Allaitement : c'est bon pour bébé

Par Al-Kanz

Docteur en immunologie, Umm Zayd revient dans un article en deux parties sur les bienfaits de l’allaitement maternel. Première partie.

Docteur en immunologie, Umm Zayd revient dans un article en deux parties sur les bienfaits de l’allaitement maternel. Première partie.

Mode d’alimentation quasi exclusif du nourrisson pendant des millénaires, l’allaitement maternel a souffert de l’expansion des laits infantiles depuis les années vingt. Même s’il regagne du terrain depuis les années soixante, avec un certain engouement ces dernières années, il est parfois décrié, car considéré comme une forme d’aliénation ou le symptôme d’un retour en arrière pour la condition féminine. Pourtant ses innombrables bienfaits ne sont plus à démontrer.

Pour l’exception française, on repassera…



En matière d’allaitement, tous les pays européens ne se valent pas. Les pays nordiques figurent en tête du classement européen et mondial avec quasi 100 % de bébés allaités au sortir de la maternité. Quant a la France, elle fait partie des mauvais élèves européens avec une moyenne nationale de 60 % des bébés allaités. Ce pourcentage chute dramatiquement après un mois pour se réduire comme peau de chagrin à partir de trois mois. Beaucoup de facteurs peuvent expliquer ce phénomène. Si le suivi s’améliore et que les professionnels de la petite enfance sont plus sensibilisés, pendant de nombreuses années les nouvelles mères trouvaient difficilement du soutien ou des conseils pour passer le difficile cap du premier mois et de la première poussée de croissance. La fin du congé maternité signe en général l’arrêt de mort de l’allaitement. Cependant, la situation commence à s’améliorer : à l’instar de ce qui se passe dans les pays scandinaves, certaines entreprises octroient des pauses aux mamans pour pouvoir tirer leur lait. Même si les conditions idéales ne sont pas réunies, cela reste un signe de bonne volonté à encourager. De nombreux plans d’action nationaux ont été lancés en Europe pour encourager l’allaitement exclusif jusqu’au moins aux six mois de l’enfant comme le recommande l’OMS. Une promotion que l’on comprend mieux au vu des bienfaits de ce mode d’alimentation.

Des atouts de l’allaitement

Le premier avantage du lait maternel et le plus évident tient à son aspect pratique : toujours prêt, stérile et à l’exacte température, il permet d’apporter au bébé une alimentation de qualité à moindre coût. Mais ce n’est là que l’un de ses nombreux avantages, notamment d’un point de vue nutritionnel.

L’allaitement permet aux mères d’offrir à leur enfant une alimentation parfaitement adaptée à ses besoins nutritionnels. Les glucides, les graisses et les protéines sont parfaitement dosés et adaptés à la vitesse de croissance de l’enfant. Leur teneur changent au cours de la tétée, de la journée et au cours de l’allaitement s’adaptant ainsi à la physiologie de l’enfant. Un exemple parmi d’autres : le lait de début de tétée, riche en glucides et eau, calme rapidement faim et soif, alors qu’en fin de tétée la forte teneur en lipides permet de rassasier l’enfant. Pour le système digestif encore immature de bébé, le lait maternel est l’aliment idéal. Le lait étant très facilement assimilable, les déchets sont limités. De plus, sa faible teneur en protéines permet de ne pas surcharger les reins de bébé qui sont encore fragiles. Il contient en outre des sels minéraux, des vitamines et certains acides gras que le corps ne sait pas encore fabriquer. En définitive, l’aliment idéal pour le nouveau-né !

Mais l’allaitement n’est pas qu’une affaire de nutrition. Certains de ces nutriments jouent un rôle dans le développement de différentes fonctions chez l’enfant. Comme certains sucres abondants dans le lait qui aident au développement des cellules cérébrales. Le lait transmet également des éléments qui vont participer à la protection de l’enfant dont les plus connus sont les anticorps.

Bébé sous immunité

Qu’est-ce que les anticorps et en quoi sont-ils si importants ? Pour commencer il faut savoir qu’un enfant ne naît pas avec un système immunitaire complètement opérationnel. Le système immunitaire est l’ensemble des mécanismes qui vont défendre notre corps contre les menaces externes (et parfois internes, mais c’est un autre sujet), ce qu’on appelle « agents pathogènes » ou « antigènes ». Ses composants sont très nombreux et chacun a ce que l’on pourrait appeler « une spécialisation ». L’interaction de ses différents composants permet d’aboutir à une défense efficace contre tout agent pathogène. Parmi eux, les anticorps. Ce sont des protéines avec des structures particulières qu’on schématise souvent sous la forme d’un Y. Il existe différents groupes d’anticorps en fonction de ces structures avec pour chacun des caractéristiques propres. Leur point commun est qu’ils possèdent à leur extrémité deux bras qui vont interagir avec l’agent pathogène. Dans le cas d’une bactérie ou d’un morceau de bactérie, chaque anticorps qui reconnaît une partie spécifique de la bactérie va s’y fixer. Cette interaction aura plusieurs effets. D’une part de bloquer la bactérie et d’autre part la bactérie ainsi « décorée » sera reconnue par d’autres cellules qui se chargeront de l’éliminer. Les anticorps sont produits par des cellules particulières, appelées « plasmocytes » ou « lymphocytes B » qui chez le nouveau-né ne sont pas encore tout à fait matures. La rencontre et le combat contre des pathogènes au cours des premières années de vie vont participer à cette maturation. A terme les plasmocytes pourront créer des anticorps qui virtuellement reconnaîtront tout type d’agent pathogène.


Les anticorps fournis par le lait de la mère permettent d’assurer une protection temporaire optimale. Même si leur durée de vie est limitée, ils aident à pallier l’absence d’anticorps chez le nouveau-né le protégeant ainsi des agents pathogènes de son environnement direct. En effet, lorsque la mère allaitante est confrontée à un agent pathogène, son système immunitaire va fabriquer des anticorps dirigés contre ces agents. Ces anticorps vont se retrouver également dans le lait donné au nourrisson. Ainsi, s’il entre en contact avec l’agent pathogène qui a infecté sa mère (ce qui est probable vu qu’ils partagent le même environnement), il bénéficiera des anticorps capables de le protéger. Parmi ces anticorps du lait maternel, il y a un groupe très représenté. Chez l’adulte, on le retrouve par exemple au niveau des intestins et des poumons, deux barrières entre le milieu extérieur et notre corps qui sont néanmoins deux zones d’échange. Ce qui en fait des zones cruciales et équipées pour laisser filtrer ce qui est nécessaire au corps et neutraliser les agents pathogènes. Chez l’adulte comme chez le nouveau-né, ce groupe va se lier aux agents pathogènes et ainsi permettre leur élimination avant qu’elles ne traversent la barrière. Dans l’intestin du nouveau-né, cette fonction est d’autant plus importante que la membrane de l’intestin, ou muqueuse, est encore fragile et ne commencera à être réellement efficace qu’à partir de quatre mois.

Mais il existe d’autres éléments dans le lait qui vont neutraliser les agents pathogènes (ici plus particulièrement les bactéries) de manière non spécifique. Il y a ce qu’on appelle les « mucines » capables de se fixer sur les bactéries et virus et ainsi les piéger. Certains sucres qui ressemblent à s’y méprendre à la porte d’entrée des bactéries dans l’intestin. Les bactéries leurrées gagnent une entrée directe… vers la sortie ! D’autres facteurs vont priver les bactéries pathogènes de leur source d’alimentation, réduisant ainsi leur croissance. Certaines protéines très concentrées dans le colostrum ont une forte activité antivirale. On sait également que les produits de digestion du lait favorise la croissance de certaines « bonnes bactéries » au niveau des intestins en établissant un milieu acide.
Enfin le lait maternel contient des cellules immunitaires maternels qui vont participer à la défense du nouveau-né.

Les mécanismes ne sont pas encore tout à fait connus du fait de la difficulté à les étudier, mais elles rempliraient principalement le rôle de nettoyeurs en ingérant les agents pathogènes ou les complexes qu’elles forment avec les anticorps ou les autres facteurs qui les auront neutralisés. Comme elles évoluent dans un milieu particulier on ne sait pas trop à quel point elles peuvent se comporter comme des cellules immunitaires classiques. Elles permettraient également de booster les défenses propres au nouveau-né, même si le comment reste à élucider.

Crédit photo



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (21 commentaires)

  1. Tyllerr    

    Allahu Akbar

    1
  2. Oum Noussayba    

    As-salâmu ‘alaykum

    Bârakallâhu fiki pour cet article Umm Zayd, très intéressant!

    2
  3. ChakirAllah    

    assalàmu ‘alaykum,
    Sub7àna Allah, et dire qu’il y ait des personnes (cf. Elisabeth Badinter & compagnie) qui s’acharnent à proscrire ce Bienfait* et à abolir ce Droit* aux femmes, ces personnes sont les bienvenues pour lire sereinement votre article loin de toute idéologie dévastatrice.
    Bàraka Allahu fik
    * A défaut d’écrire ces mots en majuscule

    3
  4. Zeineb    

    Salam aleykoum

    A partir du moment ou Allah nous apprends que le droit de l’enfant est detre allaité deux ans ocmplet dans le quran la femme et les parents de maniere générale ne devraient meme pas ce poser des questions !! Concernant le maternage a proprement parler le coran nous apprend que l’allaitement (allahu warlem), donc cela signifie l’importance detre rapporté par le quran et de ne pas etre juste une simple sunnah !

    Allaiter vos enfants deux ans complet comme Allah nous le presrit dans le quran comme étant le droit de l’enfant envers ses parents, car sest son droit detre allaité, detre par cela protégé physiquement et psycologiuement a long terme, detre preservé lors des maladies

    Beaucoup de femmes pensent à tort quil faut allaiter exlclusivement 6mois et s’areter net ou s’arreter pour x raisons, mais Allah a noté un droit de deux ans complet, et vous pouvez toutes le faire puisque Allah nous a crée de cette manière, sauf maladie extrement grave, vous pouvez allaiter, et mieux encore si vous avez des maladies bénnies car cela offre vos anticorps a vos enfants !

    je ne méprise pas celle qui n’allaitent pa ou peu car cela part à la base d’une ignorance totale sur l’allaitement et surtout par une compagne décucation ou lallaitement est quasi un maux qu’un bienfait d’Allah !

    Allaiter vos enfants mes soeurs, car sinon vous aller donner des boites chimiques remplie de cochon, de la taurine, des hormones de croissance, aspartame, ect, que des cochoneries qui ne font que boussiller le cerveau et la santé de votre enfant chaque jour à chaque biberon !

    Je rajoute à cela de faire attention à ne pas vacciner vos enfants, n’oubliez pas ( et jespere pouvoire lire un article dessus ici inshallah), qu’en france seul le dtp (et le vaccin comprenant uniquement le dtp) est obligatoire, et il doit etre fait avant son entrée en creche ou école, et plus tards vous le ferez mieux votre enfant pourra l’accepter, ne les vacciner pas a 2mois, ou moins de 2ans (lécole nétant qu’a partir de 3ans), car leur systeme de defense nest deja meme pas immature, que deja vous leur injecté des super virus dont ils devront deja creer des anti corps et s’ils n’y parviennent pas (ce qui est souvent le cas) et bien autisme, maladie, handicap, lecuemie, mort s’en suivra (alors oui écrit de cette maniere peut paraitre un peu parano mais hélas cest le cas de trés nombreux enfants, mais chuttt faut surtout pas en parler.) !

    Et je rajoute que si votre enfant est malade pendant votre allaitement n’arretez pas d’allaiter bien au contraire cela l’aidera encore plus, et si vous l’etez cela aidera votre enfant, subhanallah tout calculé par Allah pour que l’alaitement soit un bienfait pour votre enfant

    L’allaitement est un miracle d’Allah dans sa création !

    4
  5. Oum Trésor    

    Salamu ‘alaykoum,

    Je suis d’abord agréablement surprise de voir une soeur docteur en immunologie masha Allâh, puissent les petites soeurs suivre le même chemin. Amîn.

    Ensuite si effectivement les vertus physiologiques du lait maternel sont innombrables, il faut aussi rappeler la non moins importante dimension affective de l’allaitement maternel: serrer son petit bébé contre la chaleur sa poitrine, l’abreuver de tendresse et d’amour, et enfin terminer par un peau à peau câlin… Des instants magiques et uniques.

    En tant que maman allaitante, je ne peux que conseiller l’allaitement. Il est certes difficile au début, mais des le 3ème mois, le bébé ne prend que quelques fois par jour, pour finir ensuite par 3 ou 4 fois par jour.
    Souvent les jeunes mamans écoutent trop les conseils et idées recues des personnes plus âgées qui datent d’il y a 30ans (« ton lait est peut etre trop liquide, trop épais, tu en as peut etre pas assez ») ou alors les injonctions des grands-mères qui aimeraient pouvoir donner le biberon (« tu sais moi j’ai allaité deux mois, c’est déja pas mal hein… »)

    Bref, comme on le dit souvent, celle qui sait le mieux ce qu’il faut à son enfant c’est la maman elle-même, et en matière d’allaitement, en cas de soucis rencontré, la patience, le site et les animatrices de la leche league sont extraordinairement efficaces.

    5
  6. Oum Trésor    

    @ Zeineb

    Tu me fais très peur, j’ai fait faire tous les vaccins à mon bébé de 5mois.. Tu pourrais donner des détails stp, j’ai fait des recherches et j’ai très peur, barak Allâhu fik

    6
  7. petitefleur    

    salam aleykom,,,

    @zeineb:
    oui c’est très bien d’allaiter, recommander par le Coran j’ai moi même fait un allaitement long mais attention il faut rappeler à l’époque du prophète et toujours dans l’histoire avant l’islam, les femmes laissaient leurs enfants à des nourrices pour qu’elles allaitent à leur place, et l’islam n’a jamais condamné ce fait. L’allaitement oui mais garde au militantisme aveugle qui peut faire culpabiliser celles qui ne peuvent pas.

    7
  8. zayneb    

    SALAMOU ALAYKOUM oum zayd

    Petite question je n’ai pas encore d’enfants, nous essayons avec mon epoux, faies des douas mes soeurs pour moi :-)

    donc concernant l’allaitement qu’en est il des malformations de la poitrine pas de déformation physique niveau poitrine mais par exemple pas de tétons normaux permetant d’allaiter juste un petit point qui sors au même endoit qu’un téton normal sur le mamelon qui sors lors d’un sentiment de froid ou lors d’une excitation,quelconque(peu ….) est ce soignable ? Comment faire ?

    8
  9. Umm Zayd    

    salam alaykoum,

    wa fikounna barak Allah.

    Qu’Allah vous accorde un enfant en bonne santé Zayneb. Concernant ta question, il y a peu de cas où l’aspect du mamelon empêche la mère d’allaiter. Tu pourras te rapprocher de ta sage-femme/ gynécologue in cha Allah quand tu seras enceinte et lui poser ces questions. Si tu vois qu’elle n’est pas trop à l’écoute de tes interrogations, tu peux essayer de contacter la leache league pour voir si une animatrice n’habite pas trop loin de chez toi.

    @Zeineb: pour les vaccinations c’est plus compliqué.

    @Oum Trésor: oui effectivement l’interaction mère-enfant est très importante. On ne connait pas encore les avantages du lien ainsi crée entre une mère et son enfant du fait de la difficulté à l’étudier et de tous les autres facteurs qui entrent en compte dans l’établissement de ce lien affectif.

    9
    • oumawladi    

      essalam 3alaykoum wa rahamtou allah wa barakatouh,
      baraka allahou fikoum fi hadha al mawdhou3 al djamil. hikmatou allah fi khal9ih,l’allaitement maternel a beaucoup de bienfaitspour la mère(Cancer du sein ovaire,utérus, perte de poids en post partum…) et l,enfant ( obésité,développement cognitif, Quotient Intellectuel,les maladies infectieuses, langage, dentition saine) ,mais jusqu’à présent d’autres ne sont pas encore connus. ce que je voulais ajouter c’est que chaque jour le goût du lait change en fonction de l’alimentation de la maman ce qui réduit le risque d’allergies alimentaires plus tard, en plus de l’attachement mère enfant . moi j,ai allaité jusqu’à 20mois et alhamdollilah tous mes enfants sont en bonne et parfaite santé et équilibrés.Futures mères, ne vous laissez pas matraquer par l’industrie pharmaceutique,car aucun lait ne peut égaler le lait maternel. ALLAH a crée l’Homme et a crée sa nourriture. donc nul ne peut prétendre en fabriquer le même. essalm 3alaikom.

      9.1
  10. MYRIAM    

    => zeineb : pour les tétons non developpé tu pourra acheter en pharmacie des « bouts de sein » que tu place sur ton mamelon de ce fait le bébé pourra attraper quelquechose pour pouvoir téter et ton lait s’ecoulera normlement.
    je les utilise car j’ai eu des soucis pour donner le sein à mon bébé et à la maternité ils lui ont donné de suite le biberon du coup mon fils est difficile a allaiter j’ai du acheter ses bout de sein pour qu’il prenne plus facilement mon sein et ça permets aussi aux mamans qui allaitent et qui ont des douleurs type crevacse de continuer a donner le sein sans souffrir.

    je suis tout à fait d’accord sur l’allaitement mais malheureusement en France la plupart du personnel dans les maternité ( puéricultrices, sage femme, gynécologue, infirmière) ne veulent pas se compliquer la vie et si le bébé ne prends pas le sein direct et leur donne des biberons, pour gagner du temps et eviter d’avoir à aider les mamans. je le sais j’ai accouché il y un mois et demi et j’avais choisis une clinique privé qui soit disant accompagnais les mamans qui souhaitai allaiter (balivernes).
    du coup mon fils prend le sein mais cela ne lui suffit pas (a peine 30ml) du coup je complete avec des bib car il boit deja 180ml a chaque repas. et malheureusement depuis 2 jours il ne veut plus prendre le sein donc je tire mon lait pour lui donner mais comme les lait se fait en fonction de ce que le bébé tete j’en ai de moins en moins. c’est vraiment dommage alors mes soeurs qui allez avoir des enfants surtout ne laissez pas le personnel des maternités donner le biberon a votre enfant car ensuite l’allaitement est trop difficile car bébé comprends vite que c’est plus facile de boire au biberon ça coule bcp plus vite qu’au sein.

    10
  11. zeine    

    salam aleykoum

    **petitefleur : oui mais Allah nous dit dabord a nous mères d’allaiter nos enfants et que si on veut pas et bien nulle reproche de donenr a des nourricères qui elle allaitaient 2 ans complet (en général) en tout cas ce fut le cas pour notre prophete. Ensuite faut pas oublier que cetait des femmes « nobles » donc pour elle je sais pas allahu warlem allaiter est pas un droit de leur état de noblesse ect , mais bon que meme si elles n’allaitaient pas leur enfants yavait des nourrices pour cela, et qui elles devenaient leur mères de lait au meme titre que leur mere de sang

    **Myriam : oui comme je te comprends faut rajouter à cela l’ignroance sur l’allaitement, les gens prennent toujours l’allaitement responsable si le bébé a un probleme, ce qui ne traverse pas lesprit quand le bébé est au biberon on dira jamais cest a cause du lait en poudre, alors que l’allaitement est la cause de tout les maux on dirait, alors que au contraire cest ca, si l’enfant ou la mere est malade on va dire « stop lallaitment » alors que non justement au contraire on doit encore plus continué, rajoute les pics de croissances ou les femmes pensent ne plus avoir de lait alors que cest juste des pics de croissance ou justement il faut encore plus allaiter mashallah, cest bien dommage je pense toute ces questions ce stres autour de l’allaitement, le biberon est un roi a coté on ne l’accuse jamais et on ne l’arrete jamais !

    11
  12. Soeurette    

    Selem ahlikoum,

    Je suis une jeune maman qui allaite son petit bout et ça fait plaisir de lire des messages qui me réconfortent dans mon choix et me donne du courage pour continuer. J’aimerais avoir des conseils sur l’allaitement et le mois du Ramadan. Est ce incompatible?

    Barak allah ou fikoum par avance pour vos réponses.

    12
  13. Umm Zayd    

    Salam alaykoum,

    @soeurette: Oui en règle générale pas de souci pour l’allaitement pendant Ramadhan MAIS il faut veiller à bien s’alimenter et surtout bien boire!

    wa Allah ou a3lam.

    salam alaykoum.

    13
  14. Najet    

    Salam Alikoum

    de plus en plus de maternités incitent à l’allaitement, j’ai trois enfants et à chaque fois on m’a bien comprise à l’hôpital, on m’a encouragée et aidée; mais il est vrai que certaines sages femmes ou infirmières privilégient la facilité du biberon parce qu’elles n’ont pas la formation pour accompagner; ou parce qu’elles n’en ont ni l’envie ni le temps
    mais il ne faut pas généraliser, de plus en plus de maternités prônent l’allaitement, notamment sous l’impulsion de la leche league et de l’OMS.

    14
  15. Tamba    

    Salam aleykoum,

    Bientôt la deuxieme partie? Je suis pas concerner par l’allaitement mais le sujet est interessant :-).

    15
  16. samira    

    salem aleykoum

    alors en ce qui me concerne j’allaite mon enfant il a 18 mois, certes il y a plein d’avantage dans l’allaitement…mais il y a un gros point noir ce sont les nuits!!!! beaucoup d’enfants allaités ne font pas leur nuit, mon bébé veut téter la nuit et franchement c’est éprouvant…..alors faut être motivée motivée pour aller jusqu’à 2 ans…
    peut etre quelqu’un aurait un tuyau?

    salem!

    16
  17. zeineb    

    salam aleyk

    @samira : bah moi je lui donne la tété et je dort le petit s’endort ce qui est facile cest de cododo en meme temps ca facilite beaucoup l’allaitement et rassure l’enfant la nuit et surtout cest super pour nous maman !

    17
  18. samira    

    salem aleykoum,

    zeineb bah c’est cke je fais malgré moi, en fait je n’ai pas le choix, si je ne veux pas etre fatiguée je dois f

    18
  19. samira    

    salem aleykoum,

    zeineb bah c’est cke je fais malgré moi, en fait je n’ai pas le choix, si je ne veux pas etre fatiguée je dois faire le cododo perso je n’aime aps du tout, moi cke je veux cest qu’il fasse ses nuits ds son lit je suis gavée du cododo car avec mon 3 eme j’ai cododoté pdt 3 ans!!!!! bon khayr inchaAllah lol

    19
  20. Chronique d'Oum Zaza : les clés d'un allaitement réussi    

    […] Zayd très bien écrit, en deux parties, sur les bienfaits de l’allaitement maternel (Partie 1 – Partie 2).  Aujourd’hui nous souhaitons partager avec vous la clé d’un […]

    20

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE