« Si vous n’avez pas le diabète, vous n’êtes pas un Koweïtien »

Par Al-Kanz

Le diabète continue à ravager le Moyen-Orient, dont la richesse pétrolière s’est accompagné d’un bouleversement dangereux du mode de vie.

C’est la face obscure du boom économique dans les pays du Golfe. Dans cette région du monde, le pétrole et les richesses qui en découlent ont bouleversé le mode de vie : on mange beaucoup plus, les aliments à fort taux de sucrés sont consommés à outrance, on bouge peu et on se déplace exclusivement en voiture. Fast-food et sodas très sucrés ont remplacé l’alimentation traditionnelle. Autant de facteurs qui ont contribué à l’explosion du diabète.

Selon les estimations, 20 % des Koweïtiens sont atteints de diabète, alors que dans l’un des pays où l’obésité est devenu cause national, les Etats-Unis, ce taux est de 9,6 %. Plus préoccupant encore, comme depuis plusieurs années, cinq des dix pays où le diabète est le plus répandu sont situés dans le Golfe, selon une information rapporté par l’agence de presse Reuters. Le classement est le suivant

Classement mondial des pays les plus touchés par le diabète

Koweït : 3e
Qatar : 6e
Arabie saoudite : 7e
Bahreïn : 8e
Emirats arabes unis : 10

Au Koweït, être diabétique est si répandu qu’il est normal lors d’un dîner de demander à son voisin de table un médicament anti-diabète, rapporte Abdulmuhsen al-Shammari, un endocrinologue interrogé par Reuters. La situation y est si dramatique que les Koweïtiens ont désormais un proverbe : « Si vous n’avez pas le diabète, vous n’êtes pas un Koweïtien. »

Ce fléau a un coût économique non négligeable : les Émirats arabes unis consacrent chaque année 272 millions de dollars pour traiter le diabète. Quant aux coûts sociaux, il s’élèverait toujours aux Emirats à près de deux milliards de dollars.

Avec un cinquième de la population malade, ces pays ont de quoi craindre pour leur avenir. La situation est si dramatique



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (4 commentaires)

  1. Abou Sene    

    Assalam aleykom wa rahmatullah wa barakatuh !

    Voilà les retombées de l’exploitation du pétrole au moyen-orient et de l’américanisation de ces peuples encore chameliers naguère.. Serait-ce bientôt la fin des Arabes?

    1

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE