Halal : tous les salons ne se valent pas

Par Al-Kanz

Tous les salons ne se valent pas. Certains détails, qui font toute la différence, en disent long…

Mardi et mercredi, la 9e édition du salon Paris halal Expo abusivement appelé le ‘Salon du halal » aura lieu à Paris, porte de Versailles.

Si, comme chaque année, cet événement réunira nombre d’acteurs économiques qui se fichent des principes du halal, cette édition aura une tonalité particulière. La crainte a remplacé le mépris.

Les industriels ne sont plus aussi à l’aise qu’ils ont pu l’être pendant très longtemps. Avec les différentes analyses de produits (Herta, El Saada ou encore Kenza halal, qui du reste sera présente au salon Paris Halal Expo) qui ont révélé la présence de porc, malgré les démentis des marques incriminées, 2011 a été une année qui a balayé les certitudes de l’ensemble des acteurs. Des plus honnêtes aux plus margoulins.

Désormais, les professionnels savent qu’ils sont obligés de composer avec les consommateurs et que l’extraordinaire légèreté avec laquelle ils ont pour la plupart considéré le halal n’est non seulement plus de mise, mais, pire encore pour ces derniers, elle est devenue dangereuse. Les consommateurs n’ont jamais été aussi alertes que depuis quelques mois.

Mais venons-en au sujet de notre billet. La semaine dernière s’est tenue à Bruxelles la seconde édition de l’Ethnic Foods Europe, concurrent direct de Paris Halal Expo. Dans ces deux salons, une salle de prière est mise à disposition des visiteurs et des exposants du pavillon halal. Mais à la différence du Paris Halal Expo, la salle de prière (prayer room) d’EthnicFood dit toute la considération que les organisateurs ont pour leurs clients et hôtes.

Salle de prière, Ethnic Foods

Salle de prière, Ethnic Foods

Salle de prière, Ethnic Foods

A comparer avec cette photo que nous avions prise il y a deux ans à Paris Halal Expo en pénétrant dans ce qui faisait alors office de salle de prière.

Salle de prière, EthnicFood

Certes, tout ce fatras fut enlevé au cours de la journée, mais quel choc de trouver ces déchets à cet endroit. Cela dit, tout comme la Kronenbourg de 2009 qui fit à l’époque l’objet d’un billet : La Kronenbourg du Salon du halal, l’état de la salle de prière dans les premières du salon, la salle en elle-même, donnait le la.

(merci à Karim pour les photos)



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (9 commentaires)

  1. Mourad    

    Salam aleykoum,
    On peut dire que tous les salons ne se valent vraiment pas ! En tout cas, j’ai beaucoup apprécié les présentations des produits, c’était très enrichissant.

    1
  2. MarkEthnik    

    Un article piquant ;-) comme d’habitude. Bravo !

    2
  3. Muslimiste    

    Attendons le bilan du salon il a toujours une surprise à la fin de chaque édition du Salon du HaRal …
    Vivement le prochain article.

    3
  4. Muslimiste    

    Une salle de prière à l’image du respect que les organisateurs ont des musulmans…Dommage qu’il ne soit pas à l’image de celui qu ils ont de leur argent.

    4
  5. Muhammad    

    @Muslimiste : je vous suis à 100%. Ce marché, qui est d’abord celui des croyants, est pris en otage (comme dirait l’autre !) par des requins, assoiffés de dollar ou dirham, l’argent n’a pas d’odeur ni de religion.

    5
  6. Muslimiste    

    @ Muhammad,
    je n’irai pas jusqu’a prise d’otage…certains veulent faire des choses bien et propres et y arrivent car les responsables qui gèrent les salon le font de façon professionnelle, même s’il ne sont pas musulmans ( cf Ethnic Food , géré par des Néerlandais, plus rigoureux dans leur façon de travailler que les français) ils s’entoure de musulmans ou au moins de personnes qui connaissent les valeurs du Halal, de consultants et autres compétences liées à ce marché.

    J’ai eu l’occasion de visiter leur locaux et de travailler avec eux pour la première édition en terme d’organisation ils se donnent les moyens de leur Ambition et cela paye encore cette année :

    1 Directeur de salon
    1 Consultant Halal
    1 Consultant certification

    1responsable de Zone par Zone géographique ( ASEAN , Europe, USA, AMNORD, AMSUD )
    Chaque responsable à sous sa direction une équipe de 5 à 10 commerciaux qui démarche les entreprises par pays et qui parlent au moins l anglais correctement …et la plus part du temps ils parlent 2 ou 3 langues minimum

    1Chargé de Com

    1 Web designer
    1 salle de prière pour les salariés musulmans
    etc..ETc…

    Ils sont en accord avec leur conscience professionnelle et leur principes et ça donne un salon propre et organisé dans tous les sens du terme (après il y la problématique du vrai -faux halal à gérer mais c est progressif et ils y travaillent ……)

    Mais, me direz vous et le salon du Halal alors, c’est quoi au juste ? :
    Restez Assis si vous l’êtes…et accrochez vous..Vous allez comprendre vous et tous les alkanznautes le pourquoi du comment du Salon Halal pas Halal, de son image, de sa kronembour, sa salle de prière sale…

    Le Salon du HaRal c’est quoi ? :

    1 Directeur de Salon qui n’y connais absolument rien et qui demande à sa boulangère de lui expliquer le Halal pour les nuls..qui s’occupAIT en parallèle — et sur l argent de la société qui l’emploi — de la promotion de ses babouches à 20€ de Fes gribouilléevite fait et revendue 300e (billet davion , hotel pour aller à des rdv avec des acheteurs à Milan , etc..)

    Les copains du directeur du salon qui travaillAIENT pour lui (agence de com, contacts presse, etc..) en échange de largesses et autre compensations… …avec des prestations surfacturée à l entreprise pour pouvoir commissionner leur ami Directeur du salon qui leur donne du travail…

    1 arabe souriant parfumé à la Vodka et récupéré devant la porte du directeur venu le démarcher pour lui vendre un produit miracle récyclé des puces de Montreuil. Arabe qui, au départ de la Responsable Commerciale ( 3 mois avant le salon ) sera recyclé lui-même en super « responsable du salon halal » Précisons le CV quand même : cette personne n’a jamais rien connu dans sa vie professionnelle que trafics, magouilles et invitation à boire un bon rouge et quelles saucissettes pur porc pour faire signer les clients ( donc entreprises qui proposeraient des produits halal dans un salon halal ..?!? ) et j’en passe et des meilleures…au lieu de gérer proprement ses clients ça donne ..Le Salon du Halal ..Couscous boulette ! et autres bougnouleries …
    Evidemment cette personne ne fait pluspartie de la société .

    Des stagiaires en veux tu en voilà payés au lance pierres qui font des heures à n’en plus finir pour faire leur travail et celui de l arabe de service…et accessoirement passer prendre les chemises du patron au pressing en arrivant le matin, et le journal et le café..

    Des vieilles copines chargées de rencontrer les clients au restaurant à la place du responsable du Halal indisponible – comme c’est dommage ! – certainement pour parler contrat et affaires..en « after » …

    Des salaires en Tickets resto comme argument de recrutement d’une secrétaire.

    Alors, honnêtement, la salle de prière du salon de Paris ce n’est vraiment qu’un touuuuut petit détail de l’histoire comme dirait l’autre.

    Bonne visite…au salon du HaRal quand même

    6
  7. spam    

    as salam alaikom,

    Waw ça balance ici. Les français ils balancent.
    L’année dernière j’y était et c’est vrai que la mosquée improvisée ressemblait à un dortoir.
    Puis perso j’ai trouvé qu’il fesait chaud et la mixité m’a prit la tête surtout que les français sont plus open je trouve (et y’a pas que moi qui trouve, y’a l’autre aussi).

    En sus de tout ça, j’avais fait un co-voiturage pour surfer sur la vague éco, sauvez la planète za3ma. Au retour ils m’ont pas reprit et devinez? Un français j’vous l’donne en mille!

    7
    • Muslimiste    

      salam, @spam,

      français , arabe, chinois..peu importe quand on a des valeurs et un minimum de respect pour soi et les autres, quand on est musulman pour de vrai …et pas seulement pour les affaires, on ne peut pas rester silencieux et puis tout se sait un jour au l’autre si c’est pas ici bas, ça sera la haut, avec une sentence au bout…..

      Autant « balancer » comme vous dites , ça aidera à ouvrir les yeux et se sortir la tête du trou pour améliorer les choses.

      Le but n’est pas de critiquer pour le plaisir .
      Le but et d’aider par nos réflexions, à améliorer tout ce qui doit l être.

      Il faut que cela cesse et que l’on comprenne pourquoi ce salon va mal , enfin allait mal …

      7.1
  8. spam    

    Cela dit, des frères de Lyon sur place qui proposait de la viande était prêt à me filer une boite pour que je la test, mais bon vu l’heure où je suis rentré elle aurait dégelé bien comme il faut et je l’aurait filer aux chats de ma rue.

    8

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE