L’abattage rituel est sous la protection de Nicolas Sarkozy

Par Al-Kanz

Parce que Nicolas Sarkozy a fait une affaire personnelle de la protection de l’abattage casher, l’abattage rituel ne devrait guère souffrir des polémiques actuelles.

Si Nicolas Sarkozy a décidé, selon le journaliste Frédéric Martel, de faire la guerre au halal, il s’est aussi engagé personnellement auprès de la communauté juive de protéger la filière casher.

En 2008, il demandait à Michèle Alliot-Marie, alors ministre de l’Intérieur et des cultes, de rassurer un parterre de rabbins.

En 2009 puis en 2010, c’est au tour de Brice Hortefeux, remplaçant de MAM, qui là encore engage sa responsabilité et celle du président dans une défense sans faille de l’abattage rituel, en l’espèce casher de garantir que l’abattage rituel casher est à l’abri. Le ministre n’hésitera pas à qualifier l’étiquetage des viandes abattues rituellement relèverait de la discrimination (voir la vidéo ci-dessus à 3 minutes 22).

Fin 2010, Nicolas Dhuicq, député UMP membre de la Droite populaire, dut retirer – en catimini – sa proposition de loi qui visait là encore le halal. Le naïf pensait certainement qu’il pouvait s’en prendre au halal sans que cela ne nuise au casher, ce qui est proprement impossible.

En 2011, lors du débat contre l’islam voulu par Jean-François Copé, débat qui devait aboutir entre autres à diverses mesures contre l’abattage halal, Bruno Le Maire, ministre de l’Alimentation, s’obligea à rassurer le grand rabbin de France, Gilles Berhneim, qui ne manqua pas de faire la leçon aux membres du gouvernement présents ni à moucher le président de l’UMP (voir Débat contre l’islam : la gifle de Gilles Bernheim).

Toujours en 2011, les députés européens, dont ceux de l’UMP votent pour un étiquetage « abattus sans étourdissement » pour faire volte-face quelques semaines plus tard (voir Plus de mention « abattus sans étourdissement » sur les étiquettes). Entre temps, le lobby des industriels et la communauté juive avait dit toute leur inquiétude. Il fallait faire capoter ce projet, pourtant capital et allant dans le bons sens.

Ajoutons que depuis des années Nicolas Sarkozy promet à Brigitte Bardot d’accéder à ses requêtes pour mettre fin à l’abattage rituel. Mais toutes ces promesses, Brigitte Bardot l’a compris, ne seront pas honorées, elles ne l’ont d’ailleurs jamais été. D’où des lettres successives au président, dont certaines particulièrement fleuries (voir : Bruno Le Maire est « lâche et nul » selon Brigitte Bardot) et une prise de position publique en septembre 2011, dans laquelle l’ancienne actrice disait publiquement ne plus voter pour Nicolas Sarkozy.

Ainsi, sauf à envisager que le gouvernement ne se lance dans une opération insensée, mais évidemment envisageable, visant le halal tout en épargnant le casher, on peut considérer que l’abattage rituel ne devrait guère être inquiété. Pour autant, les musulmans n’y seront pour rien, le CFCM se contentant d’appliquer les consignes du ministère de l’Intérieur.

Dernier point : si la communauté juive craint tout projet d’étiquetage des viandes issues de l’abattage rituel, ce sont avant tout les industriels qui mènent une féroce bataille pour que les consommateurs, tous les consommateurs, ne sachent absolument pas ce que contient leur assiette. Imposer un étiquetage les obligerait à une transparence qui leur coûterait des centaines de millions d’euros : on découvrirait alors que le déclaré « halal » relève en majorité de la contrefaçon, ce qui provoquerait un tsunami sur le marché du halal. Le halalgate actuel prendrait alors une toute autre dimension.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (7 commentaires)

  1. M. Rémi    

    Scandaleux…

    1
  2. aiMeCee    

    As-salâmu ‘aleykum,

    Djazakallah pour cet article qui nous rappelle à quel point le halal et le casher sont liés, ce que certains n’ont pas compris ou ne veulent pas comprendre.
    Mais bon, pour le coup, la Marine elle peut nous rendre service avec son idée de transparence comme vous le dites.

    Au passage, une petite coquille, certes Brigitte Bardot fait de la prose lorsqu’elle prend position… mais de là à faire « une prose de position publique ». ;)

    2
  3. AJIB    

    as salam aleykoum

    barakAllahou fik, pour autant, il ne faut que nous nous laissions endormir en pensant que le casher « nous protège ». Ils sont très bien capables d’attaquer le halal sous des prétextes fallacieux tout en laissant le casher de côté, rien ne m’étonne aujourd’hui de la part des politiques…

    3
  4. halaloupas    

    Salam aleikoum,

    Je partage le commentaire d’Ajib, d’ailleurs je crains même que la brillante idée du référendum de sarkozy ne consiste qu’à laisser exprimer l’islamophobie de certains de nos concitoyen (cf référendum de la suisse sur les minarets), encouragé par une classe politique sans solution concrète au problème du quotidien.

    4
  5. joepopo    

    salam aleykum,

    je ne comprends pas le silence des responsables de la communauté musulmane en france concernant toutes les attaques sur la viande halal ils parlent du halal comme des pesticides comme si manger une viande halal etait comme manger un fruit plein de pesticides aucune réaction je trouve ça lache et scandaleux!!

    5
    • Barbapapa    

      Ils sont complètement anesthésiés! En attendant nous, nous subissons toutes ces attaques.Le silence peut être bénéfique certaines fois mais pas quand il évoque a lâcheté.

      5.1
  6. Salam    

    Salam !

    Je ne peux m’empêcher de sourire quand je pense à la pauvre Brigitte Bardot ! Garde tes forces, et cesse de patauger dans l’assiette de ton voisin !

    6

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE