Halal & halal

La gauche contre les femmes voilées

Islamophobie. La gauche, sinistra en italien, ou plus précisément le PS et le parti radical de gauche ont décidé de faire plus liberticide que l’UMP en matière de chasse aux femmes voilées.

Interdire aux femmes voilées de travailler

La proposition de loi, étudiée ce mercredi au Sénat, passée à gauche il y a peu, aurait pu passer inaperçue si ce n’étaient le travail d’information opéré notamment par le collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) et l’indignation soulevée par ce qui n’est autre qu’une loi d’exception contre les musulmans.

Contre les musulmans en général et les femmes voilées en particulier, lesquelles, sainte horreur, exercent une profession auprès de jeunes enfants, à l’instar des assistantes maternelles ou de toutes celles qui travaillent dans des centres de loisirs et de vacances.

C’est ainsi que tout symbole ou propos en rapport à la religion devra être interdit*, si la loi venait à passer. Une fois n’est pas coutume, il s’agit là d’interdire aux femmes voilées l’accès à l’emploi. Pour leur bien, au nom de la liberté, le parti socialiste veut légiférer pour empêcher des femmes de travailler.

La laïcité une fois encore contre les musulmans

Pour arriver à leurs fins, les sénateurs de gauche ont fait au plus simple : pour dévoiler les femmes voilées assistantes maternelles, il leur a suffi d’affirmer qu’il était question de laïcité.

Une telle absurdité vaudrait à tout étudiant de première année de droit d’être vertement repris par son professeur. Il ne faut pas être grand clerc ni avoir fait Polytechnique pour savoir que la laïcité telle qu’elle est définie par les textes est totalement inopérante dans les lieux où les zélotes laïcistes veulent l’introduire aujourd’hui.

Cela dit, en France, quand il s’agit des musulmans, les grosses ficelles passent comme une lettre à La Poste. Surtout si la ficelle porte le nom de laïcité.

C’est ainsi que ces politiques ont décidé d’entrer par effraction dans les foyers des assistantes maternelles pour les contraindre soit à se dévoiler soit à renoncer à leur profession pour cause de « croyance religieuse ».


Farce de gauche – source : Twitter

Alors que la laïcité ne peut par définition pas s’appliquer à cet espace privé qu’est l’entreprise ou, en l’espèce, le foyer, parce qu’il faudrait protéger des enfants menacés par ces affreuses, lorsqu’elles sont voilées, les sénateurs de gauche, même si en contradiction avec les principes qu’ils prétendent défendre, sont certains de gagner l’assentiment général.

Comme il fallait s’y attendre, les sénateurs se défendent de toute stigmatisation. Il ne s’agirait pas d’un texte contre les musulmans ni contre le voile islamique. Évidemment. Et la marmotte est de gauche. Vivement que le Qatar rachète le Sénat.

*Anecdote : en juillet 2010, la cheftaine d’un bureau de poste nous intima de respecter la laïcité à l’intérieur de ce lieu public. Nous avions eu le malheur d’utiliser l’expression « prendre pour parole d’Évangile » #LaFrance.