Lies Hebbadj est certes polygame, mais il est innocent

Par Al-Kanz

La Justice vient de blanchir Lies Hebbadj, cet entrepreneur polygame jetée à la vindicte populaire par l’ancien ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux.

On savait la polygamie autorisée en France. Louée quand on s’appelle Paul Bocuse, blamée quand on s’appelle Hebbadj. Lies Hebbadj, rappelez-vous, est cet entrepreneur nantais jeté à la vindicte populaire en plein débat sur le voile intégral.

Le ministre de l’Intérieur de l’époque, Brice Hortefeux, était à l’origine de ce qui tourna rapidement à un lynchage politico-médiatique, le ministre n’hésitant pas à déclarer publiquement que Liès Hebbadj était « présumé coupable de polygamie et de fraude ».

Eh bien, la justice vient de blanchir Liès Hebbadj en prononçant un non-lieu. En clair, Lies Hebbadj est innocent des faits qui lui furent à tort reprochés. Selon son avocate, « l’examen du dossier n’a débouché sur aucune preuve sérieuse à charge […]. L’essentiel des charges qui pesaient sur lui se dégonflent. La montagne a accouché d’une souris ».

Où l’on se rend compte une nouvelle fois que les décisions de justice favorables aux lynchés font beaucoup moins de bruit que les lynchages savamment orchestrés. Et Brice Hortefeux court toujours.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (2 commentaires)

  1. Jahvik    

    Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements médiatiques vous rendront blancs ou noirs.

    1
  2. Abou Sene 2    

    Assalam aleykom wa rahmatullah wa barakatuh !

    Ou sont passés ces fameux journalistes assoiffés d’impartialité, qui ne jugent jamais, qui ne font que leur boulot et qui ne se concentrent que sur les faits, rien que les faits? L’honneur d’un homme, fût-ce t-il Musulman (ça vous plait comme ça hein?), a été bafoué et aucun d’eux pour prendre son courage à deux mains et sa probité pour diffuser massivement les FAITS jusqu’au bout de l’affaire, à savoir l’innocence de Liès Hebbadj. De deux choses l’une, soit votre impartialité n’est qu’une veste que vous mettez quand cela vous arrange et que vous enlevez quand elle vous gêne, dans ce cas, vous n’êtes pas dignes d’être journalistes, soit on (qui au juste? c’est un autre débat…) vous dicte votre boulot, enjoliver un tel, plomber un tel…dans ce cas, arrêtez de donner des leçons de morale au monde, regardez plutôt votre nombril. Nous ne sommes plus dupes, il y a très longtemps que le pays des bisounours n’est plus.

    2

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE