Fleury Michon : mystérieuse disparition des saucisses "halal"

Par Al-Kanz

Il y a peu Fleury Michon commercialisait des saucisses de volaille estampillées halal, qui juridiquement ne devaient pas contenir de porc. Aujourd’hui, ces saucisses ont disparu du marché…

Il y a quelques mois Fleury Michon était en concurrence direct avec les Knackis prétendument halal d’Herta, filiale de Nestlé. Comme Herta, Fleury Michon commercialisait des saucisses de volaille estampillées halal, des saucisses qui juridiquement ne devaient contenir que de la volaille et pas la moindre viande de porc. Herta, Fleury Michon, c’était donc kif-kif cochonou bourricot. C’était, car ce n’est plus. Ce n’est plus, car il n’existe plus de saucisses de volaille Herta prétendument halal ni de saucisses de volaille Fleury Michon prétendument halal.

Il y a peu voici à quoi ressemblait la page halal du site Web de Fleury Michon. On y trouvait deux produits à base de saucisses.

Fleury Michon
Capture d’écran du site de Fleury Michon – avril 2011

Aujourd’hui, disparues les saucisses. Fleury Michon qui rêve de doubler Isla Délice a discrètement retiré du marché ces deux produits.

Fleury Michon

Capture d’écran du site de Fleury Michon – juillet 2011

L’explication est assez simple : ces saucisses sont fabriquées sur des chaînes de production où l’on fabrique aussi du cochon. Comme Herta, mais aussi Zakia « halal », Carrefour « halal » et d’autres, Fleury Michon est certifiée par la SFCVH-mosquée de Paris, simplement certifiée sans contrôle extérieur, indépendant et systématique. Fleury Michon envoie un chèque, l’organisme de certification envoie en retour le macaron à coller sur les produits. Aucun contrôleur de l’organisme, donc indépendant de l’industriel, – et, en l’espèce, la SFCVH-mosquée de Paris, comme l’ACMIF-mosquée d’Evry, n’emploie pas ses propres contrôleurs qu’elle enverrait sur site systématiquement pour chaque production – pour veiller tout au long de la production, de chaque production, au respect du halal.

Chez Herta, tout allait pour le mieux jusqu’à ce que le site Débat-halal siffle la fin de la récréation en annonçant, preuve à l’appui, la présence de porc dans les saucisses Knacki. C’était la fin des Knackis Herta. Fleury Michon, préférant éviter de connaître le même sort qu’Herta, a choisi donc de sacrifier ces saucisses prétendument halal. On tue bébé avant qu’il ne se fasse prendre et que toute la famille périsse. Car Fleury Michon a conservé sa gamme halal : dans les saucisses, des analyses auraient éventuellement pu déceler du porc, dans le reste de la gamme il n’est pas possible de vérifier si la viande est vraiment halal. Pas folle la guêpe.

Alors ? Toujours tentés par le prétendument halal de Fleury Michon ?



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (5 commentaires)

  1. Djibril    

    De manière trés naïve:
    Ne serait-ce pas un signe de bonne volonté de Fleury Michon à ne pas contaminer inintentionnellement des produits halal avec du haram, malgré les process de nettoyage des machines prévus?

    1
  2. Al-Kanz    

    1- Et, comme par hasard, ils viendraient de découvrir ce problème ?
    2- Sinon, ce n’est pas la raison ni invoquée : http://www.al-kanz.org/2011/04/21/fleury-michon-saucisse/

    2
  3. Serviteur du Miséricordieux    

    Salem à tous,

    Non Al Kanz, y a pas besoin du chèque pour que le macaron arrive chez Fleury Michon. Ils en ont un stock à la signature du contrat de « partenariat », Et oui et puis comme ça lessieur SFCVH se fera payé des frais de trans Port exorbitant pour aller chercher son chèque en train TER 2° classe c’est plus rentable. C’est le Hala ili mon ami !

    K.

    3
  4. halaloupas    

    Salam aleikoum,

    Ils auraient du avoir la main, enfin le doigt un peu plus lourd sur la touche « suppr », ainsi ils auraient contribué à assainir le marché du halal! Incha’Allah les consommateurs musulmans les y aideront.

    4
  5. modeste    

    Salam,
    S’il existe un marché de produits transformés hallal, c’est parce qu’il existe des consommateurs de ces produits. Si en tant que musulman je souhaite le bien à mon prochain comme je voudrais que l’on souhaite le bien à moi-même, alors je ne produirais, ni ne vendrais de produits qui, en dehors du hallal ou haram, ait d’atteinte pour la santé des consommateurs. Ceci pour dire que le musulman n’est pas obligé de copier le consommateur lambda et avoir le même mode de consommation. Nous ne sommes pas tenus de manger des saucisses ou de la mortadelle ou du jambon, même si ces produits sont estampillés hallal, même de manière rigoureuse. Ce sont souvent des aliments gras et contenant des produits chimiques. C’est comme pour les bonbons et sodas que les enfants raffolent, et qui leur abîment les dents et les rendent obèses. C’est d’une culture du bien manger dont nous avons besoin, en quantité raisonnable sans se faire attirer par les sirènes de la consommation de masse.
    Prions pour que Dieu nous guide, et Dieu seul est savant.

    5

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE