[Vidéo] Rétropédalage et mensonges de Hassen Chalghoumi, non-imam de Drancy

Par Al-Kanz

Hassan Chalghoumi, face aux fidèles de la mosquée de Drancy, empêtré dans ses mensonges, a tenté une explication, aussi mensongère que ses premières déclarations. Cette nouvelle posture a bien évidemment déplu.

Hassan Chalghoumi, qui n’est pas imam, mais qui a été placé par Jean-Christophe Lagarde, maire de la ville, à la tête de l’association des musulmans de Drancy, a tenté de s’expliquer cet après-midi après la prière du jumu’a (vendredi) à Drancy. Après une mise au point et un démenti de l’un des fidèles présents le soir des faits qui font la Une des journaux depuis plusieurs jours, Hassan Chalghoumi, penaud car mis devant ses mensonges et ses contradictions, a tenté un rétropédalage qui loin de calmer les esprits a suscité les huées de l’assistance. Alors qu’hier encore son attaché de presse (sic) affirmait non seulement que Hassan Chalgoumi était présent lundi soir, mais qu’il disposait des preuves que ce dernier a été agressé physiquement, devant les fidèles Hassan Chalghoumi confesse qu’il n’était pas présent.

Traité de menteur, celui qu’on a voulu présenter comme « l’imam des juifs » pour gagner l’assentiment des Français – il est en réalité l’imam du Crif qui a trouvé en lui l’alibi parfait pour tirer à vue sur tout musulman critiquant un peu trop ostensiblement la politique israélienne – Hassan Chalghoumi a quitté la mosquée encadré par deux gorilles. Sur une photographie (voir cow-boy à Drancy), on voit d’ailleurs l’un des deux poser sa main sur son arme alors que Hassan Chalghoumi se dirige vers sa voiture. On nage en plein délire.

C’est semble-t-il le coup de trop. Ces mensonges répétés de Hassan Chalghoumi, l’homme de paille qui porte aujourd’hui un costume bien trop grand pour lui, le placent dans une situation particulièrement inconfortable. Une pétition a même été lancée ce vendredi par des fidèles de la mosquée de Drancy qui demandent sa démission de la présidence de l’association qui gère le lieu de culte.

Autres vidéos particulièrement compromettante pour Hassan Chalghoumi et ses conseilleurs affabulateurs, celles que s’est procurées la rédaction de TF1. Pas l’ombre d’un commando : Agression de l’imam anti-burqa : la vidéo qui sème le doute. Ce que confirme le jeune homme interrogé dans la vidéo suivante :

Quel officiel, quel média fera son mea-culpa dans ce fait-divers aux allures de la fausse agression du RER-D ?



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (1 commentaires)

  1. fares    

    J’ai juste de la pitié pour lui !!

    1

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress