Pencak Silat : bien plus qu’un art martial

Par Al-Kanz

Interview exclusive de Shaiful Hakim, représentant officiel du Pencak Silat Seni Gayong en France, envoyé par la Malaisie pour enseigner cet art.

Pencak Silat

Nous vous avions annoncé dans un article précédent (lire notre billet Découvrez le Pencak Silat Seni Gayong, art martial malais) une interview exclusive de Shaiful Hakim, représentant officiel du Pencak Silat Seni Gayong en France, envoyé par la Malaisie pour enseigner cet art. C’est chose faite. Merci à Shaiful Hakim pour son amabilité et sa disponibilité. Ainsi qu’à son assistant Daoud.

Al-Kanz : Nous avons pu voir dans une vidéo à quoi ressemble le pencak silat. Pourriez-vous nous en dire plus sur les origines de cet art martial ?

Shaiful Hakim : Le mot silat est surtout utilisé en Malaisie, au sud de la Thaïlande et à Singapour. Quant à pencak (prononcé penchak) est beaucoup plus utilisé sur l’île de Java, en Indonésie, à Bornéo et aux Philippines. Nous avons choisi de l’appeler « pencak silat », pour définir l’art martial chez les Malais. Par malais, il faut entendre l’ethnie qui parle le melayu (malais) et qui est de confession musulmane. Le terme « silat » a beaucoup de significations dont les suivantes : silap, qui veut dire tromper dans le combat, silah qui désigne le lien entre un serviteur avec son Seigneur et silaturrahim, terme que l’on utilise en Malaisie à propos du lien faternel entre les musulmans [note d’Al-Kanz : en arabe, ce terme désigne précisément le lien qui lit une personne avec toute personne de sa famille ou de sa belle-famille (liens du sang et d’alliance)].

Le pencak silat se fonde sur trois composantes : le beladiri (self-defense, technique martiale, art de faire la guerre et de l’arrêter), le seni (partie artistique, danse martiale) et le kebatinan (partie spirituelle, ta’alim, éducation de l’islam). Récemment, la fédération internationale a fondé une quatrième partie sportive (olahraga) afin de vulgariser cet art et lui permettre de se propager. C’est une compétition en combat libre, une sorte de danse avec arme, qui se fait soit en solo, soit à deux ou trois personnes.

Le pencak silat seni gayong existe depuis très longtemps en Malaisie, depuis bien avant le 14e siècle. On possède des sources qui confirme que cet art marial était pratiqué par les chevaliers du royaume musulman de Malacca en Malaisie.

Al-Kanz : Vous êtes mandaté par la Malaisie pour venir enseigner cet art en Europe. Qu’est-ce qui a motivé votre arrivée en Europe ? Et quels sont vos objectifs en termes de formation ?

Shaiful Hakim : Je suis étudiant en master Energétique et propulsion aérospatiale et terrestre à Paris. Je suis en France depuis 2002 pour poursuivre mes études en ingénierie pendant 7 ans. Puis je retournerai définitivement en Malaisie en 2009, in châ’a-Llâh. Je suis en outre mandaté par la fédération de silat seni gayong de Malaisie, avec les ijazah (permission) d’enseigner, de former et de décerner des titres officiels aux instructeurs. Je suis moi-même instructeur depuis 1998 et j’ai le grade de gurulatih (jeûne maître) depuis 2004. Al Hamduli-Llâh…

Al-Kanz : Combien de clubs gérez-vous ? Est-ce que vous comptez en ouvrir de nouveaux dans les prochains mois ?

Shaiful Hakim : J’ai un club au Mée-sur-Seine, en Seine-et-Marne (77) où je suis assisté de Daoud. J’ai un autre club aussi à Bondue, près de Lille, où m’assiste Benjamin. Le troisième, qui est le plus récent, est à Dublin en Irlande. Mon assistant là-bas s’appelle Fadhlil. In châ’a-Llâh, dans les jours qui viennent, je vais commencer à former des gens dans deux clubs anglais, l’un à Bristol l’autre à Manchester. On m’a sollicité pour ouvrir un club en Algérie, à Alger. Mais avec le temps qu’il me reste (je suis étudiant), cela ne va pas être possible. Qu’Allah me facillite prochaine fois in châ’a-Llâh.

Al-Kanz : Quelles particularités le pencak silat a et que n’ont pas par exemple le karaté, le judo ou tout autre art martial ? En d’autres termes, pourquoi pratiquer ce sport et non un autre ?

Shaiful Hakim : Le pencak silat enseigne un ensemble de techniques très efficaces et très variées : travail au sol, pieds et poings, clés, armes blanches, acrobatie, projection. C’est en outre une éducation qui se fonde notamment sur l’islam. Il faut se dire que c’est un art martial né chez les Malais avant la venue de l’islam, mais perfectionné après son arrivée. Le pencak est à la fois très simple, très complexe et très beau. Mâ châ’a-Llâh.

Al-Kanz : Comment faire la différence entre le pencak silat et les autres branches de pencak ?
Shaiful Hakim : Notre style trouve ses racines chez les Bugis, un peuple malais résidant en Sulawesi (Célèbes), une île d’Indonésie, mais qui fait partie de la Malaisie. Chaque région a un style différent. Il est facile de distinguer chaque branche par la s simple observation. Certaines sont spécialisées dans les techniques de casse, d’autres dans le travail d’imitation des animaux, etc.

Pencak Silat

Al-Kanz : Nous avons pu lire sur Wikipedia que dans les écoles islamiques qui forment au pencak il faut être musulman et savoir lire le Coran pour être accepté. Est-ce bien le cas ? Quelle est la formation dans ces écoles ?

Shaiful Hakim : C’est vrai. A la base, une condition pour apprendre le pencak silat est d’être musulman. Les maîtres de pencak silat encouragent alors les jeunes à accomplir la prière et à apprendre le Coran. Il y a par ailleurs un aspect éducatif très important. On enseigne ainsi le bon comportement. On associe par exemple un mouvement particulier à la relation que doit avoir le fils à l’égard de sa mère : la première position que l’on apprend pour savoir comment donner un coup de poing, quand on débute, consiste à reculer d’un pas en arrière : la jambe droite se trouve alors derrière. On appelle cette jambe « le fils ». La jambe gauche s’apelle « la mère ». Quand on a fini le travail, on ramène la jambe droite à sa place. Le maître dit alors à son disciple : « Lorsque le fils a un problème avec sa mère, il faut qu’il revienne demander le pardon de sa mère. Toujours. Ne quitte jamais ta mère. »
C’est là un exemple parmi bien d’autres.

Al-Kanz : Ce sport est pratiqué aussi bien par les femmes que par les hommes. Quelle est la proportion de femmes par rapport aux hommes ?

Shaiful Hakim : Oui, il est aussi pratiqué par les femmes. Mes trois soeurs pratiquent toutes, ainsi que mes septs frères. On compte 45 % de femmes dans ce sport.

Al-Kanz : Nous vous laissons le dernier mot. Que diriez-vous aux lecteurs d’Al-Kanz pour leur donner envie de pratiquer le pencak silat ?

Shaiful Hakim : J’aime cet art et j’aime le partager avec autrui, car il est source de bien. Pour le plaisir, pour la santé et encore pour le silaturrahim (lien de fraternité). Marhaban bikum (vous êtes les bienvenus) !

Informations pratiques

Région Ile-de-France

Espace Cordier MJC
361 avenue de Vercors
77350 Le Mée-sur-Seine
(RER D direction Melun, arret Le Mée)
Horaire : Mercredi de 19h-20h30
Contact : shaifulhakim@yahoo.com

Région Nord

Complexe sportif Alain Poher
Chemin Saint Georges
59920 Bondue
(pas loin de Lille)
contact: panglimasilat@wanadoo.fr

Dublin, Irlande

Silat Seni Gayong Ireland
Royal College of Surgeons Ireland .
123 St Stephens Green .
Dublin 2, Ireland

Tarif : 160 euro par an

A la fin de l’année, les grades sont attribués :

Noire débutant : kuncian (les clés), pukulan (combat), pentas (choréographie à main nue), tous les techniques à main nue, lutte, au sol et coup de pieds, l’acrobatie, etc.

Blanche : kuncian (clé avancée), kunci hidup (contre-clés), pukulan (combat avancé), tongkat (bâton de taille moyenne), combat (technique rapide de combat)

Verte : technique de pisau (couteau), tongkat panjang (bâton long), keris (poignard malai), technique avancée de combat à coude et à genou.

Rouge : parang (machette malai), technique avancée de couteau (couteau double), keris et bâton (bâton double), technique de casse : brique, noix de coco, etc.

Jaune : lembing (javelot et lance), cindai (arme souple, foulard), maniement de rantai (chaîne), technique de corde (clé, désarmément, étranglement), kerambit (couteau courbé, comme l’ongle de tigre), kapak (harche), tekpi (sai/trident) et cota (tonfa), sabre et bouclier, double sabre, etc.

Noire maître.

Découvrez les précédentes interviews
Le succès économique du foie gras repose sur l’ignorance des consommateurs
Voir La Mecque et mourir
L’Alambra, restaurant halal de standing
Unicitewear, street wear islamique

Muslimshop : des livres et de l’humanitaire

Rediffusion du 7 décembre 2007



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (47 commentaires)

  1. issam9    

    Très interessant. Merci pour cette interview.

    1
  2. Al-Kanz    

    C’est un plaisir :). Merci à vous.

    2
  3. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Merci à vous Chakli :)

    3
  4. Cabestan    

    merci pour toutes ces infos.

    4
  5. Dorgeles    

    as Salaam alaykum,
    Je pratique actuellement le kung fu wing tsun, mais il me manque ce côté spirituel du din. Voila pour quoi je voudrais savoir où pourrais-je pratiquer cet art martial dans la région lyonnaise? Barak Alah ou fikoum.

    5
  6. kaikai    

    Assalamou aleykoum

    Akhi Al-Kanz, tu t’y est mis? ;)

    6
  7. Daoud    

    As-Salam aleikum Dorgeles,
    Tu peux aller voir sur le site de l’association française de Pencak Silat, http://www.pencak-silat.net pour voir si il y a un style et club près de chez toi. En tous cas, pour ce qui est de notre style, non, juste à côté de Melun et à Lille en ce qui concerne la France
    Oui mash’Allah j’y pense! Il y a une personne qui est la représentante du Silat Suffian Beladiri, un style de Brunei-Darussalam, et qui habite Lyon!
    Le style est musulman, le maître actuel, un malais de Brunei aussi, mais le gars de Lyon je ne sais pas. En tous cas ce maître va venir de Brunei pour donner un stage exceptionnel le week-end du 12 et 13 avril à Lyon insh’Allah.
    Voici le site officiel de ce style à Brunei-Darussalam : http://www.silat-suffian.blogspot.com/
    Pour la personne qui le représente en France, et qui habite à Lyon, et qui organisera le stage, son mail est : jorge.al@wanadoo.fr
    Insh’Allah comme ça ce style se développera avec votre concours et avec au moins un musulman, ce qui permettra de sauver la tradition spirituelle du silat.
    Au pire, il y a un club du style Al Haq qui se trouve en haute-Savoie, à Beaumont ( http://90plan.ovh.net/~pencaksi/index.php?option=com_content&task=view&id=46&Itemid=142 ) . Peut-être leur prof est assez motivé pour trouver avec vous une solution pour vous apprendre son art.
    Sinon contactez Shaifulhakim si vous voulez faire du Gayong. On s’arrangera toujours pour allez vous voir insh’Allah.
    Dernière info, le week-end du 21-22 et 23 mars auront lieu les Open Internationaux de Pencak Silat, cette année à Paris, à L’institut de Judo, porte de Chatillon. Les équipes de Malaisie, Indonésie, etc…seront toutes présentes insh’Allah. Plus d’infos sur le site de l’AFPS (http://www.pencak-silat.net )
    Wa Salam,
    Daoud

    7
  8. Jowayriya    

    Salamo alaykome wa rahmato Allah
    Je cherche depuis un moment a pratiquer un art martial, j’en avais fais un peu étant très jeune et j’apprécierai de reprendre. Dernièrement je me suis inscrite à un club du Vô Dan Toc , j’ai du très vite arrêter car je porte le voile (hamdoulillah) mais ceci posait apparemment problème parce qu’il ne voulait pas assurer des façe à façe lors & combats non mixte.
    J’ai fais alors une petite recherche pour trouver une alternative respectant l’éthique islamique et je suis tombée sur votre interview sur le site Al Kanz (qui est un site par ailleurs connus hamdoulillah par son sérieux et professionnalisme).
    J’ai souhaité alors vous écrire afin de savoir si les soeurs peuvent elles aussi pratiquer ce sport ? et si ma candidature pourra trouver echos dans votre club.

    Merci de me répondre inchallah
    Je prie Dieu le Tout Puissant de vous accorder Sa Grace et vous aidez dans ce que vous entreprenez de bien pour la communauté. Amine

    Votre soeur en Dieu

    8
  9. Daoud    

    As-Salam aleikoum,
    Cela ne posera pas de problèmes chez nous et votre « candidature » est acceptée bien-entendu. Nos soeurs d’Irlande sont toutes voilées. En France je pense que vous serez la première, mais pour le coup vous serez vraiment dans la tradition du silat (les filles sont voilées tradionnellement dans cet art en Malaisie).
    En plus,si vous avez pratiquez un art artial vietnamien, je pense que vous aimerez le silat par sa diversité.
    Donc j’ai envie de vous dire…marhbah!
    Vous habitez où?

    9
  10. chan    

    Bonjour,
    J’ai lu tous les posts et j’ai envie de pratiquer cet art martial. J’habite egalement a lyon et je chercherai un club… Pouvez vous me donner tous les renseignements barakalahoufik

    wasalam

    10
  11. Daoud    

    As-Salam aleikum,
    En fait pour répondre à ta question, il faut en effet bien lire tous les posts. La réponse se trouve dans le post n°10 concernant des entrainements à Lyon.

    11
  12. salim    

    A You expensive sports
    fanatiques martial sport.

    The birth of a martial discipline was born, just to discover it with the knowledge of Thaing BANDO Discipline frosted by its long experience and high competence 1 – Rich in technical and movements, this discipline will enable its followers and admirers of appreciates its qualities and novelty, 2 – In collaboration with Master Jean Rogers CALLIERE « President of the European Federation and the French Federation of Bando and Lethwei » Burmese Martial Art « at this trick by which we express our most ardent and honorable thanks for his confidence, his efforts and advice to build this discipline I pay arab. We call ardent and passionate which is echoed among former athletes experienced in other disciplines of Martial Arts and with them we are sure and confident in their professional master when the extension of Thaing BANDO. 3-In addition we have planned several new sports on the Burmese Art through: ü Technical courses regional, national and international. This to strengthen and consolidate the existence of this discipline in Algeria and expansion we pay for any arab 5 – Our goal is a solemn commitment that the perception of Thaing BGANDO For more information please contact the delegate for Africa: Mr SAADI abd SLEM BP/46C, 06,660 Souk el Tenin Bejaia Algeria Tel: + (213) 772 633 990 Email: bandoalgerie@yahoo.fr http://thaingbando.e-monsite.com/
    Our Greetings is the wish everyone to live this experience with us in the mood for a warm season full of success and satisfaction. SAADI abd SLEM

    12
  13. Abderrahmane    

    Salamou alaikoum,

    comment faire pour contacter le frère Daoud?

    Choukran.
    Salamou alaikoum

    13
  14. Muslima    

    Assalâmu ‘alaykum

    Pour info, ici il est question d’un autre art martial, le wushu, pratiquée par les femmes également (ou en tous les cas enseigné aux jeunes filles) :

    http://abayachic.blogspot.com/2009/01/kung-fu-girls-in-india.html

    14
  15. rezsab    

    salamoralaikoum je suis une soeur voilée et je serais interesser par ette art martial escque le club de bondu est toujour ouvert? barakallahufikoum salamoralaikoum

    15
  16. Mounir    

    Salam’alaykum,

    je voulais savoir si les clubs de Penchak de courant Roppers était recommandé ? au niveau spirituel et savoir si ce courant n’était pas déraciné de ses vrais atouts ? : http://www.academiefranckropers.com/

    Barak’Allah oufikum.

    16
  17. Emilie Nourra    

    Assalâmou ‘aleykoum

    Pas de club sur Rouen j’imagine…? Si? :))

    17
  18. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Il faut demander au frère Daoud qui est intervenu plus haut.

    18
  19. Jowayriya    

    Salam Nourra,
    c’est nabila :)))
    j’espère que tu vas bien ainsi que les enfants ..
    Non il n’y a pas de club a rouen, je me suis penchée sur la question l’année dernière, il y a un club au Mée sur seine, ville à une cinquantaine de kilomètres au sur de paris !

    Fi amani Allah

    19
  20. tempodir    

    salam,

    j’aimerais aussi entrer en contact avec le frère daoud. Cher al-kanz, vous avez accès au mails des frères, pourriez-vous lui envoyer un message pour lui demander la gentillesse de venir nous voir ?

    20
  21. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Tempodir,

    C’est fait.

    21
  22. Daoud    

    As-Salam aleikum,
    Merci Al-Kanz de m’avoir gentillement prévenu des posts publiés à mon intention.
    Pour répondre à Mounir : Frank Ropers, tout comme Charles Joussot, ont crées leur propre style à partir d’un style indonésien, le Setia Hati Terate. Malheureusement, et comme vous le soulignez, ils se sont (volontairement?) déracinés spirituellement et se sont plus tournée vers l’aspect self-defense. Charles Joussot va jusqu’à proposer des formations pour gardes du corps. Très efficace tout cela, mais ce n’est plus du silat an sens traditionnel du terme, puisque le adab veut que l’on ne coupe jamais les liens avec les maîtres qu’ils soient indonésiens, malaisiens,singapouriens ou de Brunei. C’est donc « autre chose » qu’ils proposent. En tous ca la référence à l’Islam n’y est plus.

    Pour Rouen, à ma connaissance il n’y a rien sur le secteur, hormis un club de kali, style philippin, dont le professeur est un ami, mais pas musulman, bien qu’aux Philippines, il y ait 10% de musulmans. A nous donc de se « ré-approprier » ce qui a été désislamiser par 300 ans de colonialisme espagnol. Enfin c’est mon point de vue. D’autant plus qu’ils utilisent bizarement des armes que l’on retrouve en Indonésie et Malaisie, tel le kriss.
    Voici ses coordonnées : http://kalieskrima.free.fr/index.php?PAGE=./instructeurs.html&SITE=kalirouen
    Après, normalement, rien n’interdit le port du voile pour le kali, et en terme de contact, ils ne se font que par l’intermédiaire du baton ou autres armes (les techniques à mains nues sont très rares et en fait il suffit de retirer son arme pour l’adapter à sa main, avec un peu d’imagination et de réflexion)

    Le club du Mée n’existe plus,mais ily en a un à Nanterre maintenant. Pour la region de Melun, nous recherchons un local, une salle, que l’on pourrait nous prêter pour les cours. Donc, si l’un d’entre vous en entend parler…Sinon quand il fait beau, on peut aller en forêt, ce qui est encore plus proche de l’enseignement traditionnel.

    Il est possible, insh’Allah, que l’on ouvre une section uniquement pour les femmes, avec un instructeur femme,que nous sommes en train de former. Il nous faudra une salle bien entendu, mais chque chose en son temps.
    Enfin on peut me contacter sur mon mail à kabir7711@gmail.com pour tous compléments ou visiter http://pencak-silat.ning.com/groups pour tous les styles et clubs traditionnels en France

    22
  23. mouslim933    

    As salamou alykoum

    Le musulman se doit certes de garder son calme, mais voilà ce qui arrive quand on lui casse trop les pieds :-)

    http://www.youtube.com/watch?v=PtkLFm3QrmA

    Sortie le 6 août in sha Allah.

    23
  24. Daoud    

    ni les soeurs en Malaisie!

    http://www.youtube.com/watch?v=r12x_LRLZDE&feature=related

    A propos des rouennais(e)s si véritablement il y a une motivation d’apprendre, il y a toujours les stages que nous proposons à Lille, à peu près une fois par mois. Mais attention, c’est pour les profs, ou ceux qui voudraient le devenir. Donc de créer son propre gelanggang (dojo) dans sa commune. Il faut montrer du sérieux par contre, car nous avons bon nombre de demandes où on voit plus personne dès qu’il s’agit de s’investir. Notre gurulatih, Shaifulhakim, est encore en France pour une bonne année, et c’est avec plaisir qu’il formera les frères et soeurs réellement motivés, mais cela doit demander une réelle volonté d’apprendre et implication dans le développement du style en France.

    24
  25. Mounir    

    Salam’alaykum,

    Barak’Allah oufik Daoud pour ces précisions .

    je voulais savoir si l’email plus haut est bien le tien :shaifulhakim@yahoo.com.
    j’avais envoyé un mail à cette adresse c’est pourquoi je te demande.

    Sinon je suis à 150 kms environ du club du 77 et je voulais te poser certaines questions plus précises en mail Barak’Allah oufik.

    wa salam.

    25
  26. Daoud    

    Nouveaux horaires et lieux de cours :
    Dorénavant les cours ont lieu au 144 Boulevard de la Villette, Métro PLace di Colonel Fabien, à l’Institut Génération Tao, tous les vendredis soirs :
    -pour le Senaman Tua (exercices de santé tirées du silat) : de 19h à 20h
    -pour le Silat Seni Gayong (forme martiale) : de 21h à 22h
    Les inscriptions doivent se faire à l’accueil avant le cours, et non auprès de moi ou de Gurulatih Shaifulhakim

    26
  27. Al-Kanz    

    Précisez que c’est à Paris :)

    27
  28. Justine    

    Assalâmou alaykoum wa rahmatoullâhi ta’alâ wa barakâtouhou,

    Je m’étais déjà intéressée à cet art martial, mais l’information comme quoi être musulman est une obligation m’avait échappée. Je suis bien aise de l’apprendre.

    Pour ma part, j’ai pratiqué (peu de temps) du taekwondo (adolescence) et de l’aïkido (il y a trois ans). Je trouve que ce dernier art martial est complètement adapté aux personnes qui cherchent à ne pas brusquer leur corps et qu’il présente une certaine forme de spiritualité très proche de l’Islam.
    Je rends hommage au passage à mon ancien maître, Parfait T., pour son ouverture d’esprit et son respect de la différence : il était le seul à accepter des musulmanes avec le foulard, nous autorisant à porter avant l’heure l’hakama pour cacher nos formes et à quitter le tatami lorsque survient l’heure de la prière. Merci également à maître Tamura de nous avoir accepter dans les mêmes conditions.

    28
  29. Daoud    

    Wa aleikum Salam,
    Alors peut-être que le Senaman Tua et son extension martiale le Lok Sembilan vous sembleraient indiqués dans votre cas, ce dernier étant proche de l’aikido dans son approche et la compréhension du corps sans utilisation de la force, à la différence d’autres styles. Le Lok Sembilan est en effet un style « royal » (du palais du Sultan) où le adab à une place importante, et avec la noblesse qui doit en découler, y compris dans le mouvement.
    Vous pouvez en savoir plus en allant sur http://pencak-silat.ning.com, puis « groupes », puis « Lok 9 »

    29
  30. Justine    

    Salâm,

    Jazaka Allâhou khayrane jazilane Daoud pour votre réponse.
    J’ai regardé les liens avec mon fils pour lequel je cherche un club d’art martial : je suis très regardante sur l’éthique de l’instructeur, car forcément il transmettra également de son esprit.
    J’espère trouver un club silat dans ma localité, in châ Allâh : j’apprécie l’éthique islamique qui en émane et qui manque dans d’autres disciplines.

    Wa salâm.

    30
  31. Daoud    

    Salam,
    En effet, l’éthique et adab sont primordiale, et on distingue un bon prof et style de silat par cela avant toute chose (désolé de le dire, mais donc pas l’école Joussot et Ropers, qui n’utilisent que le nom de silat, ni autre « style » comme le maphilindo, qui n’existe pas, mais une invention de Dan Inosanto, ayant moi-même vécu en Malaisie et Philippines-Mindanao pas mal de temps)
    Regardez bien sur le site que je vous ai donné, il y a peut-être un style dans votre localité. Mais attention, tous ne sont pas musulmans, en particulier les styles indonésiens, ni les profs. Vous pouvez demandez sinon au modérateur qui vous renseignera à ce sujet.
    Wa Salam

    31
  32. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Est-ce qu’il existe des cours sans musique ? Sur les vidéos que l’on voit il y a toujours de la musique. C’est comme ça pendant les cours ou bien c’est juste des démonstrations dans ces vidéos ?

    32
  33. Daoud    

    Wa aleikum Salam,
    En effet les musiques ont été mises pour « illustrer » les vidéos. Cela dit, dans certains styles il y a de la musique traditionnelle malaise pour les démonstrations, mai sen règle général non.

    33
  34. Daoud    

    As-Salam aleikum,
    Voici l’adresse de nos nouveaux cours sur Paris. Nous avons des soeurs parmi nos élèves :
    144 Boulevard de la Villette
    75019 Paris
    Métro Colonel Fabien
    Tous les vendredis de 21h à 22h30
    Tarifs ; 40 euros par mois. Prévoir un certificat médical pour la pratique du silat
    Les cours du Mée n’existent plus (salle non-disponible)

    34
  35. Jowa    

    salamo alaykoem frère Daoud,
    Serait il possible d’assister une séance pour pouvoir juger si ca m’intéresse ?

    Fraternellement
    Jowayriya

    35
  36. Wing Chun by muslims    

    […] Dans le même genre, nous vous invitons à lire ou relire : Pencak Silat : bien plus qu’un art martial […]

    36
  37. Redouane    

    Salamo alaycoum

    y a t-il des cours pour jeunes filles (6 et 8ans) ???

    37
  38. LOU    

    Salamalekum

    Je cherche un bon club de Pencak silat en région parisienne , quelqu’un pourrait il m’aider , merci à tous.

    38
  39. Daoud    

    As-Salam aleikum,
    Pour les cours de pencak silat traditionnels en région parisienne, vous pouvez vous rendre sur le site de l’association française de pencak silat : http://www.pencak-silat.net
    où vous trouvez les coordonnées de différents styles
    Wa Salam,
    Cikgu Daoud

    39
  40. mamodea    

    et à la Reunion ??? ^-^

    40
  41. oumzoom    

    As salam alaykum,

    Une amie et son époux ont un local privé situé à Evere en Belgique, ils y enseignent cet art, elle aux femmes et lui aux hommes. Voici leur site : http://anouarsilat.over-blog.com/

    41
  42. oumzoom    

    Si vous pouviez éditer mon message pour y ajouter le lien qui permet d’entrer en contact avec la soeur : http://2myss.canalblog.com/tag/majapahit

    42
  43. Daoud    

    As-Salam aleikum,
    Mamodea : à La Réunion vous avez Georges Dijoux, qui a été formé en Malaisie : http://www.pencak-silat.net/?page_id=60
    Oumzoom : sans vouloir offenser qui que ce soit, le « Maphilindo » n’est pas un silat traditionnel. C’est une synthèse mise au point par Dan Inosanto, qui vit aux USA, et qui a puisé auprès de maîtres de Gayong en y ajoutant ce qu’il connait d’arnis philippin.
    Il n’y a pas de « silat commun aux Philippines, Malaisie et Indonésie », les silat étant très rare aux Philippines (seules quelques familles musulmanes ont des styles, qu’ils n’enseignent qu’à des musulmans et surtout qu’aux membres de leurs familles) car il y a presque un style de silat par village, que ce soit en Malaisie ou en Indonésie, ce qui porte à bien plus de 450 styles, avec certe de grandes familles de styles, mais en tous cas, il y a des styles qui ne se ressemblent absolument pas ni dans l’approche, ni dans l’utilisation du corps. La même chose en arnis philippin.
    Je le dis pour y avoir vécu…
    Ces dernières années ont vu fleurir des styles nouveaux, souvent des synthèses occidentales (ou de personnes vivant en Occident) avec des origines peu vérifiables. En tous cas, Dan Inosanto, étant comme beaucoup de philippins, chrétien, n’a pas pu apprendre un silat de Mindanao, surtout dans le contexte de guerre civile entre chrétiens et musulmans là-bas.Il a pu par contre apprendre des styles de combat à mains nues et utilisant les pieds comme le Kuntao, le Yaw Yan ou le panantukan, qui sont philippin, mais ne sont pas plus de silat, que le karate est de la boxe française.
    Maintenant cela peut être intéressant d’apprendre un système de défense qui semble être efficace. Mais je pense qu’il est préferable de remettre les choses dans leurs histoires d’origine et contexte géopolitique pour bien comprendre qu’il y a des choses qui semblent peu probables…

    43
  44. Abdullah    

    Asalaamu 3alaykum ikhwaani,

    Pourriez-vous me dire si vous avez un centre a Geneve? Je sais que Franck en a un mais n est pas « islamique ».

    Jzkhayr Asalaamu 3alaykum

    44
  45. mehdi    

    salam aleykoum. sur paris ( val de marne pour etre plus précis) il y’a 2 club de penchak silat du style PSHT ( ivry sur seine et chevilly larue ) pour ceux qui en cherchent

    45
  46. La e-boutique du week-end : Sunna Martial Arts, club de sport    

    […] S’agissant du Pencak Silat, nous vous invitons à lire ou relire deux articles publiés sur Al-Kanz en 2007 et en 2009 : – Pencak Silat Seni Gayong, un art martial malais – Pencak Silat : bien plus qu’un art martial […]

    46
  47. Rafik    

    As-Salam aleikum, akhi Daoud.
    je ne serais pas long, je suis tombé par hasard sur des videos de penchak silat et je suis tombé amoureux de cette discipline. j’apprécie plus particulièrement l’intelligence et la finesse des ses parades et de ses attaques. je suis d’autant flatté et encore plus fier que ce soit un art martial « Muslman ».

    J’ai pourtant promis de faire court ^.^
    j’habite en Algérie, y a t’il un centre en Algérie qui enseigne cet art??
    Qu’on est il de vos formation, n’y a t’il pas de candidat Algérien pour devenir de futur Maitre en penchak silat de retour en Algérie??
    Pourquoi vous ne donnez pas de stage de formation, ici en Algérie pour répondre cet art musulman chez nous?? nous vos frère musulmans.
    .

    47

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE