Koweït : le consul de France se convertit à l’islam

Hier, le consul de France au Koweït a récité la shahada dans une mosquée du pays, selon le site d’information Alaan.

Hier, le consul de France au Koweït a récité la shahada dans une mosquée du pays, selon le site d’information Alaan.

Source : Alaan.cc
(Merci à B. et à Hédi)



N'attendez-plus. Rejoignez-nous sur Twitter en cliquant sur le bouton suivant :

Téléchargez l'application Al-Kanz sur votre smartphone et votre tablette !

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (12 commentaires)

  1. Abdelaziz    

    Salam wa3likoum,

    Encore un qui veut être polygame!

    1
  2. Ahmad3    

    C’est pas légal pour un représentant de l’État laïque d’afficher si ouvertement son appartenance religieuse, qui plus est à l’Islam. Je demande sanction…

    [ironique bien sûr]

    2
  3. Karym    

    Alalala les jeunes et les moins jeunes !
    Plutôt qu’être mauvaise langue, réjouissons nous d’une nouvelle conversion à l’Islam.
    Qui sommes nous pour le juger ? J’espère sincèrement que sa conversion est réelle.
    Il n’y a qu’Allah qui voit dans les cœurs.

    3
  4. moi    

    salem,
    Il n’as pas l’air d’un « musulman d’apparence »…..(sic) ??

    4
  5. Oum abdelarrahman    

    Salam alaykoum

    Qu’allah le guide le protége, le guide dans la bonne
    Compréhension de l’islam su’il mette l’amour d’Allah le coran la sunnah selon la compréhension des pieux prédécesseurs.

     D’après Ibn Chamasa (que Dieu l’agrée) : « Nous étions auprès de Oumrou Ibn Al Ass lorsqu’il était sur le point de mourir. Il a pleuré longuement et a dit : « Lorsque ALLAH a mis l’Islam dans mon coeur, je me suis rendu auprès du Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) et j’ai dit : « Oh messager d’ALLAH, tends ta main droite afin que je te prête serment d’allégeance. » Il a tendu sa main et j’ai fermé la mienne. Il m’a dit : « Qu’as tu Ô Oumrou ? » J’ai dit : « Je veux mettre une condition. » Il m’a dit : « Que veux-tu mettre en condition ? » J’ai dit : « Qu’il me soit pardonné. » Le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) a alors dit : « Ne sais-tu pas, Ô Oumrou, que l’Islam efface ce qui le précède, que la hijra efface ce qui la précède et que le hajj efface ce qui le précède ?»  Source : Rapporté par Ibn Khouzeima et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n °1097

    5
  6. abdo    

    ALLAHO AKBAR

    6

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés