Makimura : "L’instruction en famille s’est imposée à moi comme une évidence"

Par Al-Kanz

Éducation. Après Ariss et Oum Hilal, et Oum Ilyes, c’est au tour de Makimura, maman de 3 enfants, de répondre à nos questions sur l’école à la maison.

Éducation. Après Ariss et Oum Hilal, et Oum Ilyes, c’est au tour de Makimura, maman de 3 enfants, de répondre à nos questions sur l’école à la maison.

Makimura

Présentation de Makimura
Nombre d’enfants : 3 (4 ans et demi, 3 ans, 2 ans)
Scolarisation : enfants jamais scolarisés
Localisation : région parisienne
Type de pédagogie : pédagogie Montessori

Al-Kanz : Depuis combien de temps pratiquez-vous l’école à la maison ?
Makimura :
Je pratique l’instruction en famille (IEF) – formulation qui me correspond mieux que « école à la maison » – depuis que mes enfants sont tout petits. Ils ont toujours eu des activités qui ont évolué au fil du temps à mesure que les enfants ont grandi.

Al-Kanz : Pourquoi avoir choisi cette voie ?
Makimura :
Quand j’ai su que j’allais avoir mon premier enfant, cette voie s’est imposée à moi comme une évidence. Je m’étais énormément documentée sur les diverses pédagogies. Lorsque j’ai découvert la pédagogie Montessori, tout a été clair : une pédagogie respectueuse de l’enfant, qui répond à ses périodes dites « sensibles »

Al-Kanz : Comment réagit votre entourage ?
Makimura :
Du côté de ma famille, ils ont été surpris, voire choqués par mon choix. Cela leur paraissait fou, même irresponsable. Bien entendu, le problème de la socialisation a été soulevé dans les différentes conversations. Sûre de mon choix et surtout du bienfait de cette décision, j’ai pu leur faire accepter ma décision, mais ils n’y adhèrent pas forcément. Toutefois, ils respectent notre choix de vie. C’est le principal. J’ai confiance, car ils peuvent voir les énormes progrès de mes enfants. Une partie de mes proches a accueilli notre choix positivement ! Je crois qu’ils n’ont pas été étonnés. Il s’agit quelque part d’une continuité. J’ai toujours été dans la mouvance maternage, importance de l’écologie, écharpes de portage, etc. L’instruction en famille s’inscrit naturellement dans cette façon de vivre, surtout avec l’utilisation de la pédagogie Montessori.

Al-Kanz : Qu’est-ce qui vous plaît le plus ?
Makimura :
Je crois que la chose qui me plaît le plus, c’est de voir mes enfants heureux et épanouis ! Pour mes enfants le « travail » est un pur plaisir ! Ils réclament des activités, ils ont une soif de savoir qui me donne cette fougue et cette volonté de grandir avec eux ! Voir leur visages concentrés, leurs progrès, fait de moi une maman comblée. J’ai pu voir mes enfants faire leurs premiers pas, je veux voir à présent leur apprentissage du monde.

Al-Kanz : Qu’est-ce qui vous gêne quand même ?
Makimura :
Je crois que ce qui me gêne le plus est peut-être les a priori qu’on peut avoir envers ces familles qui ont fait ce choix de l’instruction en famille. Le fait de devoir se justifier me choque un peu…

Al-Kanz : Pensez-vous qu’il faille avoir fait de longues études pour être capable de faire l’école à la maison à ses enfants ?
Makimura :
Je ne crois pas. Faut-il avoir faire de longues études pour être une bonne maman ? Transmettre le savoir à nos enfants nous pousse de l’avant. Selon moi, cela fait partie de notre rôle en tant que parents : transmettre la connaissance. Néanmoins, je ne peux pas répondre d’une manière catégorique dans la mesure où chaque situation, chaque famille, chaque personne est différente. Mais, personnellement, je m’investis d’avantage dans l’acquisition du savoir. Après avoir lu de nombreux livres, traitant du sujet, il m’est paru évident d’approfondir ces notions à travers des formation pédagogiques. Je suis actuellement une formation à la pédagogie Montessori, afin de pouvoir appliquer d’une manière des plus correctes cette pédagogie à mes enfants. Je crois que la volonté et la motivation jouent de grands rôles dans l’instruction de nos enfants

Al-Kanz : Si un établissement privé musulman de qualité venait à voir le jour près de chez vous, les scolariseriez-vous ?
Makimura :
Tout dépend du niveau de l’établissement. S’il s’agit de maternelle ou de primaire, je ne crois pas que je les scolariserais. A partir du collège, la question pourrait se poser dans la mesure où mes enfants seraient dans une période sensible où le besoin de vie sociale se ferait sentir. A cet âge, ils demandent qu’on les aide à vivre avec les autres. Mais, il faudrait que cet établissement suive la pédagogie que je pratique actuellement.

Al-Kanz : Encourageriez-vous tous les lecteurs et les lectrices d’Al-Kanz à pratiquer l’IEF ou pensez-vous plutôt que l’IEF ne convient pas à tout le monde ?
Makimura :
J’encourage les lecteurs à s’informer sur ce concept d’instruction en famille (livres, pédagogie, associations, etc.). Il ne s’agit pas de calquer l’école dans son foyer. Il s’agit d’un autre mode de vie. Et s’ils sont convaincus, qu’ils se lancent. Je suis persuadée que l’IEF fait partie des besoins naturels de l’enfant ! Donc en tant que parents, nous sommes en mesure d’y répondre.

Al-Kanz : un dernier mot ?
Makimura :
Regardons nos enfants autrement. Comprenons réellement ce dont ils ont besoin ! Nos enfants sont les dépôts d’Allah. Respectons-les en tant que personne à part entière. Si vous n’êtes pas dans l’optique de faire l’instruction en famille, cela n’empêche en rien de partager ces moments magiques d’apprentissage ! Multiplier les activités, les sorties pédagogiques. « Cultivons nos enfants », mes sœurs et mes frères. La connaissance est le savoir et la clé de tout.

Les bon plans de Makimura

Un site à conseiller : http://www.oummy.fr
Un bon plan achat : les codes de réductions réguliers du site Oummy pour son matériel
Un bon plan sortie : Pour les parents, afin d’avoir une vue globale d’une classe Montessori et de son ambiance (et de la créer chez soi), se rendre aux portes ouvertes de ces écoles Montessori.

Visitez le blog de Makimura : http://makimura78.bloxode.com



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (4 commentaires)

  1. Ariss    

    As salam alaykum,

    Baraka’Llâhu fiki ukhtie,

    J’aime bcp ton raisonnement : « J’ai pu voir mes enfants faire leur premiers pas, je veux voir à présent leur apprentissage du monde ». C’est ce que j’aime aussi, les VOIR regarder le monde et en apprendre de lui tout les jours…

    1
  2. AJIB    

    Macha Allah, très bon témoignage dans la lignée des précédents.
    Qu’Allah vous facilite ma soeur et préserve nos enfants

    2
  3. oum chipie    

    assalam alaikoum oukhti makimura
    j’apprécie beaucoup ton travail, ton blog m’inspire depuis longtemps même si je suis moins cette pédagogie par manque d’investissement
    merci d’avoir témoigné, je suis d’accord avec toi quand tu dis qu’il vaut mieux éviter de transporter l’école à la maison
    même si étant tout petit ça peu marcher, des soeurs m’ont dit que sur des « grands » enfants ça fonctionnait moins bien et qu’ils perdaient un peu de motivation
    cet amour du savoir est un trésor qu’il faut préserver au maximum et le plus longtemps possible
    je trouve que l’IEF y contribue.

    3
  4. oum ilyes    

    salam aleikoum

    mach’allah beau témoignage, qu’allah te facilite

    4

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE