Sahinn Paradise, club de vacances islamique en Turquie

Par Al-Kanz

Kévin, lecteur d’Al-Kanz, a passé ses vacances dans un club islamique en Turquie, qu’il a choisi de nous le présenter en nous donnant ses impressions.

sahinn Paradise
Crédit photo – Sahinn Paradise

Kévin, lecteur d’Al-Kanz, a passé ses vacances dans un club islamique en Turquie, qu’il a choisi de nous le présenter en nous donnant ses impressions que nous vous livrons telles quelles.

L’été dernier j’ai eu l’opportunité d’aller dans un club de vacances en Turquie, et au retour j’ai naturellement voulu partager mon expérience avec les Al-Kanznautes.

Sahinn Paradise (se prononce « cha-ïne » et « paradise » en anglais) est situé sur la côte Sud de la Turquie, près de la très touristique – et très peu islamique – Antalya. Il s’agit d’un club positionné sur le créneau « islamique » haut de gamme, qui vise principalement la classe aisée et islamique turque, et surtout européenne (diaspora turque en particulier).

Ce club compte donc des piscines non mixtes, avec les services associés de type sauna, hammam, massage, salle de sport, etc. Il existe également d’autres activités familiales qui elles sont évidemment mixtes, mais on demande aux personnes (et notamment à la gent féminine) de se couvrir décemment. Mais laissez-moi vous expliquer tout cela.

D’un point de vue strictement personnel, étant un frère et vivant dans le sud de la France, je n’ai pas besoin d’aller aussi loin et je peux parfaitement sortir entre frères pour profiter du beau temps et de la mer/du lac en été, mais pour mon épouse et les sœurs en général, ça devient tout de suite beaucoup plus délicat : obligé de louer un bateau ou d’aller dans les criques parfois dangereuses d’accès. C’est pour cette raison entre autres que nous avons choisi d’aller à Sahinn, après plusieurs recommandations positives de la part d’autres frères qui y étaient allés en famille. Je vais vous décrire pourquoi.

Alors bien sûr, je ne suis pas dans une démarche publicitaire (ni de fierté nationale, n’étant personnellement pas turc !). Je vais essayer de vous donner toutes les clés en main et d’aborder tous les points y compris les plus « fâcheux » pour permettre à ceux qui le souhaitent d’y aller en toute connaissance de cause.

La localisation

Le patelin exact où est situé le club s’appelle Kumluca, et est parfaitement excentré du coin touristique d’Antalya, là où les pancartes sont écrites en russe et où on boit autre chose que de l’eau de Zam-zam…
Cette situation excentrée est un avantage énorme et en même temps un inconvénient : si vous regardez bien la vue satellite du club, vous verrez que le club et sa plage sont encadrés par… des terrains agricoles ! Ce qui implique que lorsque vous sortez sur la plage en famille, vous serez a priori seuls. Sur la plage d’environ 400 mètres de large, il devait y avoir grand maximum une vingtaine de familles, d’autres clients du club… Et personne en dehors de cette bande de plage.

Ce point est d’une importance capitale, car dans d’autres hôtels islamiques, notamment du côté d’Alanya, le bout de plage est entourés de clubs qui n’ont rien d’islamique (à gauche les Russes, à droite les Hollandaises), et clairement c’est désagréable et ça oblige à rester à l’intérieur de l’hôtel.

L’inconvénient de cette localisation est qu’il faut dépêcher exprès une navette de l’hôtel, pour le trajet aéroport-hôtel, et que c’est un coût supplémentaire à compter à l’aller et au retour : comptez 90 euros le trajet pour 8 places, un peu moins cher pour moins grand, mais le coût est là et ils raisonnent en « coût de mobilisation du véhicule » et pas en nombre de places prises. Évidemment, s’il y a d’autres clients en même temps, le coût sera divisé, mais mieux vaut prévoir ce coût au cas où.

Le climat est chaud, c’est clair, mais reste tout à fait supportable, comme au Maghreb en bordure de mer. Pourtant, pour être allé à quelques kilomètres de là, à Alanya (quand je suis parti à Karaburun, autre club islamique qui a fermé il y a deux ans), je peux vous assurer que là-bas le climat était clairement suffoquant et ça avait vraiment contribué à me pourrir mon séjour, alors qu’au contraire pas à Kumluca.

Les prestations

Ce qui m’a motivé à 80 %, c’est la piscine ouverte pour les femmes, pour que ma femme puisse prendre un peu le soleil au moins une fois dans l’année. Un filtrage ultra strict est réalisé à l’entrée, pour éviter l’introduction de téléphones portables, appareils photo, etc.

En famille, on peut faire du scooter des mers (à ne pas confondre avec le jetski), du « ringo » (des bouées tractées par le jetski, à recommander à ceux qui aiment l’eau de mer dans les yeux et la bouche), de la banane tractée, du paintball, et du parapente ascensionnel (qui n’étaient malheureusement pas proposés cette année). Sur place, on peut acheter des « hashema » (hasema en turc), des maillots de bains semblables aux célèbres « burkinis » pour les sœurs qui veulent faire des activités en famille. Il y a également des excursions nature aux abords de l’hôtel. Très peu pour moi, étant du style farniente…

sahinn Paradise

La piscine des hommes est absolument gigantesque, celle des femmes un peu moins, mais très bien pour nager. Du côté des hommes comme de celui des femmes, des toboggans sont présents.
Le club met un point d’honneur à l’animation, ce qui honnêtement n’est pas vraiment ma tasse de thé (gym dans la piscine le matin pour ceux qui le souhaitent, sachant que 90 % des personnes y participent).

La nourriture

La nourriture en « self service » est gratuite à volonté au buffet-restaurant matin midi et soir, et aux abords des piscines. Certains types de nourritures sont néanmoins payants, comme les jus de fruits pressés sous vos yeux ou les glaces cornet.

sahinn Paradise

Clairement, l’aspect nourriture est une force de cet hôtel : la nourriture est réellement excellente avec un choix gigantesque et un renouvellement des plats très fréquent. Je dis rarement ça, mais vous pouvez y aller les yeux fermés niveau qualité de la nourriture.

Important, au niveau du halal, « la viande est halal » en Turquie. Évidemment je ne sais pas jusqu’à quel point cette affirmation est vraie, et je ne sais absolument pas jusqu’à quel point on peut avoir confiance, comme dans tout pays musulman. J’invite ceux qui le souhaitent à mener leur enquête, notamment en contactant l’hôtel s’ils le souhaitent.

Le prix

Sahinn tout en visant clairement le haut de gamme, reste assez abordable à condition de s’y prendre vraiment à l’avance. Une technique donnée par une cliente d’origine belge sur place : chaque année elle réserve près d’un an à l’avance (dès qu’elle revient en Europe, elle réserve pour la saison suivante), quitte à annuler si elle revient sur sa décision ; l’annulation est gratuite si elle intervient jusqu’à trente jours avant la date, sinon une commission sera retenue (plus on annule au dernier moment, plus la commission est élevée).

Au niveau du prix, le mécanisme ressemble à celui des enchères : les premières places sont peu chères, et plus le taux de remplissage est élevé, plus le prix des places est élevé.
Le tout est modulé par la saison : les premiers prix en avril démarrent à 28 euros par personne par jour, pour une pension complète (les bébés ne paient pas), alors que pour une prestation strictement identique, les prix démarrent à 69 euros en juillet pour atteindre 125 euros par personne par jour quand tout est rempli en pleine saison.

Comme vous pouvez le voir sur ce lien, la liste des prix pour 2011, les prix fonctionnent par palier. Une fois qu’un palier est rempli, il est définitivement fermé, et le palier suivant est ouvert à la réservation, et ainsi de suite. Vous pouvez payer en euro sans problème, partout dans l’hôtel. Sinon, on vous fera le change à l’accueil.

Le personnel

Au niveau de la langue, le turc est évidemment parlé et la clientèle est à 80 % turcophone, mais certaines personnes de l’encadrement parlant le français notamment vous seront affectées. Si vous appelez pour vous renseigner, expliquez donc en anglais que vous souhaitez parler en anglais/français avec votre interlocuteur. Si vraiment vous ne parlez que le français, dîtes à la personne au bout du fil « fransızca » (signifie « [parler] en français », se prononce fran’sseuzdja en roulant le r) elle vous passera la personne responsable francophone. Mais le mieux reste l’email pour fixer un rendez-vous téléphonique.

Petite parenthèse : le personnel a énormément de mérite, et je dis cela à cause de clients qui sont là pour profiter à tout prix et qui veulent amortir leurs vacances de A à Z, au point de ne pas sourire ou ne pas dire merci quand ils se font servir. « J’ai payé » équivalant alors à « je me crois tout permis ». Un petit conseil entre croyants : ce n’est pas parce que vous avez payé que vous ne rendrez pas des comptes sur vos actions et que vous pouvez vous permettre de mépriser les personnes qui traversent la Turquie pour venir travailler dans cet hôtel en plein été afin d’économiser (entre autres) pour leurs études. Parenthèse fermée.

En vrac

Voici des points en vrac pour répondre aux questions qui pourraient être posées : tout le club est évidemment sans alcool de A à Z. Tout le monde n’est pas forcément pratiquant, notamment dans le personnel encadrant. Les femmes qui travaillent là-bas ne portent pas le hijab, pour la plupart. L’adhan est fait, en tout cas en journée. Il y a une salle de prière sur place. Il y a de la musique aux abords de la piscine. Il y a une « boîte de nuit » réservée aux femmes. Il y a un mini luna-park avec des jeux pour les enfants, flippers, tir à la carabine, etc.

Conseils

– Réservez le plus tôt possible,
– Comptez tous les coûts « à côté » notamment l’avion, le transport en navette, etc.
– Expliquez le plus clairement possible vos besoin et martelez jusqu’à ce que vous soyez sûrs d’avoir été parfaitement compris.

D’après plusieurs personnes, turques et non- urques, il n’existe dans le bassin méditerranéen aucune offre aussi complète pour un rapport qualité/prix équivalent. Je confirme, pour en avoir testé plusieurs. Il existe d’autres hôtels en Turquie positionnés sur ce créneau (Bera, Kapris hotel entre autres), parfois moins chers, mais moins bien situés (l’histoire de la plage dont je vous parlais plus haut).

Points positifs :
– La nourriture,
– les prestations et le rapport qualité/prix imbattable,
– le prix si on s’y prend à l’avance

Points négatifs :
– Organisation pas toujours irréprochable (à vous de marteler vos besoins et de vérifier que vous avez bien été compris),
– certaines prestations annoncées sur le site n’étaient pas disponibles quand nous y étions, notamment le parapente ascensionnel. Demandez bien confirmation avant de venir.
– les femmes ne peuvent pas accéder à la salle de fitness (alors que sur la vidéo de présentation on pourrait croire que si).

Pour toute autre question, j’essaierai d’y répondre dans les commentaires, sinon contactez l’hôtel directement.

Et vous, connaissez-vous d’autres bons plans vacances islamiques (pas forcément en Turquie) ?

Visitez le site de Sahinn Paradise : http://www.sahinnparadise.com.tr



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (11 commentaires)

  1. zaghouli    

    sala je souhaiterais savoir cil y’a des bus pour se rendre au centre ville qui est d’apres ce qu’on ma dit a 90km de l’hotel merci

    1
  2. Oumlesenfants    

    Salam alikoum je souhaiterais réserver dans cet hôtel in sha Allah car le témoignage du frère m’a motivé, nous qui cherchions un bon endroit « islamique » ça a l’air d’être le bon plan masha Allah. Mais je n’arrive pas à réserver sur le site pourriez vous m’aider barakAllahou fikoum

    2
  3. Moha AlMaghibi    

    Salam aleykoum,
    Je suis a Antalya centre, dernier jour. Je rebondis sur cet article excellent. Et souhaite donner ma contribution.
    Faire quelques jours dans un hôtel ‘halal’ excentré et completer avec un au centre. Car il y a plein de choses à faire, sites historiques, shopping, restaurants, balades en bateau pirate…
    Faire attention aux restaurateurs et commercants beaucoup d’arnaqueurs, a ce propos j’ai rencontré des frères turcs et kurdes machAllah.
    Voici coordonnées de ceux qui m’ont inspiré confiance et qui ont des produits bon rapport qualité prix :

    Sac, épices (the du sultant excellent ), costumes, survet : Aspendos bazaar de Mehmet Demircan (parle français). C’est lui qui nous a montré les bons commerçants, encore merci à lui…
    Adresse :
    Elmalı Mahallesi hukumet caddesi Muratpasa, Antalya.

    Tuniques pour femmes (style jeune et pour plus âgées) en promo environ 5€ pièce de bonne qualité :
    Pardesu Dunyasi, Elmalı 13 SK bogazici no:1/a Muratpasa, Antalya

    3
  4. Moha AlMaghibi    

    Je vais faire un article complet Inch Allah sur les bons plans et choses a éviter a Antalya des que possible. A l’image du post avec images et infos.
    Honnêtement Antalya centre est une Bonne destination pour musulmans car on peut passer des vacances cool sans se tracasser pour la nourriture halal, ou prier (Mosquée tous les 500m avec du cachet ancien accessible pour les femmes a toutes les prières ).

    Slm

    4

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE