Cora Dreux, après l'affaire Herta halal au porc

Le précédent Herta halal au porc continue de produire ses effets sur le marché du halal. Voilà un acteur de plus qui fait un pas de plus sinon vers une transparence effective, vers ce qui commence à y ressembler. Cora Dreux promeut sa nouveauté « halal » au rayon traiteur et indique sur un panneau placé dans […]

Le précédent Herta halal au porc continue de produire ses effets sur le marché du halal. Voilà un acteur de plus qui fait un pas de plus sinon vers une transparence effective, vers ce qui commence à y ressembler. Cora Dreux promeut sa nouveauté « halal » au rayon traiteur et indique sur un panneau placé dans sa galerie marchande le message suivant :

Fabrication effectuée en conformité avec les obligations du rite islamique. Pas de croisement avec la charcuterie classique. Les produits sont fabriqués en début de journée avec une désinfection totale du plan de travail

Cora Dreux, après l'affaire Herta halal au porc

Voilà donc qui démontre une nouvelle fois que, lorsque les consommateurs se font entendre, les acteurs du marché entendent. Dommage que ces consommateurs s’endorment si vite une affaire éteinte (ou presque) pour ne se réveiller que lorsque surgit une nouvelle affaire. Dodo l’enfant do…

(merci Sofiane)



N'attendez-plus. Rejoignez-nous sur Twitter en cliquant sur le bouton suivant :

Téléchargez l'application Al-Kanz sur votre smartphone et votre tablette !

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (7 commentaires)

  1. musulmane 91    

    Voila c’est tout à fait cohérent! je pense qu’il y une réelle évolution en matière de certification, celle-ci reste toujours incertine. mais si l’on sy intéresse de plus proche on se rend compte qu’au départ il s’agissait de mettre en avant l’organisme certificateur alors qu’aujourd’hui de plus en plus d’aceturs mettent en avant l’argument technique.
    Autrement dit ils dévoilent d’eux même les vrais enjeux de ce marché. De nombreux consommateurs ne sont pas au courant du circuit de production qui régit le marché halal.Pour eux si il y a eu ce marché c’est qu’automatiquement il y a du avoir un circuit spécifique de crée. Or ça n’est pas le cas, contrairement au marché du bio, le marché halal n’a pas bénéficié d’un cicruit de production singulier, de l’élevage de l’animal, à l’emballage du produit transformé.
    Tout est mélangé, les abattoirs peuvent mettre à mort des animaux haram ou encore non sacrifiés rituelement et aussitôt passer à l’abattage soit disant halal sans états d’ame bien évidemment. Mais al kanz, je me permet de vous conseiller d’aviser les lecteurs sur la manière dont l’animal passe de la ferme au rayon des magasins, je pense que vous en informerez plus d’un.
    Les consommateurs peuvent douter des organisme sacrificateurs, des techniques d’étourdissement…… mais ils ne doutent pas de tous les étapes qui interviennent dans ce marché. élevage, abattoirs, abattages, transports des viandes, adittifs alimentaires…. A chacune de ces étapes le caractère halal de la viande est menacé, et ça les consommateurs ne le savent pas, je pense. Allah ou halem.

    1
  2. Muslimiste    

    Salam, nettoyer les machines..cela est il suffisant ?
    pas pour moi en ce qui me concerne, mais c’est bien un pas de plus..
    Si nous ne relachons pas nous avons des chances d’avoir du vrai halal sans assomage ni éléctronarcose incha allah ya rab !

    2
  3. oumzoom    

    As salam alaykum

    Voilà c’est super, c’est sur la bonne voie ! Non non faut surtout pas faire dodo, au contraire faut taper encore plus fort !

    3
  4. Musulmane91    

    @muslimiste: Amine. Bien evidemment ça n’est pas suffisant. Si on creer  un marcher generique on l’assume et on creer le circuit de production qui va avec. Sans ça difficile d’avoir des produits halal dans son assiette. 
    J’ai été surprise quand j’ai appris que l’abattage rituel se faisait dans des abattoirs normaux.C’est du grand n’importe quoi! On s’imagine tous que c’est comme le bio, un marché à part, encadré….où à la rigeur le seul probleme c’est la question de l’électronarcose..mais en réalité c’est tout un circuit qui doit être fait, pour garantir la qualité halal.

    4
  5. Minastains    

    salam,
    je suis désolée mais moi j’ai pas du tout confiance…
    Je reste fidèle a AVS….

    Sinon je deviens végétarienne…

    5
  6. Muslimiste    

    @ Musulmane 91, c’est bien cela le pb..
    bcp d’entre nous ont sentis le filon en ouvrant Kebab, Fast foods,superettes,site internet de e commerce et communication ethnique, Resto super chic classes et Halal et c’est très bien macha allah et qu ils continuent

    mais il y a aussi des abbatoirs peut être à exploitrer? des fermes à reprendre ? des élevages à faire fructifier et faire de ce Halal un renouveau pour la France et pour nous tous, créer des emplois et maitriser la chaine du début à la fin.
    C’est clair que c’est un autre travail plus dur que celui d’éleveur mais il y a de quoi faire..

    qu’allah nous facilite dans toutes nos entreprises et fasse que l’on aie assez de courage et de force pour reprendre ce qui est à nous le jour ou on en aura vraiment assez qu on se moque de nous bien sur .

    d’ici là patience et courage…

    6
  7. Benjamin    

    as-salâmu ‘alaykum,

    un consommateur aurait trouvé une aiguille métallique dans un produit « halal » vendu chez Casino : http://www.ledauphine.com/savoie/2011/03/31/il-aurait-trouve-une-aiguille-metallique-dans-sa-viande-hallal

    7

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | ADABéo | Oumzaza | Aïd moubarak | Ramadan