Finance islamique : « Ne vends pas ce que tu ne possèdes pas »

Par Al-Kanz

Sur son blog consacré à la finance islamique, Mouhammad Patel nous gratifie d’un nouvel article sur les règles en matière de commerce selon les principes islamiques. Extrait. Il n’est pas permis au musulman de réaliser un bénéfice sur un bien qui n’est pas sous sa responsabilité et dont il n’assume pas le risque. Une des […]

Sur son blog consacré à la finance islamique, Mouhammad Patel nous gratifie d’un nouvel article sur les règles en matière de commerce selon les principes islamiques. Extrait.

Il n’est pas permis au musulman de réaliser un bénéfice sur un bien qui n’est pas sous sa responsabilité et dont il n’assume pas le risque. Une des sagesses que renferme cette interdiction prophétique est que cette mesure peut permettre d’éviter des litiges dans les échanges commerciaux : en effet, il est possible que, en constatant le bénéfice réalisé par l’acheteur à travers la revente de son bien, le vendeur soit tenté de ne plus le lui livrer et de revenir ainsi sur la transaction conclue pour essayer de réaliser soi-même une meilleure opération.

Pour lire l’article, cliquez sur le lien suivant : La condamnation de la vente de ce qu’on ne possède pas



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE