Simone Veil chez Isla Délice, AVS et la rumeur

Comme des centaines, voire des milliers, de personnes, nous avons reçu le hoax sur Isla Délice et AVS. C’est l’occasion, après mûre réflexion, de rappeler quelques principes fondamentaux.

isla delice

AVS vient de publier un communiqué pour mettre fin à la stupide rumeur qui court depuis plusieurs jours. Avant de partager le lien du communiqué, nous aimerions revenir sur ce qui nous paraît particulièrement grave. Nous avions renoncé il y a quelques jours à écrire ce billet, car il touche à une maladie répandue parmi les musulmans ; de fait, pointer ces maux, c’est risquer – et ça ne manque jamais – d’être violemment pris à partie. Ça n’est jamais agréable, mais il est des principes qui obligent parfois chacun à sortir du confort d’une position en retrait, précisément pour défendre certaines valeurs. Nous nous y risquons.

Des SMS par milliers

Nous avons reçu le hoax sur Isla Délice, à l’instar de centaines (de milliers ?) de personnes. Comme la rumeur à propos du Quick halal d’Argenteuil (voir « Quick n’est plus halal », l’autre rumeur »), il s’est propagé à une vitesse qui rendrait jaloux tous les responsables d’association humanitaire qui œuvrent sans relâche pour venir en aide aux sinistrés du Pakistan et qui peinent à faire buzzer leurs appels aux dons. Nous avons reçu ce message par SMS et une dizaine de fois par mail. En quinze ans de présence sur le web, nous n’avons jamais reçu autant de fois le même mail pour soutenir par exemple un projet humanitaire. Tsunami, agressions israéliennes, tremblements de terre en Algérie ou en Turquie, la souffrance des musulmans dans le monde buzze moins qu’une rumeur selon laquelle un patron juif vendrait du faux halal en collusion avec l’organisme français de certification le plus réputé.

Rumeur de porc dans du halal

Que disait ce hoax ? en bref, que la société Zaphir, qui commercialise les produits de la marque Isla Délice, est une société israélienne, laquelle introduirait du porc dans ses produits. Mais aussi qu’Isla Délice appartiendrait, certes à Jean-Daniel Hertzog, mais aussi à, tenez-vous bien, Simone Veil (sic). Et pourquoi pas à Woody Allen, juif lui aussi ? Car si hoax il y a eu, c’est évidemment parce que Jean-Daniel Hertzog, patron d’Isla Délice, est juif. L’association de certification AVS était au passage égratignée, pour ne pas dire violemment calomniée dans les réponses qui ont suivi ce hoax. Quelques recherches sur le net auraient pourtant suffi à comprendre qu’il s’agissait d’une rumeur, doublée d’une calomnie. D’autant que cela fait des années que l’Internet musulman bruisse de cette condamnation de Zaphir, sans rapport avec le halal. Pour plus de précisions, voir le communiqué d’AVS.

Cet hoax appelle plusieurs remarques, mais nous nous en tiendrons à celles qui suivent.

Quelles leçons en tirer ?

1- Il est dramatique – pas simplement pitoyable, mais bien dramatique – de voir autant de personnes se mobiliser et surtout relayer des rumeurs. Le Prophète (saws) nous a très clairement mis en garde contre cela. Selon un hadith, il est dit qu’il suffit à quelqu’un de rapporter tout ce qu’il entend (même si c’est vrai) pour être considéré comme un menteur. Le commérage est condamné, même lorsqu’il se fonde sur des faits établis. Que dit alors d’un mensonge ? Quel musulman peut sciemment contribuer à un mensonge collectif quand on sait ce que le Prophète (saws) dit du menteur et du fait de mentir ? C’est ramadan, ça vous fait quoi d’avoir participé à cela ?

2- Mentir est très grave. Il suffit de lire certains hadiths à ce sujet pour s’en convaincre. Cela paraît naïf, presque niais, voire débile, de dire que le mensonge est blâmable. Mais la lecture desdits hadiths suffit à comprendre qu’il vaut mieux être naïf et même débile que de s’adonner au mensonge, surtout quand ce mensonge n’a aucune circonstance atténuante.

3- Jean-Daniel Hertzog est juif, c’est vrai. Mais il est le seul patron d’une boîte de l’envergure de Zaphir (51 millions d’euros de chiffres d’affaire l’an dernier) à se soumettre aux exigences imposées par l’association AVS. Tous les autres grands noms de l’industrie évitent soigneusement de solliciter les services de cet organisme de certification, ce pour une raison simple : la rigueur d’AVS en matière de halal ne fait pas leurs affaires. Il y a un vrai gouffre entre l’opinion des consommateurs musulmans, qui place AVS à la première place du podium en matière de respect du halal, et celle des industriels qui la fuient comme la peste. Pas plus tard que la semaine dernière, le responsable d’une marque de produits dits « halal », qui ont inondé les rayons de la grande distribution pendant ce mois de ramadan, affirma, à un professionnel musulman avec qui il s’entretenait, refuser de travailler avec AVS, « car on ne sait pas où va leur argent » et d’évoquer intégrisme, terrorisme et tout le tralala. Quel meilleur argument que celui de l’intégrisme et du terrorisme pour 1) se débarrasser de ceux qui refuseront de faire du faux halal et 2) solliciter les services d’organisme peu regardants ? Cet industriel devrait relire les déclarations de l’ancien RG et actuel Monsieur islam au ministère de l’Intérieur, Bernard Godard, qui louait AVS dans les colonnes du journal Libération et de La Voix du Nord. Un ancien des Renseignements généraux qui flatte publiquement un organisme de certification, surveillé à la trace, mais qui finance l’intégrisme, c’est juste impensable, et surtout inaudible pour ces margoulins. On peut toutefois comprendre que les gros de l’industrie agro-alimentaire se cherchent des excuses pour ne pas à avoir à rendre des comptes sur leur faux halal. En revanche, côté consommateurs musulmans, il faudrait à un moment commencer à utiliser son cerveau : soit on veut du vrai halal et on ne devient pas les alliés objectifs des fraudeurs (industriels et certains organismes de certification), soit on se fiche du halal et là, on fait feu de tout bois pour arriver à ses objectifs.

4- Jean-Daniel Hertzog est juif, c’est vrai, mais cela ne suffit pas pour porter des accusations sur son soutien à Israël. En islam, il existe ce que l’on appelle une preuve. Sans preuve, on n’accuse pas. Et mille soupçons ne font pas une preuve. Ça ne plaira pas aux quelques agités qui ont fait de l’antisionisme une religion qui passe après l’islam, après les commandements du Prophète (saws) et après Allah, mais c’est comme ça. Si on a de très gros doutes ou si l’on considère qu’être juif, c’est forcément soutenir Israël, alors on s’abstient d’acheter les produits Isla Délice, mais on n’accuse pas sans preuve. C’est là un discours qui ne sera pas entendu par tout le monde, mais c’est l’enseignement du Prophète (saws), cet homme d’une si haute moralité que ses pires ennemis lui avaient confié en dépôt leurs biens. Mieux, et là ceux qui n’ont pas remplacé l’islam par leur credo antisioniste y seront sensibles, le Prophète lui-même (saws) a quitté ce monde alors qu’il avait son armure en gage… chez un juif. Sans compter qu’il est évidemment permis de traiter avec des juifs et qu’il ne revient à personne de rendre haram ce qu’Allah n’a pas interdit. Bon évidemment, il faut avoir un minimum de respect pour le Prophète (saws) et pour l’islam pour ne pas occulter cette réalité.

5- Si Isla Délice doit être pointée du doigt, c’est pour autre chose, en l’occurrence pour la qualité très médiocre de sa charcuterie et son recours à la viande séparée mécaniquement (voir De la bonne charcuterie halal ? Dans tes rêves et Anatomie d’une saucisse). De même, il n’est pas normal qu’un organisme de certification comme AVS, très rigoureux sur les exigences techniques du halal, puisse accepter de certifier des produits d’aussi mauvaise qualité. Là, il y a un vrai problème fondé sur des faits indiscutables. Mais, c’est vrai que c’est plus difficile de rester objectifs sans partir dans des délires ou dans la calomnie et le dénigrement gratuit.

6- Dernier point, sous forme de dédicace à tous ses entrepreneurs musulmans qui déplorent le double discours des consommateurs musulmans, prompts à fustiger le fait que le halal soit tenu par des non-musulmans, mais qui n’iront pas pour autant acheter chez leurs frères musulmans. On veut bien crier avec les loups contre les profiteurs, avérés ou non, du halal, mais on n’ira pas pour autant payer 50 centimes plus cher chez le commerçant musulman. La solidarité ne vaut pas cinquante centimes. La dignité, non plus.

Pour lire le communiqué de presse d’AVS, cliquez sur le lien suivant : Communiqué AVS – Isla Délice

Disclaimer
Pour éviter que certains perdent le bénéfice de leur jeûne, nous fermons les commentaires. Avouons par ailleurs que nous ne sommes pas disposé à servir de serpillière à ceux qui relèguent les enseignements du Prophète (saws) bien après leur lutte antisioniste. Et pour mettre du baume au cœur à ces derniers, tout comme pour éviter là encore qu’ils n’abusent de leur langue, nous ne sommes pas en odeur de sainteté avec Isla Délice précisément à cause de nos articles sur la charcuterie halal. Jean-Daniel Hertzog considère d’ailleurs qu’« Al-Kanz, c’est de la propagande ».



N'attendez-plus. Rejoignez-nous sur Twitter en cliquant sur le bouton suivant :

Téléchargez l'application Al-Kanz sur votre smartphone et votre tablette !

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (5 commentaires)

  1. La gestion des crises halals « Made in Maghreb    

    [...] Quand on tape Isla Délice dans le moteur de recherche google, l’outil de recherche instantané nous suggère les résultats suivants : Isla Délice, Isla Délice juif, Isla Délice Porc, Isla Délice condamné… Les résultats du moteur de recherche nous suggère que l’entreprise aurait eu des problèmes avec la présence de  viande de porc dans ces produits. Ces résultats suggèreraient aussi qu ‘ Isla délice soutiendrait l’état d’Israël. Enfin, on pourrait imaginer que l’entreprise aurait trompé les consommateurs sur ces produits et aurait été inquiété par la justice. Le site Al Kanz donne les clés du problème dans cet article : Simone Veil chez Isla Délice, AVS et la rumeur. [...]

    1
  2. Coca-Cola contient du porc    

    [...] la dernière rumeur débile en date qui fait encore plus fort que la rumeur « Isla Délice contient du porc ». On ne compte plus les SMS ni les mails et les messages sur [...]

    2
  3. "Coca-Cola contient du porc, selon BFM TV"    

    [...] Simone Veil chez Isla Délice, AVS et la rumeur [...]

    3
  4. "McDonald's non halal" : haro sur le bad buzz en Malaisie    

    […] Lire : Simone Veil chez Isla Délice, AVS et la rumeur […]

    4
  5. Porc halal chez Oriental Viandes : un faux fabriqué par un salarié mécontent    

    […] Lire – Simone Veil chez Isla Délice, AVS et la rumeur […]

    5

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés