Saïd Bourarach : un témoin parle

Par Al-Kanz




Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (11 commentaires)

  1. Averti    

    Quelqu’un connait t-il l’identité des agresseurs ? je pense que cette info doit être largement diffusée.

    1
  2. Jahvik    

    Salam Averti,

    Quel intérêt de connaître l’identité des agresseurs ? Tant que l’enquête n’a pas déterminé complètement leur rôle, inutile d’en faire des cibles. Déjà parce qu’ils risquent eux-même d’être agressés (les agresseurs devenant vicitimes), mais aussi par respect pour les familles de la victime Saîd Bourarach, rahimullah.

    Wa Alahu A’lam.

    2
  3. chahrazad    

    non la il s’agit d’une victime coupable d ‘etre musulman la ou il ne fallait pas .çela me degoute d’etre française musulmane et ‘ou l’un de mes fréres et l’un de mes fils puisse etre tué et que quelqu’un n’importe lequel veuille faire de lui le MUSULMAN DE MOINS

    3
  4. kamel    

    enquete par qui , cette justice aussi inefficace que partis pris ? desole javhik de te dire sa je comprend ta reaction, depuis que je suis petit( ne en france j’ai 33 ans aujourd’hui ) on nous parle d’egalite laquelle tu arrive a la voir toi, tu as de la chance alors mais franchement le traitement mediatique de affaire est malheureux et ignoble et les francais qui s’orgueillaient que la france pouvais elire un president issue des minorites dites visibles( a la obama), non mais on se fous de la gueule de qui vraiment, on ne pourra pas enlever toute une histoire qui commence a la revolution francaise et qui se poursuit de nos jours vis a vis d’une certaine vision de la france et de ses soi disant droits de lhomme et du citoyens blanc, que dire rien que la paix soit sur lui et sa famille né de poussiere nous retournerons a la poussiere ( ina ilahah ouha ina irajikhoun – dsl la phonetique ne dois pas etre parfaite) que les coupables quelle qu’il soit soit punis severement, j’y crois pas franchement que dieu soit avec sa communaute qu’il nous protege

    4
  5. Jahvik    

    Salam mon frère Kamel,

    Tu as raison, le traitement est inégalitaire mais afficher l’identité des agresseurs ne desservira pas les musulmans et ravivera la plaie déjà bien intense des familles et amis de la victime. Pour le reste, d’accord avec toi.

    5
  6. Romain    

    Bonjour,

    je suis très ému par les réactions qui ont été filmées lors de la manifestation en mémoire de Saïd.

    La manifestation révèle une nouvelle fois le sentiment d’injustice ressenti par beaucoup de français musulmans et/ou maghrébins. Les petites phrases de Zemmour (“la majorité des trafiquants de drogue sont eux-mêmes noirs ou maghrébins, c’est un fait”), d’Hortefeux (« quand il y en a un ça va; c’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes »), stigmatisent et blessent. Et oui, un français musulman et/ou maghrébin peut aussi être une victime, un français juif peut aussi être un criminel, cette manifestation était une occasion de le crier. Ces cris ne peuvent être ignorés dans une marche pour un disparu, en principe silencieuse. Beaucoup réclament que « les médias » le crient aussi, histoire d’inverser les stéréotypes. Beaucoup confondent média et justice: faire du battage médiatique sur la mort de Saïd serait une façon de rendre la justice. Heureusement ou malheureusement, cela n’a rien à voir.

    Cependant le battage médiatique ne fait que commencer. Il serait intéressant de mesurer dans le cas du meurtre du jeune Halimi, comment s’est réparti la couverture médiatique entre l’enlèvement, la découverte du corps et la fin du procès. Pour le cas de Saïd, nous n’en sommes qu’au début.

    Quoi qu’il en soit, un battage médiatique n’amènera pas de soulagement chez la famille du disparu. Je suis convaincu que seuls les témoignages individuels de soutien ont du sens. Un bruit médiatique ne doit pas influencer la justice. Ce n’est pas la force mais la raison qui doit guider un jugement.

    N’attendons rien des grands médias généralistes. Ils sont inattaquables et l’info est largement disponible ailleurs. Ce n’est pas Claire Chazal qui rend la justice, mais un juge, c’est vers lui que nous devons regarder.
    Laissons à la justice le bénéfice du doute et soyons attentifs au déroulement de l’enquête et du procès.
    Dé-communautarisons le débat, sinon nous ferons du Zemmour malgré nous.

    Mes condoléances à la famille de Saïd Bourarach.

    6
  7. 7
  8. wid    

    Allah uarahmou chez nous on dit « EL HOUGRA »!

    8
  9. Al-Kanz    

    Rien pour Saïd, mais indignation du CFCM pour l’agression (évidemment condamnable et inacceptable) de deux juifs : http://www.la-croix.com/afp.static/pages/100504135411.fwhr3s3w.htm

    9
  10. Eric Besson à propos de Saïd Bourarach    

    […] Eric Besson, ministre de l’Immigration et de l’Identité nationale, était interrogé par Robert Ménard à propos de l’assassinat de Saïd Bourarach. […]

    10
  11. 11

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE