Abattage rituel casher : shochet, le couteau parfaitement aiguisé

Par Al-Kanz

Lors de l’abattage rituel, les sacrificateurs juifs utilisent un couteau particulièrement aiguisé et adapté à l’usage que l’on en fait.

Régulièrement, Bidar, lecteur d’Al-Kanz et sacrificateur musulman, a évoqué le très mauvais matériel des sacrificateurs musulmans qui, de fait, ne peuvent faire leur travail dans de bonnes conditions. A contrario, Bidar a à plusieurs reprises vanter les couteaux utilisés par les rabbins juifs lors de l’abattage rituel casher. Cette semaine, nous avons pu découvrir à quoi ressemblent ces couteaux grâce à des vidéos postées sur Youtube. Voici quelques captures d’écran où l’on constate qu’en effet le couteau en question semble être d’excellente qualité.

Abattage rituel juif, le couteau

Abattage rituel juif, le couteau

Abattage rituel juif, le couteau

Abattage rituel juif, le couteau

Abattage rituel juif, le couteau

D’après ce que l’on a pu nous dire à propos de ce couteau, la qualité de la lame doit être parfaite, sans quoi l’abattage n’est pas valide et la viande non casher. C’est ce qui explique pourquoi le rabbin passe son ongle tout le long de la lame avant chaque abattage.

Pour ceux qui ne craignent pas la vue du sang, voyez comment ce rabbin passe le couteau sur un bovin. C’est pourtant la première fois qu’il s’adonne à cette pratique. Le couteau est si bien aiguisé qu’il tranche le cou du bovin comme si c’était du beurre.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (25 commentaires)

  1. Alban-Ali    

    lol c sur que ce ne sont pas les méme couteaux que nous utilisés pour l’Aid! C vrai on dirait qu’il coupe du beurre!

    1
  2. Abdallah    

    Il faut savoir que la Casherisation est de 1.30 € par Kilo ceux qui peux leur laisser de la marge pour acheter de beau rasoir en suisse. (pays de fabrication de ces rasoirs).

    Un bon sacrificateur musulman a du bon matériel dès lors ou il fait parti d’un organisme sérieux.

    2
  3. Abdallah    

    je suis d’accord avec vous Alkanz.

    Il va falloir faire un état des lieux des outils de travail des sacrificateurs musulmans.

    3
  4. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Non, ils ne l’autorisent absolument pas et sont bien plus sévères que nous sur la question.

    4
  5. Al-Kanz    

    Regarde donc ici comment il vérifie plusieurs fois (12 fois) : http://www.youtube.com/watch?v=KSV0ibmyJcM

    5
  6. bidar    

    J’ai vu la video et cela se passe exactement comme cela.J ai vu cette video aussi qui explique bien le sacrifice juif et redonne au sacrificateur sa place primordial pas comme chez nous ou il est percu comme un ouvrier sur la chaine comme les autres.
    Regarde l’equipe impressionante et la bonne entente ils font quelque chose de sacré pas un travail a la chaine d’ailleurs.Differentes étapes sacrifice/controle poumon/decoupe de veines/salaison
    j’ai reconnu un sacrificateur a la fin on lui pose une question et c’est l’autre qui répond « barbecue » lui doit vouloir dire no speak english.
    http://www.youtube.com/watch?v=drKgw7htc-I&feature=related

    6
  7. benbek    

    prenons exemple et avancons vers le bien!

    7
  8. Abdeslam    

    inshAllah peut etre doist on essayer de se cotiser pour offrir a nos freres des couteaux de qualités?

    8
  9. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Abdeslam,
    Les organismes de contrôle ont largement les moyens d’acheter ce genre de couteaux.

    Bidar,
    Que penses-tu de cette vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=OzaeHfh65hs ?

    9
  10. Abattage casher : le CRIF appelle au lobbying    

    […] Abattage casher. L’heure est grave. Quelques musulmans le savent, quelques juifs aussi. Mais l’immense majorité l’ignore. Très déçues du Grenelle de l’animal dont elles attendaient beaucoup, les associations de défense des animaux ont décidé de changer de fusil d’épaule et de surfer sur le climat délétère qui plombe la France puis quelques mois. Soutenue par l’extrême droite, en qui elles ont trouvé un allié objectif, ces associations redoublent d’efforts notamment auprès des politiques pour imposer l’étourdissement préalable. Le halal, c’est Ben Laden dans ton frigo. Voilà le message qu’elles tentent de faire passer, avec un certain succès. La sortie médiatique de Brigitte Bardot en est l’exemple parfait. Sachant pertinemment que personne n’irait vérifier les chiffres qu’elle avance, celle qui fricote ostensiblement avec le Front national n’a pas hésité à affirmer cet été que « 80 % des abattoirs français ne pratiquent plus l’étourdissement avant la saignée ». Si seulement c’était vrai. Mme Bardot, dont la dernière condamnation pour incitation à la haine raciale remonte à 2008, se garde bien de blâmer aussi vigoureusement la filière casher, qui, même si moins importante en terme de volume que la filière halal, pose des problèmes plus aigus en matière de bien-être animal façon Bardot. […]

    10
  11. Iki    

    Ils ont même le masque pour barbe, pour empêcher que les poils de barbe tombent

    11
  12. Ramatkal    

    Messieurs,

    Étant Juif et vivant en Israël, c’est avec un grand intérêt que j’ai lu votre article ainsi que les commentaires.`

    Ce que vous n’avez pas compris, c’est que ce n’est du tout, ou pas seulement, une question de couteaux ! La Chrita est conçue pour ne pas que la bête souffre une seule seconde !!!!!!! Et oui, c’est le Judaïsme, bien avant Bardot, qui instaura qu’il fallait nourrir sa monture bien avant de ce nourrir.
    Alors oui, il faut que la lame soit extrêmement aiguisée, car si la bête venait à souffrir elle deviendrait de facto non kacher. De plus, il est obligatoire de savoir d’où vient la bête, à qui a t-elle appartenu, etc… Bref, ce qu’on appelle aujourd’hui le « traçage animal ». D’ailleurs, grâce à ces méthodes. Il n’y a jamais eu le moindre problème sanitaire au niveau de la viande dans le Kacher et ce depuis 3500 ans. Ce qui n’est pas le cas des autres consommateurs non-juifs.

    Pour conclure, je vous invite à regarder la vidéo ci-dessous et vous comprendrez pourquoi la bête (cacher) ne souffre pas.
    http://www.dailymotion.com/video/xw5ff_le-polygone-de-willis-rav-ron-chaya_shortfilms

    PS : Pendant ma 3eme année de médecine, que j’ai d’ailleurs quitté préférant le Droit, j’ai vérifié si effectivement les bêtes cacher étaient uniquement les seuls à avoir le Polygone de Willis. Et bien ce fut le cas. Depuis, plusieurs amis non-juifs et amoureux des bêtes ne consomment que de la viande Kacher, sachant que celle-ci n’avait point souffert durant abattage.

    Cordialement,

    12
  13. Ramatkal    

    Cher Al-Kanz,

    La procédure de la Shrita est CHIRURGICALE et EXTRÊMEMENT millimétré. C’est à dire qu’elle s’effectue sur une zone TRÈS précise. Pour la faire court, si certaines parties sont touchées, il s’avère, alors, que la Shrita a été défectueuse et que donc la bête à souffert. Pour illustrer cela, on peut prendre l’exemple du chirurgien qui opèrerait une zone extrêmement sensible (cœur, cerveau,etc..). Il serait absurde de lui reprocher des gestes chirurgicaux qui éviteraient d’autres parties du corps…
    Quant à la mort de la bête. Nous avons en faite deux possibilités. La première est la mort quasi-instantanée, ce qui est 90% des cas lors de l’abattage Cacher. Et pour la deuxième, la bête est TOTALEMENT inconsciente de la douleur car le Polygone de Willis ne permet pas au sang d’irriguer le Thalamus (zone de la douleur dans le cerveau). Mais on parle la, de quelques secondes (2-3) uniquement, avant que la (pauvre) bête ne meurt.
    De plus, il faut bien comprendre les procédures en aval et en amont de comment tout ce passe. Tout d’abord, les couteaux eux même qui sont si aiguises que l’on se trancherait la main sans ce rendre compte, les vérifications de la lame par une autre personne après CHAQUE abattage, un sacrificateur ne peut pas faire plus de 40 bêtes, il est interdit d’utiliser les matraques électriques pour faire avancer les bêtes, la vérification des poumons, la langue, le foie, les reins, etc…….
    Bref, l’interdiction formel de faire souffrir un animal ou de consommer un animal qui avait un défaut.

    A propos de la vidéo que tu as mis. Je l’avais déjà vu et fut bien évidemment TRÈS choque ! Surtout qu’il est dit que c’est de « l’abattage » Cacher. J’ai donc vérifié en envoyant cette vidéo au Rav Ron Chaya, qui fut lui aussi extrêmement choque de voir cela mais me dit immédiatement que ca ne pouvait pas être un chohet, car en effet, après avoir violemment coupe la bête, d’une manière PAS DU TOUT Juive de faire, il y introduit sa main et y sortit des veines et autres boyaux, ce qui ne ce fait egalement pas chez nous. Il s’agit en fait d’un abattage Musulman ou autre…. Je sais cela car le Rav Chaya m’avait conseille de me rendre moi même dans un abattoir et d’y constater comment cela ce passait. Ce que je fis et constatai effectivement que les bêtes ne souffraient pas et que les seuls réactions étaient des spasmes.

    En revanche, j’ai vu (de mes propres yeux) comment les musulmans abattaient leur bêtes. Je dois dire que je fus, et le suis encore, extrêmement choque. Chez vous, c’est l’acte qui prime. Ce qui amène à des aberrations, comme tuer une vache avec un couteau de cuisine, ce qui engendre une agonie extrêmement longue et douloureuse.
    J’ai aucun soucis à ce que vous repreniez nos coutumes ou nos croyances, mais de grâce, faites le jusqu’au bout.
    Je vous invite à regarder la vidéo ci-dessous sur comment ca ce passe depuis le début, jusqu’à la mise en « barquette ».
    http://www.youtube.com/watch?v=ZN2MaM4FjgY&feature=related

    Quoi qu’il en soit, la thora dit que c’était une ABERRATIONS pour l’homme de manger de la chaire. Mais comme l’homme voulait absolument faire cela, D.ieu décida alors de légiférer et de codifier l’ensemble de cette entreprise et de la rendre extrêmement restrictive. Néanmoins, quand le Mashiah viendra, la consommation de viande cessera, car nous n’en aurons plus besoin. Et je conclurais, avec cette magnifique phrase de Léon Tolstoï, qui disait : –  » Tant qu’il y aura des abattoirs, il y aura des champs de batailles »

    Cordialement,

    13
  14. American Muslim    

    as-salâmu ‘alaykum

    @ Ramatkal. Je vous cite : « J’ai aucun soucis à ce que vous repreniez nos coutumes ou nos croyances, mais de grâce, faites le jusqu’au bout. »
    Les musulmans n’ont jamais repris aucune de vos coutumes ou croyances. C »est même plutôt l’inverse. Ce que vous appellez le judaïsme est une fausse religion basée sur le mensonge et si vous êtes ouvert au dialogue je suis en mesure de vous le prouver.

    14
  15. Ramatkal    

    NB : Désolé pour le lien, j’avais pas fait attention que les captures étaient déjà en haut… ;-)

    15
  16. sayfullah    

    Salam alaykoum, je sais que je viens un peu tard mais en tant qu’ancien sacrificateur je peux vous donner quelques renseignements sur cette article , tout d’abord en reagardant la video du sacrificateur juif , avec experience je confirme que ce n’est pas un pro surtout quand vous savez quel genre de lame il utilise , et d’ailleurs ce couteau a pour but de trancher en un coup donc on comprend en regardant la video que ces multiples coup sont du a son inexperience et si je peux me permettre un mauvais debut dans le metie , pour ce qui est des sacrificateurs musulman quand il yen a un , il est vrai qu’il ya un laissé allez chez certain et ceci est du soit a un manque de formation ou voir bien souvent pas du tout.
    Il faut comprendre que c’est un travail très difficile aussi bien physiquement que moralement pour celui qui n’a pas une vraie intention pour ALLAH et le resultat est que j’ai rencontré pas mal de sacrificateur dans les abattoirs qui ne faisaient meme pas la prière , tout simplement parce que leur but était de gagner un salaire , je vais etre dur mais c’est la vérité , l’abattoir avait besoin d’un petit mouloud pour son halal , il a pris le premier qui se presente a la porte surtout que cela ne se bousculait pas a la porte.Tres souvent qui vient a peine du bled , ne sachant pas tres bien parler français , j’en ai vu encore moins exiger le joumou’a ! !
    Dure réalité ! Mais en vérité c’est encore pire que ce que je dis.Malheureusement.
    Pourquoi je vous raconte tout ça ??? Pour que vous compreniez bien la situation sur le terrain , et aprés cela comment voulez vous qu’ils exigent un couteau de qualité et aiguisé son esprit est loin de cette chose qu’il estime etre un détail.
    .Attention je ne met pas tout le monde dans le meme sac mais je dis et j’affirme la majorité!
    Vous me direz ; et toi alors comment tu faisais??
    Je remercie Dieu car je n’étais pas directement employé de l’abattoir(trop de pression) mais employé d’un organisme certificateur , lesquel m’a donné des couteux neufs et un aigiseur,j’en ai d’ailleurs acheter personnel environ 4.Ce sont de véritable lame de rasoir , le cou du boeuf est tranché en a peine 1 aller retour , je vous donne les references , j’en ai prété un a mon frère pour 5 agneaux , il en a pas cru ses yeux! En 1 coup sans louper les carotides!! Pas mal non?
    la marque victorinox modele fibrox reference 5520320 pour l’agneaux , 5520328 pour le veau et 5520331 pour le boeuf.
    Désolé j’ai été trop long,a bientot inchaALLAH.

    16
  17. sayfullah    

    J e suis de retour , j’ai oublié de vous donner les prix des couteaux , en fait c’est le meilleur qualité prix environ de 20 a 30 EUROS environs par contre message a RAMATKAL ,je confirme que dans cette video ce sont des sacrificateurs juifs les preuves sont que dans les abattoirs français seul les sacrificateurs juifs demandent a ce que la bete soit tenu et ceci meme avec l’agneau de plus le couteau que tient le sacrificateur est typique celui utilisé par les sacrificateur juifs , et ceci n’est pas une supposition mais une affirmation , d’ailleurs quand on sait qu’un sacrificateur musulman a un bon couteau c’est qu’il est equipé d’un victorinox.
    Pourquoi cette marque et pas une autre?
    Le prix et la qualité , le prix j’en ai deja parlé mais la qualité ; le fil de la lame a une durée de vie plus longue donc vous sacrifiez beaucoup plus de bete entre l’aiguisage et donc le geste est moins fatiguant(environ 2000 betes par jour soit t’a un bon couteau soit c’est impossible) et l’aiguisage est plus rapide , ceci car la lame est de bien meilleur qualité , le traitement sur l’inox de la lame donne un couteau a la fois résistant et moins rigide.
    Pour etre un bon sacrificateur musulman ,il faut tout d’abord une intention sincère que tu travailles pour la communauté d’ALLAH , connaitre les conditions du rituel d’un abattage musulman ensuite il faut tres bien connaitre l’anatomie de l’animal au niveau du cou pour savoir ce que tu dois trancher , acquerir donc un geste de tranche rapide et précis (tu egorges pas comme tu coupes ton steak), avec obligatoirement un couteau de qualité(victorinox) , a titre d’experience ce couteau est au top , et tous les bons sacrificateurs vous le diront.
    Je crois que j’ai rien oublié…Salam alaykoum

    17
  18. shamisha    

    salam ici :)

    je viens de tout lire et je trouve tout cela tres interessant !

    je suis une maman musulmane qui ne connait pas toute la religion , helas ! mais cela faisait longtemps que je m’interrogeais sur l’abattement des betes et la viande halal

    grace a vous tous j’ai pu me faire une idée , je ne suis pas choquée

    a propos , pour l’achat des couteaux , pourquoi ne pas demander aux personnes qui gerent les mosquées , je suis sure qu’ils ont les moyens de les acheter :)

    18
  19. faye    

    Bonjour à tous, salam alikoum

    j’ai vu cet article posté sur le mur d’une personne sur facebook et par curiosité j’ai suivi jusqu’au bout l’article (sans regarder la vidéo vous m’excuserez beurk) et les commentaires.

    Je suis également juive et je mange strictement kasher, j’ai suivi de nombreux cours sur la kasherout et j’ai eu la chance d’avoir un rabbin qui a pu nous expliquer très précisément les lois d’abbatage.

    Il est vrai que le judaisme est tres rigoureux sur tous les point et surtout la nourriture kasher, concernant l’abattage il est très connu que cest fait avec minutie et « crainte de D’ieu » avec total application des lois.

    Je sais qu’en Angleterre les institutions alimentaires juives et musulmanes travaillent parfois ensemble concernant les certifications (j’ai deja acheté des produits portant l’estampille kasher ET hallal).

    Je pense que c’est très nouveau l’industrialisation du commerce hallal de partout en France, et que l’on trouve des marques mais pas forcement des vrais labellisation de la part des mosquées.

    La communauté musulmane devrait pouvoir avoir des institutions comme les Juifs ont, afin d’assurer le bon fonctionnement de la pratique comme formation des imams, des abbateurs, des labelisations etc, c’est encore trop en marge et laisser à la dérive.

    PEut etre est ce rêver mais pourquoi ne pas « travailler » avec les abbatteurs juifs ou forcer la main aux mosquées pour pouvoir avoir de vrais conditions de travail en accord avec la loi musulmane ?

    cordialement

    19
  20. Slaughter    

    Voilà un article très intéressant et les commentaires encore plus. Suivant Al-Kanz sur Twitter ces derniers jours, je sens poindre un certain agacement de votre part sur la différence de traitement entre le casher et le hallal dans les médias et la société. 2 poids, 2 mesures. C’est un fait qu’aujourd’hui en France l’islam fait peur par un amalgame avec l’islamisme, les cités et les évènements en terre d’islam (oui ça fait beaucoup :-)). Comment en sommes-nous arrivés là ? Bonne question qu’il faudrait résoudre sous les feux de l’histoire et avec l’aide d’historiens. Les Français sont-ils racistes ? Oui, mais tous le sont, qu’ils soient de confessions catholique, juive ou musulmane. Les catholiques sont-ils plus anti-musulmans qu’anti-juifs ? Je ne le pense pas (et je pense même que c’est l’inverse).
    Quoi qu’il en soit, je suis convaincu que toute mesure anti-islam est aussi anti-juive et que les intérêts des 2 communautés doivent converger. C’est pourquoi d’ailleurs j’ai vu d’un mauvais oeil les saillies médiatiques de certains responsables d’associations juives lors de l’affaire de la burqa. Le judaïsme et l’islam ont tous les 2 une législation en termes de retenue vestimentaire dans l’espace public et même si les modalités d’application et la motivation sous-jacente peuvent diverger, au final l’effet sur l’opinion publique profane est identique.
    Idem sur la question de l’abattage et des lois alimentaires. Le judaïsme français (et US aussi) s’est structuré depuis la fin de la 2e guerre mondiale et a mis en place des structures (en général) efficientes pour assurer le respect de ces lois alimentaires. Après lecture de votre blog, il semble que cela manque en France pour l’islam. Alors pour sûr, le modèle consistoriale n’est pas parfait, il y a des certifications différentes, certaines plus strictes que le Consistoire, d’autres plus laxistes, et c’est là au consommateur de faire la différence (et c’est pourquoi votre blog d’information est important, il en manque un d’ailleurs en France pour le casher). Les juifs pratiquants connaissent les quelques certifications sérieuses, et les boucheries et restaurant affichent des certificats en devanture très reconnaissable. Je ne sais pas si c’est le cas pour le halal. Le codex de l’abattage rituel casher est très fourni, les sacrificateurs sont donc traditionnellement des gens érudits et très pratiquants. Je ne sais pas si c’est le cas pour l’abattage halal.
    Selon moi, l’étiquetage de la viande abattue rituellement ne va pas forcément augmenter le prix de la viande casher car il y a 2 inconnues. D’abord, est-ce que le consommateur français va vraiment faire attention à cet étiquetage ? Et deuxièmement est-ce que la viande abattue selon le rite judaïque mais non casher peut retourner dans le circuit halal. Si les juifs et les musulmans se mettent d’accord pour fonctionner en circuit fermé sur l’abattage, alors il n’y a pas de problème.

    Qu’en pensez-vous ?

    20
    • Faye    

      de Slaughter :
      « Et deuxièmement est-ce que la viande abattue selon le rite judaïque mais non casher peut retourner dans le circuit halal. Si les juifs et les musulmans se mettent d’accord pour fonctionner en circuit fermé sur l’abattage, alors il n’y a pas de problème.

      Qu’en pensez-vous ? »

      Je pense que ce serait faisable, dans le sens où la viande cashère abattue selon le rite mais malgré tout désigné non cashère est toujours propre à la consommation des Musulmans.
      Car pour qu’une viande soit cashère il ne suffit pas de l’abattre il faut inspecter la bête et vérifier l’état des poumons voir si la bête était malade ou saine… c’est ce qui fait que beaucoup de bêtes abattue par un shokhet (abatteur juif religieux) ne soient pas forcément « cashère ».

      Est ce que la communauté Musulmane accepterait ou pas ? c’est un autre débat car cela reviendrait à ce que les musulmans mangent exclusivement la viande abattue par un Juif alors que je pense qu’il serait plus logique qu’ils fassent appel à leurs propres abatteurs dans un premier temps ?!

      20.1
  21. yaacov benarroch    

    Bravo pour cet article , il est trés interessant
    Etant juif marocain , c’est vraiement avec entousiasme que je lis cet article.L’abbatage a eté donné selon comment Dieu nous la demander avec precision , car c’est Dieu qui a creer les animaux et sait exactement comment elles sont fait, pour nous indiquer comment l’égorger…
    Que la paix vient sur le monde et que chacun sinvestisse, amen

    Shalom , salam

    21
  22. Rachid    

    Salam,

    Est-ce qu’il serait possible d’avoir un recensement des marques de couteaux qui permettrait de :

    – sacrifier
    – dépecer
    – éviscérer
    – débiter

    qui permettrait de pratiquer correctement le sacrifice lors de l’Aïd el Adha.

    N.B : mise à part les couteaux Suisse Victorinox je pense d’ailleurs aux couteaux japonais qui ont bonne réputation.

    Barak Allah Oufikoum

    22
  23. Elie    

    Je suis désolé de vous contredire, mais la video que vous voyez au dessus n’est pas l’abattage proprement dit.
    L’abattage a deja eu lieu, même si l’animal a des soubresauts nerveux.
    Il faut savoir qu’un seul passage est exigé, et ce cisaillement est post abattage, pour que le sang artériel s’écoule librement avant qu’il ne coagule. Le jeune homme est un simple apprenti,.
    Precision, l’aiguiseur du couteau ne peut etre la même personne que le sacrificateur.
    Cordialement.

    23

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE