La finance islamique vraiment expliquée à tous

Par Al-Kanz

Finance islamique. Voilà des mois que vous entendez parler de finance islamique sans réussir à comprendre la moindre chose. Finance-muslim.com va vous plaire.

Finance islamique. Voilà des mois que vous entendez parler de finance islamique sans réussir à comprendre la moindre chose. Murabaha, musharaka, gharar, sukuk, etc., tous ces termes ont envahi la presse économique et les pages finances des médias généralistes. Pour autant, la finance islamique demeure encore pour beaucoup complexe et difficile à appréhender. Quand elle n’apparaît pas tout bonnement, au moins dans la façon dont on la présente, déconnectée de ses fondements : les principes islamiques. D’aucuns la parent en effet d’un discours ronflant, parfois timoré, souvent abscons. Difficile alors pour le non-initié de comprendre en quoi consiste la finance islamique, qui a pourtant des applications très concrètes quand elle touche à la vie quotidienne : crédit immobilier, assurances, etc. Plus difficile encore de savoir ce qui a un fondement dans l’islam de ce qui n’en a pas. Les musulmans n’ont en effet que faire d’une finance islamique d’apparat. Reste à pouvoir faire la différence. Ce qui va être désormais possible avec un nouveau blog sur la finance islamique : Finance-muslim.com,

Finance-muslim.com est le nouveau site de Mouhammad Patel, webmaster de la Page de l’islam (http://www.muslimfr.com) et membre du premier shariah board français Acerfi. Avec ce blog dédié à la finance islamique et dont l’objet se résume au titre : « La finance islamique expliquée à tous« , Mouhammad Patel met à la portée de chacun les fondements même de l’économie et la finance selon l’islam. Quelles sont les règles qui régissent le commerce et la vente en islam ? Qu’en est-il de la vente aux enchères ? Quelle est la différence entre rîba et bénéfice ? Peut-on recourir à un crédit à intérêts (rîba) pour acquérir un bien immobilier ? Quel est le rôle d’un sharia board et comment fonctionne-t-il ? En répondant à des questions très concrètes, Mouhammad Patel offre la possibilité à chacun de s’approprier un peu plus cette finance islamique qui au fond est une finance de tous les jours avant d’être une finance des marchés financiers. C’est là une oeuvre utile qui faisait jusqu’alors cruellement défaut.

Contracter un emprunt à intérêts pour s’acheter une maison : est-ce licite ?

Alors que l’islam interdit avec une très grande sévérité le recours à l’intérêt et à l’usure, de très nombreux musulmans ont pris prétexte d’une fatwa très controversée et ultraminoritaire, mais faisant l’affaire de beaucoup, pour acheter une maison à crédit. Nombre d’entre eux s’y référent sans ne l’avoir jamais lue. D’autres ne sont absolument pas convaincus par cette fatwa, même si, ne craignant pas le paradoxe, y recourent pour motiver l’achat de leur maison. D’autres encore la défendent, avec peine, par pur esprit partisan, recourant à une casuistique particulièrement douteuse pour la justifier.

Dans un article où il revient sur le recours à rîba pour acheter un bien immobilier, Mouhammad Patel explique en quoi cette fatwa ne le convainc pas. Ces explications nous paraissent aussi indispensables que salutaires. Pour les lire et les mûrir, cliquez sur le lien suivant : acheter une maison à crédit

Visitez le site Finance-Muslim : http://www.finance-muslim.com



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (9 commentaires)

  1. 1
  2. seth    

    salem aleykoum

    J’aimerai avoir le point de vue de al kanz au sujet du prêt à intérêt car si effectivement l’intérêt est interdit, quelles sont les alternatives proposees?
    En effet, comment une banque peut elle fonctionner sans remuneration? Comment ce fait il que dans les pays musulmans l’intérêt est il utilisé?
    Pourquoi des personnes déposerait elle leurs fonds dans un établissement sans contrepartie?
    Le systeme des obligations islamiques, de la murabaha ne peut il pas etre assimile a de l’interet?

    Merci de vos reponses

    2
  3. Younes    

    as-salâmu ‘alaykum,

    Comment faire dans ce cas pour avoir un logement, il y a des régions en france ou les loyers sont exorbitant et cela revient au même que d’acheter … la location pour moi est aussi une forme de riba dans la mesure où la personne qui le loue a emprunté l’argent pour acheter avec des intérêts et à lire vos articles:

    « il est interdit au musulman de prendre part à la mise en place d’un prêt dont le remboursement comprend du ribâ, et ce, que le prêt en question soit souscrit pour son propre compte ou pour le compte d’un tiers. »

    Quelques part la location est aussi du riba dans la mesure ou l’on verse de l’argent tous les mois, la personne à forcement prit des intérêts dessus.

    Pas facile tous cela…

    Pour bisounours; il y a des personnes qui ne comprenne pas l’anglais, une traduction aurait était bien, d’avance merci

    Qu’Allah nous guides….

    3
  4. Younes    

    As salam ‘aleykoum,
    Pour continuer sur la logique de Oummsheyma:

    donc c’est le système qui est comme cela donc acheter ou louer et une obligation et du coup pas un péché vu que ce n’est pas de notre faute .

    Quoi qu’il arrive on est dans l’erreur: en achetant ou est obligé de faire du Riba et en louant on contribue a ce qu’une personne fasse un crédit pour louer et du coup gagner de l’argent et je re-cite des écrits qu’il y a sur le site:

    « il est interdit au musulman de prendre part à la mise en place d’un prêt dont le remboursement comprend du ribâ, et ce, que le prêt en question soit souscrit pour son propre compte ou pour le compte d’un tiers. »

    Concrètement il y a des limites à la raison, on est bien d’accord et le doute est la donc autant s’abstenir. mais je reste perplexe et pense pas qu’il y est de réponse clair.

    Dieu seul sait et nous en tiendra ou pas rigueur le jour du jugement …. Allah est le meilleur des juges, qu’il nous guide

    Wa Allâhou A’lam !

    Dieu est Plus Savant !

    4
  5. bisounours    

    @ Younes:

    C’est le système économique et social qu’il faut casser. Ce système qui rend l’accession à un foyer de manière si inégale, sachant l’importance que tient le foyer dans la famille musulmane.

    Je pense que la pire des choses est l’adaptation, comme le Quick « Hallal ». Nous avons laissé salir nos valeurs pour le ventre, car nous nous sommes adaptés au marché. Le mot « Hallal » n’a plus aucun sens, c’est devenu un label économique qui fait vendre dans un fast food !!! On se fout de la manière dont l’animal a été traité, le résultat est « hallal compliant » !

    De même, la finance « Islamique » est un label qui attire les investisseurs du petro-dollar et s’adapte à merveille au marché dominant. Par pitié arrêtons d’associer un moyen de sa faire du fric en finance à l’Islam.

    Ce qui me fait assez rire sur cette page, c’est la pub pour investir dans l’immobilier à Dubaï … Je travail pour une boite française qui est sur un gros projet sur Dubaï (plusieurs milliards d’euros) depuis plus de 5 ans. Dubaï est en cessation de paiement depuis un an. On stop le projet et tout le monde doit rentrer en France, et c’est la france et la Belgique qui va trouver des financements pour Dubaï. Et oui la crise économique est due à la spéculation …

    5
  6. Yassine    

    As salam ‘aleykoum,

    Comment faire quand on est étudiant et que l’on veut financer ces études ?

    6
  7. batoul    

    Il faut un minimum d’ honneté intellectuelle; sinon chacun trouvera une « bonne » excuse pour pratiquer l’ usure; l’ un évoquera ses enfants, l’ autre le gaspillage… il semble aujourd’ hui que pour beaucoup de musulmans, l’ achat d’ une maison soit devenue une nécessité absolue, un besoin vital, comme celui de respirer, manger ou boire.

    Beaucoup de musulmans auraient horreur de manger du porc, mais de moins en moins se soucient de la façon dont ils s’ enrichissent… et pourtant l’ usure est un grand péché, peu importe la société ou nous vivons, ses normes et ses valeurs. Cette banalisation de pratiques graves et interdites, est tout simplement insupportable et dénote d’ une part, du manque de confiance en Allah ta’ ala(tawakkul), et, d’ autre part, d’ un attachement démesuré à cette dunya. Les musulmans devraient avoir une vision précise de ce pourquoi ils oeuvrent ici-bas et quel est l’ ultime but à atteindre lorsque nous sommes croyants. Les bonnes oeuvres sont une valeur sure, une maison achetée au moyen d’ un péché ne mène qu’ au tourment.

    Les versets qui suivent sont édifiants:

    Allah dit : Ceux qui mangent pratiquement de l’intérêt usuraire r’iba ne se tiennent au jour du Jugement dernier que comme se tient celui que le toucher de Satan a bouleversé. Cela, parce qu’ils disent : Le commerce est tout à fait comme l’intérêt. Alors qu’Allah a rendu licite le commerce, et illicite l’intérêt. Celui, donc qui cesse dès que lui est venue une exhortation de son Seigneur, peut concerver ce qu’il a acquis auparavant, et son affaire dépend d’Allah. Mais quiconque récidive…. alors les voilà, les gens du Feu ! Ils y demeureront éternellement.

    Sourate Al-Baqarah. Verset 275

    Allah dit : Ô les croyants ! Craignez Allah et renoncez au reliquat de l’intérêt usuraire, si vous êtes croyants. Et si vous ne le faites pas, alors recevez l ‘annonce d’une guerre de la part d’Allah et son Messager. Et si vous vous repentez, vous aurez vos capitaux. Vous ne lèserez personne, et vous ne serez point lésés.

    Sourate Al-Baqarah. Verset 278-279

    Allah dit : Ceux qui mangent pratiquement de l’intérêt usuraire r’iba ne se tiennent au jour du Jugement dernier que comme se tient celui que le toucher de Satan a bouleversé. Cela, parce qu’ils disent : Le commerce est tout à fait comme l’intérêt. Alors qu’Allah a rendu licite le commerce, et illicite l’intérêt. Celui, donc qui cesse dès que lui est venue une exhortation de son Seigneur, peut concerver ce qu’il a acquis auparavant, et son affaire dépend d’Allah. Mais quiconque récidive…. alors les voilà, les gens du Feu ! Ils y demeureront éternellement.

    Sourate Al-Baqarah. Verset 275

    un bon récapitulatif des versets et hadiths à ce sujet: http://elyatim.free.fr/ar-riba.html

    7
  8. France catholique    

    Bonsoir,

    @ Natasa Jevtovic. Je n’ai qu’une seule à chose à vous dire : « Pecunia pecuniam non parit ».

    8
  9. quelquun    

    @ france catholique,

    merci j’ai appris beaucoup grace à votre commentaire qui m’a intrigué:
    « Pecunia pecuniam non parit » = « L’argent ne fait pas d’argent »
    http://vivre-au-moyen-age.over-blog.com/article-15582820.html
    et faites des recherches sur google

    9

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE