Finance islamique : que faire des intérêts bancaires ?

Par Al-Kanz

Finance islamique. Depuis quelques années, les établissements bancaires rémunèrent même les comptes courants. Il n’est dans certains cas plus possible de se passer des intérêts bancaires, sauf à trouver une banque qui propose des comptes non rémunérés. Mouhammad Patel revient, sur son site Finance-muslim.com, sur la question des intérêts bancaires et l’attitude à adopter. Que […]

Finance islamique. Depuis quelques années, les établissements bancaires rémunèrent même les comptes courants. Il n’est dans certains cas plus possible de se passer des intérêts bancaires, sauf à trouver une banque qui propose des comptes non rémunérés. Mouhammad Patel revient, sur son site Finance-muslim.com, sur la question des intérêts bancaires et l’attitude à adopter.

Que faire des intérêts bancaires ?

Question : Ma question se pose concernant l’argent que l’on place à la banque. Est-il interdit par l’Islam d’en garder les intérêts étant donné que la banque est une entreprise fonctionnant grâce aux intérêts? Si oui, que doit-on faire de cet argent ?

Réponse : L’argent rapporté par certains types de comptes bancaires (compte épargne, livret …) est en effet considéré par les juristes musulmans comme étant de l’intérêt (ribâ). Bon nombre de savants contemporains sont ainsi d’avis que, dans la mesure du possible, il faut absolument éviter d’ouvrir des comptes bancaires de cette nature. Si vraiment le musulman n’a pas le choix et il est contraint d’ouvrir un tel compte, il doit savoir qu’il lui reste strictement interdit de faire usage des intérêts ainsi obtenus pour soi et d’en tirer un quelconque profit.

Lire la suite de la réponse : Finance islamique : Que faire des intérêts bancaires ?



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (1 commentaires)

  1. anseur    

    c’est en réalité un faux problème car il s’agit tout simplement de transférer ses économies sur un compte courant qui ui ne génére pas d’intérêts.Ainsi conformément à la loi Islamique, on ne pratique la Riba.
    Salam’alikoum

    1

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE