La citation du jour

Par Al-Kanz

Un médecin généraliste, ce jour, sur la nécessité d’être à l’écoute du patient et de l’accompagner dans le mieux-être. On ne soigne pas une femme pratiquante comme on soigne un jeune homme de vingt ans disc-jokey. Et Hippocrate, à la fin de son serment : « guérir ou ne pas nuire. »

Un médecin généraliste, ce jour, sur la nécessité d’être à l’écoute du patient et de l’accompagner dans le mieux-être.

On ne soigne pas une femme pratiquante comme on soigne un jeune homme de vingt ans disc-jokey.

Et Hippocrate, à la fin de son serment : « guérir ou ne pas nuire. »



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (6 commentaires)

  1. Kyle Butler    

    Ce qui techniquement, est vrai.

    :)

    1
  2. Najat    

    Assalamu aleykoum

    @Kyle Butler ; Vrai? En quoi ?

    2
  3. Kyle Butler    

    Parce que j’ose espérer d’un docteur qui fait pas son boulot comme une machine qu’il sait s’adapter au patient. Tu t’imagines un docteur qui parle à un rebelle à casquette comme à la vieille mémé du 3ème? Pauvre rebelle à casquette… Ce sont des individus qui ne fréquentent pas les mêmes lieux, qui n’ont pas les mêmes habitudes (alimentaires notamment) bref, un diagnostic raisonnable pour l’un peut être complètement fantaisiste pour l’autre.
    Donc techniquement oui: on traite chaque patient individuellement (a fortiori le rebelle à casquette n’est pas soigné comme la femme pratiquante).

    :)

    3
  4. Najat    

    Assalamu aleykoum

    Il y a une différence entre « soigner », « se comporter » et « diagnostiquer »…. Le médecin en question dit qu’il ne soigne pas de la même façon les deux personnes qu’il cite…

    Ne pas se comporter comme une machine certes… mais faire preuve d’humanité quoi qu’il arrive… même avec mon voisin à casquette sisi!

    Wessalam…

    4
  5. Justine    

    Assalâmou alaykoum wa rahmatoullâhi ta’alâ wa barakâtouhou,

    Diagnostiquer, adopter l’attitude adéquate, faire preuve de psychologie et de discrétion (secret professionnel) font partie intégrante du soin lorsque l’on est professionnel de la santé. L’écoute est un soin, c’est ce que l’on appelle de la relation d’aide dans le jargon médical et paramédical .

    Wa salâm

    5
  6. musulmane    

     » Un médecin c’est quelqu’un qui verse des drogues qu’il connait peu dans un corps qu’il connait moins » Voltaire.

    6

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE