Du marché non structuré

Par Al-Kanz

« Marché non structuré » ou « marché déstructuré », c’est ainsi que dans l’industrie agro-alimentaire on qualifie le marché des consommateurs musulmans. Le terme n’est pas péjoratif.

« Marché non structuré » ou « marché déstructuré », c’est ainsi que dans l’industrie agro-alimentaire on qualifie le marché des consommateurs musulmans. Le terme n’est pas péjoratif. Il définit un marché qui contrairement au marché très organisé des grosses entreprises de l’alimentaire et de la grande distribution n’est pas encore, c’est le cas de le dire, « structuré ». Le marché des consommateurs musulmans, c’est un peu ce Caddie vu dans la remise d’un petit magasin de quartier, division logistique.

marché des consommateurs musulmans

En réalité, le marché des consommateurs musulmans n’est pas si déstructuré que cela. Bien au contraire. Il répond à des logiques différentes qu’il convient de comprendre pour mieux l’adresser, ce que très peu de grandes sociétés en France ont compris, hormis peut-être Coca-Cola France qui depuis deux ou trois ans s’est décidé à traverser le plancher de verre qui la séparait d’une cible désirée en collaborant directement avec des acteurs dudit marché déstructuré.

Plus généralement, les entreprises françaises ont beaucoup à gagner à apprendre et à connaître la cible des consommateurs musulmans. Malheureusement, aujourd’hui, la plupart commercialisent leurs produits contre leur propre clientèle et de fait travaille à leur propre perte. En cherchant à comprendre la cible que l’on vise on minimise les risques d’échecs et l’on sécurise un marché qui demande preneurs. A vot’bon coeur les industriels.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (2 commentaires)

  1. mohamed    

    Salam,

    Il y a quelques années vous aviez écrit un article sur « la présence d’alcool » dans des boissons de la marque Coca-Cola.
    Je m’interroge suite à ce que vous avez écrit : « Coca-Cola France qui depuis deux ou trois ans s’est décidé à traverser le plancher de verre qui la séparait d’une cible désirée ».

    Pourriez-vous donner des précisions suite à cette affaire (que je n’avais pas réellement suivi de très loin à l’époque) ?

    Je vous remercie par avance.
    cordialement,
    mohamed

    1
  2. Mouhammad    

    As salamou alaykoum!

    Moi aussi je suis Kanzanaute et fier de l’etre, Al Kanznaute, pardon.

    Voila, je suis un jeune homme de bientot 20ans en dernière année de Bac pro service accueil en alternance et je voudrait me rediriger vers l’agroalimentaire. Avec un seul credo toutefois: clarifier le marché Halal et l’assainir.
    Quels études faut-ils faire? Quels voies suivre?

    Ne peut-on pas melé conviction personnel, intention d’etre utile a sa communauté, business saint et carrière?

    Attention toutefois, si je me lance dans ce marché c’est pour etre ce que l’on appele un ‘décideur’ (conception, fabrication, distribution, marketing et R&D…).

    J’attend votre réponse Mr Kimouche, Barraka’llah oufik.
    As salamou’alaykoum.

    2

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE