Halalendanger.com : 23 000 signatures, 300 000 tracts distribués

Par Al-Kanz

Après le lancement d’une pétition en ligne, le 12 octobre dernier, et 23 000 signataires, l’appel unitaire pour défendre le halal contre un hold-up annoncé entre dans sa seconde phase.

halal en danger, hallal viande

C’est aujourd’hui que devait commencer la campagne de tractage et d’information autour de la menace qui pèse sur le vrai halal. Après le lancement d’une pétition en ligne, le 12 octobre dernier, et 23 000 signataires, l’appel unitaire pour défendre le halal contre le hold-up annoncé de l’industrie agro-alimentaire et de la grande distribution entre dans sa seconde phase. Les 300 000 tracts d’une première série devraient être en effet distribués dans les prochains jours. L’objectif est d’informer et de sensibiliser les musulmans sur ce qui les attend, à savoir l’institutionnalisation du faux halal.

Pendant des années, la quasi-totalité des poids lourds qui commercialisent des produits halal s’exonèrent de ce que les musulmans attendent d’eux. Parce qu’ils refusent de respecter les règles qui régissent le halal, des syndicats soutenus par plusieurs grandes entreprises françaises ont décidé non pas d’abandonner le marché du halal – ce qui relèverait de la cohérence –, mais de changer les règles du jeu : au lieu de faire du halal, ces acteurs économiques veulent instituer leur propre définition du halal. Concrètement, cela signifie que, si leur projet aboutit, demain ce qui est clairement haram (illicite) pour un musulman sera halal au regard de la loi française. C’est ainsi que les fraudeurs d’aujourd’hui commercialiseront leurs produits haram en toute légalité.

Aujourd’hui, ils se cachent plus ou moins. Demain, ils pourront agir au vu et au su de tous. Si l’on devait prendre une image plus parlante, imaginez que demain que les contrebandiers de médicaments réussissent à rendre légal la vente de médicaments contrefaits. Nous aurions alors sur le marché en toute légalité des médicaments issus de la contrefaçon, sans qu’il ne soit possible aux consommateurs de faire le tri. Pire, la contrefaçon, parce qu’elle n’est que triche et non-respect des règlementations, réussira à faire disparaître les médicaments originaux. Pour le halal, nous sommes dans le même cas de figure. Il suffit de comparer les prix des moutons de l’Aïd : alors que le prix moyen d’un mouton était autour de 210 euros par le circuit normal, des bouchers ont réussi à en vendre à 130 euros, la grande distribution à 160.

Aucun commerçant honnête ne pourra lutter contre les partisans du faux halal, surtout si ces derniers ont la force de frappe de la grande distribution. Rappelons à cet égard que de nombreuses entreprises qui ont investi le marché du halal affichent clairement leur volonté de déposséder les petits commerçants musulmans au profit de la grande distribution. Paranoïa ? Théorie du complot ? Ni l’un ni l’autre. Il suffit de relire ce que disait il y a peu Sébastien Leroy, patron de Mosaïque, une entreprise qui vend à la grande distribution nombre de produits du Maghreb et qui compte bien la servir du mieux qu’il peut :

La cible [des consommateurs musulmans], de fait, est inratable : une communauté musulmane de quelque 7 millions de personnes qui passe à ce jour majoritairement par les circuits traditionnels pour effectuer ses achats.
Mosaïque entend donc être de ceux qui permettront aux GMS de renverser le marché en leur faveur et son catalogue est à l’avenant : exhaustif.

Pour en savoir plus, lire : Marché du halal : « renverser la tendance en faveur de la grande distribution »

Tous ces acteurs économiques qui rêvent de s’emparer du halal et d’en déposséder les musulmans manqueront leurs objectifs à la seule condition que les consommateurs musulmans se mobilisent véritablement, au jour le jour (en refusant notamment d’acheter leurs produits clairement identifiés). A défaut de quoi, le marché du halal connaîtra le même sort que tout un pan de l’agriculture française, saignée précisément par ces acteurs économiques. La balle est dans le camp des consommateurs musulmans. Réveillons-nous.

La pétition (dont le texte pèche par le crédit illégitime qu’il donne au CFCM) est en ligne à l’adresse ci-dessous. Signez-la et faites-la signer. Elle a déjà eu des effets positifs, dont nous vous parlerons prochainement in châ’a-Llâh.

halal en danger, hallal viande



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (6 commentaires)

  1. Jahvik    

    Qu’Allah te récompense Al Kanz, ainsi que toutes les frères et les soeurs qui ont apporté leur pieere à l’édifice.

    J’espère simplement que le CFCM et l’UOIF ne tâcheront pas de récupérer ton travail et ton sacrifice pour la gloire de leur propre organisation (comme la tentative de récupérage du « Guide du Pèlerin »).

    1
  2. zeyneb    

    salam aleykoum

    23 000 signature c’est TOUT combien somme nous en FRANCE deja ???

    qu’ALLAH fasse eclater au grand jour leur surpercherie et qu’IL facilite tous nos freres qui s’engage serieusement et honnetement pour la communauté

    2
  3. Abdallah    

    Tres bon travail barakallahoufik.

    PS : Je trouve ton commentaire jahvik très très déplacé concernant l’uoif alors que sont des freres et soeurs qui se sacrifient pour le bien de notre communauté mais bref je veux pas polémiquer

    3
  4. quelqun    

    Sa sert a rien de signer une petition pour la halal en danger sa veut rien dire.

    Ce qu’il faut faire c’est dire aux musulmans d’apprendre correctement leur religion et ils eviterons d’acheter du pas halal comme des moutons et la sa changera

    4
  5. muslimfriendly    

    Salam,
    récupération ou pas, l’important est de signer cette pétition, la principale raison est que cela mettra en évidence l’unité de la communauté sur des sujets qui nous touchent directement et ce tout les jours: notre alimentation en viande.

    @Jahvik:
    N’oublions pas que notre objectif n’est pas de tirer quelconque mérite de telle ou telle action, mais d’arriver à assainir le marché de tous ces requins du halal (entre autres le quartet porcin) sauf s’ils décident de nous respecter et proposer de réel produit halal. Ensuite si ces organismes n’ont pas d’état d’âme à occulter les principaux acteurs de ce dont ils tirent un mérite, les signataires eux le sauront et cela aura pour conséquence unique de dé-crédibiliser ces organismes.

    @quelqun:
    aujourd’hui la question n’est pas liée à la méconnaissance de la religion mais plus à l’offre présente sur le marché et le risque que le vrai halal ne soit plus autorisé en France du fait d’une norme dégagée du caractère religieux et mise en place par des non musulmans(voir les différents billets d’Al-Kanz à ce sujet)

    L’article est clair: L’objectif est d’informer et de sensibiliser les musulmans sur ce qui les attend, à savoir l’institutionnalisation du faux halal. (dixit Al-Kanz)

    Voilà pour en paraphraser plus d’un soyons des conso’acteurs musulmans.

    Un seul mot d’ordre signons cette pétition

    5
  6. chouari    

    j’ai fais circuler la pétition via facebook msn et texto multiple et j’en suis très fier quand j’entends ça sert a rien ça me tue il faut laisser les gens faire pour soit ça sert a rien de se lever le matin pour travailler ça sert a rien de prier non plus pendant que vous y etes tu dis y a qu’a lire si c’est halal ou pas c’est tu que certain aliment halal sont composé de porc car aujourd’hui en france il n’y a pas de cahier décharge pas de traçabilité tout le monde veux se marché car il représente plus de 10millions d’euros mais la majorité qui veulent ce marché s’en fiche qu’il y est du porc c’est pourquoi le marché halal nous reviens et dois rester aux musulmans pour une fois qu’on a quelque chose qui rapporte pourquoi le partager on doit se battre et cette pétition c’est un bon début

    6

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE