Après les robes "trop ostentatoires", les robes "trop islamiques"

Par Al-Kanz

Après Saint-Ouen en mars dernier, c’est à Chatenay-Malabry que des lycéennes musulmanes se sont entendu dire qu’elles ne devaient plus venir en cours avec des robes longues unies, des robes jugées « trop islamiques ».

En mars dernier, des jeunes lycéennes étaient mises à l’index parce qu’elles avaient choisi de porter des robes trop longues au goût de la direction du lycée Auguste-Blanqui situé à Saint-Ouen (93) (voir : Islamophobie : des robes jugées « trop ostentatoires »). Un lycée en France. Un lycée en France en 2011.

Après les robes trop ostentatoires, les robes trop islamiques

Après une médiatisation de l’affaire, le rectorat a rappelé à l’ordre les zélotes d’une laïcité liberticide, si consensuelle quand elle vise les musulmans, zélotes qui ont dû faire machine arrière, mais qui n’ont pas dit leur dernier mot, puisque selon nos informations il est prévu qu’ils reviennent une nouvelle fois à la charge pour s’en prendre aux lycéennes musulmanes qui oseraient porter des robes longues. Portés par un climat islamophobe, ces dernier pouvaient espérer terminer le travail commencé au premier trimestre 2011. C’était pourtant sans compter les pressions exercées par la direction d’un autre lycée, le lycée Jean-Jaurès à Chatenay-Malabry (93), sur une vingtaine de lycéennes, comme l’indique aujourd’hui le communiqué de l’ONG CCIF (Collectif contre l’islamophobie en France) publié en commun avec le CMF (Collectif des musulmans de France).

A l’heure où la maxi dress et la jupe longue refont leur apparition sur les podiums et dans les rues, Madame Novelli, proviseure du Lycée Jean Jaurès de Chatenay-Malabry et Madame Title, son adjointe, reprochent à certaines de leurs étudiantes, qui se voilent, mais à l’extérieur de l’établissement, le port de vêtements amples et longs. C’est dire à quel point elles sont à la page côté mode.

Ces élèves retirent leurs voiles à l’entrée de l’établissement en respect de la loi en vigueur sur le port de signes religieux ostensibles à l’école, elles ont donc le droit de se vêtir comme bon leur semble dans l’enceinte du lycée. Tant que leurs tenues respectent la bienséance et tant que ces étudiantes ne se livrent pas à du prosélytisme comme cela est mentionné dans le règlement intérieur. Ce qu’elles respectent.

Et les lacunes du duo de direction de l’établissement ne s’arrêtent pas là. En convoquant une à une les élèves « indécemment » vêtues, elles ont fait pression sur les étudiantes arguant que leur accoutrement était « trop islamique », pour ne pas dire, pas du tout laïque.

Le CCIF condamne fermement ces propos abusifs et illégaux signalés par le Collectif des Musulmans de France (CMF) et adresse un rappel étymologique, historique et enfin législatif à l’attention de mesdames Novelli et Tilte.

Pour lire l’intégralité du communiqué cliquez sur le lien suivant : CCIF

Une fois n’est pas coutume, ce sont encore des fonctionnaires qui n’hésitent pas à tester la République, pour reprendre une formule chère au patron de l’UMP, en lui assénant des coups de butoir que bien peu dénonceront puisque les victimes sont musulmanes.

Que les musulmans se réveillent et défendent leurs droits. Tant que l’islamophobie ne coûtera pas cher, l’inacceptable perdurera. Soutenons le CCIF, l’arbitraire reculera. Pour adhérer ou soutenir le CCIF, cliquez sur le lien suivant : j’adhère au CCIF. S’indigner, c’est bien, soutenir, c’est mieux.

Pour écrire au recteur de l’académie de Versailles, cliquez sur le lien suivant : contact recteur académie de Versailles (veillez à faire preuve de retenue et de courtoisie, l’agressivité est évidemment à proscrire).



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (23 commentaires)

  1. France catholique    

    Bonsoir,

    Il semble que vous ayez quelques lacunes en géographie. La commune de Châtenay-Malabry est situé dans le 92 et non dans le 94 et le lycée cité dépend donc de ce fait de l’Académie de Versailles et non de celle de Créteil.

    1
  2. France catholique    

    Bonsoir,

    Désolée pour la faute d’accord il fallait lire « située ».

    2
  3. Ahmed    

    Académie de Créteil ou de Versailles, ça ne change rien à l’affaire …

    3
  4. halaloupas    

    Salam aleikoum,

    L’erreur comme la bêtise est humaine. A ce propos un lien vers http://www.ajib.fr/2011/09/toulouse-porc-laicite/
    A quand l’abandon de nos prénom pour être vraiment « laïque »!? cette surenchère xénophobe et raciste ne les mèneront à rien!

    4
  5. Oum Hichem    

    J’ai écris un long message qui a été éffacé…dommage.Je suis trop fatiguée pour le réecrire.

    5
  6. Karim    

    Salam aleikoum,

    Pour répondre à halaloupas déjà fait

    Une mère change le prénom de son son fils Kévin plutôt que Mohamed pour une meilleure intégration
    http://oumma.com/Une-mere-change-le-prenom-de-son

    6
  7. Seifeddine    

    Salamou’aleykoum

    Pour répondre à Ahmed, l’Académie change beaucoup de choses:
    -D’une part, si tu écris à l’académie de Créteil concernant un problème qui concerne celui de l’académie de Versailles, ton action sera tout à fait inutile.
    -D’autre part pour la crédibilité.

    7
  8. Justine    

    Assalâmou alaykoum wa rahmatoullâhi ta’lâ wa barakâtouhou,

    Rebelotte !
    Le laïcisme, une religion New-Age avec ses codes et pratiques et qui enrôle par la force et l’humiliation !

    Wa salâm

    8
  9. Mourad    

    salam alaykoum

    Moi y a une chose que je ne comprend pas chez les musulmans et cela fait des années et des années que je le répète, je vous explique.

    Voila comment un musulman ou une musulmane doit agir :

    – Je suis convoqué par la direction de mon établissement
    – On m’explique que mon vêtement pose problème
    – J’exige car c’est la loi, que les raisons qui viennent de m’être invoquées me soient notifiées, datée et signées par les responsables de ma convocation, en expliquant que cette notification écrite à une valeur juridique devant un tribunal administratif

    (Bien sur, ils n’accepterons pas de faire une notification écrite, donc j’explique que la prochaine fois que je suis convoquée pour cette raison, veuillez me prévenir à l’avance afin que je me fasse accompagner d’un avocat et d’un huissier de justice qui assisteront à ma convocation et qui rédigeront un procès verbal des faits qui aura une valeur juridique devant un tribunal administratif), ils ne peuvent pas vous refuser cela, c’est aussi la loi.

    Vous n’aurez plus jamais de problème et vous ne serrez plus jamais convoqué, comme par magie

    Si il accepte de vous faire une notification, datée et signée en expliquant les raisons du problème, alors vous répondez par lettre recommandée avec accusé de réception à la direction que vous n’avez pas l’intention de respecter cette consigne qui est contraire à la loi et que vous allez saisir le tribunal administratif la prochaine fois qu’une telle demande vous sera faites

    Vous verrez que vous n’aurez plus de problème

    Si la direction persiste, une plainte auprès du tribunal administratif avec une copie au rectorat et à l’inspection académique, ça va vite les calmer, moi dans ce genre d’affaire je n’appelle aucune association, juste la menace d’un avocat, d’un huissier de justice et d’une plainte suffit, c’est pourtant si simple de demander à ce que la loi soit respectée, surtout quand elle est de votre côté (encore faut-il connaitre la loi)

    Ayez le réflexe juridique : « Je vous demande de me notifier par écrit ce que vous me reprochez, datée et signé »…

    Pareil pour les frères et soeurs qui font les marchés et les brocantes à qui ont demande de cesser de vendre des livres sur la religion, c’est mdrrrrrr…. Ok monsieur l’agent, pouvez-vous m’emmener en garde à vue afin de me notifier les raisons de celle-ci par écrit, c’est la loi… si c’est pour un contrôle d’identité, il ne doit pas dépasser 4 heures si je n’ai commis aucun crime ou délit, si c’est pour autres choses, il faut me le notifier par écrit, datée et signée. Sinon je serais de retour dans quelques jours avec mes livres et un huissier de justice.

    C’est pourtant si simple

    9
  10. halaloupas    

    Merci Karim pour l’infos et je suis désolé pour cette famille, je me demande encore de quelle folie est-elle atteinte !?

    10
  11. Justine    

    Assalâmou alaykoum,

    Mourad,

    Je me suis permise de copier/coller votre intervention et de l’envoyer en masse à ma liste de contacts personnels.
    Baraka Allâhou fik pour vos conseils précieux.

    J’appuie tout à fait votre position, car il y a deux ans, j’ai eu maille à partir avec une des secrétaires du collège de mon fils : elle m’ordonnait d’ôter mon khimar lorsque je me trouve dans l’enceinte de l’établissement.
    Je lui ai demandé de me présenter la loi, n’ai pas insisté en discussion avec elle ni avec le proviseur, mais dès le lendemain, j’envoyais un courrier avec accusé de réception au proviseur lui intimant de rappeler la loi à ses subalternes et lui signifiais une diplomate menace d’aller plus loin avec l’appui du CRI (Coordination contre le Racisme l’Islamophobie) et la HALDE si cette situation devait récidiver. J’ai envoyé une copie de la missive par mail à la HALDE en le signalant dans celle adressée au proviseur.
    Depuis, le dragon est gardé dans son donjon et le proviseur est d’une affabilité remarquable.

    Wa salâm

    11
  12. Look    

    Salam aleykoum,

    @ Mourad : merci pour ces conseils, mais comme vous dites « encore faut-il connaitre la loi ». Peu de lycéens/lycéennes savent ça, et pour aller plus loin, peu de gens ont le réflexe d’agir comme ça, surtout s’ils ne sont pas au courant qu’ils peuvent se servir de la loi (j’avoue, avant votre intervention, c’était mon cas donc encore merci). Ces jeunes ont préféré contacté une association : c’est une arme citoyenne comme les autres, surtout que le CCIF maintenant, c’est pas n’importe qui… c’est une ONG ;)

    12
  13. karim    

    Salam,(bonjour pour France catho)
    De nos jours envoyez vos filles à l’école en taille basse et string apparent qu’en tenue « honorable »,comme disait Jean LEFEBVRE : « PAUVRE FRANCE ».

    13
  14. Salomon le magnifique    

    Assalam aleykoum

    @Mourad J’ai bcp aimé ton commentaire akhi je vais transmettre incha Allah
    @ France Catholique votre personnage m’intrigue, vous ne commentez que certains types de message sur ce site, la plus part du temps lié à la pseudo laïcité à la française et sur les questions du halal. Quel est votre intention au juste ?

    S.

    14
  15. Salomon le magnifique    

    Salam

    @Mourad
    Ma femme travaille sur un réseau de soeur qu’elle est en train de constituer, tu nous autoriserais à écrire une brève sur la base de ton commentaire ?
    S.

    15
  16. Mourad    

    salam alakoum

    Imaginez la prison en France, l’endroit ou le citoyen perd ses droits civiques, il y a un détenu (François KORBER) qui a su et eu le courage d’utiliser le peu de droit qu’il lui resté en prison. Il a menacé et mis à exécution plusieurs fois ses menaces envers LE DIRECTEUR DE LA PRISON et a gagné devant les tribunaux le droit de faire entrer dans la prison un kinésithérapeute pour les détenus ayant besoin de massage et de ré-éducation, il a réussi à faire entrer un huissier de justice au mitard (mitard = la prison dans la prison) pour faire constater sur procès verbal que la température était trop froide et que cela constitue une forme de torture (le fait d’enfermer des humains dans une cellule sous terre, sans fenêtre avec une température très basse) et d’autres victoires.

    Le mec en prison il arrive à faire plier un directeur de prison et nous, en liberté, on n’arrive pas à faire trembler une simple administration d’un établissement scolaire.

    Incroyable… ce n’est pas moi qui a peur de rien, c’est vous (ceux qui se laissent faire) qui avaient peur de tout.

    Un peu de courage inch’Allah, défendons nous au lieu de nous plaindre et de pleurer sur notre sort.

    kheir inch’Allah

    16
  17. abdenour    

    Assalamou alaykoum,

    @ Mourad.

    Barak allahu fik pour les conseils. Ça serait bien si vous pouviez nous proposer de la documentation pour une meilleure compréhension du droit (faudrait par contre que ça soit accessible et compréhensible).

    J’avais une question: beaucoup de nos frères et sœurs sont des gens qui vivent en France sans être français et qui sont pourtant victimes de ce genre de dépassements. Dans leurs cas, ont ils mes mêmes droits que les français? Ont ils un statut spécial vis à vis de la loi?

    Merci.

    17
  18. abuDarda    

    entièrement d’accord avec Mourad

    moins coûteux qu’un huissier : suffit d’acheter un dictaphone ou un caméscope de poche (le kodak playsport par exemple à 100 euros) et d’enregistrer. Pour l’avoir fait, les racistes (islamophobes) font beaucoup moins les malins quand ils apprennent que leurs propos ont été enregistrés.

    Le Ccif m’a aidé à plusieurs reprises (notamment contre une banque qui a empêché mon épouse coiffée d’un foulard d’accéder à son agence) et après rappel de la loi, la banque a présenté ses plates excuses pour un excès de « zèle »

    En ce qui concerne les documents, le Ccif fait déjà ce travail et propose (gratuitement) des fiches juridiques pratiques (http://www.islamophobie.net/droits) qu’il suffit de lire pour connaitre nos droits.

    18
  19. Pattesvador    

    Salam, je pense sérieusement adhérer au CCIF inchAllah car comme le dit notre frère : « S’indigner, c’est bien, soutenir, c’est mieux. » Et je voulais signaler une faute et une erreur dans l’article : « ces dernier » le « s » manque et Chatenay-Malabry est dans le 92. C’est 9 2 i kho !…

    19
  20. Said    

    Salomon le magnifique c Allah soubhanahou wa ta’alaa c’est personne d’autre

    20
  21. farid    

    Mourad
    Merci pour ton commentaire il est vraiment très bien,

    je suis juriste et j’aide un peu le CCIF,

    et l’essentiel des conseils que l’on donne sont ceux que tu as écrit dans ton commentaire.

    Pour nous qui sommes proche de la sphère juridique tout cela semble logique et simple,
    mais la réalité, c’est que les gens, qu’ils soient musulman ou non,
    ne savent vraiment pas comment faire, et parfois ils ne savent meme pas qu’ils sont dans leur bon droit.

    Cher Mourad, je t’invite à rejoindre le pôle juridique du CCIF, toute aide est bienvenue, 09 54 20 25 93
    et vu la qualité de ton commentaire je suis certain que celle-ci se révèlera précieuse.

    As salam alaykoum

    21
  22. Islmophobie : le CCIF déclare l’état d’urgence | Trouve Ta Mosquée    

    […] L’islamophobie n’est pas une légende urbaine ou un mythe derrière lequel les musulmans se cachent pour n’importe quel prétexte. Malheureusement, les faits sont là pour le démontrer. L’islamophobie  existe est bien réelle, jeunes femmes et mères de famille sont souvent les victimes de cette haine religieuses. Si  les étudiantes ne sont pas menacées d’exclusion de leur lycée, c’est qu’on leur reproche de porter des robes « trop islamiques ». […]

    22
  23. Islamophobie : des robes jugées "trop ostentatoires"    

    […] Article publié le 18 mars 2011 – Mise à jour le 7 avril 2013. Sirine, 15 ans, d’abord interdite de cours pendant trois mois, vient d’être exclue de son collège. Son tort ? Officiellement, porter un bandeau, pas un hijab, un bandeau de cinq centimètres sur la tête, et une jupe longue. Officieusement, c’est parce qu’elle est musulmane. En France : un bandeau + une jupe longue + musulmane d’apparence = atteinte à la laïcité. La haine de l’islam et des musulmans, l’islamophobie d’État s’est une nouvelle exprimée sans que cela ne suscite de tollé. Sirine, 15 ans, trop musulmane pour porter une jupe longue. En 2011, cette haine s’exprima au lycée Auguste-Blanqui à Saint-Ouen (93), voir l’article ci-dessous et au lycée Jean-Jaurès à Chatenay-Malabry (93) […]

    23

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE