Du cochon dans ton savon

Par Al-Kanz

Vous êtes plusieurs à nous avoir écrit suite à la (re)diffusion d’un reportage sur Canal+ sur les savons dits « de Marseille ». Et pour cause, on y apprend que 80 % de ces savons contiennent de la graisse animale, souvent du bœuf, parfois du porc.

Vous êtes plusieurs à nous avoir écrit suite à la (re)diffusion d’un reportage sur Canal+ sur les savons type savon de Marseille. L’an dernier déjà, ce reportage en avait écœuré plus d’un. 80 % des savons dits « de Marseille » sur le marché contiennent du tallowate de sodium, soit de la graisse animale, généralement de bœuf, mais parfois de porc.

Ce qui est assez triste, ce n’est pas tant que les industriels mettent des cochonneries, dans tous les sens du terme, dans leurs produits, mais que les consommateurs en général ne soient pas assez regardants sur ce qu’ils achètent ou, pire, refusent d’entendre ceux qu’ils prennent pour des Cassandre jusqu’à ce que la télé, source absolue de vérité, s’empare de ces sujets. On le constate d’ailleurs régulièrement avec tout ce qui touche le faux halal. KFC et ses poulets non halal est à cet égard un exemple criant. Il a fallu le reportage de Jean-Charles Doria, censuré par M6 en octobre dernier, mais diffusé par Télérama.fr en avril 2010, pour que certains musulmans se décident vraiment à cesser de manger du poulet non halal et acceptent de reconnaître que le poulet KFC n’est pas halal.

Nombre de produits d’hygiène ne contiennent pas seulement du porc, mais bien d’autres produits dangereux pour la santé. Si vous tenez à votre bien-être et à celui de votre famille, préférez les savons naturels, comme ceux vendus par Solivr.fr (en haut et à droite sur la photo).

Cochon savon

ou ceux fabriqués par Emilie-Nourra du blog Mamans musulmanes (les articles consacrés au savon naturel sont à cette heure indisponibles).

Crédit photo Une : Brent



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (13 commentaires)

  1. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Majarrah,

    Dénigré ? Rien que ça ? C’est ramadan, pensez à ne pas verser, sinon dans le mensonge, tout au moins dans la mauvaise foi.

    1
  2. Majarrah    

    Wa alaykum salam,

    Ces avis n’ont jamais eu bonne presse sur ce site (je ne t’incluais pas particulièrement, même si je sais que ces avis ne sont pas les tiens, je pensais davantage à l’ensemble des commentaires laissés sur tel ou tel article), même si ils ont été évoqués, c’est en ce sens que je me suis aventuré à parler de dénigrement. En ce sens, je ne pense pas faire preuve de mauvaise foi.

    Si le terme dérange, parlons plutôt de manque de considération.

    Salam alaykum.

    2
  3. Majarrah    

    Salam alaykum

    Assil, barakallahou fik, je connais cet avis mais d’autres Savants y répondront que du point de vue du fiqh, l’istihâlah se définit simplement lorsque le goût, l’aspect et l’odeur du produit ont été modifiés, et que la composition chimique n’est pas à prendre en compte.

    Ceci est également à prendre en compte.

    3
  4. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Majarrah,
    Dans ce cas, merci de ne pas faire l’amalgame entre articles et commentaires.
    Par ailleurs, c’est évidemment faux de dire que les savants d’Arabie saoudite, puisque c’est d’eux qu’il s’agit, ont mauvaise presse et encore moins qu’ils n’ont pas la considération qu’il faut. Google est votre ami.

    Vous qui ne supportez pas qu’on ne jure pas que par ces savants, pourquoi n’évoquez-vous jamais d’autres savants qu’eux ? Doit-on comme vous le faites considérer que vous dénigrez tout ce qui n’est pas autorité saoudienne ?

    4
  5. Majarrah    

    Salam alaykum

    Je ne me reconnais guère dans ce procès d’intention, mes références vont bien au-delà des Savants Saoudiens. Je pensais justement à la Moudawwanah de l’Imam Malik ou à la Mouhalla de Ibn Hazm quand m’est venue en tête cette question d’istihâlah. Tout comme lorsque j’ai évoqué Shaykh Al Albani, l’Imam Ahmad, Ibn Hazm, Ibn Al Qayyim ou Ibn Taymiyyah : ce n’est pas très Saoudien tout cela.

    « puisque c’est d’eux qu’il s’agit » >>> c’est ta propre conclusion.

    « pourquoi n’évoquez-vous jamais d’autres savants qu’eux ? » >>> cf plus haut.

    Par contre, ce qui est une certitude, c’est que al-kanz.org fait une part belle aux shouyoukh de l’ile de la Réunion dans tout un tas de domaines et de positions de fiqh, pour une raison que j’ignore.

    wa Allahou a’lam wa salam alaykum.

    5
  6. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Ce n’est pas un procès d’intention. L’imam Malik (ra) ? Ah ben vous l’aviez oublié dans le cas de la présure, non ? La part belle aux savants de la Réunion, décidément soit vous faites dans l’humour, soit vous avez un problème de lecture soit tout autre chose.
    Et quand bien même c’eût été le cas, ces savants comme vous dites se réfèrent à qui à quoi ? C’est étrange que le fait de citer l’avis majoritaire vous pose tant problème. Ce qui vous dérange, c’est que sur un ou deux points et non sur des tas de domaine, je n’ai pas cité les savants qui vous intéressent et j’ai préféré citer l’avis majoritaire. Oui, l’avis majoritaire et non l’avis minoritaire, mais très respectable et très respecté de grands savants de l’islam.

    Pour revenir à cet article, ce qui est quand même amusant, c’est qu’à aucun moment dans cet article, je n’ai évoqué le caractère licite ou illicite de ce savon. A partir de maintenant, si vous le voulez bien, on va cesser ce petit jeu. On a compris qu’il faut citer vos savants, sinon c’est mal. Ca devient lassant.

    6
  7. Majarrah    

    Salam alaykum,

    Je n’ai aucun problème avec les shouyoukh de la Réunion, j’ai simplement fait remarquer qu’ils étaient très souvent cités ici, et je me demandais pourquoi (d’ailleurs, pourquoi ?).

    Citer l’avis majoritaire ne me pose également aucun problème, à condition qu’on ne le prenne pas comme avis JUSTEMENT car il s’agit de l’avis majoritaire. Comprends-tu la nuance que j’établis ? Et ce n’est pas faire offense ou manquer de respect aux Savants ayant adopté cet avis que de dire cela, qu’ils viennent de la Réunion, du Najd, du Pakistan ou d’ailleurs.

    Je suis loin d’être convaincu par tout un tas d’avis qui sont « traditionnellement » ceux des Savants Saoudiens contemporains, je te confirme donc qu’on est là dans le plus pur procès d’intention et de sou- adh-dhan.

    Pour en revenir à mon tour à cet article, j’ai simplement fait état du fait qu’il pouvait être concevable que des musulmans n’aient strictement aucun problème à utiliser ce type de savons, et accessoirement à consommer de la gélatine. Justement, en réponse à la ligne partisane du ton employé dans ledit article.

    « vos Savants » >>> il ne s’agit pas ici d’un concours de cour de récréation pour voir qui a les plus belles billes, il s’agit de la recherche de la vérité dans notre religion. Faisons-en une affaire de recherche du haqq, pas une affaire d’hommes, Saoudiens ou non.

    Salam alaykum.

    7
  8. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    C’est bon, on arrête là. C’est ramadan, une fois encore.
    Si vous recherchez le haqq au lieu de poser la question de savoir pourquoi les shuyukh de la Réunion sont cités ici, intéressez-vous d’abord à ce qu’ils disent. Un peu de rigueur ou d’honnêteté vous auraient permis de constater que ceux qui sont cités ici avancent systématiquement tous les avis, majoritaires, minoritaires, divergents, etc.
    Maintenant, on arrête vraiment. Je modère le prochain message, si message il y a.

    8
  9. Amandine    

    Salam,

    Je vais faire une remarque probablement naïve mais… on ne mange pas le savon.
    L’interdit quant à la viande de porc concerne sa consommation alimentaire, non?
    Bref, je trouve que le contenu des cosmétiques pose souvent problème mais pas vraiment d’un point de vue strictement islamique. Je veux dire que l’enjeu peut être éthique, environnemental, de l’ordre de la santé… (ce qui bien sûr concerne le musulman, mais pas uniquement – et d’ailleurs ces enjeux concernent d’autres choses…).
    Quant au contenu des cosmétiques, paraben et autres trucs louches m’ont fait opter pour des produits éco/bio. Mais chacun ces choix.

    Salam

    9
  10. Majarrah    

    Wa alaykum salam,

    Ma question sur les shouyoukh de la Réunion relevait de la simple curiosité car c’est quelque chose de vraiment récurrent. Cela m’a intrigué, voilà tout.

    Ceci étant dit, l’interdit du porc n’est pas seulement alimentaire, c’est un animal considéré comme impur (najiss), même au toucher, d’où la question de savoir si un savon fait à partir de graisse de porc peut-être utilisé.

    Salam alaykum.

    10
  11. Commerce éthique et solidaire » Votre savon: suif ou huile d’olive?    

    […] Qui ne connait pas le savon de Marseille? C’est le savon, traditionnel, ancestral, hydratant, et surtout naturel, qui lave tout, du slip au sol, mieux que n’importe quels gel douche ou lessive chimique. Parfait me direz-vous, mais en y regardant de plus près, ce n’est pas aussi parfait que cela… Peu savent que ce fameux savon est composé en grande partie de corps gras issus d’animaux. Comme le rappelle Al-Kanz, ce savon ne conviendrait pas à beaucoup: du cochon dans mon savon, non merci! […]

    11
  12. Maryam    

    Salam alaykoum, si cela peut vous aider:

    Question posée à shaykh Al-Albânî concernant le savon fabriqué à partir de graisse de porc :

    Ainsi il ne convient pas de différencier dans ce qui est introduit entre la chair de porc ou la chair du bétail (non égorgé légalement), car le premier est illicite et impur et le deuxième est également illicite et impur.

    Ainsi, il apparaît, et Allah est plus savant, que nous ne regardons le départ de la fabrication du savon lorsqu’ils introduisent du porc qui est illicite, mais nous regardons le résultat final, et comme nous l’avons dit souvent précédemment, les œuvres ne valent que par leur fin.

    Nous donnons un exemple cité par les juristes, tout en se rappelant que ceux-ci ont divergé sur le hadith précédent : « Toute peau tannée est pure », cela comprend-il les peaux illicites, en particulier le chien.

    Certains l’ont assimilé à la globalité du hadith et d’autres l’ont exclu, et ceux qui ont exclu le chien ont exclu a fortiori le porc.

    Mais le hadith est global et n’est pas spécifié comme facilité pour la Communauté.

    Je reviens à notre exemple et je dis : lorsque les savants ont dit que la transformation était purificatrice, il y a dans le désert différents éléments naturels comme le vent, la pluie, le soleil qui ont transformé ce cadavre en sel.

    Celui qui le regarde maintenant voit uniquement que c’est du sel, il goûte et c’est du sel, alors que d’autres peuvent savoir que cela vient de la terre et que cela a été transformé par les éléments en sel.

    Et il n’y a aucune différence, ce sel est licite pour toi et lui, bien que lui en connaisse l’origine et toi non.

    Venons-en au dernier exemple, ce sel vient d’un porc mort (non égorgé), il est illicite pour deux raisons, il était d’abord illicite (en tant que porc) puis il est mort (sans être sacrifié), ténèbres sur ténèbres.

    Ce porc a été transformé en sel, de goût et de nature…

    Mais toi tu dois regarder le résultat, c’est du sel licite et pur, et on ne peut te contredire sur cela même si on connaît l’origine de ce sel : un porc mort.

    Les actions ne valent que par leur fin, et tant que le résultat est licite et pur c’est ce qui nous est demandé de prendre en considération.

    Nous voyons ce savon et peu nous importe qu’ils aient introduit une impureté et l’aient transformée par une méthode chimique en un savon purifiant et parfumé… Nous devons regarder le résultat et nous n’avons pas à regarder au début du processus.

    Source : Silsila Al-Huda wa Nûr, cassette 91

    12
  13. Leïla bint Ali    

    Bismillah,

    As salamu alaykum,

    A vrai dire, je ne comprends pas le problème.

    Le porc est haram lorsqu’il s’agit de le manger, non?

    BarakaALLAHu fikoum de votre réponse.

    13

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE