Wana veut-elle la fin de Kleema et de Bladiphone ?

Par Al-Kanz

Depuis quelques jours, nous recevons des courriels de lecteurs nous interpelant sur une augmentation soudaine des tarifs pratiqués par Kleema, opérateur téléphonique et partenaire d’Al-Kanz. Et pour cause. Depuis le 6 novembre dernier, date de l’entrée en vigueur de la nouvelle grille tarifaire pour les appels vers l’opérateur marocain Wana, les prix ont littéralement explosé. […]

Depuis quelques jours, nous recevons des courriels de lecteurs nous interpelant sur une augmentation soudaine des tarifs pratiqués par Kleema, opérateur téléphonique et partenaire d’Al-Kanz. Et pour cause. Depuis le 6 novembre dernier, date de l’entrée en vigueur de la nouvelle grille tarifaire pour les appels vers l’opérateur marocain Wana, les prix ont littéralement explosé. On passe par exemple de 3,99 euros la semaine à 19,99 euros. Soit une augmentation de 500 %. Pas moins. La surprise des clients de Kleema a été à la hauteur de leur incompréhension. Mais plus grande encore furent leur colère quand ils comprirent ce qui semble se tramer. Le succès avéré de Kleema, et de Bladiphone, aurait donné quelques idées au nouveau directeur de Wana.

Selon le site Internet Yabiladi, destiné aux MRE, les Marocains résidant à l’étranger, « le changement de stratégie de Wana pourrait trouver une explication dans la nomination du nouveau directeur général ». Frédéric Debord chercherait « à couper l’herbe sous le pied de ses partenaires (Bladiphone et Kleema) afin de revenir plus tard sur ce marché lucratif ». En clair, Wana aurait volontairement salé la facture de ses partenaires dans le but de prendre leur place dans un avenir proche. Il faut dire qu’avec ses 50 000 clients acquis en seulement six mois Kleema a prouvé qu’il y avait un véritable marché.

Selon nos informations, Kleema a perdu d’ores et déjà les 2/3 de ses abonnés.

communiqué

Wana poursuit son offensive contre les offres d’appels illimités vers le Maroc pour les MRE.

L’opérateur français Kleema en est la première victime.

Allant toujours plus loin dans une stratégie qui semble mûrement réfléchie, l’opérateur Wana précipite la fin des offres d’appels illimités vers le Maroc, à destination des MRE. Dernier épisode en date, depuis le 1er Novembre dernier, Wana a imposé à l’opérateur Kleema une augmentation de ses tarifs allant jusqu’à 833 % pour son service Deema Direct. D’autre part, Wana tente de rompre prématurément son contrat avec l’opérateur Bladiphone.

Non content d’avoir unilatéralement coupé, puis rétabli très partiellement en septembre dernier – en divisant par deux leur capacité – les services d’appels illimités vers le Maroc des deux opérateurs français, Kleema et Bladiphone, qui empruntent son réseau, l’opérateur Wana poursuit son offensive, et précipite la fin de ces offres, portant ainsi directement atteinte aux intérêts des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Dans le cadre d’une stratégie qui semble être mûrement réfléchie, Wana vient d’imposer à l’opérateur Kleema, à dater du 1er novembre 2009, une augmentation des tarifs de son service d’appels illimités Deema Direct de 833 %. Dans le même esprit, Wana tente de supprimer le service d’appels illimités de Bladiphone en imposant à l’opérateur une rupture anticipée de son contrat.

Wana déjà condamné deux fois

Jugeant les actions de Wana à leur encontre totalement injustifiées, les deux opérateurs ont saisi la justice française, qui leur a donné raison. Rappelons que par ordonnance de référé du 23 septembre 2009, la justice a ordonné à Wana de rétablir sous astreinte le service Deema Direct de Kleema. De même, par ordonnance de référé du 20 octobre 2009, la justice a ordonné à Wana de rétablir sous astreinte la pleine capacité du service d’appels illimités de Bladiphone. Dans les deux cas, Wana n’a pas respecté à ce jour la décision de justice, en persistant à réduire de 50 % la capacité d’appels allouée par contrat aux deux opérateurs.

La vraie victime : les Marocains résidant à l’étranger

Au-delà du préjudice subi par les deux opérateurs, la stratégie mise en œuvre par Wana est une atteinte regrettable aux intérêts des communautés marocaines résidant à l’étranger. Les services visés sont en effet les seules offres d’appels illimités vers le Maroc existant sur le marché, et ont permis un usage d’abondance du téléphone à des tarifs extrêmement compétitifs, sans commune mesure avec les offres à la minute proposées par tous les autres opérateurs.

Kleema visé en priorité
Leader du marché avec plus de 50 000 abonnés à son offre Deema Direct, l’opérateur Kleema est visé en priorité par Wana, car il est seul à s’être vu imposer une augmentation considérable de ses tarifs.
« Particulièrement simple à mettre en œuvre pour l’utilisateur, notre offre Deema Direct a rencontré d’emblée un grand succès commercial. Dans de nombreux cas, elle a permis de construire un véritable lien interfamilial sur des milliers de kilomètres de distance. Nous en sommes fiers, et nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour préserver ces liens en maintenant nos tarifs au plus bas niveau possible », indique Sofiane Ammar, président de Kleema. « Pour l’heure, nous maintenons notre offre en introduisant tous les recours possibles pour obtenir que Wana revienne sur sa décision. Malgré l’augmentation de nos tarifs, Deema Direct reste une vraie alternative pour les MRE au-delà d’une heure d’appels par semaine. Le contrat qui nous lie à Wana court jusqu’au milieu du premier semestre 2011 et nous entendons le faire respecter. »



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (1 commentaires)

  1. maleville    

    il me semble que c’est effectivement ce qui est recherché

    1

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE