacher.
    C’est très généreux et gentil de ta part mais pour moi le Qur’aan est une abrogation de ce qui a pu subsister des livres sacrés.
    Une abrogation décidée par Allah le tout puissant, le Maître absolu, visionnaire, omniscient et clairvoyant, celui qui décide, choisi, ordonne et autorise et dont la gestion de l’univers comme de la petite planète terre se passent de l’avis des contestataires. (***)
    Et comme cette abrogation est par la même occasion une mise à jour avec les patchs correctifs définitifs, et bien le Halal abroge le Cacher, ce qui reviendrait à dire que ce sont les juifs qui sont invités à faire leurs emplettes chez les musulmans et non l’inverse.
    Quant à ta proposition de présenter des articles allant dans le sens de mettre les points sur les entraves aux valeurs islamiques, si j’ai bien compris et bien je suis tout disposé à y contribuer, reste à savoir ta position par rapport à ma réflexion citée plus haut.

    (***) il faut comprendre par là, la réticence des occidentaux et des juifs à l’égard du Saint Qur’aan à savoir la version finale du sacré système d’exploitation de la machine humaine, et l’ingénieur Guide et Professeur désigné par Dieu tout puissant à savoir Mohammad ibni Abdi’llah S.L.A.W.S.

    33
  34. BIDAR    

    Identification CASHER ou HALAL
    l’identification casher poserait quelques problemes pour les personnes ne voulant pas manger de viande issue d’abattage casher.pourquoi?
    Une grande partie de la viande casher et remise dans le circuit normale , je m’explique les juifs ne consommant pas la partie arriere de l’animal en France, toutes les parties arrieres des moutons, boeufs sont envoyés dans le circuit normale de plus les juifs pour avoir 10 betes conformes a leurs rites doivent abattre 20. Cela fait beaucoup de viande sur le marché issu de l’abattage casher. Pour les musulmans presque tout est consommé par les musulmans eux meme.

    34
  35. Transtextuel    

    assalam,

    @Mohammad :
    Foin de supputations.
    La suggestion de rédiger des articles réveillant la volonté de qualité chez les musulmans fait suite à ta remarque. Je communique mon intérêt à titre de lectrice potentielle pour des contenus sur ce thème. Un magazine, un blog, une série de conférences ou autre pour promouvoir la volonté d’excellence chez les croyants me semble pertinent. Tu soulèves une idée, je dis qu’elle m’intéresse. Voilà tout.
    Mon opinion sur la bouffe – sur quoi que ce soit d’ailleurs – ne saurait constituer un frein à une initiative utile à l’ensemble des musulmans.

    35
  36. Pikassoz    

    Pour Mohamed (son message du 6/04/2009)
    Si j’ai expliqué qu’il faut suivre le message du Coran et la sunna, dans mon message (Pikassoz du 3/04/2009 à 22h03)
    je n’ai pas exclu que nous somme obligé en tant que musulman d’être toujours convaincu, qu’avoir des doutes.
    Mais si tu parcourai le Coran, tu trouvera tous les conditions en amont et en aval pour que la viande soit licite..
    Alors c’est normal que tournes en rond, car tu n’as pas ce savoir.

    Mais ce qu’il est malheureux, c’est que la manière que vous exposez vos interrogation, vous le faites comme si l’islam, le Coran et les savants musulmans ont laissé toutes ces choses en vrac. et c’est vous qui nous averti de ce qu’il faut faire, sur la chaîne complète de l’élevage jusqu’à l’abattage.

    Ce genre de doute que tu émets, bien qu’il n’est pas justifié, laisse croire à un non musulman, que l’Islam est une religion Primaire, n’est pas affiné, et même les fidèles eux mêmes ne sont pas convaincus.

    Seulement , je demande à tous de faire attention, l’ignorance des uns n’est pas à mettre sur le compte de l’Islam.
    pardon pour les fautes, je ne me relis jamais.

    36
  37. Mohammad    

    A l’attention de BIDAR/

    Si tu relie mon commentaire tu trouvera plus qu’une réponse à ta question concernant le label juif cacher.
    Et même si ton commentaire en dehors de ta question aborde un sujet qui semble très, très intéressant, je préfère ne pas m’exprimer la dessus, en tout cas pas pour l’instant.
    _______________________________________________________________________

    Quant à Transtextuel, alors tout d’abord je suis désolé de ne pas avoir compris que tu es une femme, peut être à cause du pseudo que tu as choisi qui n’est pas forcément explicite.
    Je dirais plus tôt analyser et non supputer, pour la simple raison que les arabes ont inventé les chiffres mais c’est les juifs qui se sont emparé du calcul, voila j’espère que cela te fera plaisir :)
    Trêve de plaisanterie, nous ne voyons pas encore et nous ne connaissons pas pour se faire une idée physionomique mutuelle ce qui à mon avis nous permettrait de faire une bonne économie des mots et des tournures inutiles qui ne peuvent que bloquer les débats ou dégonfler leur teneur.
    Je sais que tu sais que je sais que tu sais.

    37
  38. Mohammad    

    une petite rectification: nous et nous

    38
  39. Mohammad    

    A Pikassoz
    Je ne sais pas pourquoi tu m’adresse ta réflexion, je ne pense pas avoir réagi à ton commentaire.
    Ensuite tes propos reflètent une agressivité et une révolte que je ne comprends pas.
    Mon commentaire est destiné et je l’ai bien précisé au début du texte à Transtextuel .
    Maintenant si tu te sens concerné parmi tant d’autres intervenants, je ne peux te dire que l’islam est une religion qui va au delà de la sounnah, et pour ça il faut se libérer de cette frontière qui est probablement la résultante de cette attitude incompréhensible et cette sensibilité qui me semble outrancière.
    La sounnah aborde très finement le how to be et le how to think sans oublier le how to say, si non tu aura transgressé la sounnah.
    La sounnah c’est une sorte de déconcentré de jus, ce jus concentré c’est le Qur’aan et seul un ruisseau nommé Mohammad S.L.A.W.S a été source adéquate pour le diluer afin que l’humanité puisse le digérer.
    Si chacun s’avance avec sa gourde pour diluer encore ou de la peinture pour relever la couleur du jus en croyant bien faire, le résultat ne peut être que ce que Satan espère au fond de son cœur ( s’il en a un ?) à savoir l’instauration de la médiocrité à petite dose qui conduira forcément à la dégradation de l’authenticité.
    Je suis désolé de ne pas te répondre avec des mots que tu attends probablement venir, car j’aime bien torturer Satan et sur internet à travers un forum comme celui ci il me plait de lui compliquer la vie, aussi je ne réponds pas par l’agressivité à l’agressivité.
    Il y a tellement de choses plus instructives à faire et tellement de défis à relever que de bruler le temps précieux à tourner en rond.
    Faithfully yours.

    39
  40. Transtextuel    

    assalam,

    @Mohammad,
    Je n’ai rien compris et certainement pas la dernière phrase. Peu importe du reste : je confirme de nouveau mon intérêt à lire ou écouter des initiatives promouvant la culture de la qualité chez les musulmans. Si toi ou quelqu’un d’autre se lance dans un chantier de ce style, j’aimerais beaucoup en être informée (via un article sur al-Kanz, pourquoi pas ?).

    40
  41. Mohammad    

    Encore une fois à l’attention de : Transtextuel
    Je suis content de constater que tu n’as pas compris, c’est normal et tu sais pourquoi ?
    Je vais être très clair en te disant tout d’abord que tu es démunie de haine et de méchanceté.
    Rassure toi je ne suis pas psychologue.
    Pour être plus précis, je vais te donner un exemple:
    Les êtres humains ne se ressemblent pas et leurs différences ne se limite pas à l’ADN.
    L’humanité n’aurait jamais soupçonner l’existence d’un Walyou’llah si ce n’est le Prophète Moussa A.S qui est la cause de sa révélation.
    Allah a voulu démontrer à Moussa A.S qu’il était certes un Prophète privilégié pour avoir pu entendre Allah lui parler et lui adresser directement la mission de Prophète, mais qu’il avait également créé des êtres humains comme ce Walyou’llah nommé Khaydhar A.S, avec qui le Prophète Moussa A.S a fait un bout de chemin et avec qui il a découvert que sa mission à lui différait de celle de ce Walyou’llah.
    Pourquoi et comment ? c’est là la beauté et le plaisir de la recherche et l’étude pour comprendre ce phénomène qui ouvre la porte vers un espace de science et d’épanouissement culturel et intellectuel.
    Voila deux ingénieurs, deux sciences et deux missions complètement différentes.
    Voici un aperçu de ce qui peut expliquer la différence entre ce que tu peux comprendre et ce que les autres peuvent comprendre ou ne pas comprendre.
    Ceci dit ça ne change rien à tes qualités que je pense les voir se pointer à l’horizon, ils se traduisent par ton intérêt pour la qualité et la valeur des choses.
    Je te souhaite la bienvenue dans cette aventure d’échanges, de partage et réflexions.
    _______________________________________________________________________
    il va falloir à la fois essayer de ne pas trop s’éloigner du sujet qui nous a permis cette rencontre et bien sure faire en sorte que la suite des commentaires ne soit pas une source de lassitude.
    Je commencerais alors par ces trois questions:
    Quel est le rôle de la flore intestinale dans notre organisme ?
    Pourquoi Allah a prohibé la consommation du sang ?
    Pourquoi Allah a prohibé la consommation d’un animal accidenté ?

    41