Islamophobie : la France, on l’aime, mais on la quitte

Par Al-Kanz

Le phénomène prend de plus en plus d’ampleur. Des musulmans qui ne supportent plus le climat délétère français quittent le pays.

C’est l’histoire de quelqu’un. En France. Profession libérale, CSP+, pouvoir d’achat élevé, largement au-dessus de la moyenne, marié, des enfants, très bien « intégrés » comme ils disent. Il vit à Paris, paye plus d’impôts que l’immense majorité des Français, fait partie de la France qui gagne, voyage aux quatre coins du monde. Mais, il est musulman. Il a donc décidé de démissionner de son poste très bien payé. Tout comme son épouse, tout aussi bien payée. Et ensemble, en famille, ils vont quitter le pays pour s’installer au Maghreb. La France perd là deux de ses enfants qu’elle a pourtant chèrement formés.

Du vœu pieux au départ

Etre musulman en France aujourd’hui est un problème. Aujourd’hui plus qu’hier. Si l’appel à la hijra (émigration) dans un pays musulman a toujours été une réalité, obligation pour les uns recommandation pour les autres, option pour d’autres encore, cette réalité n’a jamais été aussi prégnante et effective qu’aujourd’hui. On ne se contente plus de vouloir quitter la France, on la quitte.

Etre musulman en France aujourd’hui est un problème.

La France, particulièrement celle de Nicolas Sarkozy et de la gauche islamophobe très active au sein du parti socialiste, a réussi à dégoûter de nombreux musulmans. Mieux, elle a convaincu nombre de musulmans peu sensibles à l’argument religieux de la hijra et persuadés il y a quelques années que leur avenir était dans l’Hexagone. Il ne s’agit plus de savoir s’il faut partir, mais où partir : Grande-Bretagne, Canada, Belgique, Algérie, Tunisie, Maroc, Dubaï, Malaisie, Arabie saoudite.

Une islamophobie insupportable

Il y a quelques jours nous avons posé la question suivante en page d’accueil de notre site : Le climat islamophobe qui frappe la France vous incite-t-il à quitter le pays ? Voici les résultats.

Non, mais j’y pense parfois : 30 %, 329 votes
Oui, je compte partir au plus vite : 26 %, 285 votes
Oui, mais je n’ose pas franchir le pas : 23 %, 245 votes
Non, je compte rester vivre en France : 21 %, 227 votes

Nombre de votants : 1 086

56 % des votants sont ainsi plutôt enclin à partir ou avec une envie forte de partir. 23 % n’osent pas. Et seulement 21 % compte rester. C’est certes là un sondage, qui n’a pas été réalisé dans des conditions rigoureuses. Il ne s’agit de toute façon pas tant de sonder les musulmans que de prendre la température pour discuter de cette nouvelle donne. La France est en train de connaître ce qui commence à ressembler à une hémorragie, à tout le moins dans les intentions. Facteur aggravant pour le pays, ce ne sont pas les plus démunis qui partent. L’islamophobie, fléau en France, mais atout pour les pays d’accueil ?

Et vous, dites-nous, comptez-vous quitter la France ?

Crédit photo Une : Abdallahh



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (61 commentaires)

  1. Farid    

    Salam

    Le climat est assez difficile en ce moment, ce n’est pas encore aussi grave qu’aux USA mais ça en devient gênant. Je pense que si les français sont de plus en plus retissant à l’encontre de l’Islam, c’est avant tout à cause de ce qu’ils entendent à la télévision, de ce qu’ils lisent dans les journaux, etc. Mais le problème majeur est l’ignorance qui règne en France vis à vis de l’Islam, l’ignorance est le fléau n°1 en France, comme dans la plupart des pays du Nord. La France connaît une crise économique historique, elle possède une dette qu’elle ne pourra jamais rembourser, malgré ce que promettent les élus politique, il y a aujourd’hui une véritable dictature bancaire. Mais, l’ignorance est tellement grande, tellement gigantesque, qu’il est facile de manipulé la pensée des gens. Aujourd’hui, les français sont persuadés que le problème en France est l’Islam. Ils ne se rendant même pas compte que leur pays se dirige vers une faillite. L’Islam ne pourra pas indéfiniment masqué la crise économique et sociale. Le réveille va être très dure pour les français.

    « La plus grande forme de contrôle est lorsque vous pensez être libres alors que vous êtes fondamentalement manipulés et dictés. Ce dont souffre la race humaine est l’hypnose de masse. »

    « Ô croyants! Cherchez secours dans l’endurance et la Salat. Car Allah est avec ceux qui sont endurants. »

    1
  2. abu adam    

    Salam

    sincèrement si quelqu’un à un tuyau ici qu’il le fasse tourner je postule de partout et pas grand chose en retour, je songe à me déplacer pour postuler sur place.

    j’ai un DUT et une licence dans le domaine de la physique. Si un chef d’entreprise de Dubaï passe par ce site… ^^

    ++

    2
  3. soussou    

    Selem alikom

    Pour ma part je suis partie vivre a Dubai depuis un an je travaille avec mon hijab et prie a l heure vu que l on a une salle de priere dans le batiment malgre tout la France me manque enormement meme si je sais que je ne pourrai jamais y revenir pour toutes ces raisons ! Dubai n est pas l Arabic dream malheureusement mais je dois dire qu on est au moins en securiter et qu ici etre musulman n est pas un virus !

    3
  4. Mahdi    

    ASsalam alaykoum,
    j’ai déjà été prospecter aux émirats et au maghreb. recément je vous conseille de faire comme moi si possible inchaAllah, les visites de prospection donne un autre point de vue très rapide.
    sans compté des invocations du voyageur !!! surtout pour une cause noble comme la hidjra.
    qu’Allah nous facilite tous le depart au plus vite.

    Je vous garantis que mettre les pieds dans un pays muslim vous aide a être plus motivé et les frères sur place également sont très concerné et nous aides Allahoumma barak lahoum.
    Au temps du prophète Salla Allahou alayhi wa sallam il y avait les ANSAR et les MOUHADJIROUN radiyaAllahou anhoum, ceux qui accueillent et ceux qui partent pas de troisième catégorie !
    ET NOUS ON RESSEMBLE AUXQUELS…

    4
  5. Abdallah    

    Salam alikom,

    Sur la difficulté d’établir sa religion ouvertement :
    Allah le très Haut dit à ce sujet : (Ceux dont les Anges enlèveront leurs âmes alors qu’ils se font du tort à eux mêmes. Il leur sera dit : ‹Pourquoi êtes-vous resté là?› – ‹Nous étions incapable de voyager sur terre›, dirent-ils. Alors les Anges diront: ‹La terre d’Allah n’était-elle pas assez vaste pour vous permettre de faire la Hijrah?› Voilà bien ceux dont le refuge est l’Enfer. Et quelle mauvaise destination!) An-Nisa : 97. L’Imam Ibnou Kathiir dit au sujet de ce verset dans son Tafsir : (Ce verset a été révélé de façon générale au sujet de toute personne qui vit parmi les Moushrikines, qui est capable de faire la Hijrah et qui n’est pas capable d’établir sa religion. Celui-là se fait du tort à lui-même et il commet un Haraam (péché) selon le consensus (Ijmaa’) et selon ce verset. Car Allah dit : (Ceux dont les Anges enlèveront leurs âmes alors qu’ils se font du tort à eux-mêmes.) C’est-à-dire : en laissant tomber la Hijrah (Il leur sera dit : ‹Pourquoi êtes-vous resté là?›) C’est-à-dire : Pourquoi êtes-vous resté là et avez-vous laissé tomber la Hijrah? (Nous étions incapable de voyager sur terre› dirent-ils.) C’est-à-dire : nous ne sommes pas capable de sortir du pays, ni de partir ailleurs sur terre. (Alors les Anges diront: ‹La terre d’Allah n’était-elle pas assez vaste pour vous permettre de faire la Hijrah?› Voilà bien ceux dont le refuge est l’Enfer. Et quelle mauvaise destination!) Fin de la citation.

    wa salam

    5
  6. spam    

    As salam alaikom,

    La hijra est vraiment plus intéressante dans un pays musulman. Avoir 10 voisins musulmans à sa droite et à sa gauche disait le hadith.
    La Belgique est une succursale française et la France, pays des lettres, à cette faculté de convaincre les gueux (qui ne sont pas forcément que belge). Cette gangrène se propagera partout en terre laîco-athéo-lothéo-non-musulmane.
    Il faut penser à long terme et ne pas penser qu’à vous: JE me casse car j’m’y sent mal. Non. On se casse car on -enfants comprit- se sentiront mal, auront encore plus de mal à pratiquer, à passer l’aîd, à porter un vêtement pudique…

    Abandonner la lutte?
    Nos parents sont venus voilà une cinquantaine d’année et depuis? C’est tout on est accroché ici? Une génération pour tout oublier? Eux ils n’ont pas abandonner qque chose? On a jamais autant lutter et les résultats n’ont jamais été aussi médiocre. C’est un fait.
    Parce que vous pensez que la plupart des personnes restent car ils luttent, ils y croient? Moi je sais que beaucoup veulent rester car y’a des aides sociales, voilà ce qui les retient et c’est pas forcément que les plus pauvres.
    Quand on parle d’expatriation, ça ne choque personne: j’ai trouvé un super poste, super bien payé en Australie. Réponse: waw pas mal, ewa bsahtek.
    Quand on aborde la hijra, même des fois auprès de son épouse on a des arguments qui ne tiennent pas la route: famille (ben moi aussi j’ai une famille), école (ben, y’en a partout des écoles), tv (no comment), l’ambiance (mwai, il faut attendre quoi pour que l’ambiance soit mauvaise, j’pensais qu’elle l’était)…

    L’argument qui est de dire: ici on a plus de mal à adorer car on a plus de difficulté n’est pas juste:
    Le fait de faire ses bagages est dure, de quitter Papa-Maman et la famille, c’est dure, se sacrifier pour pouvoir mieux adorer Dieu, c’est dure. Pensez-vous qu’avec tout ça ALLAH azawajel nous abandonnera, nous punira en nous offrant ailleurs que des problèmes? On a fait un pas vers ALLAH on ne peut recevoir en retour qu’un bien de SA part!
    De plus, la récompense de la hijra est que tout nos pêchés sont pardonnés. Un frère disait que même lors du voyage tous les êtres vivant devant qui on passe demandent pardon. Mais la hijra à des règles: ne pas faire le chemin inverse.
    wa LLAHo a3lam.

    6
  7. neema    

    Sallam alaykum,
    le contraste ici est que du temps du prophète salla Allah alayhi wa sallam il fût ordonné aux plus faibles d’émigrer, pour des raisons évidentes de sécurité,vers l’abyssinie dans un premier temps puis médine.Alors qu’aujourd’hui ceux sont surtout les plus aisés et diplômés qui prennent le large ayant senti le vent tourné au vinaigre!
    Personnellement, j’envisage sérieusement de partir mais les pays dits musulmans ne sont guère désireux d’accueillir leurs frères et soeurs candidats à l’hijra.Pour preuve deux frères refoulés au maroc à qui on a clairement indiqués pour le tourisme c’est ok mais s’établir ici c’est non :(
    La tâche n’est pas facile mais avec l’aide d’Allah la prochaine fois je vous ferez un coucou de l’étranger :)

    7
  8. Ahmed    

    Salam alaykoum,
    4 ans inchallah!!!! Soit un an avant madame le pen….

    8
  9. dAOUD DE mULHOUSE    

    Salam alaikoum,

    J’aimerais juste préciser qu’il ne faut pas jouer avec le mot hijra. Si son usage a été certes démocratisé ces dernières années grâce notamment à internet, j’aimerais signaler que ce terme implique une conduite assez rigoureuse qu’il convient de connaître quand on envisage cette option.

    A savoir, que celui qui fait la hijra ne doit plus retourner dans le pays dont on émigre, auquel cas nous rentrons dans la catégorie de « hijrat ul munafiq », littéralement « l’émigration de l’hypocrite ». La seule dispense accordée est le fait de retourner pour trois jours dans le seul but de visiter les musulmans (dans le rite mâliki). En outre, quand on est résolu à vola hijra, il faut prendre soin de déchirer son passeport français et sa carte d’identité, mais aussi se désinscrire des allocations familiales etc (oui, parce que il y a des « mouhajirin » du dimanche qui font hijra des pays du taghout avec le RSA du taghout et des fois ils rentrent même tous les trois mois pour le rendez vous avec l’assistante sociale, cherchez l’erreur).

    Cette ligne de conduite de la hijra, malheureusement peu décrite dans les ouvrages et articles récents est pourtant fondamentale. Vous pouvez la trouvez dans les ouvrages des anciens oulemas des premières générations qui ont repris la ligne de conduite des Sahaba RAA.

    Saviez vous que les mouhajirine avaient peur de mourir au hajj ? S’étant exilés de la Mekkah à la Médinah, ils pensait qu’en y mourant ils annuleraient leur hijra. Saviez vous que quand on fait la hijra on ne doit même pas regarder ce qu’on a laissé ? Eeeeeeeeeeeeeeeeeh, il y a beaucoup de choses qu’il conviendrait de lire, encore faudrait il s’affranchir d’internet et de sa sphère nauséabonde et limitée, partiale et tronquée.

    Personnellement, j’ai été tenté par la hijra mais en y réfléchissant bien, pourquoi faire ? Pour se sauver d’un mal qui a déjà atteint les pays musulmans ? Regardez le Maroc et ses prostituées à 10 dirham, ses sahir à 20 dirham et l’envie générale d’être comme… les blancs qui les ont colonisé!! N’avez vous pas perçu le péril de la jeunesse marocaine qui est le futur de ce pays, charmée, pire sous l’emprise de tout ce que l’occident a à proposer ? J’ai parlé du Maroc car c’est un pays connu de nos populations, mais on peut avoir une vision plus large.

    Je pense que la hijra a un but constructif : quand rasoulAllah SAAS a fait la hijra, c’est dans le cadre des persécutions qu’il subissait à la Mekkah engendrées à cause de son prêche et, quand il a émigré, c’est pour fonder un État musulman. Nous demain si on fait la hijra, dans quel objectif ? Pouvoir faire ses courses tranquille? pouvoir aller à la plage tranquille? « tranquille »ne fait pas partie du vocabulaire de celui qui suit la logique d’implantation de la religion sur terre… Je crois que nous musulmans, nous nous sommes sous-estimés et nous avons pensé (à tord) que nous ne somme là que pour manger halal et pour faire les adorations primaires, oubliant que l’on était là pour établir le dîne d’Allah, c’est pour cela à la moindre petite campagne médiatique, en gros au moindre chien qui aboit on se sent persécutés, déstabilisés et on veut fuir…

    J’entend parler ici et là d’insécurité, surtout pour les musulmanes. Qu’il me soit permis d’évoquer la sécurité des femmes dans les pays dits « musulmans ». Je crois qu’il n’y a pas plus dangereux pour une femme qu’un pays arabe : quelle est à votre avis l’espérance de vie d’une femme seule couverte de son niqab dans les rues de Riyadh (et je dis bien de rester en vie, le reste je ne veux pas le détailler, c’est trop … hein, vous avez compris) ? Quel est le pourcentage de femmes voilées égyptiennes qui n’ont jamais subi d’attouchement sexuel? Je vous invite à revoir vos références, mais ça seule une personne connaissant bien la sociologie de ces pays pourra comprendre. Il est vrai que notre pays traverse actuellement une vague d’islamophobie qu’elle n’avait pas connue auparavant, des mosquées sont taguées, des cimetières profanés (je n’aime pas ce terme car à la base le cimetière n’est pas un lieu sacré mais bon, c’est comme ça que l’on relate les faits), des femmes agressées… Je ne veux offenser personne par mes propos mais apriori, ces femmes agressées étaient seules, pouvez vous me dire qui a la conscience de laisser une femme seule quand on sait que le climat n’est pas favorable ? Je sais, vous allez me dire « oui mais il y a des célibataires ». C’est vrai, mais force à été de constater que ce sont les seules qui se sont le mieux battu tant sur le premier sens du terme que sur le sens juridique.

    Après en ce qui concerne la soi disant persécution sur le hijab à l’école, les cantines , les sorties scolaires, etc. De grâce, mais qui vous a dit d’emmener vos enfants à l’école ? la CAF ? la télé ? les deux ? Nous devrions faire nos écoles et le problème est réglé et celui qui ne peut pas éduque son enfant à la maison, la loi le permet il suffit de la connaître (rappel : nul n’est sensé ignorer la loi). Saviez vous que chaque année c’est presque 10 000 enfants qui sont retirés du système public dit classique, et ce ne sont pas des musulmans non non, ce sont mangeurs de hallouf mais qui ont une conscience et qui pensent à l’avenir de leurs enfants !!! Ne me dîtes pas qu’on peut pas le faire (à part quelques petites exceptions que si nous pratiquons l’entraide nous pourrions réoudre), on a déjà réussit à faire presque 2 500 masajid et tout le monde à une maison au bled inhabitée 11 mois sur 12 (c’est sur que si on demanderait de les revendre pour financer l’islam en France, ouille, ça en ferait grincer plus d’un). Mais enfin, c’est toujours plus facile de remettre la cause sur les autres quand on est incapables de s’organiser…

    Il semblerait que les musulmans en France ont un retard institutionnel : les musulmans, du monde indo-pakistannais en majorité, quand ils sont arrivés en Angleterre se sont tout de suite pris en main et dans les années 1950 il y avait déjà les premières masajid et dans les années 1960 les premières écoles… ma cha Allah, ça a été le fait d’une immigration lettrée qui avait une culture de transmission de la foi. En revanche en France, dans les années 60, les Mohammed devenait Momo pour aller déboucher une bouteille de rouge avec robert et les autres du PMU, et il a fallu attendre les années 1980 pour voir un réel début de l’islam en France. Et là encore, c’était pas chose facile parce qu’avec des responsables qui ne savaient pas lire, des imams qui écorchent la Fatiha et tout ce que vous savez qui vient d’une immigration illettrée et que je ne vais pas détailler sinon je vais faire un livre, on a quand même réussit à avancer (eh oui, il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain) et c’est à notre génération que revient le privilège de structurer le dîne dans ce pays, chose historique qui n’avait jamais été réalisée avant !!!!

    C’est pour cela que ces petites vagues d’islamophobies, car elles sont petites, on ne vous a pas brulé vivant comme en Inde (sur le sujet peu de personnes parlent mais c’est une réalité, il y a des villages musulmans régulièrement incendiés avec leurs habitants en Inde, surtout dans le Gujarat), on ne nous a pas tué encore, ou coupé un bras etc etc, les seules galères effectivement avérées c’est peu par rapport à bcp qui souffrent plus mais que ce monde n’entend pas ou n’entend plus. Et bien ces galères je les perçoit comme des aboiements de chiens lorsque que la caravane passe : elles sont temporaires et la force de caractère est de montrer qu’on ne plie pas, ne tremble pas, que l’on est même pas touché. Attention, je ne dis pas de vivre dans « Alice aux pays des merveilles » où tout le monde est gentil et où l’on doit tout admettre, mais je dis qu’il faut se remettre en question,s’organiser et préparer le terrain pour les générations à venir plutôt que de se leurrer parce qu’on nous regarde de travers. Je trouve que l’on a le bienfait d’avoir en France une organisation efficace, avec des sites d’informations communautaires qui sensibilisent (comme al kanz notamment mais pas uniquement), des sites de défenses comme CCIF, ma cha Allah bcp d’outils sont utilisés, nous sommes sur la bonne voie, il ne faut que patienter.

    Je ne suis pas contre la hijra car c’est un concept légiféré par Allah, mais je ne pense pas que les conditions actuelles la justifie, tant du pays de départ que du pays d’accueil que de ceux qui disent la faire. Quand à celui qui y consent, c’est un avis que je respecte, il doit juste faire attention de ne pas oublier de déchirer son passeport français, de ne plus prendre les allocs et de ne plus revenir…

    9
    • neema    

      Sallam alaykum ,
      Excuse moi akhy mais pour une personne n’étant pas contre la hijra tu as beaucoup d’appriori tous les frères et soeurs faisant cela ne touche pas les allocs d’ailleur le sujet de l’article traite des CSP+ , je doute pas de la sincérité de tes propos mais une nuance n’aurait pas été du luxe.
      Tu cites l’angleterre et la communauté indo-pakistanaise à juste titre seulement on part d’un postulat différent ici la communauté musulmane connaît plusieurs communautés; en angleterre les premiers venus avaient une homogénéité (même pays,même langue,même religion,même moeurs etc…)alors qu’ici nous avons des communautés dans la communauté par exemple être turc c’est différent qu’être bosniaque ou algérien d’origine je parle même pas d’être sénégalais ;un frère s’est vu refusé par un père sa demande en mariage au prétexte qu’il ne donnerait jamais sa fille à un esclave???Ajib!
      Comment s’organiser avec une soit disant communauté qui pratique très ouvertement le racisme les uns envers les autres algériens/marocains,kabyles/arabes,sarakolé/serrere etc…Voilà pourquoi ici nous ne serons jamais comme en UK.On est divisé avant même de parler des avis religieux par le cancer du tribalisme chleuh ou pas chleuh sarahoui et tout le cortège d’ignorance qui va avec.
      Beaucoup s’exile car ils sentent que la pseudo communauté est un danger pour les fidèles on va droit dans le mur à cause des maladies du coeur dont j’ai parlé plus haut énormément de franco-français (caucasiens) ont déjà franchi le pas au caïre , à alger et même au maroc il n’est pas rare de voir des blonds aux yeux bleus venus de france,du royaume uni etc…y vivre car ils ont bien compris les enjeux.
      Et Allahu arlem.
      PS : à la réunion la oumma est organisée et puissante c’est aussi les indo-pakistanais qui y sont pour beaucoup.

      9.1
      • dAOUD DE mULHOUSE    

        Alaikoum salam,

        En fait, ces a priori sont des cas réels que j’ai vu. Si tu relis le passage où j’ai stipulé ces propos j’ai employé « des » et non pas « les », ce qui induit logiquement que ce ne sont pas tous les frères qui font ça, il y a donc implicitement une nuance mais je pensais que cela était clair, si ce ne l’était pas je m’excuse. Quand je sis que je ne suis pas contre la hijra, ça veut dire que je ne peut pas être contre car c’est un précepte divin. Ce sur quoi j’insiste c’est sur la démocratisation de termes employés qui sont pourtant très lourd en conséquence (il n’y a pas que hijra, il y a aussi bid’a, shirk, etc). Bien sur qu’il y a des personnes qui doivent faire la hijra, parce qu’elles n’ont pas d’autres choix. Par exemple on m’a narré l’histoire d’une sicilienne convertie dont la famille fait partie de la mafia, imagine la pression la pauvre. Elle a du fuir et c’est tout à son honneur. Il y a des dizaines de cas comme ça. Je suis en revanche contre une hijra de masse car elle n’est pas justifiée.

        Sinon je suis d’accord avec toi quand à la composition ethnique de notre communauté et des incidences qui en découlent. Ton raisonnement me paraît juste. J’aimerais juste nuancer ta conclusion si tu me le permet : quand tu dis que c’est pour ça que l’on sera jamais comme UK, je ne suis pas d’accord.

        A savoir qu’il y a un racisme fort antre les Bangladais, les Indiens et les Pakistanais, au moins aussi fort que ceux que tu as cité. Ils sont pourtant organisés. Je pense que ce racisme ethnoculturel se dissolvera avec les année. En réalité c’est un truc de vieux, j’espère que quand ils mourront ces pratiques mourront aussi.

        9.1.1
        • neema    

          Sallam alaykoum,
          quand j’ai dit que l’on ne sera jamais comme au royaume-uni ce n’est pas la seule raison,car historiquement parlant la culture des anglosaxons est loin d’être celle de la france vis à vis du fait religieux.
          Je m’explique ce qui a justifié dès l’émigration de populations musulmanes en uk ,la construction de mosquées puis d’écoles c’est que dans ce pays les communautés se prennent en charge c’est leur droit qui est respecté.Alors qu’en france il y a une tradition de défiance vis à vis de la religion d’abord catholique, qui a pendant des siècles régis la vie politique,social et même économique,jusqu’au loi de 1905 de séparations du politique et du religieux.
          Concrètement,ici toutes les « libertés » acquises se sont faites contre l’Eglise (divorce,contraceptions etc…)donc toute initiative portant attrait au religieux suscitent la suspiscion des institutions et même du citoyen lambda éduqué au sein d’une république qui nous dit vous êtes tous pareil et vous devez le rester sous peine qu’un cataclisme ne se produise.
          Dans les pays anglosaxons on ne prétend pas détenir la solution ni être meilleur qu’une autre culture la culture indienne mérite autant de respect que celle d’un gallois;en france la sainte république sublime tout, elle blanchit les noirs,évangélise les musulmans et avant nous les juifs(elle est sensé, vous aurez reconnu l’ironie,nous rendre tous égaux) etc…partant de ce postulat la france ne sera jamais comme les usa ou le royaume uni car elle nie la réalité donc on croit que c’est de la faute des anciens illettrés et tout le tralala mais en fait c’est institutionnel y’a qu’à regarder comment un projet de mosquée peut être démantelé en un rien de temps après les municipales ou les législatives,je parle même pas de ceux et celles qui se lancent dans un projet d’école musulmane :(

          9.1.1.1
          • dAOUD DE mULHOUSE    

            Oui, sur ça tu as raison je te l’accorde.

            La France vit sur ses vieux préceptes jacobins et s’oppose au libéralisme anglais, ce sont deux « modèles » qui se sont toujours opposés.

            En revanche, il serait intéressant de noter que la sphère islamophobe n’était pas si intense dans les années 60.

            Ce que j’essaie de dire, c’est que l’on a mis du temps à s’organiser. Il ne faut pas oublier l’évènement déclencheur des hostilités purement anti musulmanes : la révolution iranienne de 1979 où le « démon » iranien s’opposait au « gentil » oncle Sam, propagande subventionnée par qui vous savez.

            A partir de là, la boucle était bouclée, et dans les 80 l’appréhension vis à vis de l’Islam ne fut plus jamais la même…. Hunttington fit le reste avec son fameux « choc des civilisations » et les néoconservateurs employés par Bush (ou employant, ça dépend si on croit la TV ou pas) parachevèrent le tout.

            Mais bon, Qaddara Allahou oua ma chaa fa’al.

            9.1.1.1.1
    • Fahed    

      Assalam a3laykoum wa rahmat’Allah,

      Akhi je n’ai pas lu tout ton commentaire, en fait je me suis simplement arrêté à ton premier avis religieux cité sans preuve à savoir la catégorisation de personnes qui retourneraient en France de « hijrat ul munafiq ».

      Je suis très étonné de lire cela, et comme je n’ai pas toute la science il se peut que cette position des savant de l’islam ne me soit pas parvenue.

      En réalité, la question est bien plus soupe que tu le laisses entendre, et employer de tels termes ne fera qu’attacher les gens aux pays non musulmans et à leurs aides aliénant nos frères et soeurs.

      « Créer des écoles et le problème est réglé ». Cela n’est pas non plus une solution, car la question de vivre en terre non musulmane restera la même.

      Aussi, sur ces deux positions que tu as avancé peux-tu nous donner les preuves religieuses du Coran et de la Sunna, qu’aurait avancé un savant connu et reconnu ?

      BarakAllahou fik d’avance.

      Assalam a3laykoum wa rahmat’Allah

      9.2
  10. lapoupeetousse    

    salam alaykoum,
    neem, oui et c’est ça le problème!!!!!!!!!
    le problème est à la base. retour aux fondements et victoire assurée. mais malheureusement très peu de musulman lisent (je parle pas des journaux). oui le dogme est trop fragile pour se défendre.

    10
  11. Muslimiste    

    salam un message d’enrouragement à nous tous macha allah .. : http://www.youtube.com/watch?v=aWLZI144ZtE

    11
  12. Muslimiste    

    S’il ne fallait retenir qu’une chose : « Ne pas s’incliner et ne pas renoncer sous les pressions. »
    Wa allahou Moustaan lina incha allah .

    12
  13. Soufiane    

    Salam alikom
    c’est un peu facile non ? ceux qui ont des diplômes, un peu d’argent veulent partir, mais la grande majorité doit rester et subir le racisme !! il ne faut pas fuir, mais rester et se battre ! ne pas se laissez faire, dire la vérité aux gens sur l’islam, s’organiser etc
    mais malheureusement, notre communauté est trop faible et endormie, et ceux qui peuvent faire quelque chose, fuit ! pauvre de nous

    13
    • sami    

      Belle réponse Soufiane… je suis également « csp+ », bon salaire, international…etc
      Je pourrai partir , mais quid des mes soeurs , qui sont femmes de ménages, caissieres …
      je les laisse se battre seul ? ce n’est pas fuir?

      13.1
    • Kyle Butler    

      Cum grano salis! Je conçois qu’un individu puisse considérer son éventuelle émigration dans le contexte actuel plus comme un acte de lâcheté que de courage et qu’il puisse avoir l’impression que, ce faisant, il utiliserait le concept de hijra comme un prétexte pour fuir ses responsabilités. Soit. Mais de là à tenter une généralisation et appliquer sa conception et son choix aux autres, il y a un pas que je ne saurais franchir. Juger un acte aussi complexe quant à ses motivations, divers quant aux personnes auxquelles il s’adresse, déterminant quant à ses implications à l’aune de sa seule expérience, de son seul vécu me paraît être une erreur d’optique. C’est croire que tous ceux qui ont « une situation » se ressemblent et que leurs raisons (de partir ou de rester) sont celles qu’on leur impute. Pas d’accord.

      13.2
  14. Abou Adam    

    As salamou alaikoum,
    En ce qui me concerne, ca y est, j ai franchi le pas, j’ai quitte la France il y a 8 mois. Al Hamdoulillah.
    J ai une certitude. Dieu m a confie la responsabilite d une epouse, de 3 filles et de 2 garcons. Avant meme d aborder le sujet d islamophobie, la veritable question a se poser est, est ce que ce pays est propice pour vivre sa Religion?
    Difficulte d offrir une scolarite normale a ses enfants arriver au college (Hijab, priere…)
    Risques de voir ses enfants d egarer et suivre le mode de vie de ce pays, et de se voir soi-meme s egarer…
    Difficultes de prier a l heure a son lieu de travail
    Perte complete de morale. Il est impossible de sortir en famille en plein ete, sans avoir sous nos yeux des gens a moitie nus. Des que nous sortons de la maison, tout nous appelle a ignorer nos convictions, notre reel but.
    Des adolescentes qui demandent la pilule du lendemain des l age de 12 ans.
    Difficultes de ne pas serrer la main au travail
    … Non, ce n est pas une terre fertile…

    Dieu merci, je ne souffai pas tellement d islamohophie, mais une chose est sure, je ne veux pas faire parti des gens a qui les anges diront :

    « Lorsque les Anges enlèvent l’âme de ceux qui se sont fait du tort à eux mêmes, ils (leur) disent :
    “Dans quel état étiez-vous ? ” – Ils disent : “Nous étions faibles sur terre”. (Alors les Anges) leur
    répondent : “La terre d’Allah n’était-elle pas assez vaste pour vous permettre d’émigrer ? ” Voilà
    ceux dont la fin sera l’Enfer. Et quelle mauvaise destination ! A l’exception des impuissants
    parmi les hommes, les femmes et les enfants, incapables de voyager, et ne trouvant aucune voie.
    Voilà ceux à qui Allah pardonne. Allah est Clément et Pardonneur » (An-Nisa : 97-99).

    A la lumiere de ce verset, ceux qui partent ne sont pas laches, mais courageux, …

    Par ailleurs. je voudrais juste ajouter que j’ai travaille pendant 10 ans sans connaitre le chomage, contribuant pour le systeme social de ce pays. Avec la permission de Dieu, ce n est pas moi qui serait perdant, mais bien ce pays, qui pense vivre la crise, alors qu il n en a goute que l entree. Le plus gros reste a venir. Comment voyez vous la France dans 10-15 ans? Tres honnetement, Le centre de gravite economique de la terre se dirige vers l Est et le Sud . Meme Renault deloclalise au Maroc…
    Je ne suis pas pessimiste mais realiste.

    Et Seul Dieu Sait de quoi sera fait demain. Qu Il vous facilite a tous. Amine.

    Abou Adam

    14
  15. abu luqman    

    salaam alikoum

    personnellement j’ai pour objectif, in shaa Allah, de partir
    et qu’on vienne me dire que c’est de la lâcheté que de vouloir partir me fait presque rire
    dans 20 ans on aura un holocauste en France, croyez moi ou non, celui qui veut y laisser sa famille, qu’à cela ne tienne, c’est sa responsabilité.
    celui qui veut vivre dans l’antre du loup en espérant ne pas se faire manger, qu’il continue à rever…
    ce sera de pire en pire ici, sachez le… j’ai fait de l’associatif, j’ai vu comment ca se passe,
    je distingue 2 types d’individus, celui qui est pret à se bouger (ultra minoritaire) et celui qui trouve toujours tout trop cher (ultra majorité) les uns ne changeront pas, les autres savent s’organiser
    aujourd’hui, je pense organiser certaines choses pour les bonnes ames, faibles parmis nous qui ne savent pas s’organiser eux meme, mais qui, une fois qu’on leur aura donné les outils pourront se debrouiller
    quand aux autres, en dehors d’une da’wah, d’une EDUCATION dans tous les sens de son terme, je ne vois pas ce que je peux faire pour eux…
    je ne partirai aps du jour au lendemain, et je profiterai de ce laps de temps pour aider à structurer nos frere d’ici, hafidhahumALLAH
    pour le reste, je vous laisserai qu’Allah me facilite dans l’antre du loup
    Allah pardonnera à celui qui n’a pas pu emigrer, quand à celui qui a preferé rester… qu’Allah lui fasse misericorde

    ahsana Allahou ilaykoum, hafidhakoum Allah, wa salaam alikouim

    PS : j’aurais aimé savoir ce que devient MUSLIMISTE, suite à son depart…
    ahsana Allahou ilayk

    15
  16. abu luqman    

    salaam alikoum

    d’ailleurs cette position victimaire m’afflige d’autant plus, on sait qu’on est dans un pays non musulman,

    S2v120. Ni les Juifs, ni les Chrétiens ne seront jamais satisfaits de toi, jusqu’à ce que tu suives leur religion. – Dis : « Certes, c’est la direction de Dieu qui est la vraie direction». Mais si tu suis leurs passions après ce que tu as reçu de science, tu n’auras contre Dieu ni protecteur ni secoureur.

    ne cherchez pas à vous « integrer » à etre de gentils musulmans… vous ne le serez jamais tant que vous tiendrez fermement à vos principes

    quand à ceux qui esperent des jorus meilleurs pour les musulmans en entrant dans la politiques
    je leur repond que d’une, s’assujetir à un systeme democratique ne va pas les aider religieusement
    et que c’est peine perdue, seuls les corrompues y parviennent, les gens de bonne foi n’y parvienne pas, meme les plus sinceres et impliqués dans leurs ideologies…

    donc soyons serieux…

    16
  17. Les avantages de travailler sur Internet - Best Community    

    […] mais je m’installe au Maroc. Plus précisément à Tanger. Et oui, moi aussi… j’aime la France mais je la quitte. Je dis « moi aussi » parce qu’autour de moi, j’ai vu partir une […]

    17
  18. Said    

    Salam aleycoum,

    Je suis d’accord avec pas mal d’idées dégagés par les lecteurs, pour ce qui veulent partir de France vous avez le Canada et le Royaume Uni … en ce qui concernent les Pays du Golf il faut réfléchir à deux fois….

    Bon courage à tous et à toutes !

    18
  19. gaelle    

    As salam alykoum,Mon mari et moi cherchons actuellement a partir de france pour ces memes raisons qui nous insupportent de plus en plus,nous vivons a trappes ds le 78 et la communauté musulmane y est tres presente el hamdoulilah ,mais le maire ne cesse de nous mettre d batons ds les roues pour la cantine ( repas avec viande obligatoire et imposé ,impossible de fournir un certificat d’allergie sans passer par l’allaergologue choisi par la ville ) ,les centres de loisirs( idem repas imposés et journée completes obligatoires en été),il y a peu une maman s’est vu refusée d’accompagner une sortie d’ecole a cause de son jilbeb…sans parler de la police tres raciste… en gros la frace nous etouffe etnous voulons partir ,aux emirats arabes unis de preference . Actuellement mon mari postule a des offres .Faites dou3a pour nous ! A
    wa salam alaykoum wa rahmat Allah wa barrakatou

    19
    • Mahdi    

      Je suis installé au Maroc depuis maintenant plus d’un an et il y a qqch qui m’étonne sur les 30 famille de France que je connais qui on fait hidjrah il y a les 3/4 qui sont des Yvelines ! je ne sais pas pourquoi mais c impressionnant il sont l’air plus motivé qu’ailleurs pour partir ! qu’Allah facilite a tous…

      19.1
  20. Nayssa    

    Salam Aleykoum. Dans la dernière année de mes études supérieures, j’ai de plus en plus la volonté de quitter la France une fois mon diplôme en poche. Pour autant je n’ai aucune haine, aucune rancoeur vis à vis de ce pays ou je suis née et qui est le mien, qui m’a en partie éduquée (à l’école j’entend), qui à investi pour moi… mais voila, aujourd’hui ce pays me fait peur ainsi qu’une partie de ses habitants (entre clichés et stéreotypes entendus à la machine à café…) Musulmane et issue de l’immigration de surcroit il nous faut ramer deux fois plus pour aspiré à être gagnant(s). Loin de me poser en victime j’ai juste envie de dire que ce que la France ne nous donne pas, je vais le chercher ailleurs.

    20
  21. Thibault    

    J’ai quitté la France pour l’Angleterre il y a de cela un an, et al hamdulillah je ne regrette pas.

    21
  22. vivonsdebout    

    @dAOUD DE mULHOUSE
    salam aleykoum
    Je tombe sur ces commentaires assez intéressants, mais je veux vous dire akhi, que vous vous trompez, car l’atmosphère ambiante en France devient irrespirable de jour en jour pour une communauté musulmane de plus en plus stigmatisée. Rien n’est plus comme avant.Les musulmans pratiquants en particuliers sont en danger. Et oui !on peut le dire. Une atmosphère malsaine commence à pointer du nez. Les femmes voilées agressées, les propagandes sur notre mode de vie,les cantines scolaires,le commerce du hallal,les mosquées attaquées,des philosophes,des politiciens,des médias agressifs,
    non trop c’est trop et c’est pas fini à mon avis.
    Dans un court et moyen terme ca peut aller, mais à long terme je pense qu’il faudrait songer à partir.
    La vie va devenir un enfer pour nous en France.C’est terminé la « douce France »,faut être réaliste.
    Etre fiers de notre croyance ou raser les murs,vivre debout ou se renier le choix sera fait,chacun selon ses principes.
    salam

    22
  23. Oum Zakariya    

    Salam
    Article plus que jamais d’actualité malheureusement….
    Sauf que la France je ne l’aime plus, elle qui me rejette, me repousse et ne me renvoie qu’à mon « islamité »
    Je ne suis plus une personne, une citoyenne, une force vive, une femme française, non je suis désormais une menace pour la sécurité, pour l’ordre public, ….

    23
  24. djelloul    

    salam je suis un chef d’entreprise et pour l’avenir de mes enfants en accord avec mon epouse nous avons decide de partir pour le royaume uni . juste le temps de trouver un bon repreneur pour ma boite on espere inch ALLAH partir pour la renter scolaire 2017 par la grace de dieu

    bien a vous

    24
  25. Imane    

    Salam waleykoum

    Pour ma part, je songe et envisage fortement de quitter la France aussitôt que je serais diplomée. C’est triste à dire mais nous ne sommes clairement pas les bienvenus donc à quoi bon contribuer au bon fonctionnement de ce pays si c’est pour que l’on crache sur notre identité ensuite ?
    Je me dis néanmoins que fuir n’est pas une solution et qu’on ne peut laisser grandir ces nouvelles générations dans un pays au climat chaotique.

    25
  26. Mondferr    

    As salamou 3alzykom
    Moi j’ai déjà franchi le pas.
    Je me suis installé à Luxembourg, je ne me suis donc pas éloigné de la France, avec laquelle des attaches indélébiles mais assez pour ne subir ce racisme quotidien qui nous pourris la vie

    26
  27. Îssã    

    Salam Alaykoum wa ramatûllãhi wa barakatûh
    Oui quitter ce navire est un souhait vraiment alléchant !
    Français convertis depuis 8 années ne vis qu’avec cette pensée car j’ai honte de ce gouvernement islamophobe qui oublie toutes les valeurs des musulmans qui ont participé à la structure de ce pays !!!
    Le climat acceuillant de certains pays voisins et bien plus attirant ou plus encore les pays du Maghreb ou avec un minimum sont riches de par leur coeur et chaleur humaine !!!
    Puisse Allãh nous accompagner pour un avenir qui ne soit pas contrarié par tous les parasites de ce monde !
    Allahuma Amiiiiine !
    Salam Alaykoum wa ramatûllãhi wa barakatûh

    27

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE