Burqa : de délires en délits ?

Par Al-Kanz

Un gouvernement peut-il légitimement outrepasser les lois pour arriver à ses fins bassement politiques ?

Après l’excellent rappel à la loi du blogueur et avocat Maitre Eolas (voir Cachez moi cette burqa avec laquelle vous ne sauriez voir), c’est autour de Jules de publier un billet qui analyse l’affaire sous un angle juridique.
Nous retiendrons deux points particulièrement intéressants et résumés par ces deux passages :

Premier délit ?
« Il se trouve en effet, que la situation affective et familiale d’une personne relève de sa privée. Il en va de même de sa situation sociale. Le fait, donc, de révéler des informations de cette nature, constitue une violation de l’article 9 du Code civil. »

Second délit ?
« Il me semble qu’il s’agit bel et bien de la publication d’informations relatives à la vie privée d’une personne. […]

Ce qui nous conduit à l’hypothèse de la violation d’une seconde règle de droit. A savoir le secret professionnel.

Source : Diner’s room – Tant va la loi à la burqa qu’à la fin elle se froisse

Même si tout ce qui est reproché à ce mari polygame (ou non) est fondé, outre le fait que les musulmans de France ne sont pas comptables des méfaits de chaque individu se réclamant de l’islam, toute cette affaire en dit long sur ce gouvernement, prêt à fouler du pied la loi pour arriver à ses fins. Au fond, si on tape sur les musulmans avec un tel acharnement, c’est évidemment parce que l’on se dit que de toute façon ils ne répondront pas. Le gouvernement n’a pas tout à fait tort, mais pas tout à fait raison.

Les musulmans d’aujourd’hui ne sont pas les musulmans d’hier : nés en France pour la plupart, ils connaissent les us et coutumes, les codes et les mécanismes qui opèrent dans l’Hexagone. La communauté musulmane regorge par ailleurs de ressources. Mais à son grand malheur, elle se pense désœuvrée et faible. Elle est comme le lion de la fable qui se pensant mouton broutait l’herbe avec d’autres moutons jusqu’à ce qu’il prit conscience qu’il était lion. La communauté musulmane doit de toute urgence accepter qu’elle n’a pas à être méprisée et traînée systématiquement dans la boue par des politiques soucieux de bâtir leur carrière sur l’humiliation et le lynchage de tout ou partie de ses membres. Pour cela, il lui faut comme le lion reconnaître ses forces – et ses faiblesses – et cesser de bêler pour agir.

Crédit photo Une : Flickr – Camille Chenchen



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (13 commentaires)

  1. Jahvik    

    Très belle comparaison avec La Fontaine et style littéraire remarquable.

    1
  2. Salah Eddine    

    Salam alaykoum

    La Fontaine???…plagieur de Abdallah Ibn Al Muqaffa (Kalila wa dimna) plutôt…

    Cdlt :-)

    Salah Eddine

    2
  3. Al-Muslim    

    Salam aleykoum

    Avec un bon avocat, ce mari peut trainer en justice tous ces politiques qui l’ont lynché publiquement.

    3
  4. Ch3ikh    

    salam alaykome

    Encore un article de al kanz démagogique et à coté de la plaque…

    4
  5. halalovore    

    Et ça continue….
    LeMonde « Coup de filet contre des islamistes présumés en France »

    5
  6. mjc06    

    tout à fait d’accord, il faut agir, comme l’ont fait les autres communautés : faire le menage dans ses propres rangs et tout ira mieux : amen !

    6
  7. Mahdi    

    As salam alaykoum
    Corriger moi si je me trompe mais
    le champs de vision de cette sœur n’est il pas meilleur que quelqu’un qui porte une casquette ou même des lunettes ?
    as-t-on prévu d’interdire le port de lunettes au volant ?

    7
  8. Elsevillano    

    A halalovore

    J’ai beau chercher dan le code civil ou pénal, il n’y a aucune loi permettant d’arrêter une personne pour islamisme…

    Donc un islamiste présumé juridiquement n’a pas de valeur. Le Monde est dans l’erreur total.

    8
  9. Malika    

    السلام عليكم
    ca fait mal de lire cette article, c’est vrai c’est un genre de lynchage des politiques et medias mais ils ne représentent pas tous les français. certes ils ont la voix ils peuvent dire tout ce qu’ils veulent mais que va faire Ali, mohamed, et même toute la communauté musulmane face à eux; on a deux petits « pois » pardon « poids dans le gouvernement mais elles penchent malheurement dans la balance politique, une a montré clairement son penchant de l’interdit du voile intégral en disant que les integristes profitent de la faille démocratique, tandis que l’autre motus et bouche cousue et vue ses propres déboirs avec ses colègues de la politique elle ne pourra RIEN: Non plus aucune réaction du cfcm, l’uoif, ils representent bien les musulmans de France. Tout le monde attende que l’orage passe ou alors une autre couleuvre islamique à faire avaler mais de grâce ne pas toujours faire comparaison avec les juifs de france qui eux arrvient tjrs à avoir ce qu’ils veulent en mettant la pression, eux ils leur suffit juste de sortir un document de leurs inombrables documents des juifs déportés pour qu’on se plie à leur désir.

    9
  10. Mounir    

    @Ch3ikh

    C’est bien beau de critiquer mais il faut aller plus loin et préciser en quoi cet article est a coté de la plaque

    10
  11. oumilyassine    

    assalamou’alaykoum

    et les personnes qui conduisent une moto et qui ont parfois une cagoule sous leur casque; où on ne voit que les yeux…passible d’une amende ou pas?

    11
  12. Mohamed    

    Assalamo aleykom,

    Il y a pas mal d’avocats, juristes et journalistes musulmans, mais qu’est ce qu’ils ont fait pour l’islam.. rien! nous attendons toujours des non musulmans pour nous défendre… c’est une honte!
    Le proverbe arabe dit : »Personne ne te grattera le dos si ce n’est tes propres doigts! »

    12
  13. ben haj    

    salam alikom je suis ravie de me joindre à vous et participer aux commmentaires et donner mon avis.

    13

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE