Charal au coeur d'une polémique

Par Al-Kanz

Polémique. Une association militante, la L214, vient de publier une vidéo clandestine qui commence à faire du bruit. Un membre de cette association s’est introduit dans un abattoir de la société Charal, qui comme son concurrent Socopa, a développé une gamme de produits dits « halal ». La L214, qui affirme lutter contre la souffrance animale, va plus loin que d’autres associations connues et reconnues – nous pensons évidemment à la Fondation Bardot ou à l’OABA. Elle prône tout bonnement l’abolition de la production de viande.

Erratum : Suite à une confusion, nous avons écrit que la marque Oriental Viandes était une marque appartenant à Charal. C’est une erreur. Oriental Viandes est une pme indépendante. Toutes nos excuses pour cette erreur.

Polémique. Une association militante, la L214, vient de publier une vidéo clandestine qui commence à faire du bruit. Un membre de cette association s’est introduit dans un abattoir de la société Charal, qui comme Socopa, a développé une gamme de produits dits « halal ». La L214, qui affirme lutter contre la souffrance animale, va plus loin que d’autres associations connues et reconnues – nous pensons évidemment à la Fondation Bardot ou à l’OABA. Elle prône tout bonnement l’abolition de la production de viande.

Une vidéo clandestine

Après plusieurs refus de la part de Charal, qui n’était pas disposé à laisser la L214 visiter son abattoir, un subterfuge a été trouvé : un militant de l’association a réussi à se faire employer comme intérimaire dans l’abattoir. Il en a profité pour filmer d’autres employés lors d’abattage de bovins. L’objectif est, selon la L214, de dénoncer, en les mettant au jour, les manquements à la règlementation qui seraient monnaie courante dans cet abattoir. Publiée hier sur Internet, la vidéo a fait réagir Charal qui interrogée par le Post nie tout mauvais traitement, tout en reconnaissant que de telles images peuvent choquer.

Des pratiques contestées

La vidéo mise en ligne montre des tueurs – c’est le terme consacré – abattre des bœufs. Dans la première partie, il apparaît clairement que l’animal n’est pas préalablement frappé d’une balle dans le crâne, comme c’est le cas dans le cas de l’abattage conventionnel lors de l’étourdissement. On peut penser qu’il s’agit d’abattage rituel. Vraisemblablement musulman (ce pourrait être un abattage juif, mais le tueur ne semble pas ressembler à un rabbin). Si c’est le cas, Charal semble donc respecter au moins les principes islamiques en matière de mise à mort et une partie des viandes produites seraient a priori halal.

Pour visionner la vidéo, cliquez sur le lien suivant (attention : les images qui vont suivre peuvent choquer les personnes sensibles) : Abattoir Charal – L214



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (51 commentaires)

  1. Oummsheyma    

    As salam ‘aleykoum,

    Gloups…
    Après le dégoût pour la charcuterie (surtout à base de VSM), le dégoût pour la viande de boeuf…

    1
  2. bilelz    

    salam alaykoum

    le halal c’est pas seulement trancher la gorge d’un coup et vider l’animal de son sang
    c’est aussi respecter les derniers instants de la bête en masquant le corps des autres bêtes déjà mortes
    un paravent aurait peut-être fait l’affaire :)
    plus sérieusement : ils consultent des imams avant de se lancer dans le halal ou pas?!

    Fraternellement.

    2
  3. mouslim933    

    As salamou alaykoum

    Voilà donc pourqui il y a 10 ans de ça les savants venant en france apellaient les musulmans à acheter des fermes!!
    Sinon, c’est triste mais qu’attendre de gens qui pensent à leurs poches avant de penser à leur destinée après la mort?

    En tout cas barak Allahou fik Al Kanz pour denoncer cela et alerter…

    3
  4. bidar    

    salam alaikoum
    Comme le dit le service veterinaire dans l’article de presse les accusations sont infondées Je vais les reprendre une a une puisque je suis moi même sacrificateur de boeufs.
    Pour ce qui est de la premiere accusation je suis tout a fait d’accord avec l’association L214 et je crois que c’est le seul point la bête de ne doit pas voir les autres abattues par contre pour l’odeur du sang c’est presque impossible il y aura toujours cette odeur.Nous avons essayé au début de laver a chaque fois le piège mais pour des questions economiques l’abattoir recycle le sang ou le jette ( il ne doit pas etre melangé avec l’eau sinon plus cher)
    La saignée est parfaite pour ce qui est de garder la bête dans le piege c’est encore une question de vitesse de la chaine une bete a la minute un peu pres.
    et encore le sacrificateur a la maitrise du piege puisque c’est lui qui appuie pour lever la mentonniere .
    les bêtes sont ensuite attachées sur la chaine et ce sont les reflexes nerveux que vous voyez c’est impressionant car ce sont des bêtes de gros gabaris
    Couteau mal aiguisé c’est faux la seule erreur du sacrificateur et de ne pas avoir tendu la peau dès le début avant de saigner car il faut tendre la peau et c’est ce qu’il fait après. Par contre le reproche que je puisse faire c’est le caractère sacré de l’abattage une des conditions est la prononciation de la bismillah et la il ya du travail encore a faire pour respecter le rite car c’est plutot du travail a la chaine

    Pour l’abattage standard ou traditionnel
    il est vrai que l’operateur qui est le sacrificateur je crois et ceci n’est pas super car pour controler tout ca et surtout il saigne les betes pour le traditionnel
    chez nous l’operateur saigne au coeur donc on voit tout de suite sur la chaine la difference.
    il est un peu brouillon car il saigne les betes un peu au hasard et non pas l’une apres l’autre il devrait respecter l’ordre d’abattage
    Vous remarquerez que les betes bougent aussi pour l’abbatage traditionnel c’est même dangeureux pour lui une bete a failli lui donner un coup de patte.
    En résumé je ne vois pas de graves erreurs pour deposer plainte contre l’abattoir

    4
  5. Justine    

    Assalâmou alaykoum wa rahmatoullâhi ta’alâ wa barakâtouhou,

    J’en ai le coeur retourné !
    Wa la hawla wa la qouwwata illa billah ! (Il n’ y a de force et de puissance qu’en Dieu)… Insoutenables ces images…

    Elle est horrible la scène où les bêtes gigotent et le saigneur aiguise son couteau… digne d’un slasher – « l’étymologie vient du verbe to slash, qui signifie « taillader », allusion au fait que l’assassin utilise souvent des objets tranchants pour commettre ses meurtres (Wikipédia). Il ne manquait qu’une musique de fond morbide et angoissante avec le bruitage du passage de la lame sur l’instrument à aiguiser… brrrrrrrrrrrrrr
    Pauvres bêtes ! :-(
    L’impassibilité du personnel (compréhensible… dans une certaine mesure) me glace le sang.

    @ Bidar : Vous êtes connaisseur en la matière, mais il me semble que L214 porte plainte pour cruauté envers l’animal. Tout est dans ce que l’on entend alors par « cruauté ». Est-ce que la définition du terme va se cantonner aux gestes techniques ou va-t-il également s’élargir à la préparation de l’animal face à son abattage?

    5
  6. 512banque    

    OK on va tous finir végétariens (bio) avec Al Kanz…

    6
  7. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    512banque, Justine,
    Quel est le problème ? Vous pensiez que le steak que vous avez dans votre assiette pousse dans un potager ?

    7
  8. Justine    

    Wa alaykoum assalâm Al-Kanz,

    Votre remarque tombe à point, car je viens de lire l’article sur… le titre m’échappe… mais où il est question de Brigitte Bardot et du maronnier des journalistes. Vous avez inséré dans la partie commentaire le lien renvoyant à l’article présent.
    Je voulais justement conter une petite anecdote suite à l’intervention de […]Laurie, mais Sa’da lui a largement répondu et l’anecdote est plutôt la bienvenue ici.

    Figurez-vous qu’un petit garçon invité chez moi ,pour déguster un repas composé de poulet, s’étonna que ledit poulet contînt des os ! Eh, oui, avant d’être dans ton assiette le poulet était un être vivant courant sur pattes, lui avais-je alors rétorqué. De même les poissons pânés étaient des animaux nageant dans l’eau, on ne les a pas péchés rectangulaires enrobés de la chapelure !

    Il y en a qui douteraient ? :-)

    Un problème, moi?… AUCUN !! ;)
    Et pour cause : ma grand-mère avait une ferme où elle élevait cochon et volaille.
    Voire une poule pondre lorsque l’on est môme… c’est géant !!
    Voire sa mère égorger une poule, puis extraire de son abdomen des oeufs en formation… attristant pour une petite fille de sept-huit ans… qui l’a tout de même bien voracement déglutie après en toute connaissance de cause !
    Ah, la tristesse passe vite à cet âge, et comme dirait Nietzch : « Quelques soient les larmes que l’on pleure, on finit toujours par se moucher  » !

    8
  9. NORDINE2002    

    salam alaykoume

    Il est clair que pour la personne n’ayant jamais vue de bête égorger cela paraîtra choquant mais n’oubliez pas la viande ne pousse pas dans les arbres on l’on pourrai les cueillir à notre guise non malheureusement ou heureusement il font forcement tuer l’animal.

    9
  10. Justine    

    Salâm,

    Ce qui est choquant, c’est le manque de compassion qui accompagne l’abattage…

    10
  11. seb    

    Merci Bidar pour tes commentaires intéressants.
    Au passage, tu dis que l’asso n’a pas raison mais dans ton commentaire, tout pousse au contraire à penser qu’ils ont bien raison…

    J’aimerais avoir une précision, tu dis :
    « Pour ce qui est de la première accusation je suis tout a fait d’accord avec l’association L214 et je crois que c’est le seul point la bête de ne doit pas voir les autres abattues »

    Est-ce que tu pourrais me donner des références précises qui disent que pour que la viande soit halal, il ne faut pas que le boeuf voit les autres mourir ?

    11
  12. bidar    

    seb
    c’est vrai je me suis un peu précipité pour dire qu’il avait tort a 100%, pour ta question sur le fait que la viande soit halal ou pas si elle est abattue devant une autre
    Elle est halal mais par respect pour l’animal le musulman doit faire l’effort pour convaincre l’abattoir de faire des transformations pour que l’animal soit abattue dans de bonnes conditions.
    Je te donne un exemple car dans mon abattoir il y a un mur qui cache les autres animaux, mais il ya des progrès a faire sur le piege lui même afin de ne pas trop faire souffrir l’animal avec les contentions qui bloquent l’animal (la tête, le corps).Je n’arrive toujours pas a comprendre pourquoi elles ne sont pas en matiere plastique ou autre. Il faudrait voir avec le fabricant je pense.
    Les musulmans je te rassure surtout grace aux associations de controle halal ont leur mots à dire dans l’abattoir puisqu’ils agréent ou pas le sacrifice et ils apportent une nouvellevisionpar rapport au respect de l’animal ce n’est pas le cas pour un salarié comme sur la vidéo qui egorge et saigne pour l’abattoir il a moins de poids pour faire des changements de ce type.
    Donc la viande est halal mais le musulman doit faire pression sur l’abattoir pour faire des modifications.
    Je crois qu’il faut procéder par priorité et voir si toutes les conditions pour que la viande soit halal sont respectés le bismillah , la qibla,etc…

    12
  13. amal    

    c’est honteux de faire ca à des animaux

    13
  14. Laurent    

    que le plus de monde puissent voire cette vidéo c’est tout les jours comme ça dans les abattoirs
    élevages transport et abattages d’animaux vivants
    si vous saviez ceux que vous avez dans votre assiette
    ceux que certain appel ça de la viande, croyez moi ça porte bien un autre nom que ça
    merci pour moi d’être végétariens
    le monde se prépare a la date du / 21 DECEMBRE 2012

    14
  15. Moho    

    Assalâmu `alaykum,

    Tout ce que je retiens de cette video, c’est que visiblement on peut manger des steacks Charal « oriental viandes ». Toute cette compassion gnagnan pour les pauvres boeufs m’a fait presque rire… Peut-on croire, dans une société où l’on consomme tous les jours des tonnes de produits carnés que les animaux seraient traités comme dans une maison de repos? Ne dit-on pas « il m’a traité comme une bête »? Il y a des impératifs de production, et le simple fait de constater que la lame sectionne la carotide et laisse couler le sang a apaisé mon coeur, moi qui croyais que la mention « halal » n’était qu’un coup de tampon permettant de vendre le même produit 20% plus cher.

    15
  16. errahma    

    Bonjour,
    Je rejoins Bidar dans son premier commentaire, l’érreur de Charal, c’est de ne pas avoir mis une bache (lavable bien entendu) de sorte à ce que que le bovin une fois dans le box ne puisse pas voir les bovins sacrifiés, le sang on ne peut pas l’éviter.
    Sur le plan hygiène, il est instauré de laver la mentonnière (ce qui maintien la tete du bovin)à chaque passage d’un bovin ce qui est normal pr éviter la souillure sang à sang , et j’avoue que sur la vidéo, quand on voit le 2éme bovin sacrifié selon le rite islamique, la methodologie n’est pas top (la gestuelle n’est pas rapide pour égorger un bovin) == > QUALIFICATIONS DU SACRIFICATEUR!!!==> la rapidité et l’éfficacité de la saignée jouent un role majeur dans le bien être de l ‘animal.

    Aussi, il ne laisse pas le temps pour que la mentonnière immobilise la tête du bovin au moment ou celle ci se met en place up le box est tourné ouh lala c’est de trop.

    Pour les débattements ,ce sont des réflexes, vous savez, pour qu’un bovin puisse se vider de son sang c’est casiment 4mn chose impossible pour un abattoir.

    Vous savez, je suis pour la protection du bien être de l’animal au même temps et croyez moi si vous avez une vision critique et objective vous direz que CHARAL devra s’améliorer mais n’a pas le mérite de pénalité loin de là.
    L’abattage conventionnel n’est pas mieux que le rituel .

    Cordialement.

    16
  17. bidar    

    Nous musulmans nous devons etre les vrai défenseurs du bien être des animaux, nous apportons une autre approche et je me souviens avoir fait des demarches aupres du directeur de mon abattoir pour ameliorer surtout l’été l’abreuvement des petits veaux qui n’avaient qu’un petit abreuvoir dans un parc de 50 veaux.
    Bien sur ma demande n’a pas été exaucé mais je crois que nous associations de controle halal nous devons vraiment ameliorer les choses du debut de la chaine a la fin de la chaine.
    Autre exemple j’ai du faire pression sur un operateur pour qu’il soit mieux formé au maniement du piège afin de ne pas faire trop souffrir l’animal. Le sacrificateur de ne doit pas se contenter d’egorger mais de se soucier de tout l’environnement de l’abattage et cela est rare dans la profession comme vous pouvez le voir sur la video le sacrificateur devient un operateur comme les autres sur la chaine.
    Par contre les rabbins avec leurs controles tout au long de la chaine instaure vraiment un coté sacré au deroulement de l’abattage.

    17
  18. Poulo fouta    

    Salam
    je rejoin « 512banque  » ===> vegetariens et bio en meme temps !!!! voila la solution …ou tout faire soi meme

    18
  19. Muhammad    

    As Salamou ‘alaykum,
    je pense de plus en plus à acheter des poulets vivants et de les égorger moi même, comme mon père.
    Et pour la viande, mon père et quelques habitants de notre ville achetait un bovin et chacun prenait une part de celui-ci, et en payait sa partie.
    Tu manges « ta » viande et tu es tranquille :=)

    19
  20. Muhammad    

    Au pire, je mange que des légumes (quand t’es végé, t’a rien !)

    20
  21. levy    

    D’après l’ONU et le FAO, plus de 25 000 personnes meurent chaque jour de sous-nutrition, et plus de 800 millions de personnes sont chroniquement en sous-nutrition. Alors messieurs les végétariens, arrêtez de regarder par le petit trou de la serrure de chez Charal et démenez vous pour trouver des solutions. ..Des vraies !

    21
  22. errahma    

    Muhammed en particulier et aux autres de façon générale,
    Le pauvre industriel il a que des contraintes.
    1) il a dérrière lui des organisations pour le bien être des animaux qui sont là pour l’attaquer dés qu’il y’a une faille, entre temps ces organisations se foute de la chasse pour le plaisir du chasseur c’est génial ca, cette organisation a pour objectif de supprimer l’abattage rituel il ne faut pas l’oublier.
    2)il veut répondre à ma demande en ma qualité de consommatrice de viande Halal,
    J’insiste sur une chose, optez pour améliorer les bonnes pratiques en abattoir mais ne pénalisez pas gratuitement, vous savez la vidéo n’est pas choquante , il y’a juste quelque écarts pour lesquels il faudrait mettre en place des mesures correctives, ne soyons radicaux.
    Au fait , comment on abat les bovins dans le traditionnel, on l’entrave avec une corde et on le fait tomber au sol (cela fait mal avec son poids GO je le fais tomber), alors que là il est immobilisé dans un box rotatif c’est un détail important puis il est sacrifié , vous ne pensez que ca a beaucoup évolué de façon positive, allons y molo?

    Si vous avez des questions n’hésitez, je me ferrai un plaisir de répondre.

    22
  23. bidar    

    errahma
    C’est tout a fait vrai il y a eu beaucoup de progres au niveau de l’abattage des bovins car difficile a maitriser.Les services veterinaire y sont pour beaucoup et ils sont la pour freiner un peu les deviances des abattoirs qui ne pensent que d’un point de vue economique.
    Malheureusement l’etat puisque les veterinaires dependent de la prefecture tendent a se desengager de leurs roles a cause de la dinminution des fonctionnaires. Il ne peuvent plus avoir l’oeil partout.
    Sur la video l’operateur qui est chargé de saigner les betes au fur et a mesure de l’abattage traditionnel aurait du avoir une remarque de la part du service veterinaire.
    Voila pourquoi les musulmans ont leur role a jouer puisqu’ils sont la pour faire respecter le droit des animaux pour avoir un abattage avec le moins de souffrance.
    exemple
    Lorsque l’animal se couche dans le piege il est impossible de le saigner alors il faut l’abattre en traditionnel c a dire par l’utilisation du pistolet ,
    il est inutile de s’acharner a le relever en le piquant ou en le faisant tourner dans le piege afin qu’il se releve comme on le voit souvent. La bete ira dans le circuit traditionnel il suffit de relever son numero de boucle pour qu’il n’y est pas de melange.
    Les musulmans ont de vrai valeurs morales mais il faut les imposer.

    23
  24. Justine    

    Assalâmou alaykoum wa rahmatoullâhi ta’alâ wa barakâtouhou,

    Comme il a existé, à une époque donnée, des fours communaux, ne serait-il pas pertinent de mettre en place des abattoirs communaux à taille humaine ? – évitant du coup la cadence effrénée de l’abattage et le monopole de la part de certaines entreprises ; le monopole étant interdit du point de vue islamique.
    Différentes formules pourraient être proposées : la bête est abattue par les soins d’un professionnel ou alors par le particulier lui-même dans un espace affecté pour cela.

    Avantages : 1. Limitation des abattages clandestins.
    2. Promotion des normes sécuritaires et hygiéniques.
    3. Satisfaction de la clientèle dans ses différentes sensibilités.
    4. Promotion du lien social.
    5. Meilleur traitement de l’animal.

    Il est clair que cette approche pourrait mettre un peu à mal le concept du « profit absolu » de certains industriels.
    Mais l’intérêt général prévaut sur l’intérêt particulier en Islam.
    Ce que les musulmans souhaitent pour eux-mêmes, ils l’espèrent aussi pour la société dans laquelle ils évoluent et pour l’essor de laquelle ils oeuvrent.
    Je rejoins Bidar dans l’idée que les associations musulmanes ont un poids et un rôle à jouer dans l’évolution des mentalités.

    24
  25. Dazahid    

    Assalâmu ‘alaykum

    Tout à fait d’accord avec vous Justine.
    Cependant, pour avoir suivi un peu l’actualité d’ASIDCOM, association de sensibilisation et de défense du consommateur musulman, il me semble que le sujet est particulièrement « délicat » et que certaines initiatives de notre part sont mal-vécues (pour différentes raisons sûrement).
    Il me venait en tête, à la lecture de votre commentaire, la mésaventure d’asidcom dont le projet de formation à l’abattage avait avorté car interdit par le Préfet (suite à une attaque en justice de la fondation Brigitte B.).

    http://www.al-kanz.org/2008/11/08/asidcom-bardot-pizza/#comment-29940

    Alors ont-ils pris le taureau par les mauvaises cornes ?
    Ou l’abattage rituel doit-il rester, selon l’Etat, une affaire de professionnels ?

    25
  26. errahma    

    Bonjour à tous,
    Bidar, moi même je suis vétérinaire, mais le véto de l’abattoir ne se met pas au poste saignée malheureusement, je me rappelle la première fois ou j’ai réagi avec révolten j’arrive à l’battoir et j’avais constaté que l’ambiance à l’abattoir était insupportable, bruits intenses, les opérateurs perturbés à attendre que les bovins sacrifiés arrivent en ligne, je me suis dit c’est quoi ca, j’arrive au poste saignée, je découvre à lah lah le sacrificateur qui n’était pas de l’entreprise mais organismes éxterieurs de contr^le de fabrication halal walah c’étatit un désastre,il ne sacrifiait pas les bovins ils les massacraient, on m’a dit à chaque fois que c’est ce sacrificateur qui le fait l’abattoir est dans cette situation, non seulement il fesait souffrir les bovins mais aussi suite à la mauvaise saignée l’animal se débattait intensément (les réflèxes sont intenses, l’effet résideul du stress avant et pendant la saignée, donc imporssible d’accrocher le bovin autrement c’est les opérateurs qui auront droit à un accident), j’ai réagi sur place, les vétérinaires ont en quelques secondes pris connaissance de ma réaction et j’ai eu droit à la visite de leur chef pendant que j’étais à l’abattoir,eux ils ne sont pas experts en ça, mais je ne sais pas si c’est bon ou mauvais pour moi, sans avoir sacrifié un bovin dans ma vie , aujourd’hui j’ai cette capacité de savoir si tel ou tel sacrificateur est compétent mais entre temps je suis mal vu mais je m’en fou, c’est purement professionnel.

    Ce n’est pas une honte de dire à un sacrificateur que ce qu’il te faut pour bien réaliser ton sacrifice (ton érgonomie, les couteaux), et de mon coté lui apporter les aides qu’il faut pour le bien être de l’animal et la sécurité sanitaire du consommateur tout en respectant l’aspect rutuel , je reviens à EL IHSSANE en tout.

    26
  27. bidar    

    errahma
    tu es controleur ou veterinaire car généralement il n’y a 1 ou 2 veto dans l’abattoir et les autres sont des controleurs ou je ne sais pas exactement le titre .
    Tu as tout a fait raison certains sacrificateurs sont incompetants
    il ya meme des responsables d’associations halals qui viennent de temps en temps pour un remplacement mais comme ils n’ont pas l’habitude ils font un massacre et personne n’osent leur dire quelque chose car ils sont des responsables. Pour ce qui est des reflexes nerveux des betes , certaines ont tendance a supporter la saignee et les operateurs ont du mal a accrocher meme si ellles sont bien egorgees
    Souvent c’est le materiel qui fait defaut le couteau n’est pas approprié pour le type de bovins, alors que les rabbins ont des couteaux professionnels
    l association Asidcom a proposé une formation pour le jour de l’eid pour ceux qui veulent egorger , c’est une bonne initiative car j’ai vu certaines personnes le jour de l’eid egorger et ne pas attendre que le mouton soit mort pour le depecer.
    saha foutourkoum

    27
  28. errahma    

    Bidar,
    Je suis vétérinaire de formation (dans un abattoir on a souvent un vétérinaires officiel avec des téchniciens), contrôleur je ne le suis pas autrement mon travail sera limité et je n’exploiterai pas mais capacités.Par contre je suis pour les bonnes pratiques dans tout ce qui est fabrication des produits halal.

    Vous savez, Pour l’Aid, c’est la prefecture qui mobilise des abattoirs à cet effet, ce que pourrait faire ASIDCOM c’est de s’associer avec l’ADIV qui est qualifié pour la formation des opérateurs pour la saignée soit en rituel ou en conventionnel , mais restons dans le rituel islamique.
    Les outils , moi je vous le dit, mini deux couteaux , affiler le couteau à chaque passage d’un bovin avec utilisation des couteaux par intermitence (désinfection), et affuter les couteaux tous les jours, après c’est au sacrificateur de dire après ses outils sont bons ou pas c’est le mieux placé pour le signaler et de demander d’autres outils.

    Sur ce, je vous dit à bientôt.

    28
  29. hugotin    

    J’ai envie de dire STOP, j’ai surtout envie de dire HALTE AUX MANIPULATEURS. Le chox des images participe à l’effroit collectif et à la peur. Ces imlages choquent car nous n’y sommes pas habitués..ce que je pense c’est qu' »à notre époque on oubli un peu vite comment le steack et le poulet roti de notre assiette y arrive.
    Tuer des animaux c’est non seulement une bone hcose mais c’est aussi nécessaire pour l’quilibre animal…

    Ensuite, les attaque sur la religion sont inadmissibles…Si les juifs et les musulmans veulent que l’abattage soit fait selon certaines règles ALORS SOIT.

    Enfin, les méthodes utilisées dan ce reportage ne sont aps PRO. Aller dans un abattoirn, filmer a tourt de bras sans donner d evries explications c’est franchemet nul

    29
  30. Bernard    

    Pourquoi toujours s’attaquer au secteur de la viande ?? C’est curieux on ne voit jamais rien sur le poisson ou les légumes, n’y a -t-il pas une manipulation des lobbys anti-viande qui se cache la-dessous ?!

    30
  31. Sabrina    

    Personnellement j’aime la viande, et je fais confiance aux autorités et à Charal qui fait tout pour que la viande Hallal soit de bonne qualité.

    31
  32. c'est du propre    

    Juste pour dire qu’il n’y a pas que chez Charal que cela se passe ils n’y a qu’a voir dans tout les abattoirs de cette foutue planète,mais le plus choquant dans cela c’est l’indifférence des employes même au prix d’un salaire à la fin du mois.
    L’homme reste et restera un animal jusqu’a son dernier souffle. Bon appetit aux amateurs de viande.

    32
  33. Frederico    

    Je trouve étrange que cette association ait attendu près d’un an pour dévoiler cette affaire… Pas très net tout çà…

    33
  34. seb    

    Imaginez : Charal se paye les services d’un « cabinet conseil en stratégie de communication et gestion de crise » : Vae Solis Corporate : http://www.vae-solis.com ! C’est à dire qu’au lieu de changer ce qui ne va pas, ils cherchent surtout à gérer leur com’. C’est tout dire sur leur état d’esprit :-(
    Charal n’est pas victime d’une asso de protection animale, je lis des commentaires dans ce sens, c’est le monde à l’envers ! Charal, c’est une entreprise agro-alimentaire qui fait 1 milliard de chiffre d’affaires par an. Charal a des budgets pour faire de la pub à la télé.
    C’est normal que Charal essaie de faire passer l’action de L214 pour de la manipulation, c’est une contre-attaque, faut être un peu naïf pour croire une seconde à leur discours.
    Y font n’importe quoi, faut qu’ils assument, ils devraient mieux faire leur mea culpa comme on dit.

    34
  35. seb    

    Sabrina, tu dis que tu fais confiance à Charal. Trouves tu acceptable que le tonneau pour l’abattage soit placé juste en face des animaux qui sont en train de mourir ?
    un bon musulman se doit de se soucier de ne pas faire souffrir les animaux sans raison.

    35
  36. bidar    

    Charal ne va jamais reconnaitre ces fautes même si elles sont minimes.
    Il pourrait au moins dire qu’il ya des choses a revoir puisque le service veterinaire est de son coté. C’est comme les steaks hachés contaminés nous n’avons jamais su la cause reelle.
    On a parlé de soullure au poste arrachage cuir comme vous le voyez sur la video la prermiere image.Il n’y a eu acun changement dans l’abattoir concerné l’atelier de steak haché a fermé mais c’etait prevu.
    La cadence imposé est le problème majeur il ne peut pas y avoir de travail de qualité avec 60 betes a l’heure, les operateurs le disent souvent.

    36
  37. Errahma    

    Arrêtez de polémiquer.
    Je l’ai déja dit , vous qui ne savaient pas ce qu’est un abattoir , on est dans un abattoir, Ce que CHARAL devra revoir c’est sa méthodologie , mettre en place un plan d’action pour corriger les écarts que nous avons vu , et que moi je vois comme écart vu que j’exerce dans le secteur mais que vous vous considerez choquants.

    Bidar, ouh ca va pas 60 bovins /heure c’est de la folie c’est impossible, cela signifie que si il y’a 23 postes sur la chaine d’abattage et c’est le cas en général , cela veut dire 30seconde d’intervention sur chaque poste ah wah c’est la course, cadence moyenne c’est 36.

    37
  38. Sabrina    

    Ok les images sont dures mais tuer des animaux pour manger ne me choque pas. En plus l’abattage rituel à l’air de respecter la réglementation comme le dit l’article. Alors si on commence à se méfier de tout on mange plus rien et on meurt de faim.

    38
  39. Love meat    

    moi je me méfie des vidéos sur internet. si ca se trouve c’est encore 1 montage.
    de toute façon, je continuerai à manger de la viande, j’avais bien conscience avant cette vidéo que la viande de mon assiette n’est plus vivante.
    Allez, passons à autre chose… c’est inintéressant

    39
  40. bidar    

    errahma
    c’est impressionnant mais je t’assure que la cadence est regle a 58 a l’heure avec 35 postes je crois , c’est l’abattoir qui abbat le plus de betes a la journeee jusqu’a 400 jour.

    40
  41. Errahma    

    Bidar,
    je ne remet pas en cause ce que vous me dites, je ne vois pas à quoi pourrons servir 35 postes sur une chaine d’abattage (je parle du bovin), et si ils font 58 bovins l’heure ça c’est du record , franchement j’aimerai bien voir cela de mes propres yeux.
    Déja avec une cadence de 36 on dit tout doux. Dans ce cas ça doit être un abattoir exceptionnel !!!

    41
  42. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Communiqué de Charal http://www.charal.fr/fr/actualites-78.htm

    42
  43. Justine    

    Salâm,

    Biiiieeeeeennnnnnnnnnn !
    En bonne voie…

    43
  44. lol13    

    salâm,
    j’ai trouvé pire que charal, Agriprocessors on fait fort à banir immédiatement, voici quelques vidéo http://www.youtube.com/watch?v=4HZnQmc3U9I

    44
  45. 45
  46. Roger    

    Arrêtez avec vos messages pro-végétariens qui manipulent les gens. Stop à la démagogie ! N’avez-vous pas d’autres combats plus importants que cela ?

    46
  47. Sabrina    

    Je trouve aussi qu’il faut arrêter d’exagérer. Je consomme souvent la viande de cette marque et je n’ai jamais eu à me plaindre !!

    Par contre cette association m’a l’air un peu louche, je me méfie tout de même.

    47
  48. lol13    

    désolé roger, il n’y a pas de démagogie chez moi mdr, tu as raison y’a un autre combat important c’est combattre le chômage hihihi mdr cela fait plus de trente années que ça existe bon bref c’est un autre sujet. agriprocessors est une société du nébraska(usa) spécialisée dans l’abattage de bovin, jusqu ici rien à signaler. agriprocessors qui travaille de génération en génération depuis des lustres, pratique une mise à mort chez l’animal qui est NON CONVENTIONNELLE.
    Les véto vous le diront mieux que moi « une bonne viande, c’est un animal non stressé »
    pour infos roger, je suis un carnivore pur et dur et non un végétarien, je tiens à dire que c’est bien essayé ptdr, par contre attention à toi que je t’attrape pas car je mange aussi de la viande humaine. roger autre chose dire? pour ma part le dossier est clo sur ce forum.

    48
  49. A mort le porc    

    […] Les abattoirs de la honte – Charal au coeur d’une polémique – Abattage de volaille : halal & […]

    49
  50. Charal, Doux, Socopa, Duc, sauvés par les consommateurs musulmans    

    […] les Echos : Véritable pactole, ce marché intéresse de plus en plus des grandes entreprises comme Charal, Doux, Socopa ou Duc. A l’exportation d’abord, vers le Moyen-Orient et l’Afrique […]

    50

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE