Al-Kindi attend votre taxe d'apprentissage

Par Al-Kanz

Chaque année, les entreprises versent une taxe appelée « taxe d’apprentissage », via un organisme collecteur, à un établissement qu’elles auront choisi. Ce versement doit se faire avant le 28 février.

Premier groupe scolaire privé musulman en France par sa taille, Al-Kindi, situé en région lyonnaise, compte pour sa quatrième année de fonctionnement 347 élèves inscrits. Couvrant le collège et le lycée, de la 6e à la Terminale, Al-Kindi a ouvert en octobre 2009 sa première classe de CP (primaire). L’un des objectifs affiché est de mettre en place tout un programme complet, du CP à la Terminale.

Les chiffres-clés d’Al-Kindi

1re rentrée : le 5 mars 2007
Une seule classe de 6e, soit 16 élèves

Rentrée 2007-2008 : 170 élèves
7 classes de la 6e à la 2nde
77 % de réussite au brevet

Rentrée 2008-2009 : 243 élèves
14 classes de la 6e à la 1re
85 % de réussite au brevet

Rentrée 2009-2010 :
343 élèves
20 classes de la 6e à la Terminale

Alors que les demandes d’inscriptions se multiplient et que l’engouement de la communauté musulmane des environs ne se faiblit pas, Al Kindi fait face à des frais de fonctionnement importants. Les frais de scolarité versés par les familles constituent 30 % du budget global. A charge d’Al-Kindi de parvenir à trouver les 70 % restants. C’est ainsi que plusieurs actions sont menées de front :

– collectes dans les mosquées et les salles de prière
– perception de la zakat al-mal et de la zakat al-fitr
– parrainage avec versement régulier (mensuel)
– collecte de la taxe d’apprentissage auprès des entreprises

Ce dernier axe est fondamental, car il peut être particulièrement profitable : chaque année, les entreprises versent une taxe appelée « taxe d’apprentissage », via un organisme collecteur, à un établissement qu’elles auront choisi. Ce versement doit se faire avant le 28 février, soit dans moins d’un mois. Dans un communiqué récent, le SPMF sensibilise ses adhérents, entrepreneurs, à cette cause pour qu’ils fassent profiter Al-Kindi de cet argent, qui de toute façon doit être payé. En voici le contenu :

Le SPMF est la seule organisation professionnelle représentative des entreprises musulmanes et du marché du halal et des milliers actifs qu’elles emploient sur un marché de 3,5 milliards d’euros et 5 millions de consommateurs.

Toute entreprise qui emploie au moins un salarié doit verser la taxe d’apprentissage à l’établissement de son choix.

L’établissement Al-Kindi, qui accueille plus de 350 élèves de la classe de 6e à la Terminale, a été créé en mars 2007 et est l’un des plus grands groupes scolaires musulmans de France. Il a désormais une renommée nationale tant pour la qualité de son enseignement que pour les efforts réalisés en vue d’assurer l’ouverture d’un établissement privé musulman en France.

Afin de développer les activités de cet établissement, le SPMF appelle l’ensemble des entrepreneurs de confession musulmane à verser leur taxe d’apprentissage à l’établissement Al-Kindi, seul établissement habilité à la percevoir.

Les entreprises qui affecteront leur taxe d’apprentissage à l’établissement privé Al-Kindi œuvreront ainsi en faveur de la politique de formations menée par le SPMF, et permettront de participer au financement et au développement de l’enseignement privé musulman sans dépense supplémentaire de leur part.

Pour pouvoir affecter votre taxe d’apprentissage à cet établissement, il vous suffit de contacter votre organisme collecteur, d’adresser vos éléments de paiement à cet organisme avant le 28 février 2010 et de mentionner dans le versement que la taxe est attribuée au Groupe Scolaire Al-Kindi à Décines (catégorie hors-quota A et B). Enfin, il vous faudra adresser une copie de votre bordereau de versement dûment complété à l’établissement Al-Kindi pour qu’il puisse faire valoir ses droits.

Une plaquette plus détaillée de la filière technologique et professionnelle de cet établissement privé, ainsi qu’un coupon réponse, sont disponibles sur le site Internet de l’établissement http://www.al-kindi.com rubrique Taxe d’apprentissage.

Si vous n’êtes pas entrepreneurs, vous en connaissez forcément (votre boucher, votre épicier, un ami, un parent, etc.), parlez-en leur. Vous pouvez par ailleurs faire un don directement à Al-Kindi. Pensez en outre à envoyer cet appel à vos contacts sur Facebook, Twitter, par mail, sur les forums, etc. Bref, diffusons l’information (c’est le minimum que chacun peut et doit faire).

Contact Al-Kindi :
Imed Attour
Chargé des affaires financières et comptables
Port. : 06 73 17 40 39
Tél : 04 78 49 02 02
Fax : 04.78.49.02.03
E-mail : taxeapprentissage@al-kindi.fr

Groupe scolaire AL KINDI,
17 rue Sully ,69150 Décines
Tél. :04 78 49 02 02
Fax :04 78 49 02 03
www.al-kindi.com



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (24 commentaires)

  1. niyyat    

    à diffuser…

    1
  2. Quelqu'une    

    as-salâmu’alaykum

    Le SPMF déclare dans son communiqué que Al Kindi est le « seul établissement habilité à recevoir cette taxe ». Qu’en est-il des privés musulmans d’Aubervilliers, Vitry-Sur-Seine, Chelles, St-Quentin-En-Yveline, Lille ?

    En tout cas Jazak Allah khayran pour cette information.

    wa salâmu’alaykum

    2
  3. Ahou    

    Salam alikoum,

    La Zakat al fitr et Zakat al mal peuvent etre donné a des ecoles? Merci d’aporté les preuves de la licité religieuse de cette possibilité.

    Barrak allah oufikoum d’avance pour votre reponse et pour votre activité d’enseignement en direction de la oumma.

    Wa salam alikoum.

    3
  4. Pipono    

    @ Ahou

    la reponse est dans ta question!
    maitre yoda taurai surement dis en te lisant « besoin de repos tu as »

    La zakât ou zakat ou zakkat (زَكَاة zakāt) ; mot arabe traduit par « aumône »
    aumône » signifie offrir de l’argent aux nécessiteux

    4
  5. Ahou    

    Salam alikoum,

    @ Pipono :
    – Merci de vos « eclairements » et de votre courtoisie…
    – « Maitre yoda » je vois pas de qui vous parlez et il est surement assez intelligent pour s’adresser à moi par lui meme. Mais jazakallah oukheirein pour tes inquietudes.

    J’attends toujours la preuve de la licité religieuse de donner la zakal AL MAL ou AL FITR à une ecole.

    Aussi Barrakallahoufik et que dieu te retribue pour ta traduction.
    Si je peux me permettre de donner un exemple: le mot « voiture » signifie un moyen de transport à 4 roues (…) mais le mot seul ne nous indique pas qu’elle source d’energie il utilise ni meme son emmission de CO2.

    Wa salam alikoum,
    Fraternellement akhi.

    5
  6. Pipono    

    salam aleykoum

    @ Ahou

    la fraternité parlonsant… car il en est question

    si je peut me permettre a mon tour « tu paie bien tes impots comme tous le monde » peut tu donner cette argent au fisc? j’attend la preuve de la licité religieuse , sauf si tu ne paie pas d’impot cela va de soi.
    se meme fisc qui utilise cette argent comme bon lui semble
    comme par exemple payé des deputé a votez des lois comme celle du port du foulard a l’ecole! et bien d’autre…

    en resumé en terme de conclusion, si a chaque fois que l’ont a un petit doute on doit allez voir l’imam ou le savent du coin c’est sure que a un moment donner on sort plus de chez soi,on ne mange plus, on ne boi plus ect..

    perso j’ai aucun doute sur ce que je dis dans mon premier message je n’ais ouvert aucun livre n’y de page internet n’y appeler l’imam du coin j’ais simplement utiliser ma logique
    a savoir: si je veut donner la zakat a une ecole qui est dans le besoin je le donne sans reflechir un instant a la question « si c’est licite ou pas »
    car en haut de page il y a les chiffres qui confirme que cette ecole est plus que dans le besoin,et les familles qui ont inscrit leur enfants aussi sont indirectement dans le besoin et compte sur la communauté musulmane de france pour ne pas voir un jour cette ecole definitivement fermer

    allez Allons plus loin on va la faire a la savent

    on enleve:
    1-l’ecole
    2-les familles qui ont inscrit leur enfants

    il nous reste les enfants qui vont a cette ecole

    1-pas d’obligation de tomber le foulard a l’ecole « licite ou pas? »
    2-education « licite ou pas? »
    3-tous le monde il est content « licite ou pas »

    ca fait beaucoup de preuve il me semble non?

    Amicalement

    Pipono du coin

    6
  7. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Pipono,

    On parle d’acte d’adoration. Merci de garder votre logique pour vous et d’éviter de freestyler sur des règles juridiques

    Ahou,

    Il y a quelques années, j’ai posé la question suite à une demande de ce genre (qui me gêne). Il semblerait que certains savants (lesquels ?) aient autorisé cette pratique. J’essaie de retrouver la source.

    7
  8. Ahou    

    as salam alikoum,

    La fraternité je la conçois tout a fait et la vie tous les jours (enfin j’essaye)

    Barrakallahoufik Al kanz, en effet la religion n’est pas logique (humaine) ou pas! Je sais pas quel est votre role dans cette etabliseement (si vous en avez un) mais pour ma part vous ne le servez pas bien au contraire.
    Faire un appel au dons/sadaqat est a encouragé moi ce que je demande c’est est ce que la ZAKAT AL MAL/AL FITR se donne a un etablissement islamique. Je me suis dejà posé la question pour donner de l’argent à la construction de notre mosqué. Les reponses que j’ai eu sont negatives jusqu’a present, mais je suis ouvert a toutes informations qui autoriserait cette possibilité (mais aporté vos preuves et pas d’un imama de votre coin)

    Pour eclairer mes propos voici les paroles d’ALLAH « Demandez aux gens de science si vous ne savez pas », et dans un autre verset : « Demandez aux gens de science si vous ne savez pas, (Nous les avons envoyés) avec des preuves évidentes et des livres saints».
    « Certes Allah n’enlève pas la science en la retirant de la poitrine des savants, mais il l’enlève avec la mort des savants jusqu’à ce qu’il ne reste plus de savants. Les gens prendrons pour guides des ignorants. Lorsqu’ils seront interrogés ils répondront sans science. Ils seront égarés et égareront les gens ».

    Moi j’ai trouvé cette fatwa il y en a surement d’autres qui l’autorisent (si c’est le cas j’aimerais qu’on me les donne):
    Q : Quel est le jugement du versement de la zakat pour la construction des mosquées ?

    R : Il n’est pas permis de verser la zakat sauf aux membres des huit catégories qu’Allah a cité. En effet, Le Très-Haut a dit :
     » Les Sadaqât ne sont destinés que pour les pauvres, les indigents, ceux qui y travaillent, ceux dont les cœurs sont à gagner (à l’ Islam), l’ affranchissement des jougs, ceux qui sont lourdement endettés, dans le sentier d’ Allah, et pour le voyageur (en détresse). C’ est un décret d’ Allah! Et Allah est Omniscient et Sage. » (sourate ‘le repentir’ verset 60)

    Il est donc interdit de sortir la zakat pour la construction des mosquées, ou des écoles ou n ‘importe quelles autres choses du même genre.

    Fatwa du cheikh ibn ‘Otheimine tiré de son livre « Les piliers de l’islam »

    Question numéro 368 page 431

    Allah ou3lem,
    Wa salam alikoum.

    8
  9. 9
  10. Adelkhaled    

    As-salâmou ‘alaykoum,

    Frère Ahou,

    Les savants ont eu des opinions différentes quant à la signification de l’expression « fî sabîli-Llâh », présente dans le verset énumérant les ayants droit de la zakât (il s’agit du verset cité dans la fatwâ du Chaykh Al-‘Outhaymîne, rahimahou-Llâh).

    Selon certains savants, il est permis de verser la zakât al-mâl dans tout ce qui est dans l’intérêt de l’Islâm et des musulmans, et ce qui est considéré comme étant pour la cause d’Allâh (fî sabîli-Llâh).
    Je vous invite à vous référer aux ouvrages de références de tafsîr pour le verset en question. Je conseille également la lecture, au passage, de l’article de notre frère Anas (Hafidhahou-Llâh) :

    http://www.maison-islam.com/articles/?p=464

    Wa-Llâhou A’lam.

    Was-salâmou ‘alaykoum.

    10
  11. Green    

    Et surtout al kindi n’est pas une mosquée donc la fatwa d’ibn Uthaymine ra n’a pas ou peu de rapport avec le cas présent.

    11
  12. Ahou    

    As salamaalikoum,
    Barrakallah oufik akhi fi dine pour ce rappel,

    Ton lien na parle pas de la zakat al mal, mais de l’explication du terme « fisabililah »

    J’aimerais que tu me donne les noms des savants qui ont autorisé cette possibilité et si possible les lien ou references de livres de ces fatwa.
    Tu parles « d’ouvrage de reference de tafsir pour le verset en question » : Quel est le titre de cet ouvrage? tu parle de tafsir d’un verset, tu parle bien d’un tafsir sur un verset parlant de la zakat al mal ou du terle fisabililah?

    Je ne demande qu’à ça a donner une partie de ma zakat al mal pour la construction de mosqué dont notre communauté en france à bien besoin, mais je n’ai pas à ma connaissance d’informations sur le fait que notre prophete et nos pieux predecesseurs l’ai autorisé dans le cadre de la Zakat al mal… En avez-vous?

    Barrakallah oufik wa salam alikoum wa rahmatoulah wa barakatou.

    12
  13. Adelkhaled    

    As-salâmou ‘alaykoum,

    Wa fîka bâraka-Llâhou, akhî.

    Je m’excuse pour le manque de rigueur. Par manque de temps, j’écrivais rapidement en me basant sur mes souvenirs uniquement, c’est pourquoi je renvoyais vers les sources pour confirmer.

    J’ai pris le soin de consulter quelques ouvrages de tafsîr (Ibn Kathîr, At-Tabarî, Ach-Chawkânî, Al-Qourtoubî, puis Al-Djazâïrî pour les contemporains) depuis mon message précédent. Tous ces exégètes expliquent que l’expression « fî-sabîli-Llâhi » (S.9, V.60) désigne les combattants dans la voie d’Allâh (Al-moudjâhidîn), et précisent que c’est-là l’opinion de la plupart des gens de science. Il y est rapporté aussi l’avis de certains de nos salafs selon lequel les pèlerins (Al-houjjâj wal-mou’tamirîn) rentrent dans cette catégorie.

    Je me rappelle avoir lu quelques savants contemporains affirmer que la grande majorité ou la quasi-totalité des savants passés considéraient que « le sentier d’Allâh » employé dans le verset en question (« sabîlou-Llâh) désignait exclusivement le djihâd. Il semblerait que seuls quelques savants contemporains auraient permis, par extension, de verser la zakât au profit de toute oeuvre de bien s’inscrivant dans la cadre de la lutte pour la cause de l’Islâm (« sabîlou-Llâh » dans son sens général, c’est pourquoi je conseillais de lire l’article du frère Anas à ce sujet). Je n’ai pour l’instant pas de noms pour ce dernier avis.

    Selon cet avis largement majoritaire, il ne serait pas possible de verser sa zakât dans les mosquées, les écoles, les hôpitaux ou toute autre oeuvre de bienfaisance, en dehors du djihâd.

    Cela dit, une autre question est posée ici : Est-ce que la construction des mosquées et des écoles islamiques en France pourrait rentrer dans le cadre de la lutte pour la cause de l’Islâm, sachant que la da’wah est une forme de djihâd ? A cette question, le Conseil Islamique du Fiqh à Makkah a émis une fatwâ il y a plusieurs années, stipulant que cela en relevait, et qu’il était par conséquent tout à fait permis de verser sa zakât dans ces cas-là, en ayant à l’esprit l’intention qui convient. Pour les arabophones, le texte est disponible en ligne à cette adresse :

    http://d1.islamhouse.com/data/ar/ih_fatawa/ar_23_ecisions_of_the_complex_doctrinal_islamic_makkah.pdf

    Wa-Llâhou A’lam.

    Was-salâmou ‘alaykoum.

    13
  14. Adelkhaled    

    As-salâmou ‘alaykoum,

    Je viens de me rendre compte que 2 savants contemporains connus dans les 4 coins du globe autorisaient déjà cela à l’époque où ils écrivaient leurs ouvrages, il y a de nombreuses années :

    – Ach-chaykh As-Sayyid Sâbiq (rahimahou-Llâh) dans son « Fiqhou s-sounnah ».
    – Ach-chaykh Aboû Bakr Al-Djazâïrî (hafidhahou-Llâh) dans son « Minhâdjou l-mouslim ».

    Was-salâmou ‘alaykoum.

    14
  15. Ahou    

    Salam alikoum,

    Vous parlez d’avis largement majoritaire qui indique l’interdiction de verser la ZAKAT AL MAL aux mosquées, ecoles… Vous parlez d’une autre question que cela souleve mais c’est bien de celle ci dont il s’agit : peut oui ou non donner la ZAKAT AL MAL aux mosquée, ecoles?
    Je ne suis pas arabophone (ça ne serais tardé avec l’aide d’allah azaouajal), on me la traduit (peut etre mal…) et selon ma traductrice (ma mere que dieu la recompense) on ne parle pas dans la reponse de zakat al mal mais de « zakat » sans precision.
    ça devient trés technique (pour le peu de science que j’ai) donc pour ma part dans le doute je m’abstiens.

    Wa allah ou ahlem,
    Que dieu nous accorde la science et nous eloigne de satan le rusé et le maudit.

    15
  16. Adelkhaled    

    As-salâmou ‘alaykoum,

    Âmîne. S’abstenir dans le doute peut être une chose louable.

    Je voulais préciser que cette fatwâ est destinée à la Communauté musulmane qui vit dans des pays non musulmans. D’ailleurs, c’est me semble-t-il le Conseil Européen de la Fatwâ qui a soumis la réflexion au Conseil Islamique du Fiqh.

    Selon la majorité des savants, les ayants droit de la zakât de rupture du jeûne (zakât al-fitr) sont les mêmes que pour la zakât sur les biens (zakât al-mâl) : les 8 catégories citées dans le verset 60 de la sourate At-tawbah.

    La septième catégorie est l’expression « sabîlou-Llâh », comme vu plus haut. Selon la majorité des commentateurs du Qour-âne (al-moufassiroûn), cette expression vise exclusivement le djihâd et les moudjâhidîn. Selon cet avis-là, donc, il n’est effectivement pas possible de verser la zakât aux mosquées, écoles et autres, car elles ne font pas partie des 8 catégories mentionnées par Allâh dans Son Livre.

    Par contre, ce que signifie la fatwâ du Conseil Islamique du Fiqh (présidé à l’époque par Chaykh Ibnou Bâz, rahimahou-Llâh, qui était de l’avis majoritaire selon lequel « sabîlou-Llâh » désigne uniquement le djihâd, et qui était également de l’avis majoritaire selon lequel il n’est pas permis de s’acquitter de la zakât al-fitr en monnaie, ce qui, au passage, confirme que le type de zakât dont il est question dans la fatwâ est bien la zakât al-mâl), c’est que les constructions de mosquées et des écoles islamiques, dans les pays non musulmans, relèvent de la da’wah, qui elle-même est une des différentes formes du djihâd. En d’autres termes, la da’wah menée par les musulmans en France et ailleurs dans les pays non musulmans est considérée comme une lutte dans la voie d’Allâh (djihâd). Sur cette base, il est donc permis de verser sa zakât (que ce soit la zakât al-mâl ou zakât al-fitr, selon la majorité des savants, pour qui les ayants droit sont les mêmes pour les 2 zakât) au profit des écoles islamiques dans les pays non musulmans.

    J’espère que c’est plus clair, in châ Allâh.

    Was-salâmou ‘alaykoum.

    16
  17. Adelkhaled    

    As-salâmou ‘alaykoum,

    Il était juste question au départ de comprendre sur quel fondement religieux les responsables de l’établissement d’Al-Kindi se basaient pour utiliser l’argent de la zakât. C’est maintenant chose faite, wal-hamdou li-Llâh.

    Was-salâmou ‘alaykoum.

    17
  18. Ahou    

    Barrakallahoufik pour ces eclaircissements,

    Je ne peux me permettre de contredire ce que tu dis, alhamdoulilah tes explications semble issue de recherche de ta part et puisse dieu te recompensé pour cela.
    Si j’ai bien compris, la majorité des savant ne le permettent pas mais certains le permettent etant donné la specificité de l’utilisation de cette zakat al mal qui concerne une forme de da’wah.

    En ce qui conerne l’avis sur le fait que l’on peut payer la zakat al fitr en argent, je n’ai jusqu’a present jamais été convaincue par les avis qui l’autorisent.
    En effet le fait d’etre dans un pays non musulman ne change rien: il existe en europe des necessiteux parmis les musulmans d’europe et au pire je prefere le distribué en aliment dans un autres pays. Mais il faut s’attacher a la sunna qui n’a pas permis cela et ma comprehension est que nos vies actuelles ne changent pas grand chose, seul notre orgueil (qui satisfait satan le maudit) avec des argument du type « c’est plus simple de donner 5€ » « plus agreable pour le receveur qui peut en faire ce qu’il veut » ou bien « la personne n’acceptera pas en aliment… »

    Oua allah aou3lem.

    Vous etes concerné par cette ecole? vous etes responsable de celle-ci?

    Wa salam alikoum wa rahmatoulah oua barakatou

    18
  19. Adelkhaled    

    As-salâmou ‘alaykoum.

    Wa fîka bâraka-Llâh. Âmîne.

    Non, je ne suis pas du tout concerné par cette école, ni responsable, si ce n’est que je suis un musulman, et donc, dans une certaine mesure, concerné par tout ce qui se dit et se fait au nom de l’Islâm.

    Ne nous éloignons pas trop du sujet, in châ Allâh. Je suis intervenu uniquement parce qu’en lisant les commentaires de cet article que je voulais transmettre à des contacts, j’ai vu qu’on y demandait des preuves de la légitimité de verser la zakât à une école.

    Pour faire simple : Si on considère la da’wah menée en France comme un djihâd, alors au contraire, la majorité des savants autoriseront d’y verser la zakât dans les écoles et mosquées (et tout ce qui contribuera à établir le Dîn d’Allâh, d’ailleurs), car le djihâd est bien l’une des 8 catégories pouvant profiter de la zakât.
    Il se trouve que dans la fatwâ en question, les savants expliquent justement que la da’wah dans les pays non musulmans consitue un djihâd.

    Was-salâmou ‘alaykoum.

    19
  20. Ahou    

    Ok barrakkalah oufik,

    Je te sens agacé par ma question, etre partie pris ne sous entendrait dans ma bouche pas que tu sois de mauvaise foi (loin de moi cette idée, dieu m’en preserve)… C’etait juste pour savoir si c’est en étant responsable ou participant à cette ecole, que tu avais fait ces recherche sur la licité de donner la zakat al mal.

    Ton dernier paragraphe est clair… barrkallah oufik.

    Salam alikoum wa rahmatoulah oua barrakkatou

    20
  21. Adelkhaled    

    As-salâmou ‘alaykoum.

    Wa fîka bâraka-Llâh, akhî. Wal-hamdou li-Llâh.

    Was-salâmou ‘alaykoum.

    21
  22. Ahou    

    As salam alikoum wa rahmatoullah,

    Je viens de trouver un avis interressant (Fatwa du cheikh ibn ‘Otheimine):

    Q : Quel est le jugement du versement de la zakat pour la construction des mosquées ?

    R : Il n’est pas permis de verser la zakat sauf aux membres des huit catégories qu’Allah a cité. En effet, Le Très-Haut a dit :

     » Les Sadaqât ne sont destinés que pour les pauvres, les indigents, ceux qui y travaillent, ceux dont les cœurs sont à gagner (à l’ Islam), l’ affranchissement des jougs, ceux qui sont lourdement endettés, dans le sentier d’ Allah, et pour le voyageur (en détresse). C’ est un décret d’ Allah! Et Allah est Omniscient et Sage. » (sourate ‘le repentir’ verset 60)

    Il est donc interdit de sortir la zakat pour la construction des mosquées, ou des écoles ou n ‘importe quelles autres choses du même genre.

    Fatwa du cheikh ibn ‘Otheimine tiré de son livre « Les piliers de l’islam »

    Question numéro 368 page 431

    22
  23. AdelKhaled    

    As-salâmou ‘alaykoum,

    Akhî, peux-tu me dire ce que ton dernier message apporte de plus ? Cette fatwâ, tu l’avais déjà postée dans le commentaire n°8, non ?
    Bâraka-Llâhou fîk.

    Was-salâmou ‘alaykoum.

    23
  24. Ahou    

    Alikoum ou salam wa rahmatoullah wa barrakatou,

    Akhi fi lah en effet je remet la meme fatwa… En as-tu une ou des autres? sorti de nos propres interpretations biensur.

    Barrakallahoufik, ou jazakkal ou kheirein.

    24

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE