Norme halal : l'inacceptable lobby industriel

Alors que les industriels travaillent à vider le halal de sa substance, l’AFNOR leur a ouvert grand la porte pour discuter de la mise en place d’une norme halal. Scandaleux.

Depuis plusieurs mois, et notamment depuis la norme halal autrichienne, l’AFNOR, l’organisme public en charge des normes, planche de nouveau sur une norme halal française. Les textes européens sont tels que l’initiative autrichienne qui consistait à faire de sa norme fantaisiste l’étalon du halal en Europe a relancé mécaniquement les discussions. Depuis, l’AFNOR organise régulièrement des réunions pour discuter de ce que sera la norme halal et de ce que la France proposera au niveau européen. On pourrait se satisfaire qu’enfin des textes normatifs et donc contraignants soient dans un avenir proche adoptés. On pourrait, en théorie. Car en pratique lorsque l’on regarde de plus près la composition des partenaires invités à discuter de la norme, et in fine à décider de son contenu, on ne peut être que scandalisé.

Imaginerait-on une seule seconde dans des réunions pour la sauvegarde de l’environnement BP, Total ou Mosanto statuer aux côtés de Greenpeance ? dans des réunions contre le cancer du poumon, Marlboro statuer aux côtés de la Ligue contre le cancer, dans des réunions contre la contrefaçon des produits de luxe, les vendeurs à la sauvette de faux sac Vuitton aux côtés de la célèbre marque de maroquinerie ? Non évidemment. En revanche, il parait tout naturel que des industriels, dont certains se sont illustrés non seulement par le refus de respecter les canons qui régissent le halal, mais encore par la volonté de vider le halal de toute référence religieuse, fassent de l’entrisme avec l’adoubement des autorités. Lors des réunions AFNOR, ce sont les plus grands syndicats de la viande, très puissants, l’ensemble de la grande distribution, une association qui milite contre l’abattage rituel, qui sont invités à définir la future norme halal. Autrement dit, ceux-là mêmes qui ne veulent absolument pas entendre parler d’une norme halal contraignante et respectueuse des principes islamiques en la matière sont majoritairement ceux qui vont décider du contenu de cette norme.

Une fois encore, on met sous tutelle les musulmans et on leur impose l’inacceptable. Une fois encore, on insulte leur intelligence et on méprise leurs principes. Les industriels n’ont rien à faire dans l’élaboration d’une norme halal. Ils peuvent être tout au plus consultés ponctuellement sur des points secondaires, mais absolument pas sur la définition même de ce qui doit être considéré halal et encore moins sur les modalités de son application. Il est impératif que les consommateurs se mobilisent contre cet état de fait inacceptable, sans quoi les industriels arriveront à leur fin : rendre légal le faux halal.

Composante du groupe de travail qui planche aujourd’hui sur la norme halal.

L’administration
– AFNOR
– Ministère de l’Intérieur et des Cultes
– Ministère de l’Agriculture
– Direction générale de la consommation, de la concurrence et de la répression des fraudes

Les représentants musulmans
– Rectorat de la mosquée de Paris
– Association rituelle de la grande mosquée de Lyon
– ACMIF-Mosquée d’Evry
– Asidcom
– AVS
– CFCM
– Aumônerie musulmane

Les industriels et les professionnels de la viande
– LDC : numéro 1 de la volaille, commercialise la marque Reghalal, certifié sans aucun contrôle indépendant, effectif et permanent par la mosquée d’Evry. Reghalal, comme l’ensemble des industriels certifiés par la SFCVH-mosquée de Paris et l’ACMIF-mosquée d’Evry, colle les étiquettes dans le plus grand secret sans rendre de compte à qui que ce soit.
– le groupe Casino : commercialise sa marque Wassila, dont une partie est certifiée par la mosquée d’Evry. L’autre partie l’est par la mosquée de Lyon.
– le groupe Carrefour : Carrefour se moque des consommateurs musulmans, qu’il enfume en entretenant une confusion entre certification, contrôle et habilitation des trois grandes mosquées à délivrer des cartes de sacrificateurs. La pression des consommateurs et la diffusion de l’excellent reportage de Feurat Alani a poussé Carrefour à se séparer de la SFCVH-mosquée de Paris pour choisir l’ARGML-mosquée de Lyon.
– Quick : le groupe Quick continue de soutenir Socopa qui pourtant a été mis à l’amende par le groupe Casino pour non-respect du cahier des charges halal. Quick continue à soutenir par ailleurs que les viandes certifiées par l’ARGML-mosquée de Paris répondent aux exigences des consommateurs, ce qui est totalement faux.
– Socopa : le groupe Socopa a été blacklisté par Casino qui a mis fin au contrat pour sa marque halal Wassila, ce qui a provoqué une crise sans précédent. Socopa risquant malgré tout de perdre Quick a décidé de mettre de l’eau dans son vin. Les conclusions d’un double audit dans ses sites devraient soit aboutir à une crise plus grande soit à remettre un tant soit peu le groupe sur les rails du halal.
– Bureau Veritas : Carrefour comptait un temps lancer sa propre certification en passant par Bureau Veritas, mettant ainsi sur la touche les organismes de certification et les religieux.
– Mane : entreprise spécialisée dans les arômes et les parfums
– Groupe Bel

Les très puissants syndicats et fédérations
– Fédération des entreprises du commerce et de la distribution
– Fédération française des industriels charcutier traiteurs
– Interbev : association nationale interprofessionnelle du bétail et des viandes
– Coop de France
– Association des entreprises de produits alimentaires élaborés (ADEPALE)
– Fédération des Industries Avicoles (FIA)
– Syndicat national de l’alimentation et de la restauration rapide (SNARR)
– Syndicat national des industries de la viande (SNIV)
– Confédération Française de la Boucherie
– Syndicat national des producteurs d’addittifs et d’ingrédients de la chaîne alimentaire (SYNPA)
– Association nationale des industries alimentaires (ANIA)
– L’institut de l’élevage

Les autres
– L’oeuvre d’assistance aux animaux d’abattoirs : l’OABA fait partie des associations anmalistes qui ont mené une campagne ciblée contre l’abattage rituel, campagne de désinformation puisqu’elle stigmatisme un mode d’abattage en laissant croire que son pendant, l’abattoir traditionnel, est autrement plus adapté et respectueux du bien-être animal, ce qui est tout bonnement faux.
– CLCV : association de défense du consommateurs. Des consommateurs qui ont pris contact avec des antennes locales de cette association à propos des scandales à répétition sur le halal se sont vus adressés une fin de non-recevoir. Comme UFC-Que chosir, la CLCV s’est déclarée incompétente sur la question du halal (alors qu’il s’agit avant tout d’un problème de respect du consommateur).

Coordonnées de l’AFNOR
Si d’aventure il vous importait de demander des explications à l’AFNOR, voici les coordonnées de l’organisme et du pôle informations

Pôle Norm’Info
AFNOR Information
Téléphone : 01 41 62 76 44
Télécopie : 01 49 17 92 02
norminfo@afnor.org
11 rue Francis de Pressensé
93571 La Plaine Saint-Denis Cedex

Si vous voulez que la voix des consommateurs musulmans pèse, comme plus de 2 000 personnes, adhérez à l’UFCM. L’adhésion est gratuite : http://www.ufcm.fr/adhesion.



N'attendez-plus. Rejoignez-nous sur Twitter en cliquant sur le bouton suivant :

Téléchargez l'application Al-Kanz sur votre smartphone et votre tablette !

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (26 commentaires)

  1. Mourad    

    salam alaykoum

    Air France appartient partiellement à l’état, EADS-Airbus appartient partiellement à l’état, le BEA (Burean Enquête Accident) est sous la tutelle du ministère des transport donc de l’état… Quand le Rio-Paris AF447 s’écrase au beau milieu de l’océan, comment voulez-vous que l’enquête du BEA soit IMPARTIALE puisque le BEA (l’état) doit trouver un coupable entre le transporteur Air France (l’état) et le constructeur AirBus (l’état)

    Ce conflit d’impartialité ressemble à l’AFNOR dans le halal… Juge, procureur, enquêteur et avocat en même temps !

    1
  2. Mourad    

    salam alaykoum

    Pour info, le PDG d’Air france, d’Air Bus et le directeur du BEA ont été de la même promotion à science-po, une bande de copain qui se retrouve avec des « intérêts » communs !

    2
  3. Karim    

    salam alaykoum

    C’est vrai que laissez faire les musulmans, à démontrer que nous étions très bons dans ce domaine, le dicton dit « qui seme le vent… » en conclusion bien fait pour nous.

    Karim

    3
  4. karim    

    Salam Alaykoum,
    Ca en fait du monde,
    Pas mal de monde même,
    Inch ALLAH AVS saura imposé les normes auxquelles elle se plie…

    4
  5. mohamed 91000    

    assalamou ‘alaykoum,

    Le problème c’est que dans ces groupes de représentants ils sont tous d’accord entre eux sauf les représentant musulmans malheureusement qui vont chacun penser à leur petit intérêt particulier et non à l’intérêt de l’ensemble des musulmans ; d’ailleurs ils n’ont même pas réussi à se mettre d’accord sur un un cahier des charges sur le halal entre eux, ça promet… AVS va se sentir bien seul ; ils auraient pu invité d’autres associations rigoureuse comme AVS (attaqwa, halal service…) ou d’autres défenseur musulman (AL KANZ :-), UFCM, débat-halal.fr… ) mais ils ne l’ont pas fait, on se demande pourquoi.
    On discute de norme halal avec une majorité de non musulman ! On reste une communauté « non soudée » ; les juifs ont-ils eu besoin de l’AFNOR pour le casher ?

    wa salam

    5
  6. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Le jour où l’on cessera de dire « on est pas soudés », « regardez les juifs », on aura enlevé ce poison qui nous mine. Ce n’est pas la désunion qui nous mine, c’est de passer son temps à trouver des causes externes. Le jour où la première réaction de chacun ou à tout le moins d’un nombre suffisant de musulmans sera : « bon, il faut faire quelque chose, je fais, j’agis immédiatement », on réussira à avancer in cha’a-Llah. En attendant, on blablate.

    6
  7. Justine    

    Assalâmou alaykoum wa rahmatoullâhi ta’alâ wa barakâtouhou,

    Bon, s’il n’en sort rien de bon, faudra une ONG du halal indépendante de tout pouvoir laïcard, in châ Allâh !
    Ceux qui ont été exclus de cette table ronde arthurienne ne pourraient-ils pas s’unir ?

    ça me donne envie de pleurer tellement notre situation est LAMENTABLE !
    Qu’Allâh (AWJ) nous assiste, amîne !

    Wa salâm

    7
  8. Sumayya    

    Assalamu ‘alaykum wa rahmatullah

    Ne pas se décourager, dans ce bras de fer décisif ce seront probablement les plus décidés, les plus motivés et ceux qui feront le plus de bruit qui auront le dernier mot.

    Relayons l’information et mettons en place un projet de groupe, une association de consommateurs musulmans décidés à se faire entendre (si une telle association n’existe pas déjà) et à ne pas se faire usurper sur le terrain du halal qui les concerne au premier chef.

    Et faisons bien comprendre aux industriels qu’une norme faussement halal, toute adoubée du sceau légal qu’elle pourrait être, ne leur saurait être d’aucune utilité si elle est largement discréditée auprès du consommateur musulman.

    8
  9. smile    

    salam,

    Il faut adhérer l’UFCM

    9
  10. smile    

    Plus le nombre d’adhérent est important plus l’UFCM deviendra incontournable ,
    ses actions de défense du consommateur auront plus d’impact.

    10
  11. badr    

    le grand probleme qui mine toute la communauté c’est la foi !
    aujourd’hui pour ma part , c’est l’argent ! en faite la communauté veut plein de truc mais veut pas poser l’argent !
    les mosquées, le domaine associatif ! il faut financer tous ce qui peut servir l’ensemble , pour le hallal ? ben fo mettre tous le fric dans une asso qui verifira le bon fonctionnement genre avs, vous render vous compte sortir d’un immense quartier pour faire les marchés pour finanacer des mosquées il y a un grand malaise !

    11
  12. mohamed 91000    

    Assalamou ‘alaykoum,

    Akhi « responsable d’ Al kanz » ; on n’est en droit (quand même) de constater une réalité, pour justement pouvoir évoluer et agir (l’un ne va pas forcément sans l’autre), moi le premier… Le problème c’est que actuellement, le problème des musulmans ce sont souvent les musulmans eux-mêmes (ne serait-ce pas un hadith du prophète ? Qu’Allah me pardonne si je me trompes). Aussi, vous parlez d’agir mais je pense que chacun agit de son côté et comme il le peut, ne serait-ce qu’informer l’autre ou dans notre comportement de consommateur, mais quand vous avez d’autre musulmans (parfois la famille même) qui disent exactement le contraire de ce que vous dites, reconnaissons que c’est assez déprimant.

    Quand je dis les juifs n’ont pas eu besoin de l’état pour instaurer leur norme casher, c’est aussi une réalité ; de plus, la norme est bien plus contraignante que le halal. D’ailleurs on n’entend jamais de problème lié au casher. J’ai choisi les juifs pour avoir une comparaison assez proche, c’est tout. Les rabbins n’auraient jamais accepté que ce soient les industriels et l’état qui leurs expliquent ce qu’est la norme casher. C’est pour cela, que l’état n’a pas à s’ingérer (encore une fois) dans les affaires islamiques. On nous a fait le coup du CFCM pour contrôler nos mosquées, et maintenant on veut nous sortir la norme halal pour contrôler notre alimentation…

    Wa allahou a’lam

    Wa salam

    12
  13. Ahmed    

    Salam alaykoum,

    mohamed 91000, voilà comment ça marche : http://www.dailymotion.com/video/xmsdy_laicite-sa-ka-mache_news

    13
  14. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Je n’a pas écrit que nous n’avons pas le droit de constater. Relisez donc mon commentaire.

    14
  15. abdel    

    Salam alaykoum,
    Moi c’est fait, un grand merci pour al kanz.

    15
  16. Hanen Rezgui    

    بسم الله الرحمن الرحيم
    السلام عليكم و رحمة الله و بركاته

    Cher frère Alkanz,

    il y a une réunion qui aura lieu demain lundi à l’Afnor à ce sujet à partir de 14h00: essayez d’y participer. Ainsi vous verrez par vos propres yeux les positions des uns et des autres.

    des industrils qui rêvent pouvoir se débarrasser de la surcharge des certificateurs et des certificateurs prêts à cider sur certaines exigences à conditions qu’on leurs garantisse une place dans la norme.

    il y a un vrai bras de fer entre les industriels et les certificateurs, mais en vérité les consommateurs musulmans sont le derniers soucis de cette norme. d’ailleurs, dès le départ nous étions rendu handicappés par l’obligation de payer tout nos frais de transport pour pouvoir assiter à ces réunions et se tenir informer un maximum. et croyez moi que ce n’était pas facile d’assumer notre role. quand à l’autre association de consommateur qui a été invitée à participer après la venue spontannée d’ASIDCOM, je vous laisse imaginer la raison de son existence dans ce projet.

    après tout, ces réunions ne sont qu’un protocole, car la question du halal est une question politisée. vous devez savoir que pendant on nous annonce qu’il ne peut pas y avoir une commission d’enquête sur le halal car il s’agit d’une question religieuse, comment explique t on qu’un bon nombre d’officiers du gouvernement se tiennent informés de l’avancée du projet de la norme.
    vous aurez, Incha’ Allah, dans les mois à venir sur le site d’ASIDCOM des nouvelles de ceux qui travaillent pour le compte des consommateurs musulmans/

    السلام عليكم و رحمة الله و بركاته

    16
  17. Abdelaziz    

    سلام عليكم

    J’espère que les instances religieuses présentes pour débattre de cette future norme ne cautionneront pas une norme « au rabais ».

    17
  18. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Hanen,
    Pour l’autre association, vous parlez de l’OABA ? Quand on sait en effet qu’ils sont in fine contre l’abattage rituel, même s’ils sont bien plus raisonnés et raisonnables que les autres associations animalistes, on ne peut qu’être choqué par cette commission AFNOR.
    Il faudrait qu’Asidcom mobilise plus autour de cette norme, par exemple en tenant les consommateurs au courant des tractations, non ?

    18
  19. halaloupas    

    Salam aleikoum,

    C’est scandaleux, et je pense que « les représentants musulmans » devraient boycotter cette réunion. La norme halal ne devraient être discuter qu’entre musulmans, émaner des instances musulmanes. Les industriels n’ont pas leur mot à dire, s’ils veulent faire du halal.
    Comme vous l’avez dits très justement dans un autre article, le halal doit retrouver son centre de gravité, les mosquées.

    19
  20. Justine    

    Assalâmou alaykoum,

    Les normes du halal devraient retrouver leur centre de gravité parmi les ‘oulamas toutes tendances confondues.
    Puis les imams et autres responsables de la oumma feront appliquer ces normes aux industriels et petits bouchers, in châ Allâh.

    Wa salâm

    20
  21. choukri    

    Il faut arrêter de parler. AGISSONS pour défendre nos intérêts!

    21
  22. choukri    

    Les représentants musulmans
    – Rectorat de la mosquée de Paris
    – Association rituelle de la grande mosquée de Lyon
    – ACMIF-Mosquée d’Evry
    – Asidcom
    – AVS
    – CFCM
    – Aumônerie musulmane

    Ces représentants sur le plan personnel je ne leur surtout pas confiance!

    22
  23. choukri    

    Les représentants musulmans
    – Rectorat de la mosquée de Paris
    – Association rituelle de la grande mosquée de Lyon
    – ACMIF-Mosquée d’Evry
    – Asidcom
    – AVS
    – CFCM
    – Aumônerie musulmane

    La seule personne en qui on peut avoir confiance, c’est soi- même!
    Pour moi, c’est fait je suis passé à l’action: je mange de moins en moins de viande ( 1 fois tous les 10 jours) je mange plus de poissons, produits de la mer, les oeufs, légumes. C’est beaucoup mieux pour la santé.
    Maintenant, je veux voir comment l’animal es tué de mes propres yeux au moins il n’ya pas d’arnaques!

    23
  24. Justine    

    Assalâmou alaykoum,

    @Choukri,

    L’autonomie alimentaire a un coût et une disponibilité que tout le monde ne peut pas se permettre, il faut penser à l’ensemble de la oumma, même si soi-même on a opté pour une vie plus en retrait du consumérisme.

    Pour ma part, je tente au maximum de fabriquer moi-même ce qui m’est utile. Ainsi, il y a un peu plus de six mois, j’avais annoncé sur ce site mon intention de fabriquer du vinaigre-maison. Pari gagné le mois précédent : mon premier vinaigre de cidre est une réussite ; début septembre, j’ai entrepris celui du raisin. Au moins, je sais que c’est 100% halal, bi’idhnil-Lâh.

    Wa salâm

    24
  25. agpillois    

    ou ce trouve les instances musulmanes sur cette liste je parle de légalement élu?
    et légalement capable ?
    ou sont passé nos savants nos imams? nos spécialistes de la jurisprudence musulmane?
    je ne voie malheureusement que des organismes auto proclamés!
    est ce bien sérieux?
    quand au association et organismes non musulmane que font il la? de quel droit sont elle concernées par le halal i si ce n’est pour détruire cette spécificité qu’ est le halal
    je ne comprend pas ce que font ces organismes (musulman) quoi que c est peut être une question de business?
    quand je vois sur cette liste trois grand acteur du halal gate cela me laisse rêveur allons nous continuer jusqu’à la nuit des temps a faire n importe quoi? ag.pillois adcm.org

    ,

    25
  26. Halal ?…Tant qu’il y aura des consommateurs : Oum Zaza.fr    

    [...] que l’AFNOR planche de nouveau sur une norme européenne (Lire les articles d’Al Kanz : Norme halal : l’inacceptable lobby industriel , Halal : comment l’AFNOR et les industriels veulent enterrer le contrôle , Droit de réponse de [...]

    26

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés