Viande halal : intox en Grande-Bretagne

Par Al-Kanz

A force de désinformation et d’intox, les associations anti-abattage halal et casher réussissent à faire passer un message opportunément récupéré par l’extrême droite.

Viande halal : intox en Grande-Bretagne

Alors que, depuis des années, la Nouvelle-Zélande impose à la filière halal, dans tous les abattoirs du pays, l’étourdissement préalable avant abattage, et vient de bannir la viande casher de son territoire – toujours en imposant l’étourdissement préalable -, en Grande-Bretagne, le Daily Mail entretient depuis plusieurs jours une intox et fait croire à ses lecteurs que le pays est envahi par la viande des barbares ; ce qui ne va pas sans exacerber un sentiment anti-musulman. D’autant que dans le même temps, le Daily Mail se garde bien d’expliquer que l’abattage standard n’est pas meilleur en matière de souffrance animale que l’abattage rituel. Le journal préfère un titre racoleur qui ne correspond pas au contenu, du reste bien confus, de l’article.

In conventional slaughterhouses, animals are stunned before they are killed by having their throats cut. However, in most Muslim countries, halal means the animals must not be stunned first.
The trade body Beef & Lamb New Zealand said the form of halal slaughter used there does allow for the animals to be stunned.
A spokesman said: ‘In New Zealand the process for halal slaughter is virtually the same as for non-halal slaughter.’

Source : Daily Mail

Un responsable néo-zélandais s’est évidemment empressé de démentir :

The association’s trade and economic manager, Dan Coup, says the industry’s slaughter methods comply with animal welfare standards, which require all animals to be stunned so that they’re unconscious when they are killed.

Source : RadioNZ

Une semaine avant l’intox du Daily Mail, on pouvait pourtant lire dans The Guardian, ce qui suit :

[…] according to an RSPCA fact sheet, 90% of animals killed for halal food in 2004 were stunned first. As in mainstream food production, the animal’s throat is then cut.

Source : The Guardian

Rappelons qu’en 2008 Ahmed Ghanem, ancien sacrificateur dans l’industrie de la viande, s’était vu ennuyer par les services secrets néo-zélandais après la publication d’un texte sur un site Internet un site dénonçant le faux halal généralisé en Nouvelle-Zélande (voir Défendez le halal et vous aurez les services secrets sur le dos).

La France n’est pas épargnée par toute cette propagande entretenue chez nous par Brigitte Bardot et massivement relayée par les sites d’extrême droite, qui, n’ayant pas peur de la contradiction, se réjouissent de voir un cochon tué à vif et taisent naturellement la réalité d’un étourdissement pré-abattage.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE