Ramadan, mois de miséricorde également pour les chiens et les chats

Par Al-Kanz

Ramadan 2014. Au Koweït, un organisme de protection animale invite les jeûneurs à faire acte de générosité à l’égard des animaux de compagnie.

ramadan chien chat
©Meknits

Ramadan. Le mois de ramadan est un mois de jeûne, mais pas seulement. Il est un rendez-vous un annuel pendant lequel le musulman travaille en profondeur à sa réforme spirituelle, personnelle et sociale. Mois de l’abstinence et de l’ascèse, il est aussi mois de la générosité.

Mois vers l’autre

Le mois de ramadan est par excellence le mois de l’altruisme et du souci de l’autre. Au Koweït, l’autre ne s’arrête pas aux êtres humains. C’est aussi les chiens, les chats et tout sorte d’animaux de compagnie, comme on le constate sur l’affiche suivante.

lune croissant

Il s’agit d’une campagne de sensibilisation initiée par la Kuwait Society for the Protection of Animals and Their Habitat (K’S PATH), un organisme de protection animale – une sorte de SPA –, qui invite le public à penser aux animaux au moment des courses.

Le respect de l’animal, une obligation canonique

Sur l’affiche ci-dessus, la K’S Path propose une liste de dix-sept produits à acheter et à ajouter dans son caddie lors de ses courses au supermarché. C’est le même principe que nous connaissons en France lors des opérations menées dans les super et hypermarchés par les Restos du Cœur ou le Secours populaire. L’initiative pourra surprendre, tant elle est inhabituelle. Elle n’est pourtant que l’application même des préceptes islamiques à l’égard des animaux.

Comme nous le rappelions récemment à propos de la miséricorde de l’abattage islamique, le musulman doit se rappeler l’obligation canonique de respecter l’animal, tant dans sa vie que, dans le cas des animaux de boucherie, jusque dans ses derniers instants. Qui portera préjudice aux animaux le paiera chèrement.

Et l’on se souvient de ce hadith dans lequel Le Prophète (paix et bénédiction sur lui) indique qu’un homme sera récompensé et ses fautes pardonnées pour avoir abreuvé un chiot et de cet autre hadith où il est rapporté le cas de cette femme qui, pour avoir martyrisé, enfermé et laisser mourir de faim un chat, goûtera à l’Enfer.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (2 commentaires)

  1. Har    

    Salam aleykoum,

    Excellent article, un bon rappel et une très bonne initiative qu’il faut multiplier inchallah.

    Wa aleykoum salam.

    1
    • mummy    

      salam alaykoum,

      tout à fait d’accord une très belle initiative qu’il faut multiplier!
      Je me rappelle, quand je partais en vacances en Algérie, de la maltraitance envers les chiens et chats…par exemple quand il y avait des naissances de chatons on les jetait dans la décheterie la plus proche pour s’en débarrasser, ils allaient certainement mourir de faim et soif . Cela me faisait mal au coeur! Quand je disais aux personnes d’arrêter de les maltraiter on me prenait pour une folle.
      C’est tout une mentalité à changer sobhannAllah!

      1.1

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE