Etourdir préalablement un bœuf, c'est lui fracasser le crâne

Par Al-Kanz

La désinformation menée tambour battant par Brigitte Bardot, et relayée notamment par la fachosphère, ne résiste pas aux faits. Étourdir un animal avant de l’abattre, c’est toujours le faire souffrir.

Pistolet d'abattage
Ce bœuf ne souffre pas – source Aitsia

Récemment, lors d’une conférence de presse, une journaliste demandait, avec le zèle des ignorants, au patron d’une entreprise qui commercialise de la viande réputée halal si cela ne lui posait aucun problème que les bœufs ne soient pas « anesthésiés ». Sentant qu’il avait affaire à une spécialiste d’un jour, le patron en question lui a alors aussitôt demandé si elle était déjà allée dans un abattoir. Oui, lui a-t-elle répondu, mal à l’aise. Au fond, peu importe qu’elle ait ou non visité un abattoir, l’essentiel étant qu’elle sache de quoi elle parle. Mais de toute évidence, sa connaissance du sujet se limitait aux quelques dépêches AFP qui ont suivi la sortie démagogique et mensongère de Brigitte Bardot pendant le mois de ramadan.

Double propagande autour de l’abattage rituel

Comme beaucoup, cette journaliste ignore, ou feint d’ignorer, qu’il n’y a guère de différence entre un abattage rituel (casher ou musulman) et un abattage standard. Des scientifiques, à l’instar de Joe Regenstein, affirme même que non seulement l’abattage rituel n’est pas plus cruel que l’abattage standard, mais « qu’à l’avenir, la méthode d’abattage la plus humaine pourrait être la méthode religieuse », comme le rappelait récemment L’Express (voir « Les Quick halal financent-ils les mosquées ? ») ; c’est-à-dire l’abattage rituel musulman et l’abattage rituel juif.

Cette réalité est occultée par toute la propagande tantôt islamophobe (et antisémite, mais celle-ci est bien plus timide), tantôt dénuée de tout relent raciste mais profondément idéologique, à l’instar du combat mené par plusieurs associations de protection animale. Parfois, ces deux types de propagande se croisent, comme ce lundi 13 septembre lorsque Jean-Pierre Kieffer, président de l’OABA, a accepté l’invitation d’Henri de Lesquen, patron de Radio Courtoisie et promoteur d’une France exclusivement blanche et catholique, débarrassée des métèques, des gauchistes, des parpaillots et de tout ce qui souille son fantasme de France épurée pure. Jusque-là l’OABA avait réussi à éviter de tomber dans les travers de la fondation Brigitte Bardot, laquelle ne craint pas de manger à tous les râteliers, surtout même extrêmes, pour arriver à ses fins. Il faut croire que le noble combat de la protection animale souffre quelques entraves à une certaine éthique.

De même, depuis plusieurs mois, la fachosphère vocifère et ne rate aucune occasion de tenter de convaincre le monde entier que les affreux musulmans et les méchants juifs jouissent d’abattre vivantes les bêtes qui ont vocation à finir dans leur assiette. Et de pointer la scandaleuse dérogation qui exempte les abattages rituels du recours à l’étourdissement préalable (assommage ou électronarcose). Evidemment, lorsqu’il s’agit de saigner un cochon à l’air libre, sans l’étourdir, la fachosphère applaudit la préservation du patrimoine culturel français. Le hic, car il y a un gros hic, c’est que derrière les termes édulcorés d’« étourdissement » ou encore d’« anesthésie » (terme utilisé simplement par commodité de langage par la profession, tant il est impropre) se cache une réalité qui ne fait pas l’affaire des islamophobes et autres activistes anti-viande.

L’étourdissement est une souffrance

Étourdir un animal avant de l’abattre, c’est toujours le faire souffrir. Qu’il s’agisse de l’électronarcose (passage dans un bain électrifié pour la volaille ou pinces électriques pour les ovins) ou de l’assommage (pistolet à perforation pour les bovins, par exemple), le recours à l’une ou l’autre de ces pratiques provoque une souffrance rarement évoquée. A contrario ne pas l’étourdir, c’est lui éviter d’ajouter une souffrance de plus, car il n’est pas rare que l’étourdissement rate et que la bête se soit faite fracasser le crâne, sans que cela ne l’endorme. Les conséquences sont terribles, puisque la bête est alors découpée à vif, c’est-à-dire bien vivante. Comme dans le reportage suivant, à partir de 3 minutes 43.

Le tueur – c’est son nom – utilise un pistolet d’abattage, qu’il arme et pose sur le front de l’animal, avant de tirer. Dans le cas du modèle à tige perforante, l’animal voit son crâne fracassé.

Pistolet d'abattage
Extrait d’une brochure promotionnelle – Termet.fr

Dans l’extrait suivant, l’utilisation du pistolet est détaillée. Chacun prendra la mesure de l’inocuité du recours à l’assommage préalable. Une balle en plein front, ça n’a jamais tué une bête, hein ^_^.

Pistolet d'abattage
Comment utiliser un pistolet d’abattage – Termet.fr

Venons-en maintenant à l’électronarcose sur les ovins (qui ne représente que 5 % de la viande halal en France). L’an dernier, afin de mettre fin à une polémique sur l’abattage halal dans un abattoir de Vesoul, une vidéo a été postée sur Youtube. L’objectif était de prouver que l’électronarcose ne tuait pas l’animal et que, donc, elle était réversible. La vidéo, que nous vous proposons de découvrir, ne plaira ni aux anti-électronarcose ni au pro-électronarcose. Les anti constateront de visu que le recours à l’électricité est une pratique qui fait souffrir parfois bien inutilement la bête, sans réussir comme ici à l’endormir. Les pro dénonceront un abattage qui ne correspond pas à leur vision idyllique de la mise à mort d’un animal, après recours à l’étourdissement, et qui est malheureusement encore trop répandu. Il suffit de suivre l’actualité d’organisations comme L214 ou de l’OABA pour le constater.

Pour finir, il faut dire que le vrai scandale n’est pas l’absence d’étourdissement préalable, mais bien les choix industriels des géants de l’agro-alimentaire. Les vrais coupables, ce ne sont ni les juifs ni les musulmans qui ont fait le choix d’un abattage sans recours à l’étourdissement, mais bien les industriels. En augmentant régulièrement les vitesses de production et le nombre de bêtes à abattre, les grands groupes de l’industrie agro-alimentaire nuisent profondément au bien-être animal et rendent les conditions d’abattage pénibles, voire insupportables, autant pour les animaux que pour ceux qui sont chargés de les mettre à mort. Il est temps de sortir des polémiques stériles et stigmatisantes, qui non seulement nuisent au tissu social et à ce vivre-ensemble que tout le monde appelle de ses vœux, mais encore occultent les vrais problèmes liés à cette industrialisation débridée. Ne nous trompons pas de combat.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (49 commentaires)

  1. Chakil    

    ASSW

    Qu’ALLAh nous protège du Haram …

    1
  2. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    amin

    2
  3. chimsek    

    les fautifs c’est nous meme car on mange trop de viande!

    3
  4. Mourad    

    En faite, leur abattage « moralisé », c’est une balle dans la tête à la bête… vraiment de quoi envier le coup de larme dans la gorge… sauf que la larme est utile (elle vide la bête de son sang), autant mourir pour mourir, vaut mieux le faire utilse.

    Ces gens sont des ignorants en force.

    4
  5. 512    

    Les combats d’animaux n’ont été interdits en France, à l’origine, que pour éviter les bagarres résultant des attroupements de spectateurs/parieurs, pour des raisons d’ordre publique, et pas pour des raisons de bien-être de l’animal.
    L' »étourdissement » a été imposé bien évidemment pour des raisons de cadences, pas pour le bien-être de l’animal. Car à la limite, le problème du point de vue de l’animal ne se pose pas tant dans l’outil utilisé pour le tuer, mais bien plutôt les conditions (l’animal patauge dans le sang de ses « frères » avant d’arriver au poste, il voit les autres se faire tuer, etc).

    5
  6. Félix    

    Donc, si je lis bien, les abattages rituels seraient le must de l’empathie envers les animaux..
    Au fait qui est l’animal ? De la matière première ? Une chose animée ? ou bien est ce un être vivant, sensible, ressentant la souffrance ?
    Quel cynisme de dire qu’étourdir un animal c’est le faire souffrir deux fois . Au fait, je croyais que les méthodes d’égorgements, étaient selon vous, indolores .
    Vous qui n’avez aucune considération pour la vie de cet autre qu’est l’animal, puisque vous lui prenez sa vie au nom de votre pouvoir sur lu. Posez vous la question suivante: Si vous deviez être égorgé et que votre bourreau vous propose de vous étourdir avant, préféreriez vous l’être ou bien vivre en toute conscience votre égorgement ?
    Oui égorger les cochons est monstrueux; oui, les abattoirs laïcs sont des lieux atroces; oui ébouillanter vivants les homards c’est de la barbarie; oui gaver les oiseaux c’est de la barbarie.. et alors ? Cela rend moins barbare les abattages rituels ? Certes non . Cette façon qu’à l’homme de toujours dénoncer ce qu’il juge pire chez l’autre, afin de se dédouaner des actes cruels qu’il commet, est somme toute assez médiocre.

    6
  7. Al-Kanz    

    Félix,
    Non vous lisez mal. Il ne s’agit pas non plus de dédouaner qui que ce soit, mais de remettre les choses à leur place. Cet article ne s’adresse évidemment pas aux utopistes fanatiques qui considèrent que l’animal est un être humain comme les autres et qui rejettent toute consommation de viande (ce qui serait une catastrophe pour l’écosystème tout entier, mais ça ils préfèrent ne pas l’entendre).

    7
  8. Syx    

    Salam Alaykoum,

    Il serait intéressant d’ajouter a titre de comparaison la video d’un abattage rituel musulman et d’un rituel juif. inshaAllah, c’est à dire sans étourdissement.

    8
  9. Hak    

    Salam aleykoum, l’ abatage rituel musulman est la solution la plus respectable er empathique envers les animaux! Afin d’ en arriver a un tel constat il faut apprehender le contexte a travers lequel cette solution pren forme; Autrment dit un contexte où pour vivre l’ homme se doit de tuer des animaux , mais aussi la nature a ete faite de telle sorte que si nous nous abstenions de manger de la viande cela chamboulerai ts l’ecosysteme, les hommes seraient sujets a ttes sortes de carences maladies que sais je ,les consequences d’ une telle eventualité ne ns st pas ttes saisissables! Il n’ en reste pas moins que dans tel contexte encore une fois l’ abatage rituel reste le plus juste et le plus juste et en phase avec notre nature humaine! Voyez vous mem les consequence de ces pretre qui vt a l’ encontre de la narure humaine en faizan voeu d’abstinance je ne connai pa le terme exact et qui finissent par gaire des actes atroces dont il n’ est pas necessaire de s’ etaket telment ceux ci st ignoble et bien la consequence d’ actes alant contre la nature humaine! La hula wala kouata ila bilah!!

    9
  10. Syx    

    @Félix

    Serait-il nécessaire de vous rappeler le simple fait historico-scientifique de la chaîne alimentaire…?
    N’oubliez pas qu’en ne mangeant que des légumes ou produits issus de la mer, via votre logique, vous privez d’autres sources de vie de se nourrir… pas très joli joli tout ça Monsieur. A moins que, « ah non la c’est pas pareil… »

    Quoi qu’il en soit, je ne mange pas de viande car j’aime pas ça, je trouve ça lourd, je suis presque un « produit laitier ovore, et fruitovore ou frugivore si je ne suis qu’un animal ;) « 

    10
  11. Al-Kanz    

    Félix,

    N’entrons pas dans ce faux débat, si vous le voulez bien. Au lieu de vouloir abolir totalement la viande, ce qui est une utopie et une absurdité, travaillez, travaillons à ce que les animaux soient mieux traités durant leur vie.

    11
  12. Abdallah    

    Salam,

    Une question : « Etourdir préalablement un bœuf, c’est lui fracasser le crâne », Etourdir après l’abattage un bœuf, c’est quoi ?

    Que pensez-vous de ce mode d’abattage ?

    12
  13. bidar    

    @Mourad
    « c’est une balle dans la tête à la bête » Ce n’est pas exactement cela C’est une balle qui pousse une tige perforant le crane, sur la photo, on voit du sang mais genralement il n’y en a pas.
    l’abattage traditionnel se deroule en 3 étapes

    -assomage avec le pistolet montré plus haut
    -electrocution a l’aide de pinces au coeur
    -saignement au coeur

    wa salam

    13
  14. Oummsheyma    

    As salam ‘aleykoum,

    BarakAllahoufik pour cet article très complet et interressant, montrant bien tous les enjeux.
    A nous d’être vigilant.
    Pour la volaille, tous les « grands noms » utilisent l’électronarcose pré- ou post- égorgement. A méditer !

    14
  15. abou    

    Félix…si on me proposait de mourir égorgé ou découpé et un peu assommé (car c’est les méthodes « d’ étourdissement préalable » c’est pas non plus une anesthésie générale!) le choix est vite fait!
    Tu es végétarien au nom de la terre et c’est ton choix et on le respecte et cela doit être très difficile de priver de viande pour cette cause. Mais ceci doit rester personnel et tu devrais respecter le choix des musulmans et autres religions qui ne s’ interdisent pas de manger de la viande.
    La tolérance Félix n’oublie pas….Néanmoins on est sur un forum et on peut discuter de cela avec respect.

    Certes la mort d’un être vivant n’est jamais gaie….mais je pense qu’il faut voir les bénéfices derrières. Par exemple les rats utilisés pour les expériences scientifiques c’est pas cool mais sache que tout les médicaments que tu utilises, tu peux le faire en sécurité grâce à ce qu’ils appellent un « compartiments physiologique » qui leur permet de faire de nombreux tests! Du coup arrêt les medocs serait aussi une démarche pour les animaux????Oui mais après beaucoup seront malades et vont mourir….et tu vois on s’en sort pas c’est un cercle sans fin….
    La viande apporte des nutritions incontestable pour l’homme….(sans en abuser bien sûre!)
    Pour en revenir au sujet et à mes frères musulmans al hamdoulilah !C’est le premier mot qui m’est venu en regardant ces horreurs….

    15
  16. zazou    

    asalam alykoum c’est affreux j’arrive pas à regarder tellement ça fait mal au coeur

    16
  17. Oum Mohamed    

    Salam alikoum

    je suis perturbée par la manière dont le muslim abat les moutons. Il n’est pas permis pendant l’abatage de montrer devant les suivantes encore vivante l’égorgement.
    Et Allah ou Alem.

    17
  18. Fred B    

    Assalamu’alaykum
    Vous mangez de la viande tous les jours vous ? Nous pas. Mais en fait comme nous mangeons Hala je n’ai pas toujours le temps d’aller chercher de la viande chez mon boucher (il faut prendre la voiture) et puis il a les mêmes horaires de boulot que nous! Et le week-end il est ouvert mais on ne va pas stocker pour 1 semaine car difficile d’éviter le gaspillage. Donc parfois il n’y en a pas pendant quelques jours et personne ne s’en plaint. C’est indispensable pour préparer certain plats bien-sur mais je pense que nous somment revenu à une « norme » en variant entre poisson, viande, œufs ou autre.

    wasalam

    18
  19. Jojo    

    C’est pas vrai, ici au Québec dans les abattoirs conventionnels on étourdit l’animal et après on l’égorge pendant qu’il est inconscient, donc beaucoup moins de souffrance pour les bêtes que la méthode halal. Nous avons 8 abattoirs halal au Québec et la cadence est la même que les abattoirs conventionnels

    19
  20. Bidar    

    @Felix
    « bien vivre en toute conscience votre égorgement ? »Je rappelle que l’egorgement est indolore comme me l’a confirmé un grand professeur de medecine a Paris. Dans des cas d’egorgements ou de coupure a l’arme blanche le patient raconte qu’il n’a rien senti.

    20
  21. Rezgui    

    salamou alaicom,

    la première vidéo est ce qu’on utilisera contre le droit de de manger de la viande. mais ce genre de vidéo devient gênant quand on veut opposer l’abattage avec étourdissement à l’abattage rituel. en gros on critique l’étourdissement qand cela lui arrage et on le loue quand il s’agit de critiquer l’abattage rituel.

    la deuxième vidéo est une illustration d’une tromperie du consommateur musulman et de ses autorités religieuses qui dure depuis plus que trente ans. il s’agit de faire croire que l’étourdissement (électrique) ne provoque jamais la mort de l’animal. ceci est faux car plusieurs facteurs rentrent en jeux; la taille et la santé de l’animal, l’ampérage utilisé pour l’étourdissement (il n y a aucun moyen de le vérifier avec cette vidéo) malgrè qu’il s’agit d’un critère capital par rapport aux Fatwas qu’on toléré ce genre de pratique.

    la suspention des animaux vivants avant d’ils soient abattus rituellement ou étourdis est interdite. c’est pour cette raison qu’on a besoin de faire subir ce choc électrique aux bêtes avant de les suspendre, peu importe le résultat de l’étourdissement (tuer l’animal, paralyser l’animal ou lui faire perdre la conscience). l’essentiel est de pouvoir monter la cadence.

    les personnes utilisées dans cette vidéo parlent arabe (Algérien). pour ceux qui ne comprenne pas l’algérien, la descussion tourne autour du fait que l’animal continue à bouger après l’étourdissement ce qui represente un signe de vie. mais le fait que l’animal continue à bouger après le choc électrique n’est pas forcément un signe de vie, est le corps peut continuer à bouger longtemps après sa mort cérébrale.

    visiblement, ici l’ampérage utilisé est très faible. en effet, la plupart des agneaux sont restés conscient après l’étourdissement et leurs mouvement sont naturellemnt du à la douleur suite au choc électrique. on peut vérifier que les agneaux sont conscient en regardant leurs yeux clignoter. cela veut dire que le choc électrique a servi juste de pretexte pour suspendre l’animal conscient (contrairement à ce que préconise la reglementation). mais, il ne faut pas croire que cet essai correspond aux conditions normales d’abattage en France, sachant que les associations de PA militent pour que l’étourdissement provoqe la mort de l’animal.

    soyons vigilant face à ce genre de propagante. le consommateurgarder à l’esprit que la pratique de l’étourdissement électrique en industrie se fait souvent de manière alléatoire et qu’il n y a surtout aucun moyen pratique est sur pour véréfier si l’animal étourdi est viavnt au moment de l’abattage, particulièrement dans le cas des hautes cadences.

    Salaam

    21
  22. Errahma    

    il existe bien des individus cruels, je suis sure que parmi vous y’a eu des personnes qui ont donné un coup de pied à un chien ou à un chat, eh ben c’est de la maltraitance au même titre que les images au dessus.

    Si quelqu’un pouvait aborder le sujet avec objectivité et techniquement parlant.
    chacun son métier, les scientifiques qui ont mis en place ce procédé ne sont pas débiles, un étourdissement correctement fait provoque une perte de conscinece immédiate de l’animal (comme indicateur : absence de réflèxe cornéen, des mouvements respiratoires, relachement de la langue…), les mouvements de pédalages peuvent exister mais cela n’a rien à voir avec le fait que l’animal est conscient = mouvements résiduels, de plus encéphalogramme révèle une courbe droite = perte de conscience = animal ressens aucune douleur.

    Mon Dieu le consenssus ne viendra jamais, si c’est étourdi vous dites c’est cruel, si c’est pas étourdi on dit que c’est cruel, y’a de quoi rendre fou, encore une fois chacun son métier…

    22
  23. rezgui    

    salaam,

    En l’islam, « Errahman » est un attribut exclusif à Dieu

    pouvez vous préciser quel type de consenssus vous évoquez.

    vous parlez d’absence de reflèxe cornéen comme indice d’incoscience de l’animal, justement si vous avez bien observé les animaux sur cette vidéo, vous verrez bien que les yeux des animaux étourdis continuent à clignoter. il est claire que l’étourdissement , n’a pas été efficace sur ce coup ci. cette vidéo sert de popagande de soit disant effet reversible de l’étourdissement au près des consommateurs musulmans, sans aucun respect aux quealques bêtes très mal étourdis et suspendus en toute conscience devant le Caméra.

    vous dite que « les mouvent de pédalage chez un animal étourdi ne sont pas signe de douleur ou de conscience », mais, à ma connaissance aucun scientifique n’a affirmé ou prouvé scientifiquement que l’étourdissement est indolore. Cependant, des études ont affirmé que l’abattage rituel, quand il est bien fait, est la méthode la moins traumatisante pour mettre un animal à mort afin de consommer sa viande.

    vous dites, « chacun à son métier », mais, malheuresement Temple Grandin, qui est sans doute la spécialiste la plus reconnue et la plus compétente de ce domène a confirmé que «…L’évaluation de l’abattage rituel est un domaine où beaucoup de personnes ont perdu l’objectivité scientifique. Ceci a causé une considération partielle et sélective de la littérature. La politique arrangée s’est ainsi mêlée de la science. »

    vous pouvez en lire plus sur des démarches concrêtes de l’europe dans ce sens:

    http://www.asidcom.org/spip.php?article89
    http://www.asidcom.org/spip.php?article84
    http://www.asidcom.org/spip.php?article71

    23
  24. Errahma    

    Rezgui,
    vous savez le nouveau réglement sur le Bien être animal n’est pas tombé du ciel tout seul (réglement 1099/2009), la cruauté existe et en regardant cela vous mettez tout le monde dans le même sac, bref.
    sur le plan technique, il n’est pas à la portée de tout le monde de faire des tests terrains, sachez une chose, la perte de conscience abattu selon un rite s’exprime en minute, sa mort n’est pas immédiate, est ce qu’il souffre ou pas je ne sais pas, mais ce qui est certain c’est que si je vous tranche un doigt il vous arrivera quoi?

    24
  25. Bidar    

    Traitement animaux et condition d’ abattage non conforme
    Pour la premiere video l’abattoir de bovin doit apporter quelques modifications surtout en ce qui concerne les conditions de traitement des animaux avant l’abattage, mais aussi a l’abattage
    Il apparait que l’abattoir est de petite taille
    Couloir, Parc animaux,Piège non adapté
    Couloir
    Au niveau des couloirs , on remarque a la 3min05 que l’animal recule brusquement,ce n’est pas normal.
    il existe un système de barre afin que l’animal ne puisse pas reculer brusquement vers la bêt suivante
    Parc
    Parcs sont bien trop petits et pas adaptés a de gros bovins comme sur la video, on privilegerai plutot des box individuels
    Pour les veaux a la 2min30, le parc n’est pas bien concu puisque l’animal passe sa tête a travers il y a risque de blessure
    Piege
    On peut apercevoir une montée afin d’acceder au piege, L’operateur a donc du mal a le faire rentrer.

    Au niveau de l’abattage, le tueur a cause de sa double tache neglige la tuerie. L’animal aurait du recevoir un deuxieme coup, mais comme il est pressé pour accrocher la bete, on le voit vite descendre accrocher sans verifier que l’animal est bien assomé.Un autre detail ,la tenue du tueur tachée de sang elle n’es pas adaptée au poste

    25
  26. Malika    

    Assalam 3alaikoum

    « ça suffit partons » pour d’horribles souffrances, cette vidéo m’a laissée la bouche pendante c’est très cruel, j’espere que ce n’est pas le genre de viande qu’on consomme je fais toujours en sorte de trouver le boucher consciencieux de l’abattage de ces pauvres bêtes. je me fis jusqu’à maintenant à AVS, franchement avec cette recrudescence du halal, de l’abattage avec élécrtonarcose ou assomage on ne sait plus comment agir, ces industriels mêmes dénoncés ne changeront pas leur methode de faire., c’est la loi de l’argent qui prend le dessus chez ces grandes industries.

    26
  27. Bidar    

    @Malika
    AVS serieux mais pas transparent
    C’est vrai aujourd’hui l’association est une des plus serieuses sur le marché du halal, il en existe d’autres.
    Mais elles souffrent toutes d’un manque de transparence AVS pas clair avec son utilisation electrochoc apres abattage.
    MCI pas clair avec l’utilisation elctrochoc chez Corico alors que le distributeur Gafouri de Dounia Halal critique le marché halal sur al AL ARABIA
    http://www.alarabiya.net/articles/2010/08/16/116809.html

    C’est pour cela que je parle de tendance vers le halal dans mon entretien avec HalalBlog voir « on oublie de preciser »
    http://produit-halal.blogspot.com/search?updated-max=2010-09-13T08%3A30%3A00%2B02%3A00&max-results=15

    On charge du porc avec de la viande halal surtout quand on passe par des plateformes. J ai moi meme essayer dans mon abattoir de changer la methode de transport car l’abattoir a un lieu de stockage de viande de porc mais l’association n a aucun controle sur le transport.
    Il y a la solution de couvrir les carcasses par une chaussette pour eviter la contamination mais c’est un cout supplementaire
    Quand je vois dans certaines chartres d associations halal pas de contact avec viande non halal cela me fait rire, On devrait se preoccuper du contact avec le porc plutot.

    27
  28. Errahma    

    Malika,
    j’éspère que vous allez me croire, il existe des abattoirs dans lesquels le bien être animal est mis en avant, vous savez que nous soyons dans le rituel ou pas, les compétences de chaque opérateurs mais surtout en bouverie et au poste saignée sont importances, parce que ce sont eux qui interviennent dans l’étape mise à mort de l’animal.
    un réglement sur le bien être animal a été adopté, et sera applicable en 2013, croyez moi il est sévère, d’ailleurs il cible tout type d’abattage et tout le monde y passera.
    je reviens, aux organismes, je critique personne, mais j’en ai vu, même le plus sérieux des organismes de contôle Halal,les sacrificateurs ne sont pas tous bons, lah ghaleb il y’a celui qui n’est pa doué pour faire du rituel mais bon lui dire ca c’est un peu dire mais ca se fait.
    vous savez même l’étourdissement , l’opérateur qui est à ce poste est censé être compétent, on doit étourdir dans la zone qu’il faut autrement il loupe son animal et du coup souffrance. j’ai vu qu’un passage des vidéos parce qu’on met en avant que les mauvais cas, bref…

    28
  29. Al-Kanz    

    as-salâm ‘alaykum

    Errahma,

    Même bien réalisé, un étourdissement est toujours un acte violent.

    29
  30. Malika    

    Assalamù 3alaikoum

    @Bidar, merci pour votre réponse, vous avez cité quelques organismes, je souhaiterai connaitre votre avis sur halal-service dit être organiseme compétent et sérieux géré par l’uoif,qui d’ailleurs avait certifié halal 100% la restauration du salon du bourget du mois d’Avril voici ce que contient sa carte de visite :
    – organisme indépendant
    _ contrôleurs qualifiés
    _ Matériel personnel et inviolable
    – contrôle stric : -Présence permanente
    – traçabilité assurée
    Intérdiction Abattage avec assomage. D’ailleurs ils devrait être le certificateur du producteur « al farouj » dont al Kanz nous a parlé dans un précédent article et on était si je puis dire aux anges car allait finalement mangé HALAL. et jusqu’à mainteant pas de nouvelle du farouj.
    Donc pourquoi on ne voit pas l’organisme uoif sur le terrain,
    @ Errahma

    Merci aussi pour vos eclairssicements mais je trouve que c’est long d’ attendre 2013 pour voir arrêter la souffrance de ses pauvres bêtes et nous restons toujours complices de ces opérateurs ou sacrificateurs et comme l’a bien dit al-kanz l’etourdissement reste toujours un acte violent.

    30
  31. Bidar    

    @Malika
    Pour ce qui concerne Halal services, je n’ai pas beaucoup de retour, ils sont nouveaux sur le marché. J’ai lu l’entretien de Khaled Bouchama qui se distingue d’AVS en disant « Pour nous, la référence religieuse est claire. Il n’y a aucun avis juridique qui autorise le choc électrique même après la saignée »
    http://www.saphirnews.com/A-chacun-son-halal-a-quand-la-certification-nationale_a11373.html

    Jai deux critiques a faire sur l’UOIF. Halal Services vient de certifier la restauration au Bourget le plus grand rassemblement de musulmans en France, Il est un peu tard après toutes ces années de restauration sans contrôle.
    Deuxièmement UOIF fait partie du CFCM, Halal Services est une association de l’UOIF, il y aura conflit d’intérêt.

    Je note deux details sans gravité mais qui démontre un manque d’expérience sur le terrain exemple la marque bleu ou violette de leur tampon « l’encre est alimentaire et d’une couleur spécifique (violette ou bleu) à L’EUROPEAN HALAL SERVICES par autorisation des services vétérinaires sur leur site qui m’inspire un manque de professionnalisme ». Privilégier l’encre marron sur les carcasses me semble une bonne chose surtout pour les carcasses veaux sinon elles ressemblent a des schtroumps , les vétérinaires vous le confirmeront.
    http://www.halal-services.fr/materiel-halal-services.html
    Le sacrificateur rémunéré par l’abattoir,de préférence l’association devrait avoir son propre sacrificateur un poste clé dans le halal.

    @Errahma
    Bien etre animal oui mais pas encore aujourd’hui,dans les abattoirs que j’ai visité cela passe au deuxième plan même pour de grandes sociétés comme Socopa. Elles négligent cet aspect et c’est le contrôleur halal avec le vétérinaire qui font pression souvent sur l’abattoir pour apporter des améliorations sur site.
    La vitesse d’exécution au niveau de l’assommage pousse parfois l’operateur a de graves entorses aux règlements et pour voir cela il faut vivre l’abattage quotidiennement pas un regard exterieur . A la fin de la journee pour l’abattoir ce qui compte c’est le nombre de betes assommées.

    31
  32. Errahma    

    EL kenz,
    je ne suis pas d’accord avec vous, vous avez l’electro encépahlogramme qui ressort une courbe droite dés que ce procédé est appliqué et qui signifie arrêt du fonctionnement cérébral = insensibilité, je n’invente rien j’apporte des données scientifiques c’est tout.

    Malika,
    pour vous 1er janvier 2013 c’est loin, pour les abattoirs c’est demain,ca se prépare dés maintenant.

    32
  33. rezgui    

    Errahma,

    pouvez vous citer vos sources et les références de ce que vous essayez de confirmer.

    c’est la moindre des choses quand on parle de données scientifiques.
    en vous remerciant par avance.

    salaam

    33
  34. Errahma    

    Rezgui,
    contactez l’institut de l’élevage et l’Adiv, moi j’ai l’opportunité d’échanger avec ces deux organismes.

    34
  35. rezgui    

    Salaam,

    Alors vous n’avez pas de références scientifiques à nous fournir pour appuyer ce que vous prétendez être une vérité démontrée scientifiquement.

    si l’un de vos deux organismes de référence, vous en fournissent une, je serai, Incha’ Allah, partante pour en prendre connaissance à mon tour.

    salaam

    35
  36. Ce qu’étourdir un bœuf veut dire    

    […] avec laquelle on étourdit le bœuf. Nous en avons déjà fait état dans l’article Etourdir préalablement un bœuf, c’est lui fracasser le crâne. Ce que nous aimerions faire comprendre, c’est que lorsque les associations animalistes […]

    36
  37. Les animaux ne doivent pas souffrir, donc    

    […] pas tout le monde. Elles auront d’autant plus de mal quand chacun saura que, par exemple, étourdir préalablement un bœuf, c’est lui fracasser le crâne, et le laisser s’éteindre dans la souffrance. Share Tags :aïd-al-adha, abattage, […]

    37
  38. oum 3issa    

    C’est horrible , je suis choquée , mais pourquoi le couper en morceau alors qu’il est encore vivant !???? Et ils l’entendent crier,soufrir mais c’est pas un problème ..
    Je suis horrifiée ..

    38
  39. aïssa    

    « Les vrais coupables, ce ne sont ni les juifs ni les musulmans qui ont fait le choix d’un abattage sans recours à l’étourdissement, mais bien les industriels. En augmentant régulièrement les vitesses de production et le nombre de bêtes à abattre, les grands groupes de l’industrie agro-alimentaire nuisent profondément au bien-être animal et rendent les conditions d’abattage pénibles, voire insupportables, autant pour les animaux que pour ceux qui sont chargés de les mettre à mort.  » Je crois que tout est dit dans ce final, et malheureusement l’abattage rituel est devenu comme l’abattage impur l’oeuvre d’industriels de grands groupes financiers, et après avoir vu ces vidéos et d’autres d’abattages rituels je crois aujourd’hui que l’homme est fou de tuer l’animal pour sa peau, sa fourrure ou sa chair, halal ou non vous m’avez convaincu d’arrêter la viande, Le Tout Puissant n’a pas pu créer ces êtres vivants pour qu’on les fasse ainsi souffrir. D’autres religions l’ont pronée comme le boudhisme je trouvais celà extrême mais aujourd’hui je me dis que l’harmonie doit exister plus qu’entre les hommes, mais entre les espèces… shokran pour la publication. Salaam

    39
  40. Félix    

    @ Aïssa,

    Les vrais coupables sont ceux qui s’octroient le droit de vie ou de mort sur l’autre au nom de Dieu ou de tout autre chose.
    L’animal est aussi cet autre, et l’abattre est indigne, sauf en cas de survie, mais comme tout le monde le sait, le produit de l’agonie ne va que dans les estomacs des bien nourris.
    Quant à plaindre les bouchers des abattoirs , je préfère m’abstenir de tout commentaire.
    Le bien être animal c’est de lui laisser vivre sa vie et mourir de sa belle mort, ce n’est rien d’autre. Le reste n’est qu’un façon de justifier l’injustifiable.

    40
  41. dounia    

    salam à aïssa et à felix

    je dirais que les vrais coupables sont les industriels et nous qui devons arrêtons de consommer trop de viande, je n’irai pas jusquà l’extrême de félix de dire de ne pas en manger du tout

    mais vraiment diminuer notre consommation

    moi par exemple, il est très rare que je mange de la viande, 1 fois par semaine chez moi c’est limite la fête donc si chacun prenait ce sujet au sèrieux chacun je dis, les conditions des animaux serait beaucoup plus acceptable

    à nous de changer inchaa ALLAH

    41
  42. Yamine    

    Salaam,

    Je retiens le commentaire de Errahma qui affirmait « vous avez l’electro encépahlogramme qui ressort une courbe droite dés que ce procédé est appliqué et qui signifie arrêt du fonctionnement cérébral = insensibilité, je n’invente rien j’apporte des données scientifiques c’est tout ».

    C’est l’argument le plus concret et le plus pertinent que j’ai trouvé sur cette page. Comme je cherche toujours à me faire un avis sur la question, j’aimerais que quelqu’un qui s’oppose à l’étourdissement de l’animal (avant ou après la saignée) puisse opposer un argument de poids.

    Sachant que l’aspect mercantile et l’absence de compassion pour l’animal sont à l’origine en grande partie des conditions ignobles de manipulation des animaux avant l’abattage traditionnel (coups divers, animaux affolés, transport dans des conditions destinées à maximiser le profit au détriment du bien être animal, etc.), mais que d’un autre côté il y a beaucoup à faire pour améliorer l’abattage halal, l’idéal ne serait-il pas un abattage halal rituel qui adopterait certaines techniques (en les appliquant correctement celà va sans dire) de l’abattage traditionnel pour limiter au mieux les souffrances de la bête?

    Enfin, une remarque pertinente qui revient souvent: l’abattage rituel, quand il est correctement réalisé (seulement dans ce cas j’imagine), limite la souffrance de l’animal. Dans ce cas, pourquoi continuons-nous au 21ème d’autoriser à ce que chaque père de famille s’improvise sacrificateur à la fête de l’3eid el aD7a, alors que c’est un vrai métier qui exige une vraie compétence, un certain savoir, une certaine sagesse, bref quelque chose qui ne s’improvise pas.

    Quand on voit par exemple la façon dont des moutons sont poussés à coup de pieds dans des coffres de voiture pendant l’3eid, il ne faut pas s’étonner de l’image détestable que l’on renvoit aux non-musulmans (et aussi d’ailleurs aux musulmans) de l’abattage rituel et de la viande halal. Si il existe aujourd’hui une tendance à vouloir limiter et mieux encadrer le halal de la part des autorités, c’est aussi parce qu’il existe une perception (que je pense sincère, l’accusation d’islamophobie ne fera pas avancer les choses et elle est à côté de la plaque) que celui-ci fait souffrir l’animal (à tort ou à raison, et en tant que musulman voulant s’approcher au mieux de la vérité, je me pose la question sincèrement également).

    Bon appetit ya3tikoum aS Sa7a!

    42
  43. 43
  44. Fatima    

    Aslama aleykoum,

    Je vous trouve bien cyniqe Félix ! Votre vrai problème, c’est vraiment pas la compassion pour les animaux, non mais plutôt le phénomène de mode actuel: la soif d’excercer un POUVOIR DICTATORIAL de petit frustré français que se croit tout permis sur une population donnée très prisée.

    Etant donné que le bal de hostilités a été ouvert à NY un certain 11/09/2001 et quelle aubaine pour les islamophobes, maintenant, pour des gens qui se disentt laics et entendent le rester se permettent de venir mettre leur grain sel dans notre marmite.

    Est-ce que je vienne moi musulmane vous dicter ou critiquer votre façon de vivre non! Alors bon vent et du ballet !

    Gaver les oies est aussi une pratique ignoble qui n’a qu’un seul qualificatif la TORTURE une marque de fabrique pour dorer le bason de la gastronomie chauviniste française.

    44
  45. Mouâd    

    Il apelle sa du Djihad fi sabilillah c’est pas hala sa

    45
  46. Des parlementaires fâchés contre le halal    

    […] n’est autre qu’une méthode violente de mise à mort. Car étourdir un bœuf, c’est, dans le circuit traditionnel, lui fracasser le crâne.Rappel en vidéo de ce qui « endort » le boeuf. On a vu plus doux comme […]

    46
  47. safya    

    as salamou aleykoum

    La Hawa wala qwwuta illah billah quel concience et moral de brutalisé ces pauvres bêtes ::(

    c’est scandaleux !!!!!

    47
  48. Yves-Marie Le Bourdonnec : "je suis pour la fin de l'étourdissement"    

    […] Ce qu’étourdir un bœuf veut dire – Etourdir préalablement un bœuf, c’est lui fracasser le crâne – Abattage : en finir avec le mythe de l’étourdissement […]

    48

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE