Regarder dans les poubelles : "un geste légitime"

Par Al-Kanz

Jeter un oeil, sans verser dans l’espionnage, dans la poubelle de certains commerçants ne dérangerait donc pas tout le monde. Et pour cause.

Lorsque nous avons publié notre billet Pour manger halal, vérifiez la poubelle de votre boucher, des lecteurs n’ont guère apprécié, certains n’hésitant pas à nous prendre à partie violemment.


Emballage de cuisse belge, estampillée halal…

Voici ce que nous préconisions :

Revenons-en à cette poubelle de boucher. Vous êtes nombreux à vouloir agir pour faire changer les choses et pour imposer aux acteurs du marché du halal de faire preuve de transparence. L’idée de cet internaute qui nous envoie cette photo est excellente : n’hésitez pas à jeter un œil dans la poubelle de votre boucher. L’emballage de ces produits vous dira tout sur ce qu’il vous présente dans ces vitrines. Notez les marques qui figurent sur les cartons, les coordonnées de la société et appelez-les. L’emballage cartonné blanc, souvent des boîtes de cuisses de poulets de dix kilos, doit vous mettre la puce à l’oreille ; de même que la provenance du poulet. Si c’est du poulet « halal » provenant de Belgique, multipliez les vérifications. Pensez à demander des explications à votre boucher. Croyez-nous, si chaque boucher en France est poussé ainsi à la transparence, la situation évoluera très vite.

Eh bien, hier, le site Challenges publiait un article accablant pour les boulangers-pâtissiers qui vendent très cher, de 10 à 40 euros, des galettes des rois « exactement identiques à [celles vendues] cette année 4 euros chez Carrefour et 4,50 euros chez Auchan pour une galette 6-8 parts. » Voici ce que l’on peut notamment lire de particulier intéressant.

Traquer les camions de livraison le matin

Pour cet artisan, il faut aller regarder dans les poubelles des pâtissiers pour en avoir le cœur net, un geste d’autant plus légitime que c’est le seul moyen de savoir quels sont les ingrédients utilisés. Beurre ou margarine, arômes artificiels, quantité et provenance des amandes, conservateurs… La fabrication industrielle oblige parfois à sélectionner les matières premières les plus pratiques et les plus disponibles.

Source : Challenges, La vérité sur les prétendues galettes des rois artisanales

Jeter un oeil, sans verser dans l’espionnage, dans la poubelle de certains commerçants ne dérangerait donc pas tout le monde ?



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (19 commentaires)

  1. Ahmed    

    Assalamoualaykoum,
    Je dirais même que c’est une obligation que de devoir faire une investigation de ce genre, dès lors où l’on a un soupçon concernant le licite (pas d’étiquettes, provenance étrangère, certificat avec la photo du sacrificateur avec la mention : je certifie que j’égorge moi même …).

    1
  2. Oum Safiya    

    As Salam wa’alaykoum,

    Certes c’est une préoccupation importante que de savoir ce qui se trouve dans nos assiettes, mais à mon sens c’est bel est bien de l’espionnage ! Pourquoi ne pas simplement demander au boucher où il se fournit ? En tant que musulman il se doit d’être véridique et s’il ne l’est pas c’est entre lui et Allah, et au moindre doute (fondé je précise, car dans ce cas là on suspecte tous les bouchers) aller voir ailleurs. Aller vérifier dans sa poubelle si il dit vrai ou où il se fournit ça crée un rapport de non-confiance entre musulmans,et à terme une grande fitna, d’où l’interdiction d’aller espionner les gens ! Si tu invites des gens chez toi, et que tu les surprends à fouiller dans ta poubelle pour savoir si c’est vraiment halal ce que tu leur a servi, tu serais pas un peu vexé? Car c’est véritablement vérifier par derrière (donc espionner un musulman), et lorsque l’on fait ça c’est aussi que l’on doute que le boucher nous fournirait une réponse sincère si on l’interrogeait (donc suspecter un musulman qui est peut être respectueux du halal comme beaucoup). On m’a toujours appris d’après la Sunna du prophète alayi salatu salam de toujours considérer un musulman comme musulman, et de ne pas forcément chercher à gratter derrière (est ce qu’il pratique bien, est ce qu’il fait les choses halal, etc). De plus je me suis renseigné auprès d’un imam car moi aussi je ne veux pas me faire berner quand j’achète de la viande, et je ne voulais pas non plus me montrer trop suspicieuse envers mes frères musulmans qui pourraient tout à fait, même complètement honnêtes, le prendre mal. J’ai eu comme réponse que « à partir du moment où tu demandes à un musulman si sa viande est halal et qu’il te répond oui, tu n’as pas à insister car d’une on n’a pas à mettre en doute la parole d’un musulman sans preuve explicite, et de deux c’est créer un climat de non confiance entre les musulmans » et il a ajouté « et tu n’as pas à l’espionner ».

    Après tout ceci n’engage que moi, je n’ai pas la prétention de dire que j’ai absolument raison (il y a peut être d’autres avis juridiques je ne sais pas), je dis juste ce qui me semble le plus cohérent, et que fouiller dans les poubelles de quelqu’un c’est l’espionner, à moins de faire ça en toute transparence et que la personne que tu « fouilles » est d’accord…

    J’espère que mes propos n’ont offensé personne car ce n’était pas mon objectif.
    Qu’Allah nous facilite, amine.

    2
  3. fs    

    Assalamoualicoum,
    Moi j’avais quelques doutes sur mon boucher (enfin le boucher dit « halal » en bas de chez moi) qui est vraiment quelqu’un de pratiquant etc…. Hélas, surement de retour de ses achats à Rungis, je l’ai vu décharger des cartons le matin et j’ai eu confirmation que sa viande n’était pas Halal. D’ailleurs 2 pas plus loin un boucher (non halal celui ci) décharge aussi le matin son express de ces memes cartons (poulet SFCVH).
    Bref, je préfère prendre ma voiture et acheter chez le boucher AVS. Bien évidemment c’est une rigueur que je m’impose on dira mais je respecte parfaitement les choix des autres qui estiment que cette viande est bien Halal. Après tout est question de nafs non ?

    3
  4. Ahmed    

    Assalamoualaykoum,

    Aujourd’hui, les musulmans veulent tout simplement se dédouaner, on a tellement de soucis, que si on rajoute à cela le fait de faire des enquêtes sur le halal !!!
    les gens préfèrent plutôt répéter la fameuse phrase : « Si ce n’est pas halal c’est lui qui endosse la responsabilité vis à vis d’Allah swt, moi je n’ai pas commis de pêché ».

    Dans notre situation (en France) ce qui nous pousse, ce n’est pas tant la véracité des propos du boucher lui même, mais plutôt sa qualification du caractère halal.

    Je m’explique : Quand on demande à un boucher si sa viande est halal, c’est normal qu’il réponde Oui (c’est écrit en grand sur la vitrine), mais quel est sa définition du halal ? Peut être que pour lui s’approvisionner en viande tamponnée par telle ou telle mosquée qui autorise l’utilisation de l’électronarcose, et qui ne mandate pas des contrôleurs externes pour vérifier la halalitude des viandes, ne change rien au caractère licite des produit, alors que le consommateur ne partage pas ce point de vue, et pour lui cette viande est douteuse voir illicite ?

    Et c’est là où le fait de faire les poubelles, prend tout son sens.

    Et Allah est plus savant.

    4
  5. Musulame91    

    Salam aleykoum,
    Pour ma part et à titre personnel je ne cautionne pas cette méthode. Je pense qu’une discussion avec son boucher peut s’avérée tout à fait constructive et même source de bienfait. Si le boucher vous dit je ne peux vous assurer le caractère halal de ces viandes je ne les égorge pas moi même. Et ne veut pas en dire plus. L’affaire est close au consommateur d’agir en conséquence.
    Par contre s’il vous dit cette viande est certifiée par tel ou tel organisme. Il peut vous amener les cartons vides pour vous rassurer. Ensuite à vous de lui demander comment cet organisme certifie ? Comment il contrôle ?…. s’il vous répond clairement ils on tel et tel personne qui contrôle à telle étape, et ils font également des contrôles dans nos boucheries…. hamdoulilah c’est qu’il est avisé et sait ce qu’il fait et en tant que musulman on s’en tient à sa parole.
    Enfin si un boucher vous dit ah c’est certifié par tel organisme et concernant le sérieux de l’organisme certificateur il vous dit vous inquiétez pas si c’est certifié c’est qu’ils contrôlent là encore à vous de prendre vos responsabilités.
    Et je pense pour terminer que si tout le monde interrogeait de cette manière les bouchers ils ressentiront enfin une pression par l’aval venant des consommateurs, et peut être qu’ils seront plus regardant lors de leur approvisionnement, Hincha’Allah. Alors que la fouille des poubelles, je ne vois pas ce que cela apporte à part augmenter le doute comme certains et certaines l’ont déjà dit. Si on veut voir ces cartons on les demande. Le rôle d’un bon consommateur c’est de se faire entendre pas de faire la police Des bouchers soucieux de satisfaire leur clientèle, seront également un moyen de pression sur les organismes certificateurs qui se jouent d’eux-mêmes avant tout et de nous ensuite. Les bouchers doivent agir car dans cette affaire ils sont également « clients »ne l’oublions pas. Donc la sensibilisation et a discussion vaut mieux que des actions réaliser de derrière les fagots. Ou Allah ou halem.

    5
  6. Paris_Dawah    

    Salam ‘aleykoum,

    Je rejoignais l’avis de Oum Safya il y a quelques temps, cependant après réflexion je me suis posé la question suivantes:
    Est-ce que le fait que plus de 80% environ de la viande du marché halal ne soit pas halal change la réactionà avoir vis-à-vis des musulmans(bouchers, invitations…?

    En effet, il y a ce qui s’appelle « fiqh al waqa' » c’est-à-dire littéralement « la jurisprudence dépendant de la situation  » et qui permet justement de faire que les avis juridiques de nos savants s’adaptent en fonction de la situation, un exemple concret:
    L’unanimité des savants est d’accord pour dire qu’un musulman a le droit de se marier avec une (vraie) croyante des gens du livre qu’elle soit juive ou chrétienne et cela avec des preuves du Coran et de la sunna. Cependant, à notre époque certains savant l’ont interdis. Pourquoi? Parce qu’il s’est avéré que si divorce il y a, la « justice » est la plupart du temps avec la femme et donc que la garde des enfants lui reviens, ce qui provoquera sans doute la conversion des enfants vers cette autre religion s’il ne sont pas assez mature ou agé.

    Ainsi, je n’ai pas de réponse sur le caractère licite ou pas de faire cela, cependant je me demande si les statistiques évoquées plus haut ne deviennent pas dès lors un élément suffisamment tangible pour le permettre. Enfin quoi qu’il en soit, le juste milieu reste, wa Allahou A’lam, de changer simplement de boucher si on a le moindre doute où s’il vend le moindre produit pas halal, en l’avertissant tout de même qu’acheter ce qui est estampillé simplement « halal » est au mieux de la viande pas halal au pire de la viande de porc…

    Wa Allahou A’lam.

    6
  7. nasser    

    Assalamoualaykoum,

    il est vrai que beaucoup de bouchers ne sont pas très regardant sur la notion de halal des produits qu’ils peuvent vendre, et cela pour plusieurs raisons,
    la première est pécuniaire, pour des raisons de facilité beaucoup ne sont pas très a cheval sur cette notion de halal, et préféré écouler leur marchandise comme si elle l’était ;
    deuxièmement , pour des raisons d’approvisionnement, les grossistes ou distributeurs 100% halal ne courent pas les rues, et force est de constater que les seuls réseaux existant sont pour la plupart distributeurs de faux halal.
    la troisième raison est que beaucoup des nos bouchers ne sont pas tous honnêtes et ne sont pas tous de bons musulmans, et n’ont aucuns scrupules a tromper les clients qui se servent chez eux.

    fouiller les poubelles n’est peut etre pas la chose à faire ,mais malheureusement cela peut être un bon moyen de se renseigner sur la bonne foi de son boucher.

    7
  8. Ali Poste    

    Salam alaykom

    Oum safiya vous mélangez les sources et les avis.
    Et vous ne vous êtes pas assez renseigné sur le marché du halal

    Ce n’est en rien de l’espionnage,
    on parle d’escroquerie par milliard

    D’autant plus que le mensonge va bien au delà de votre boucher, l’arnaque commence à l’abattoir,
    le boucher peut être intègre et gentil tout en se faisant berné .

    8
  9. Adel Abd'Allâh    

    Fouiller dans les poubelles pour quelques euro, ne vaux pas une fouille pour ses principes et ses valeurs. Ont est en occident voyons ..

    9
  10. Batoul    

    salamu aleykum,

    J’ ai pensé, un temps, que ce que nous mangions n’ était pas de notre responsabilité, dans le cas ou quelqu’ un nous ferait manger autre chose que du hallal… Aujourd’ hui, et depuis maintenant de nombreuses années, je suis dans la certitude que ce que nous mangeons est entièrement le fruit de notre responsabilité… entièrement. C’ est profondément islamique comme pensée; nous sommes complètement responsables devant Allah ta’ ala, ça permet de sortir d’ une certaine inertie.

    J’ ai passé quelques années épouvantables, et je dis bien « épouvantables », en compagnie de musulmanes qui se fichaient des certifications, des controles, de la gélatine porcine, des acides gras et de tout ce qui répugnerait un musulman s’ il assistait à la fabrication du produit… Je me vois encore jongler entre les pains de mie, la glace, les bonbons, la viande, demander à mes soeurs musulmanes de sortir les paquets vides des poubelles, pour vérifier, et encore vérifier, me faire rire au nez; alors voilà, je n’ espionnais pas, mais cela passait extremement mal, de toute façon je ne pouvais pas faire autrement, ces femmes ne faisaient aucun effort pour répondre à mes demandes… Etrangement, j’ ai eu moins de problèmes avec ma famille non musulmane, qui me téléphone avant d’ acheter quoi que ce soit;

    Mais enfin, ne sommes-nous pas musulmans, responsables, ne devons nous pas etre intègres, évidemment qu’ il faut etre rigoureux, il n’ y a qu’ ainsi que nous avançons vers Allah ta’ ala.

    J’ ai souvent pensé que l’ etre humain pouvait « peut etre » se laisser vivre, mais c’ est une idée fausse et non islamique; aujourd’ hui, je me rends compte à quel point cette vie ici-bas est non seulement courte, mais que chaque acte porte son importance, et que cela demande énormément de rigueur et de travail, un effort constant, une conscience de tous les instants, et c’ est difficile… et là nous n’ évoquons que ce que nous mettons dans notre ventre… Imaginez le reste; si cette rigueur et cette crainte révérentielle d’ Allah ta’ ala n’ existent pas là, juste dans ce que nous mangeons, alors ou pourraient-elles exister véritablement dans ce qui demande encore plus d’ efforts? Il faut commencer par les petites choses pour aspirer aux plus grandes.

    Quel genre de musulmans voulons-nous etre? Mangeons-nous pour satisfaire nos passions ou pour garder notre corps en bonne santé? Mangeons-nous pour etre satisfaits d’ une saveur ou pour mieux adorer Allah ta’ ala? cette question je me la pose tous les jours… très intensément… ça me permet de perçevoir l’ attitude que je dois adopter pour tout le reste, pourquoi je peux ou ne peux pas aller vers Mon Seigneur… Pourquoi ce monde peut-il prendre le dessus? Bref c’ est toute une démarche de vie, c’ est un investissement total et pour moi c’ est cela l’ Islam. Allah ta’ ala nous éduque à travers tout ce qui constitue notre existence, et Il nous demande de l’ adorer… Alors suis-je capable de me passer de mes bonbons gélatineux? De ma glace préférée, de ma mousse au chocolat? Suis-je capable de me passer de cette viande pour mieux adorer Mon seigneur? De prendre le temps de vérifier? ça pourrait faire sourire si ce n’ était pas si vrai, si ce n’ était pas si grave… s ‘il n’ y avait pas tant de musulmans qui en sont encore incapables ou qui n’ y pensent pas, ou qui se défilent derrière un mot, une personne, se rendant toujours irresponsables de ce qu’ ils accomplissent.

    Parfois il manque cette conscience de ce pourquoi nous sommes ici-bas, de cette responsabilité que nous endossons en étant musulmans, mais cette soumission est la seule à nous apporter la paix ici-bas et le meilleur dans l’ au-delà incha Allah, et l’ amour d’ Allah ta’ ala mérite ces efforts. Personne sur cette terre ne sera garant de mes actes, et les péchés des autres ne cacheront pas les miens…

    qu’ Allah ta’ ala nous assiste, ce monde est bien difficile à vivre, immensément pieux ou inconscients sont ceux qui ne le perçoivent pas ainsi, il nous reste à choisir les uns ou les autres… les premiers gagneront l’ Amour de leur Seigneur, les seconds le perdront.

    salamu aleykum

    10
  11. Abou AbdAllah    

    Salam aleikoum,

    +1000000000000 Oum Safiya. Tu as tout à fait raison.

    Je vous invite tous à relire (mon) le commentaire N°25 26 27 28 de l’article précédent. http://www.al-kanz.org/2011/09/04/boucher-poubelle-belgique/.

    P.S Aussi ce n’est pas parce que les kouffars le font que l’on doit les imiter entre autre.

    11
  12. oum maryam    

    salam alaykoum wa rahmatoulla wa barakatouh

    Après avoir lu cet article et celui de Challenges je me suis rappelée une conversation que j’ai eu avec la femme de mon oncle en été, mon oncle tient une boulangerie, donc je me suis dit ba ils font eux-même leur petit pain au chocolat donc en parlant à sa femme je lui ai demandé comment on faisait et elle m’a dit en fait que ce n’est pas eux qui les font, ce qui m’avait étonné puis elle m’explique que pour s’appeler BOULANGERIE il suffit juste de faire le pain à la main mais le reste (viennoiserie…) peut être industriel.C’est un peu comme les boissons alccolisées , on les appelle boissons alcoolisées si seulement il y a au minimum une certaine quantité d’alcool.Perso pour comme cela est de la triche

    Après personnellement au goût on voit la différence, ya pas longtemps j’ai mangé (al hamdoulillah) des baguettes faites à la main qu’on avait acheté dans une Boulangerie , ba j’ai bien vu la différence autant de vue qu’au gout.

    12
  13. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Batoul,
    Le ventre et la nafs sont de puissants anesthésiants. Qu’Allah nous guérisse.

    Oum Safiya et Abou Abdallah,
    Libre à vous de continuer à « faire confiance » et à fermer les yeux sur les fraudes avérées et prouvées. Libre à vous d’avoir le bon soupçon sur ceux qui trompent sciemment les musulmans. Juste une faveur : de grâce, évitez de mêler les aqwal, les hadiths et plus généralement le dîn à tout cela. Que vous refusiez, sciemment ou involontairement, de regarder la réalité en face et la réalité en face, c’est la fraude généralisée, et faire comme si la règle c’était que tout est en règle sauf quelques brebis galeuses, c’est votre problème. Mais que votre opinion personnelle en totale contradiction avec la réalité du terrain ne cherche pas à trouver une assise sur les principes islamiques, dont elle est très éloignée.

    13
  14. Batoul    

    Salamu aleykum,

    « Panem et circenses », « du pain et des jeux », Juvénal avait exprimé ce que représentait pour lui la Rome Antique. Aujourd’ hui, les gouvernements savent que c’ est exactement sur ce modèle qu’ il faut anesthésier « la masse populaire »… Tant qu’ un état diversifie l’ offre alimentaire et le divertissement, elle n’ a que peu de soucis à se faire sur son soulèvement, sa réflexion, sa conscience… L’ ame est naturellement vouée à l’ oisiveté, aux passions; si le corps est repu, la passion assouvie, l’ ame n’ est plus en éveil… Demandons-nous pourquoi l’ alimentation en Islam doit se faire de façon raisonnée, pourquoi il est bon de jeuner, de prier la nuit et plusieurs fois par jours, de regarder son prochain… L’ Islam devrait permettre un état de conscience presque permanent, des esprits vifs et éclairés, insoumis à autre qu’ Allah ta’ ala et libérés d’ un certain nombre de jougs, normalement TOUS.

    Salamu aleykum

    14
  15. Oum Safiya    

    wa a’laykoum salam,

    Batoul,

    Je me reconnais dans ton témoignage, de ce fait un bon nombre de produits ont définitivement disparu de chez moi, et sans aucun regret puisque c’est pour Allah que je le fais,malheureusement malgré les explications, c’est pas toujours facile de convaincre car souvent c’est les passions qui parlent (« les enfants aiment trop ces chocolats je ne peux pas m’en passer Allah ghaleb »). Dans mon entourage, je suis rassurée de voir que les soeurs sont aussi scrupuleuses, et je pense que ça va évoluer in sha Allah à mesure que l’actualité et que les enquêtes nous dévoilerons de nouveaux scandales bien cachés ! Qu’Allah nous guide.Amine.

    Al Kanz,

    Nous nous sommes mal compris, ou je me suis mal exprimée désolée. Je voulais par mon message rappeler simplement qu’il y a un comportement à respecter en toute circonstance de par les principes religieux qui nous sont imposés (le din s’impose dans la vie de tous les jours car Allah nous regarde).Ne pas espionner, ne pas suspecter sans preuves, ne pas blesser.

    Maintenant, il y a de multiples possibilités qui s’offrent à nous, consommateurs musulmans, pour s’assurer que l’on mange ce que l’on veut manger( et ça peut aller jusqu’à l’abstention), et ce sans passer par l’illicite, ni par l’interrogatoire policier, car on ne sait pas justement qui trompe sciemment et qui est honnête. D’après ce que j’ai appris encore une fois le bon comportement ne passe pas par l’illicite tant qu’on a le choix, quand bien même on aurait les raisons les plus nobles d’y recourir. On a le choix de poser une simple question à son boucher : « as tu de la viande avs ? » (le tampon sur le morceau fait foi) ou bien « est ce que c’est mosquée de paris ou mosquée d’ivry qui certifie? » (comme l’a dit un frère plus haut, la notion du halal n’est pas la même pour tout le monde c’est clair, là au moins on sait qui certifie). Faire le choix aussi d’acheter uniquement en boutique certifié avs par exemple(ce que je fais), et au besoin dans une autre boucherie mais avec toutes les précautions suscités. S’il le faut même ne pas manger de viande si je suis entourée de doutes (c’est mon choix encore une fois, je pense démontrer quand même que je suis aussi scrupuleuse que d’autres.)

    Bref c’est des ridicules petits exemples, et selon la qualité des réponses on estime si on peut prendre le risque ou pas d’acheter, ou alors faire le choix de dire au revoir courtoisement et on achète rien.

    Encore une fois, je ne dis pas que j’ai pleinement raison, Allah sait mieux, mais j’estime que le choix qui se pose à nous n’est pas juste ou se taire et manger ce qu’on nous donne ou suspecter et regarder dans la poubelle de son boucher dans l’intention de déceler un colis suspect (et rentrer directement dans ce qui a été rendu illicite par Allah), il y a encore de nos jours des moyens honnêtes et intègres de faire son tri (avs et d’autres maintenant sont des solutions). A nous de voir quels choix on estime les plus corrects (religieusement parlant) et je ne juge ni les uns ni les autres.

    Encore une fois, je n’ai souhaité blesser ni catégoriser personne dans aucune case, c’est le même besoin de plaire à Allah qui nous anime, ceci est juste un sentiment personnel doublé d’un rappel.

    Qu’Allah nous garde et nous guide. Amine
    Salam a’laykoum

    15
  16. quelqu'une    

    Salam alaykoum

    Je ne vois rien de choquant dans le fait d’aller voir la poubelle du boucher chez qui on achète ….ce n’est pas de l’espionnage puisque souvent ces poubelles sont dehors à portée de tout le monde et entassées « à l’arrache »…

    C’est quitte ou double, ou je serais rassurée sur son honnêteté et tant mieux ou je serais déçue et là ciao! je ne serais plus la bonne poire.

    wassalam’alaykoum

    16
  17. Abu Zackariya    

    salam alaykoum

    Comment un croyant musulman peut il dire de telles choses.

    « Juste une faveur : de grâce, évitez de mêler les aqwal, les hadiths et plus généralement le dîn à tout cela. »

    Je ne sais pas si « AL KANZ » se rend compte de tels propos « plus généralement le dîn à tout cela »

    il s’agit là d’une énormité, dont le frère devrait craindre qu’ALLAH pour de tels propos.

    Barikallahoufik Oum Safiya et Abou Abdallah pour votre référence à la jurisprudence islamique et non pas à un suivi de nos passions concernant le sujet du halal.

    Qu’ALLAH nous pardonne et place de musulmans digne de confiance et ERUDIT dans la connaissance des textes islamiques pour assainir ce marché. AMINE

    « …En vérité Allah ne modifie point l’état d’un peuple, tant que les individus qui le compose ne modifient pas ce qui est en eux mêmes… ». Sourate 13. « le tonnerre » verset 11.

    et ALLAH est plus savant

    17
  18. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Abu Zackariya,
    Soit vous avez un singulier problème de lecture, soit vous faites preuve d’une grande mauvaise foi. J’ai demandé à ce que l’on vévite de justifier le haram avec des nos sources. Quand on ne sait pas (par naïveté, par méconnaissance de la réalité du terrain) ou que l’on feint de ne pas savoir pour justifier son business haram, comme le font bien des frères, notamment certains qui ont des grecs et vendent du poulet non halal, eh bien, je demande que l’on évite de dire que c’est halal en citer des paroles de savants, des hadiths, etc., que l’on évite de faire mentir Allah et son Prophète (saws).
    Maintenant, c’est vrai, la communauté a une maladie, incarnée par un groupe de personnes qui sont persuadés que le copier-coller est une science islamique et que copier-coller des aqwal ou citer une fatwa, sans la comprendre et sans se soucier de savoir si elle est adaptée ou non, est un comportement islamique. Qu’Allah protège les musulmans du mal de ces gens-là.

    18
  19. Oum Safiya    

    Salam a’laykoum,

    Voici un autre avis que j’ai eu en demandant à un autre imam :

    Est il permis d’interroger un boucher musulman ou à un restaurateur musulman l’origine de sa viande, alors qu’il est noté en gros qu’il dispose d’un commerce HALAL ?

    Réponse :

    Oui, car la fatwa qui stipule qu’on ne doit pas douter du caractère halal de la viande s’applique dans un pays musulman, où toutes les bêtes sont censées être égorgées rituellement. En ce qui concerne la viande dans un état non musulman, elle provient généralement d’une usine ou d’une entreprise non musulmane. Si le boucher ou le restaurateur égorge lui-même sa viande, là on ne doit pas douter de son caractère licite, en revanche s’il l’importe ou la commande, on se doit de vérifier car c’est un devoir religieux en vertu de la règle dans la char’ia qui stipule que toute viande est considérée comme haram tant qu’il n’a pas été prouvé qu’elle était licite à la consommation. Même les plus honnêtes des bouchers se font parfois avoir en croyant commander du halal.

    Je tenais à poster le deuxième avis (contraire au premier que j’ai eu), que chacun puisse se faire sa propre opinion.En vertu de cet avis, vous pouvez donc demander librement à vos bouchers où ils se fournissent, comme bon nombre le font déjà.

    Et Allah est plus savant
    Salam a’laykoum

    19

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE