Quick "halal" : Droit de réponse de Jacques-Edouard Charret

Par Al-Kanz

Droit de réponse du président du groupe Quick, Jacques-Edouard Charret, suite à la publication d’un article sur Quick et le halal.

Jacques-Edouard Charret, président du groupe Quick, par le truchement de ses avocats, nous demande de publier, comme la loi l’y autorise, un droit de réponse suite à notre article publié le 16 août dernier et intitulé « Quick ‘halal’ : fin de partie pour les mosquées d’Evry et de Paris »

Jacques-Edouard Charret, président du proupe Quick, dément formellement les propos publiés à son encontre le 16 août 2011 sur le site www.al-kanz.org dans un article intitulé « Quick « halal »: fin de partie pour les mosquées d’Evry et de Paris ».

Les exigences de qualité, de traçabilité et de certification sont identiques à l’ensemble des restaurants de l’enseigne Quick et répondent à un cahier des charges qualitatif très strict.

Il est choquant que le site Al-Kanz puisse interpréter une réponse précise faite à une question intervenue dans un contexte particulier en août 2010, sans aucune réserve.

Le Président du Groupe Quick déplore qu’en période de ramadan, un site internet détourne des propos dans un but polémique et sensationnaliste.

Le Groupe Quick dément également la remise en cause du partenariat avec Socopa comme l’indique de façon erronée un second article publié sur le site d’Al-Kanz intitulé « Halagate: Socopa mouille sévèrement la mosquée d’Evry ».

Ce fournisseur répond aux exigences de qualité de notre cahier de charges et travaille avec des organismes compétents et dépositaires de l’agrément pour délivrer la certification halal.

Toutes les viandes servies dans les 22 restaurants Quick proposant une carte de produits à base de viande halal sont achetées à un fournisseur qui garantit des viandes certifiées halal par des organismes compétents et dépositaires de l’agrément.

Depuis 2009, Quick est la première enseigne de restauration rapide à s’être engagée à proposer une carte à base de viande certifiée halal dans 22 de ses restaurants. »

Remarque : qu’il nous soit reproché notre interprétation de la teneur de l’échange que nous avons eu, publiquement, avec M. Charret, s’entend. Il y a divergence de vues, c’est bien naturel. Nous en prenons acte. Hormis ce seul point, du reste anecdotique et donc évidemment per se sujet à contestation, l’ensemble des deux articles est fondé, comme l’ensemble de nos articles sur des faits, rien que des faits.

Le sujet est bien trop sérieux pour s’adonner à la sombre polémique ou au sensationnalisme. Notre seul objectif est que le marché du halal soit un marché respectueux des consommateurs musulmans et des principes du halal, à l’instar de tout autre marché en France. Nous l’avons rappelé en septembre dernier, lors d’un entretien téléphonique, à une responsable de communication du groupe Quick : notre seule exigence, c’est la garantie véritable du halal. Cette dernière fut d’ailleurs très surprise quand nous lui avons dit que, bien qu’il s’agisse de malbouffe, le jour où le halal de Quick le sera vraiment et intégralement, nous n’aurions aucun mal à nous y rendre le cas échéant. Notre position, claire, a toujours été la suivante : nous sommes et nous serons avec ceux qui font du vrai halal et nous mettrons au jour, dans un souci de transparence et d’informations des consommateurs, les dysfonctionnements qui minent le marché du halal. Ainsi, lorsque Quick, au même titre que tout autre groupe investi dans le halal, aura pris toutes les dispositions nécessaires pour permettre aux consommateurs d’être rassurés quant au caractère halal des produits vendus dans les 22 restaurants, nous n’aurons aucune difficulté à en informer nos lecteurs.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Les commentaires sont fermés.

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE