Halalgate : les industriels de la viande paniquent… et avouent

Par Al-Kanz

Halalgate. La semaine dernière, la puissante fédération nationale de l’industrie et des commerces en gros de viande (FNICGV) publiait un communiqué surréaliste. Surréaliste par son contenu et par le ton plaintif employé.

Halalgate. La médiatisation du halalgate et la mise au jour des pratiques scandaleuses sur le marché du halal n’en finissent pas de donner des sueurs froides à nombre de professionnels. La semaine dernière, la puissante fédération nationale de l’industrie et des commerces en gros de viande (FNICGV) publiait un communiqué surréaliste. Surréaliste par son contenu et par le ton plaintif employé.

La viande halal issue des abattoirs est contrôlée en totalité

Un reportage diffusé au journal télévisé de France 2 le 16/08/11 à 20h a informé de l’initiative d’un groupe d’élus dénonçant l’opacité des contrôles sur la viande halal. Il y est rapporté que « un seul organisme indépendant effectue des contrôles, l’association AVS… mais cette association musulmane ne contrôle que 3 % des abattoirs et des boucheries en France « .

La FNICVG dénonce ce chiffre. Au sein des abattoirs industriels français, la totalité des viandes halal est produite sous le contrôle d’un personnel agréé par l’une des trois mosquées de Paris, d’Evry ou de Lyon. Il garantit le respect du cahier des charges imposé par la mosquée. Des contrôles sont régulièrement effectués par la mosquée au sein de ces abattoirs. L’association AVS, dont le travail est reconnu, n’est pas le seul organisme de certification des viandes halal.

Les professionnels de l’industrie et des commerce en gros des viandes, de l’abatteur au négociant, engagent leur responsabilité lorsqu’ils étiquettent la mention halal sur leurs livraisons. Ils le font en prenant les garanties de traçabilité nécessaires.

Halalgate : les gros de la viande paniquent

Revenons rapidement sur ce communiqué.

1- Le titre

« La viande halal issue des abattoirs est contrôlée en totalité. » Ça n’est ni plus ni moins qu’un mensonge. Inutile de s’étaler sur ce point, mais il est faux, absolument faux, d’affirmer qu’il y a un contrôle du halal dans tous les abattoirs en France. Car il s’agit bien ici de contrôle halal, et non de contrôle vétérinaire ou de contrôle qualité. De très nombreux sites, pour ne pas dire la majorité, ne travaillent avec aucun organisme de certification et de contrôle qui procède à un contrôle effectif, permanent et systématique.

2- Le contrôle par les mosquées

a) la totalité des viandes halal est produite sous le contrôle d’un personnel agréé par l’une des trois mosquées de Paris, d’Evry ou de Lyon. Grosse ficelle, très grosse ficelle utilisée, nous l’avons vu, notamment par Carrefour et Reghalal, qui jouent de la méconnaissance des consommateurs ou encore des journalistes pour laisser croire qu’ils proposent de la viande contrôlée, alors qu’elle n’est que certifiée (voir Certification halal : comment Reghalal entretient la confusion). Le personnel agréé par les trois mosquées, la scandaleuse « trinité du halal », comme l’a pertinemment appelée le site CFCM.tv (voir La Trinité du Halal de France) n’est pas habilité pour contrôler, mais pour sacrifier. Il s’agit de sacrificateurs, jamais de contrôleurs. Un sacrificateur n’a pas pour mission de contrôler l’ensemble de la production ni de veiller au respect du halal. Un sacrificateur a pour seule mission de procéder à l’abattage des bêtes. A contrario, le contrôleur lui est chargé de vérifier que le halal est bien respecté. Des trois mosquées, il n’y a que la mosquée de Lyon qui emploie des contrôleurs, qu’elle salarie et qu’elle envoie sur site.

b) [Le personnel agréé] garantit le respect du cahier des charges imposé par la mosquée. Le personnel agréé par les mosquées sont les sacrificateurs, qu’elles seules peuvent habiliter à sacrifier. En parallèle, ces mosquées ont mis en place des organismes de certification. Mais là, encore seul l’ARGML, l’organisme de certification de la mosquée de Lyon, emploie du personnel qui contrôle sur place. Les deux autres, SFCVH-mosquée de Paris et ACMIF-mosquée d’Evry, n’ont aucun contrôleur salarié. En revanche, elles se sont entendues avec les industriels pour dire à qui les interrogent qu’il y a des contrôleurs sur place, contrôleurs qui ne sont autre que des salariés des mêmes industriels. Dans ces conditions, le contrôle n’est jamais indépendant et rien ne garantit du reste qu’il y a contrôle effectif, sauf la parole de l’industriel. On a vu ce que cela a donné avec les saucisses Herta prétendument halal, contrôlées positif au porc par le laboratoire Eurofins.

c) Des contrôles sont régulièrement effectués par la mosquée au sein de ces abattoirs. Même intox que le titre. Par ailleurs, quand bien même il y aurait des contrôles réguliers, ce sont des contrôles permanents qu’il faut mettre en place et non des simulacres de contrôles.

3- L’aveu

« Les professionnels de l’industrie et des commerce en gros des viandes, de l’abatteur au négociant, engagent leur responsabilité lorsqu’ils étiquettent la mention halal sur leurs livraisons. » Vous lisez bien : la FNICGV écrit noir sur blanc ce que nous dénonçons depuis tant d’années : ce sont les industriels qui collent les étiquettes sur leurs produits. Or, dans le cas d’une entreprise qui n’est pas contrôlée par un organisme indépendant qui envoie sur site ses propres contrôleurs, c’est très souvent – l’expérience le démontre – un étiquetage selon des critères qui répondent aux exigences de l’industriel et non immédiatement et systématiquement aux principes qui régissent le halal.

Ce communiqué particulièrement maladroit – qui déforme d’ailleurs ce qui est dit dans le reportage – témoigne de la grande fébrilité des industriels de la viande qui ont bel et bien compris que le halal à papa est fini et que désormais ils devront absolument compter avec les consommateurs à qui ils doivent rendre des comptes comme ils en rendent s’agissant de la qualité des produits, de la conformité aux exigences vétérinaires, etc. Le halalgate menace. Ceux qui ont compris que faire du vrai halal ne coûte guère plus cher que faire du faux halal et n’est pas plus difficile se sentent à l’abri de la vague qui va emporter les autres. Espérons qu’ils seront nombreux à réagir avant qu’il ne soit trop tard. C’est tout le mal que nous leur souhaitons.

Voici le reportage qui a servi de prétexte au communiqué.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (17 commentaires)

  1. Har    

    Salam aleykoum,

    Vraiment quelle honte :(( s’il voulait paraître crédible c’est raté !

    Wa aleykoum salam.

    1
  2. Muslimiste    

    Salam

     » Vous lisez bien : la FNICGV écrit noir sur blanc ce que nous dénonçons depuis tant d’années : ce sont les industriels qui collent les étiquettes sur leurs produits.  »

    allahou Akbar ! Et ben c’est pas trop tôt…

    Maintenant que les producteursavouent qu’ils font ce qu’ils veulent avec le HAlal prions Dieu Swat qu’il ouvre les yeux de ceux qui ne veulent pas voir la vérité en face.

    bon Ramadan qu alleh nous accorde son pardon et nous guide vers lui incha allah
     » allahouma innaka afou’oun Karimoun , touhibou el afwa fa’afou ‘anna »

    2
  3. mansouri    

    après s’etre gavés depuis des années , ils commencent à voir le vent tourner et à paniquer , ils cherchent à nous endormir avec leurs salades .Il faut qu’ils comprennent que l’arabe qui baisse la tete et qui dit oui monsieur c’est fini , papa a fait des enfants qui sont francais et éduqués, déja sur beur fm la sfcvh et ses partenaires nous souhaitent un bon ramadan à longueur de journée (comme par hasard ils ne nous méprisent plus!!!!!)

    3
  4. Ahmad3    

    Quelle honte que certains musulmans jeûnent toute la journée pour ensuite se goinffrer de vianda haram : qu’Allah exauce leurs du’a quand même !!

    Wassalam.

    4
  5. Abi    

    Je pense qu’il est plus de notre devoir de sensibiliser la communauté et que de la juger ou de lui jeter la pierre… beaucoup encore ne savent pas, d’autres commencent à peine à réaliser que les industriels se sont payés notre poire pendant des années. La victime est la même, celle qui s’est faite abusée pensant naïvement que dans ce pays le respect du consommateur est la règle.

    5
  6. EL Bashyr    

    Mdr le gouvernement qui veux imposer une loi sur le halal?, ils luttent contre le hijab, contre les tenues vestimentaires des musulmanes, et ils veulent créer une loi sur le halal?, Ils jouent double jeu ou alors je suis trop bete pour comprendre leur point de vue, (ce qui m’etonnerait).

    6
  7. halaloupas    

    salam aleikoum,

    c’est sûrement hors-sujet mais lorsque je lis ça http://www.20minutes.fr/article/773856/produits-toxiques-vetements-14-grandes-marques
    Il y a de quoi faire confiance aux industriels et lorsqu’il s’agit de halal à fortiori!?

    7
  8. smile    

    C’est la fédération nationale de l’industrie et des commerces en gros de viande (FNICGV) qui parle là quand même

    C’est fou ce que quelques petites minutes sur un 20h de France 2 peu provoquer…

    Ce sont les trois dernières lignes qui m’ont interréssées:

    « Les professionnels de l’industrie et des commerce en gros des viandes, de l’abatteur au négociant, engagent leur responsabilité lorsqu’ils étiquettent la mention halal sur leurs livraisons. Ils le font en prenant les garanties de traçabilité nécessaires. »

    j’ai comme l’impression que ça voudrais dire:
    Et les gars vous faites pas prendre! ça craint du boudin! maquillez moi ça correctement et puis si vous vous faites attraper on pourras rien pour vous! bein ouais c’est vous qui êtes responsables on l’a marqué sur le papelar!
    LOL

    8
  9. abdo    

    Assalamo aleykoum.

    ALLAHO AKBAR.
    Qu’ALLAH unissent les musulmans,et musulmanes contre le faux halal.
    Et leurs donnent la victoire.
    Les mosquées de Paris,d’Évry et de Lyon doivent être en train paniquées.surtout Paris et Évry.

    wa salamo aleykoum.

    9
  10. ramdane    

    salam
    on le savait mais c’est mieux d’avoir cette certitude de leur part, sinon j’ai des amis dans le marketing musulmans qui pourront leurs vendre des conseils car la comm vis a vis de la communauté et toujours aussi « colonialiste » sinon pourquoi ne pas faire en sorte que le boucher lui même contrôle l’abattage de ses bêtes via une webcam en direct et ainsi faire en sorte que nous consommateurs soyons rassuré par un « proche », en IRLANDE dans certains abattoirs on se connecte pour voir s’il y a

    10
  11. ramdane    

    eu une cruauté envers la bête pendant le sacrifice.
    on peut leur imposer un système identique et en plus peut coûteux.

    11
  12. Actias    

    Salutations,

    Le problème du « Halal » c’est que quand cette tradition est mélangée avec les process industriel, ca n’a plus rien de Halal.
    Les industriel adorent produire Halal parce que ca élimine une étape du process (l’etourdissement) donc ca permet d’augmenter la productivité. Le travail est bien sur baclé est la bête souffre beaucoup plus qu’un mouton égorgé (proprement) dans une baignoire. Si vous relisez le coran a ce sujet, vous verrez que ca ne peut pas être considéré comme Halal meme si quelques personnes « agréées par les mosqués » et les professionels du marketing vous assure que si.

    Si vous voulez faire comme les occidentaux et vous goinffrez de viande tous les jours, va falloir arreter de vous raconter des histoires.

    12
  13. Al-Kanz    

    Actias

    90 % de la volaille dite « halal » est assommé. 70 % du marché est tenu par les mosquées d’Evry et de Paris qui acceptent sans problème l’assommage pour toutes les bêtes.

    13
  14. Shak    

    @Actias

    ASSW
    Faut pas dire trop de bétise : surtout pendant Ramadan ! Car, dans les quelques lignes que vous avez écrit, y a un condensé quand même !

    14
  15. ramdane    

    salam
    tu as raison dis nous « ses bêtises » s’il te plaît cela nous donnera ta vision des chose
    sahaftourak

    15
  16. Souleymane    

    as salam aleycoum,
    des élus veulent soit disant mettre en place un organisme central de contrôle… pour un marché qui pèse des milliards… alors qu’on nous bassine sur la laicité et qu’ils se plaignent des soeurs voilées, ils mettent les mains là ou il ne faut pas, ce serait à des musulmans de le faire et arrêter de leur laisser l’opportunité de faire de l’argent avec dîne d’Allah aza wa jal

    16
  17. Viande halal : merci Marine !    

    […] en août dernier, nous affirmions, une fois encore, que le halal à papa était bel et fini (voir Halalgate : les gros de la viande paniquent… et avouent), nous étions loin de penser que ce serait Marine Le Pen qui achèverait la bête. Il a en effet […]

    17

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE