Les appels illimités vers le Maroc de l'opérateur Kleema suspendus par Wana

Par Al-Kanz

Téléphonie. Alors qu’en France l’avenir de Free dans la téléphonie mobile semble s’assombrir, un autre rapport de force s’installe entre Kleema et son partenaire marocain Wana.

Si en France Free fait les frais de sa politique volontariste face aux trois géants que sont Bouygues, SFR et Orange, la guerre des Télécom a aussi lieu hors de l’Hexagone. D’après un communiqué de Kleema, l’un des opérateurs télécom offrant l’illimité vers le Maroc, ce dernier vient de subir les foudres de son partenaire marocain Wana.

« Panne technique », puis rupture de contrat

Tout d’abord les faits tels que rapportés dans le communiqué. Lundi 7 septembre, 17 h : les abonnés à Kleema ne peuvent plus utiliser ses services pour appeler leurs interlocuteurs marocains clients de l’opérateur Wana. Raison invoquée par Wana : cette coupure est due à des problèmes techniques. La panne « technique » dure jusqu’au vendredi 11 septembre à 13 h. A cette date, le motif change, mais la liaison n’est pas rétablie : Wana aurait annoncé une rupture du contrat qui le lie à Kleema et invoque cette fois un non-respect des obligations contractuelles. Ce que Kleema conteste vigoureusement. Selon Sofiane Ammar, président de Kleema, le « contrat avec Wana courait jusqu’au 1er mars 2011 et cette rupture crée un très lourd préjudice à [la] société et [aux] abonnés. »

Rassurer les abonnés et saisir la justice

Suite à cette coupure inattendue, Kleema a écrit à ses clients pour les informer de la situation. Après avoir cessé, dès le 9 septembre, tout prélèvement auprès des abonnés concernés, la société s’est engagée à réparer tous les préjudices causés. Dans son mail, Kleema insiste sur la confiance de ses 50 000 abonnés :

Mais le plus important est notre avenir commun. Depuis deux ans, vous nous faites confiance. Ensemble, nous avons réussi à donner aux Marocains résidants à l’étranger un accès téléphonique entre le Maroc et le reste du monde à un coût défiant toute concurrence. A cette fin, nous avons créé de nombreux services innovants, tant sur les aspects de gestion des appels téléphoniques que pour nos services-clients ou pour la gestion des paiements. Nous sommes fier aujourd’hui d’avoir des dizaines de milliers clients dans le monde entier. Nous voulons qu’ils nous gardent leur confiance.

Garder la confiance des clients et réparer un préjudice lourd : « l’irrésistible croissance de Kleema est-elle la cause de cette suspension ? », se demande Sofiane Ammar. Et d’ajouter que « le modèle de service est pourtant économiquement viable pour toutes les parties ». Faute d’avoir pu rencontrer la nouvelle direction de l’opérateur marocain, qui n’a pas voulu le recevoir, malgré de multiples relance, Kleema a saisi la justice afin que soit le service soit rétabli au plus vite, ou à défaut que Wana dédommage les dégâts causés. Un procès en référé est prévu cette semaine. Kleema compte y présenter son respect du contrat et des obligations qui l’attachaient à Wana.

Mais au-delà des deux partenaires commerciaux, Kleema et Wana, ce sont les Marocains résidents à l’étranger qui paient les pots cassés. Si le service n’est pas rapidement rétabli, nombre d’entre eux regretteront amèrement le temps où il leur était possible d’appeler la famille au Maroc, en illimité.

Une pétition de soutien lancée par un abonné Kleema

Philippe Vidoni, c’est son nom. Cet abonné a décidé d’apporter un soutien à Kleema en lançant une pétition online. Selon P. Vidoni, « même si une procédure en justice est déjà entreprise, les délais seront longs et cette façon de procéder et en plein ramadan mets en péril KLEEMA et nous privent de tarifs justes. » D’où la nécessité de se mobiliser sans attendre. Pour signer la pétition, cliquez sur le lien suivant : Comité de soutien à KLEEMA



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (10 commentaires)

  1. Adam Chaabane    

    vous dites : « Kleema, seul opérateur télécom à offrir l’illimité vers le Maroc », or il existe également « Bladiphone » qui permet des appels illimités pour le Maroc.

    1
  2. Al-Kanz    

    c’est corrigé
    baraka-Llâhu fik

    2
  3. Rikta    

    salam ‘aleycoum wa rahmatoulah wa barakatou

    Pour ce qui est de Bladiphone, c’est un concurent trés recent de kleema. Et chose qui m’as surpris, c’est que les appels sont gratuit vers wana (Ils ont l’exclusivité).

    Un nouveau concurent sort et on rompt les contrats … bizard …

    3
  4. dziri    

    je suis degoute par ce qui arrive a kleema toutes ma famille itulise ce service et c es vraiment dommage kleema permet de communiquer en illimite au maroc c es une premiere kleema ma permit de communiquer avec mon conjoint ma rocain qui est encore la bas malheureusement maintenant sans kleema sa sera dure de communiquer avec lui

    4
  5. Elisabeth Kuhne    

    Bonjour,

    Merci pour cette information;

    Et oui, c’est toujours la même histoire : le petit qui veut sa part de gâteau dérange quand il se mets à grandir !
    Je signe cette pétition et l’envoi à mes ami(e)s. J’espère que nous serons très nombreux à les soutenir dans ce combat entre l’ogre et le petit poucet

    EK

    5
  6. bidar    

    Comment voulez vous faire encore confiance a des sociétés marocaines et demander a des residents d’investir au maroc quand on constate ce genre de fait
    c’est très grave et je soutiens kleema a 100% il faut se mobiliser en signant la pétition et par d’autres actions (mail peut être vers le service client) pour montrer notre solidarité en tant que residents marocains vivant a l’étranger .
    merci a kleema pour cette démarche

    6
  7. Marok1    

    Ce qu’il faut savoir c’est que bladiphone est détenu à 50% par WANA …. ils vient de se lancer …. et le contract kleema est suspendu …. drôle de coincidence !

    J’espère de tout coeur que kleema arrivera à signer un contract similaire avec Maroc télécom ou méditel, et que tous les correspondants Marocains des personnes qui utilisaient kleema boycottent l’opérateur marocain WANA .

    WANA est un opérateur qui commance à peine à s’implanter, un boycott lui apportera un sérieux coup!

    7
  8. youss    

    Pour ce qui est de signer un autre contrat n’est pas viable; parce que Wana n’utilise pas les même circuit que Meditel ou MT.
    le business de Kleema est l’utilisation du téléphone IP (passer par internet).
    C’est ce qui peut malheureusement arriver quand on s’appuie que sur un seul fournisseur (classique).

    8
  9. FreePhone    

    Je suis d’accord avec toi Youss. Le business est le business. Et c’est léger de la part de Kleema de ne pas avoir prévu de solutions alternatives.

    Pour Bladiphone, j’ai essayé de m’inscrire chez eux mais elles sont fermées sur le web. Et, c’est parail pour Talk Data.

    J’ai l’impression que l’on peut dire adieu aux illimités. snif snif…

    Client très mécontant.

    9
  10. Appels illimités vers le Maroc : liaison rétablie entre Kleema et Wana    

    […] Mi-septembre, Kleema, opérateur télécom et partenaire d’Al-Kanz, annonçait que son service de téléphonie illimitée vers le Maroc était suspendu suite à une décision unilatérale de Wana, opérateur marocain avec qui Kleema […]

    10

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE