Joffrin : "Et s’ils avaient été musulmans ?"

Par Al-Kanz

Edito du Nouvel Observateur de demain après les révélations de Médiapart (voir Laïcité à la française : juste contre les musulmans). Quoi ! L’Etat cède devant l’Islam, la République recule devant l’intégrisme, l’Elysée se fait complice du communautarisme, vade retro, mahometas ! Avec Marine Le Pen au créneau, ligues laïques en bataille, Guéant au parapet […]

Edito du Nouvel Observateur de demain après les révélations de Médiapart (voir Laïcité à la française : juste contre les musulmans).

Quoi ! L’Etat cède devant l’Islam, la République recule devant l’intégrisme, l’Elysée se fait complice du communautarisme, vade retro, mahometas ! Avec Marine Le Pen au créneau, ligues laïques en bataille, Guéant au parapet d’une laïcité intransigeante, Copé avec son débat en bandoulière, Zemmour déchaîné, Ménard éructant, bref tout le toutim des grandes orgues anti-musulmanes sonnant à plein jeu.

Suite en cliquant sur le lien suivant : L’édito de Laurent Joffrin – « Les juifs, les concours et la République »

Heureusement, ils ne sont pas musulmans. Sinon, la quasi-totalité des rédactions françaises auraient été sur le pied de guerre, journalistes et photographes auraient dû se marcher dessus pour réussir à interviewer les protagonistes, Jean-François Copé aurait dû quitter sa réserve légendaire, Claude Guéant aurait été contraint de froncer les sourcils, Martine Aubry aurait dû piailler pour prouver qu’elle est du côté des (bons) Français et Marine Le Pen ben Marine quoi. Grand bien fassent à ces étudiants. Ils ne sont pas musulmans. Non ! parce que des mois de polémiques sur l’islam, les islamistes, les voilées, les peu voilées, les trop voilées, on ne paie quand même pas la redevance pour voir du barbu et de la voilée toute la journée sur nos écrans, hein. C’est vrai que ça fait oublier les problèmes quotidiens, mais là c’était un peu trop. On était au bord de la bougnoulite.

(NB : que ceux qui s’aventureraient à évoquer, dans les commentaires, toutes ces jeunes femmes musulmanes, voilées, qui arrivent en fin de cursus et qui se font humilier par des professeurs zélés lors des examens oraux seront dénoncés subito au bureau de la préservation de la France propre sur elle. Quant à ceux qui ressortiront l’affaire des robes trop ostentatoires, car jugées « trop longues », au lycée Auguste-Blanqui de Saint-Ouen, c’est même tarif.)



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (4 commentaires)

  1. umm umar    

    salamu aleykum

    lui il va avoir des problemes

    1
  2. said    

    L’édito de Joffrin est remarquable. On attend avec impatience l’avis des néo-cons qui ont porte ouverte dans tous les médias-Zemmour, Levy, Menard, Brunet et la fi-fille Le Pen aussi, ce serait intéressant de savoir ce qu’elle a dire à ce scandale de la pessah……….

    2
  3. Jim    

    Il est écrit dans cet édito :
    « A priori l’organisation d’une séance d’examen spéciale pour les grandes écoles à l’intention de candidats juifs très pratiquants est une peccadille. »

    Bien excusé !

    3
  4. abulcacin    

    Ce sont des juifs pratiquant, des religieux. Si ça avait été des musulmans pratiquants, ça saurait des intégristes qui testent la république.

    On ne peut pas être musulman pratiquant.

    4

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE